Le « Happy Hour » de Sakis – #73

Noël arrive, Noël est là ! Et si pour célébrer cette belle fête, nous partions pour l’un des plus beaux pays du monde, l’Italie ? Découvrons ses traditions et faisons-le en compagnie d’un beau guide : Giovanni Caccamo.

Pour ceux qui ne le connaissent pas encore, Giovanni est un chanteur né en 1990 et originaire de Sicile. Également auteur, compositeur et présentateur télévisé, Giovanni a déjà écrit pour des artistes telles que Francesca Michielin et Emma Marronne.

Giovanni a débuté sa carrière enfant, en participant à des concours de chant et en chantant dans des chorales. En 2009, il intègre en tant que VJ l’émission Music Gate sur la Rai Gulp. En 2010, il se présente au X Factor italien, mais est éliminé avant d’accéder aux directs.

Il rejoint ensuite l’émission Social King sur la Rai. En 2012, il entame une première tournée et en 2013, il sort son premier single, L’indifferenta.

En 2013, il donne une autre tournée et en 2015, il participe pour la première fois au Festival de Sanremo, remportant la sélection des Giovani avec Ritornerò da te. Il y reçoit en outre plusieurs prix, dont le Mia Martini. Cela lui permet de donner d’autres nombreux concerts.

Ah, Noël en Italie ! Comme vous le savez, le pays est fortement influencé par les traditions chrétiennes. La fête de Noël y est donc particulièrement importante et les voyageurs du monde entier viennent les vivre aux côtés des Italiens. Voici les moments les plus importants de l’Avent italien.

FESTA DELL’IMMACOLATA CONCEZIONE

Le 8 décembre, fête de l’Immaculée Conception, marque le début des festivités. Ce jour-là, tous les magasins de la péninsule restent ouverts afin que les Italiens puissent acheter leurs cadeaux de Noël.

À Milan, les festivités débutent la veille, le 7 décembre, jour de la Saint-Ambroise, jour d’ouverture de la saison de la Scala.

Le 8 décembre, en plus de l’ouverture des magasins et de l’inauguration des marchés de Noël, de nombreux événements sont organisés partout en Italie. C’est également le jour consacré où les familles installent leur sapin et leurs décorations de Noël. Les lumières sont installées dans les rues, aux fenêtres et aux balcons des maisons et des immeubles.

C’est à ce moment qu’apparait Babbo Natale, le père Noël italien. Les enfants italiens reçoivent leurs jouets non pas de Saint-Nicolas, mais soit de Babbo Natale, soit du Gesu Bambino (le petit Jésus – au nord du pays), le 25 décembre. Soit de Santa Lucia, Sainte Lucie, le 13 décembre (au sud). Dans certains endroits, c’est même un curieux personnage qui récompense les enfants : la Befana, la sorcière.

PARADE DES LUMIÈRES

Le 13 décembre, les Italiens célèbrent Sainte-Lucie, qui vint en aide aux Siciliens désespérés lors d’une famine en 1582. La sainte leur apporta de nombreux bateaux remplis de blé, avec lequel les Siciliens firent du pain. Depuis, Sainte Lucie est devenue la sainte patronne de Syracuse, sa ville natale. Depuis, les Siciliens mangent de la cuccia pour rappeler ce miracle.

Sainte Lucie, devenue rapidement populaire, distribue alors des cadeaux aux enfants sages et du charbon à ceux qui ne l’ont pas été. Les enfants lui laissent toujours de quoi manger, mais ne doivent pas tenter d’apercevoir la sainte, faute de quoi, elle leur enverra de la cendre dans les yeux.

RÉVEILLON DE NOËL

Ce jour-là, comme la plupart des Européens, les Italiens passent la soirée en famille. Les catholiques pratiquants assistent à la messe de minuit. Ensuite, ils partagent un grand repas durant lequel les produits de la mer sont mis à l’honneur. Après les plats, les Italiens servent les douceurs dont ils ont le secret : panforte, struffoli, panettone, etc., etc.

Le jour de Noël, le 25, ils déjeunent à nouveau en famille et partagent alors de la viande et du fromage.

SANTO STEFANO ET LA BEFANA

La Santo Stefano se tient le 26 décembre et est également un jour férié. Débutent alors des festivals de rue qui durent jusqu’au 6 janvier, jour de la Befana, l’Épiphanie. Les décorations sont alors rangées et les festivités de Noël s’achèvent. Les Italiens brûlent une marionnette féminine sur un bûcher. Cela symbolise la fin d’une année et le début d’une autre. Lors de la nuit de l’Épiphanie, une bonne sorcière parcourt le ciel sur son balai et apporte des bonbons aux enfants sages et du charbon aux autres.

Sur ce, remercions Giovanni pour sa présence et souhaitons à tous nos lecteurs un très joyeux Noël ! Profitez-en bien !

(avec la collaboration de Pauly)

(4 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. L’Italie est un pays riche en musique. J’aime ce pays, sa culture et sa langue. J’ai hâte d’être au festival de Sanremo, cette année est particulièrement compétitive, il y a énormément de têtes d’affiche et hâte d’entendre ce que Il Volo va nous proposer.
    Giovanni Caccamo est un auteur compositeur interprète talentueux.
    Je te souhaite Sakis de passer de joyeuses fêtes.

    • Pascal on 23 décembre 2018 at 08:35
    • Répondre

    Je ne connaissais pas toutes ces traditions, merci Sakis !

  2. Mon petit Sakis,

    – C’est un artiste talentueux et très sympathique même si je n’aime pas tout ce qu’il chante. Je me souviens d’une chanson présentée au festival de San Remo que j’avais détestée !

    – Par contre, j’aime beaucoup le titre  » ritornero da te « .

    – Concernant les traditions italiennes et siciliennes, j’étais parfaitement au courant grâce à mes oncles et tantes qui sont siciliens comme mon père ( mais lui ne les respecte pas… ). Juste à titre informatif : je suis un grand amateur de panettone .

    • Cabildo on 25 décembre 2018 at 18:13
    • Répondre

    Merci Sakis pour cet article super intéressant sur les traditions italiennes.
    J’adore le Mezzogiorno et la Sicile, ça tombe bien !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :