Le « Happy Hour » de Sakis – #61

Que sont nos Eurostars devenues ? Cette semaine, retrouvons Maria-Elena Kyriakou, représentante grecque au Concours Eurovision 2015.

Maria-Elena est née à Chypre en 1984. À l’âge de douze ans, elle remporte un premier concours de chant et dès l’année suivante, elle débute sur scène dans l’opéra-rock Pygmalion de Stavros Sideras. Néanmoins, Maria-Elena ne perd pas de vue ses études : elle décroche une licence en lettres grecques et devient enseignante.

Côté musique, elle revient à la scène dès 2005, en tant que choriste et soliste et collabore notamment avec Antonis Vardis, Antonis Remos, Alkinoos Ioanidis et Melina Aslanidou. Le succès n’arrive qu’en 2014 : Maria-Elena remporte alors la première édition de The Voice of Greece. Elle signe dans la foulée son premier contrat d’enregistrement avec EMI et sort son premier album Dio Ageli Sti Gi (Deux anges sur la terre).

L’année suivante, Maria-Elena est retenue pour la sélection nationale grecque. Lors de la finale, elle l’emporte, à la surprise générale. Les Eurofans attendaient plutôt Shaya ou Thomai Apergi, qui à l’époque, étaient bien plus connues. Sa ballade puissante, One Last Breath, a été coécrite par Maria-Elena elle-même, aidée de Efhtivoulos Theocharou.

À Vienne, Maria-Elena se qualifie pour la finale et y termine dix-neuvième, avec vint-trois points.

Ce classement décevant laissera un souvenir amer à Maria-Elena et aura des conséquences importantes sur la suite de sa carrière. Car depuis, Maria-Elena n’a plus sorti aucun single, ni aucun album. Elle donne des concerts ponctuels, participe à des projets caritatifs, joue dans des pièces de théâtre, se partage en Chypre et la Grèce, mais n’a plus de projet artistique d’envergure. Gloire et misère de l’Eurovision…

(avec la collaboration de Pauly)

 

(11 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

    • Jerem on 30 septembre 2018 at 13:12
    • Répondre

    Et pourtant quel talent… C’était l’une de mes prestations favorites de 2015…
    Très Céline Dionesque mais tellement bien chanté !

    1. Merci jerem de ton commentaire…et content que la prestation de maria Elena kyriakou t’est plu…..bonne semaine a toi…

    • ZIPO on 30 septembre 2018 at 13:20
    • Répondre

    Mon petit Sakis,

    – Bien que Maria -Elena soit une charmante et séduisante jeune femme et qu’elle chante très bien, je n’aimais pas du tout cette chanson et je ne l’aurai pas qualifiée en finale…( NB : ne te fâche pas et ne me frappe pas ! 😆 )

    – Après, je ne comprends pas trop sa mise en retrait de sa carrière après l’Eurovision : je comprends que la déception devait être immense, mais ce n’est qu’un concours et si ça n’a pas marché, il faut le considérer comme une parenthèse, et repartir sur des bonnes bases comme si rien n’était.

    – Merci de nous avoir donné des nouvelles d’une ancienne candidate grecque : j’espère en avoir d’autres sur d’autres artistes.

    1. Merci zipo de ton gentil commentaire….et bonne semaine….et si tu as pas apprécié….je le respecte tu sais bien….bonne semaine…. A toi….

    • marie on 30 septembre 2018 at 13:27
    • Répondre

    Elle chante très bien mais je n’avais pas aimé sa chanson au concours. C’est bien de savoir ce que certains représentants deviennent. Bon dimanche Sakis.

    1. Merci marie….de ton commentaire…et bonne semaine a toi….

    • Cabildo on 30 septembre 2018 at 19:27
    • Répondre

    Coucou Sakis,
    merci de donner des nouvelles des anciens représentants à l’eurovision.
    J’avais bien aimé la chanson un peu classique de la Grèce, mais c’était sans doute un peu vieillot pour parvenir au top ten. Dommage que cette chanteuse ne fasse plus rien, elle possède une voix intéressante.
    A bientôt.

    1. Merci cabildo….bonne semaine a toi…
      Fan club….

    • Pascal on 1 octobre 2018 at 07:15
    • Répondre

    La dramaturgie grecque et la mise en scène étaient un peu datées mais j’aimais beaucoup la voix de Maria Elena.
    C’est étonnant qu’elle soit au placard car elle n’avait pas démérité et avait quand même obtenu une place en finale (ce qui n’est plus du tout automatique ces dernières années pour la Grèce).

    Sans doute que sa condition d’institutrice mère de famille fait moins rêver que la « bimbo attitude » de certaines de ses rivales.

    1. Merci pour vos messages…bonne semaine….

    2. Mon cher pascal….maria Elena a également était assez mal dirigé pour la suite de sa carrière je pense aussi….mais bon…elle a quand même une belle dimension musicale et une très joli voix …elle reviendra sur un jour….merci de ton commentaire….

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :