Le « Happy Hour » de Sakis – #59

Voici la rentrée arrivée ! Je vous la souhaite la meilleure possible et vais tâcher de vous distraire de ce retour aux affaires, avec une nouvelle série de « Happy Hour » consacrée à nos Eurostars préférées. Que sont-elles devenues ? Nous nous poserons cette grave question, plusieurs semaines durant. Car représenter son pays à l’Eurovision est un grand honneur, mais pas toujours un accélérateur de carrière. Parfois, c’est même tout l’inverse…

 

Penchons-nous sur quelques artistes ayant brillé au Concours… ou pas et voyons ce qu’ils sont devenus. Pour ce premier numéro, partons pour la Lituanie et retournons en 2015 !

Le 21 février de cette année-là, Vaidas Baumilas remporte la finale de l’Eurovizijos atranka en duo avec Monika Linkyte. Ensemble, ils sont choisis pour représenter la Lituanie à Vienne, avec This Time. Le morceau a été choisi spécialement pour eux par la LRT. Au Concours, Vaidas et Monika se qualifient pour la finale, où ils terminent seizièmes.

Et ensuite ? Qu’a fait Vaidas, à part être beau et poser dans des accoutrements qui en laissent peu à l’imagination ? Eh bien, le chanteur a poursuivi avec passion sa carrière. La musique et le chant sont d’ailleurs toute sa vie. Vaidas a débuté en intégrant la chorale de son école et s’est lancé à 17 ans, en participant au télécrochet Sky. Il y termine troisième, c’est le début de sa carrière.

Dans la foulée, il sort un premier album, en 2006 ; puis, un deuxième, en 2008. Ce dernier lui permet de remporter deux prix. Vaidas prend parallèlement le temps de conclure des études musicales de haut niveau, en Lituanie et au Royaume-Uni. En 2012, une fois son diplôme obtenu, il chante dans des théâtres, des croisières et à la télévision lituanienne. 2015 et l’Eurovision viendront couronner ses efforts.

En 2016, il sort un nouveau single, Dviese, en duo avec Moniqué, et décroche un disque de platine. La chanson déchaîne les passions des Lituaniens et est visionnée plus d’un million de fois sur YouTube.

Dans la foulée, Vaidas devient l’égérie du photographe Thomas Adomavicius.

En 2017, Vaidas accomplit une grande tournée nationale. Il travaille à présent sur son nouvel album. Il déclare garder un excellent souvenir de sa participation à l’Eurovision. Il regrette néanmoins de ne pas avoir obtenu une meilleure place. Il souhaite surtout réussir sa carrière et profiter de la vie, entre télévision, musique, cinéma et voyages.

Et qui sait ? Peut-être le reverrons-nous bientôt à la sélection lituanienne ? Ne reviennent-ils tous pas à l’Eurovizijos atranka ? À la semaine prochaine !

(avec la collaboration de Pauly)

 

(6 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

    • steven on 9 septembre 2018 at 09:58
    • Répondre

    En France les portes se referment après une participation à l Eurovision .Alors l exemple à suivre et à reproduire est une nouvelle fois Amir.Mais pourquoi pas Alma par exemple?Quelle est sa recette à part être bogosse ?Alma est avec Nazim on pourrait donc penser que sa carrière va décoller?Que nenni!!!pour l instant en tout cas.Merci pour les magnifiques photos!!!!du bogosse lituanien.

      • marie on 9 septembre 2018 at 10:03
      • Répondre

      La différence, c’est que « j’ai cherché » est un tube.

    • Pascal on 9 septembre 2018 at 10:00
    • Répondre

    Vaidas avait été juré d’un soir à la sélection nationale cette année. C’était lors de la série où Mia avait été éliminé sans pitié.
    Connaissant leur conflit lors de la sélection 2015, ça n’a clairement pas facilité les affaires de l’extravagante chanteuse.

    Quand j’etais allé au concours 2015 à Vienne, j’avais croisé Vaidas devant son hôtel alors qu’il revenait de son footing. Il est apparemment fan de course à pied.

    • Cabildo on 9 septembre 2018 at 18:25
    • Répondre

    Salut Sakis,
    j’avais bien aimé cette chanson, et je soutiens en général toujours ce pays balte à l’euro.
    C’est super pour ceux qui peuvent continuer leur carrière après la compétition.
    Sympa ton article.
    Bonne semaine

    • Nico on 9 septembre 2018 at 20:21
    • Répondre

    Merci Sakis, d’enjoliver nos dimanches avec ta rubrique, j’aime bien cet artiste et j’aimerais bien le revoir à l’Eurovision mais seul cette fois.

    L’Eurovision peut servir de tremplin pour beaucoup d’artistes mais le talent ne s’invente pas. Et pour faire une carrière, il faut savoir faire preuve de persévérance, savoir saisir les opportunités sans oublier qu’il faut aussi avoir la chance avec soi et cela aussi ce ne se commande pas.

    Bonne soirée et belle semaine mon cher Sakis.

    • ZIPO on 9 septembre 2018 at 21:51
    • Répondre

    Mon petit Sakis,

    – La Lituanie et moi, on est rarement  » amis  » à l’Eurovision ! 😆 Mais cette année là, la chanson m’avait plus ainsi que la mise en scène simple mais efficace.

    – Le chanteur a poursuivi sa carrière : c’est un bon ( et surtout beau…) interprète mais pas suffisamment pour atteindre des sommets. Mais franchement, j’aimerais mieux son retour que de devoir  » subir  » la chanson 2018…

    – Merci pour cette rubrique intéressante sur ce que sont devenus les candidats à l’Eurovision mon petit Sakis : je suivrai cela avec attention.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :