Le débrief (3) : le bottom 6

On explore les résultats de la finale en remontant de 5 en 5…

26 – Portugal – Claudia Pascoal – O jardim (39 pts)

Décidément, difficile de chanter à domicile ces derniers temps ! La contre-performance de Claudia Pascoal nous rappelle bien sûr les Makemakes ou O. Torvald l’an dernier. Seule satisfaction, Claudia Pascoal peut se targuer d’être la dernière avec le plus de points depuis la mise en place du système de points de 1975… Claudia n’est d’ailleurs dernière ni au jury (c’est l’Ukraine) ni au télévote (l’Australie).

Mais la performance de la chanteuse aux cheveux roses est particulièrement passée inaperçue.  Seuls des Portugais (et moi) ont voté pour « O jardim ». Seuls deux pays, la France et la Suisse lui ont donné des points, et la chanson termine dernière du télévote de 25 pays ! Et elle figure dans le bottom 3 de la plupart des autres. C’est très injuste. De même au niveau du jury, le pays n’obtient de points que de 5 pays.

C’est la 4ème fois que le Portugal termine dernier. La dernière fois, c’était en 1997 avec le « nul point » de Celia Lawson. Il faut remonter à 2003 pour trouver le Portugal avec aussi peu de points en finale.

25 – Finlande – Saara Aalto – Monsters (46 pts)

Certains se demandaient si elle pouvait passer en finale. La réponse est oui, mais de peu. Saara Aalto prend la dixième place de sa demi grâce au télévote. Elle termine 7ème du télévote et 15ème du jury, avec une bonne distribution de points… mais peu. Mais en finale, patatras. Peu de points, et essentiellement des pays nordiques et l’Australie. Là encore, avec l’ancien système de votes, Saara aurait peiné à dépasser les 10 points… Comme quoi, chanter la tête en bas, ça permet de ne pas passer inaperçue, mais ça ne plait pas tant que ça aux votants… Avec une performance un peu plus simple, elle aurait sans doute pu dépasser largement ce score-là.

C’est le pire classement de la Finlande en finale depuis la dernière place de Waldo’s People en 2009, mais Saara a rompu un cycle de trois ans d’éliminations.

24 – Royaume-Uni – SuRie – Storm (48 pts)

On avait peur qu’elle finisse la dernière. SuRie réussit à éviter l’infamie de la dernière place de quelques points. Son agression sur scène lui aura sans doute permis d’obtenir des votes de soutien (elle est loin du bottom 5 dans la plupart des pays), mais pas assez pour faire des points, même si l’algorithme magique a joué en sa faveur : elle obtient 1 point de St-Marin. A noter que SuRie obtient des points de pays différents dans les deux systèmes : elle aurait peiné à obtenir plus de 5 points au final…

SuRie réalise donc le même classement que Joe & Jake en 2016 et Electro Velvet en 2015, la routine basse du pays… Oscar quand même du fair-play et de la gentillesse à cette remarquable interprète qu’on souhaite revoir avec une chanson moins passe-partout.

23 – Espagne – Amaia & Alfred – Tu cancion (61 pts)

Troisième pays du Big 5+1 dans le bottom 6, le duo espagnol qui passait avec le dossard maudit n°2. Finalement, ils ne s’en sont pas trop mal tirés grâce aux jurys qui les ont soutenus à bout de bras. Ou plus précisément, ils ont tapé dans l’œil de quelques pays (Roumanie, Chypre, Australie, Danemark, Allemagne), récupéré quelques points ailleurs et sombré dans l’oubli un peu partout. Idem au télévote, où seuls les voisins et amis (Portugal en tête) ont donné quelques points à l’Espagne… Le pays est d’ailleurs dans les dernières places des 3/4 des télévotes, et derniers quatre fois (Albanie, Allemagne, Australie, Biélorussie). La paire ibérique n’a pas fait recette à l’applaudimètre…

Amaia & Alfred font un peu mieux que Manel Navarro (c’était pas difficile) mais cela fait quatre ans que l’Espagne termine sous la 20ème place. Depuis 2005, l’Espagne n’est passée que deux fois du côté gauche du tableau des votes… La loose totale !

22 – Slovénie – Lea Sirk – Hvala ne! (64 pts)

C’était une des surprises de cette finale car elle-même n’y croyait pas vraiment. Lea Sirk a réussi avec toute son énergie à propulser en finale sa chanson en slovène ! Les votes sont d’ailleurs assez amusants : un télévote très local et un jury très nordique et occidental… En revanche, une fois en finale, la concurrence a été trop rude. Lea a pu compter sur le soutien des jurys qui l’ont classée 19ème avec jusqu’à 7 points tchèques, mais au télévote, seuls les pays de l’ex-Yougoslavie ont voté pour Hvala ne!, et pas en masse…

En tout cas, cela faisait deux ans que la Slovénie n’avait pas atteint la finale !

21 – Hongrie – AWS – Viszlat nyar (93 pts)

La fièvre du métal ne s’est pas emparée de l’Altice Arena : la Hongrie termine à une décevante 21ème place. Pire, elle a failli se faire éliminer dès le premier tour, à quatre petits points près ! Le souci : le jury qui n’a pas aimé alors que le public a été soufflé par l’énergie d’AWS. Enfin, un public qui parle hongrois surtout, d’où les 12 points en demie de la Serbie, 10 de la Pologne et la Roumanie, et quand même 8 de l’Allemagne, les Pays-Bas et… Saint-Marin. Le panel qui sert au télévote de St-Marin a donc qualifié la Hongrie, merci à eux ! En revanche, seulement 6 jurys rock’n’roll en demi…

En finale, même désaccord. 15ème du télévote et 23ème du jury. Etrangement, ce sont les jurys du Sud-Est qui ont été les plus sensibles à AWS… Carton au télévote essentiellement chez les voisins et dans les pays où on aime le métal, comme la Finlande.

La Hongrie réalise donc son plus mauvais score depuis 2012. Mais la Hongrie est un grand pays de l’Eurovision. Elle détient un record partagé avec la Suède : c’est le pays hors big-5 qui est présent en finale depuis le plus longtemps : 2011 ! Pourvu que ça dure !

 

(17 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Creve coeur de voir les six derniers car à l’exception du duo espagnol, ils figurent tous dans mon top 10 !

    L’infamie de la dernière place n’a pas échappé au Portugal. Son classement laisse à penser que si Claudia avait dû passer par les DF elle n’en serait sans doute pas sortie…

    Ça sera l’enjeu pour le Portugal les années futures : soit devenir après une victoire un pays solide abonné à la finale comme l’Autriche, soit retomber dans ses errements passés et rejoindre la Macédoine, l’Islande et San Marin au club de ceux qui ne se qualifient presque jamais…

    Saara est décidément marquée par les secondes places. Dommage que ce soit à partir de la fin ! Surprenant aussi que le Royaume Uni ne lui ait rien donné..
    Pour l’UMK 2019, aura t on droit au retour de la formule habituelle ou verra t on un Mikaël Saari show ?
    L’essentiel pour la Finlande était de retrouver la finale. C’est fait mais elle aurait mérité mieux.

    SuRie aussi mais j’en ai déjà causé ailleurs donc je vais éviter de radoter.

    Catastrophe attendue (et espéree je l’avoue) pour l’Espagne. Pas aidée par le dossard 2 et les croassements d’Alfred. De l’espoir néanmoins pour 2019 avec un mode de sélection très populaire : OT

    J’étais déjà ravie de voir la Slovénie en finale. Tant de dynamisme, de sympathie…l’interruption du titre n’apportait rien par contre.
    La 22 ème place est loin d’être infamante. Dernière place au televote français par contre, mes SMS n’ont pas suffi.

    Enfin la Hongrie, plus clivante et plus basse que ces dernières années. J’ai aimé les voir en finale, ils y avaient leur place. 8 ème qualif de suite mais gros souci d’audience en Hongrie. Desamour déjà constaté au À Dal.

  2. merci Antoine pour les supers débriefs!

    j’aime beaucoup la chanson du PORTUGAL. elles on réussit une prestation intime sur une scène immense. pour moi la plus grosse injustice de cette finale.

    FINLANDE. cela me fait penser à la France en 2012 :
    la chanteuse idéale pour l’Eurovision, avec une chanson créée pour l’Eurovision, la robe parfaite, la chorégraphie qui fera sensation et encore quelques clichés bien Eurovision… au fina,l un cocktail mal dosé et écoeurant! Saara Aalto est à sa place.

    ROYAUME-UNI. dommage pour Surie, mais cette chanson…

    ESPAGNE. c’était mignon quand ils étaient amoureux et c’est devenu cucul quand il ne l’était plus.

    j’aurai aimé que la SLOVÉNIE se classe un peu mieux. très bon travail sur une chanson que je trouvais pas convaincante et que j’ai fini par apprécier.

    du métal, ok pour moi… mais la proposition de la HONGRIE était un peu décevante.

  3. Je trouve ces six chansons pas mauvaises du tout ! Je redis que ce cru était de qualité, c’est pour ça que ça me fait bizarre de voir ces artistes dans le bottom, ce n’est pas qu’ils étaient moins bons, c’est qu’on a trouvé mieux ! Enfin du moins c’est ce que je pense 😉

    1. un tour de force de la chanteuse finlandaise en 34 langues !

    • Kikichouchou on 28 mai 2018 at 11:18
    • Répondre

    J’ai adoré la chanson portugaise, dans mon top 5 personnel. La fin de la chanson me fait penser au niveau instrumental à certaines mélodies de l’album Music de Madonna. En tout cas mille fois mieux que la chanson gagnante de l’an passé en ce qui me concerne, mêle si je comprends pourquoi la chanson en question a gagné …

    La Finlande était aussi dans mon top 5, mais la présentation était too much visuellement. Cela empêchait d’apprécier la chanson, dont j’adore la vidéo officielle.

    Le Royaume-Uni était dans mon top 10. Je ne comprends la désaffection du public et des jurys depuis quelques années, alors que j’apprécie énormément leurs diverses propositions depuis 2013 (sauf peut-être Joe et Jake en 2016). Molly était même ma favorite en 2014…

    La chanson espagnole était mielleuse à souhait, sans grand intérêt. Bottom 5 personnel.

    Il m’a fallu du temps pour aimer la chanson slovène et sa prestation live et scénique en demi-finale m’a complètement convaincu, même si le bas de classement était prévisible ensuite. Bottom 10 personnel.

    La chanson hongroise, que je n’aime pas au niveau musical, m’a par contre beaucoup amusé en live : c’est une très bonne chanson pour la scène, par contre je zappe sur le CD… Bottom 5 personnel.

    L’eurovision ne serait pas ce qu’elle est sans déceptions de toute manière, et je me satisfais d’avoir pu connaître ces chansons grâce à ce concours.

  4. Portugal: Ce n’était pas mirobolant mais la dernière place est un peu sévère.

    Finlande: Trop est le mot qui lui convient

    Royaume-Uni: Bien interprété, dommage.

    Espagne: vieillot

    Slovénie: Finalement j’ai bien aimé.

    Hongrie: En live, c’était pas mal mais la chanson niet!

  5. * PORTUGAL : c’est toujours décevant de finir dernier lorsqu’on est le pays organisateur mais franchement, ça méritait guère mieux ! Moi, je l’avais classé…25e !

    * FINLANDE : la scénographie était un peu  » pompeuse  » mais l’interprétation a dépassé toutes mes espérances ; c’est le public qui l’a soutenue assez massivement et c’est mérité. Je pense qu’un classement entre la 15e et la 20e place aurait été justifiée.

    * ROYAUME-UNI : je suis si heureux que SuRie ne finisse pas dernière ! Elle aurait mérité largement mieux, en tout cas, pas dans le bottom 6…

    * ESPAGNE : je n’aimais déjà pas cette chanson, mais leur  » accoutrement  » et la chanson plutôt massacrée de la part d’Alfred ont contribué à ce classement tout à fait logique.

    * SLOVENIE : les jurys ont dû récompenser la prise de risque et c’est mérité. C’était une chanson novatrice et remarquablement interprétée mais certainement pas bien  » ressentie  » par un public lambda. Je l’ai vu chez moi : la majorité ont trouvé ça affreux !!

    * HONGRIE : que puis-je dire sur une chanson que je détestais au plus haut point ? C’est bien payé d’arriver à la 21e place car si ce n’était que de moi, je les aurais  » mis à la cave  » sous la 26e place… Ce n’est pas possible ? Donc, tout simplement derniers…

  6. Voici le top 10 de mes chansons préférées en mars 2018 :

    1) Portugal
    2) Belgique
    3) Grèce
    4) Ukraine
    5) Hongrie
    6) Estonie (mais je pensais qu’elle gagnerait)
    7) Bulgarie
    8) République Tchèque
    9) Pays-Bas (j’ai pas aimé le live, j’aurai bien échangé sa place avec la Slovénie, Malte ou la Suisse après les directs)
    10) Autriche (contente de sa première place jury)

    Bref, vous comprenez ainsi que les résultats de mai ont fait mal ^^

    PORTUGAL : Je pleure intérieurement… J’adore cette chanson. Si Amar pelos dois ne m’avait fait ni chaud ni froid, O Jardim fut un coup de foudre. Mais je n’ai pas les mêmes goûts que l’Europe, je sais, je sais…

    FINLANDE : Contente qu’elle ait passée les demies, triste de sa 25ème place. C’est une bosseuse et une battante et ça s’est vu à l’Eurovision. Après, on ne peut pas donner des points à tout le monde.

    ROYAUME-UNI : J’aime bien SuRie, j’aime moins Storm, beaucoup moins. Je suis juste soulagée que SuRie n’ait pas terminé à la dernière place, dernière place que j’aurai attribuée à…

    ESPAGNE : … l’Espagne ! La seule chose que j’aime dans la prestation espagnole, c’est la robe d’Amaia. Tu Cancion, c’est du marshmallow avec une coque de guimauve, enrobé dans du caramel, noyé dans du sirop de glucose et saupoudré de sucre glace…

    SLOVÉNIE : Alors, c’est comme ça qu’on récompense les autrices-compositrices ? J’ai appris à apprécier Hvala ne ! avec le temps mais l’Eurovision ne fonctionne pas comme ça. La coupure en plein morceau m’a surprise la première fois, énervée les secondes et troisième fois (final jury et direct), mais je l’ai appréciée en rediffusion. Ouais, c’est un morceau qui me demande du temps… Hvala Lea !

    HONGRIE : Je n’espérai pas un énorme score final, mais j’ai hurlé de joie à leur qualification le jeudi ! J’hallucine que le chanteur arrivait encore à tenir sa performance après toutes ces répétitions. C’est, avec l’Estonie et Chypre, l’une des prestations que j’avais le plus aimé lors des répétitions finale jury (et l’une des seules où j’ai senti les flammes au loin :P).

  7. PORTUGAL : dernière place totalement méritée, la chanson était d’un ennui mortel et la présentation, platissime.

    FINLANDE : tout le monde ici sait à quel point je trouvais Saara Aalto vulgaire lors de la présentation des trois titres choisis par la chaîne finlandaise. Pourtant, je me suis fait à la chanteuse et à la chanson, et je trouvais que vocalement, elle assurait vraiment. Donc, déçu de cette traversée du désert pour Saara (oui, jeu de mot pourri, je sais… mais je ne pouvais pas ne pas le faire).

    ROYAUME-UNI : pas un grand titre, c’est vrai. Mais enfin, si bas??? Je ne me l’explique pas. Là encore, une grosse déception.

    ESPAGNE : Je n’aurai qu’un mot. Beurk. Pascal avait beaucoup aimé à l’époque ma réflexion sur les chansons proposées par l’Espagne: Beaucoup de soupe au pays du gaspacho.

    SLOVENIE : Je n’ai jamais aimé ce titre, et même si je trouvais intéressant le faux problème technique en demi-finale, j’ai trouvé ça un peu grotesque et forcément attendu en finale.

    HONGRIE : J’adorais ce titre, autant musicalement que du point de vue du texte. Le chanteur m’a touché, et aussi impressionné par la force et l’énergie qu’il dégageait… même s’il n’était pas toujours juste. Dans mon Top 15 personnel sans aucune hésitation. Mais je conçois que ça ne plaise pas.

  8. Pauvre Portugal Pauvre Finlande Pauvre UK,vraiment ils étaient dans mon top 10 et dans ma play liste

  9. Même si cela peut paraître sévère, je ne suis pas surpris de ce bottom 6, a la différence près que je n’aurai même pas qualifié la Hongrie, du coup cette chanson cacophonique se retrouve chez moi à la toute dernière place, c’est une question de goût, mais je n’arrive même pas à écouter ce titre plus de 30 secondes, car cela devient très vite un massacre pour mes pauvres oreilles, Le portugal n’a pas certainement pas fait le meilleur choix cette année, il est vrai que cette chanson ne méritait sans doute pas la cuillère en bois mais elle m’ennuie profondément et ne me touche pas du tout.

    Surie est une très belle artiste, j’espère qu’elle reviendra prendre sa revanche l’année prochaine mais avec une chanson beaucoup plus solide et en vogue que  » Storm  » Heureusement qu’elle ne termine pas dernière mais je ne la voyais pas vraiment mieux classée. Et le vol de son micro n’y est pour rien, au contraire, cet incident aura permis au moins de reconnaître en Surie, une véritable artiste qui s’est gérer les imprévus sans perdre la face !

    J’ai été très surpris par la qualification de la Slovénie, c’est mérité mais je me doutais bien que cela n’irait pas très haut lors de la finale, Mais Bravo à ce pays d’avoir fait un choix atypique mais audacieux.

    Pour la Finlande, c’est tout de même un sacrée claque, mais la mise en scène était bien trop pompeuse, je m’attendais à un meilleur classement, mais finalement l’artiste en trop voulu en faire et le tout faisait tout de même assez daté, c’est une chanson qui aurait pu faire un malheur il y a 10 ans.

    J’ai jamais compris que l’Espagne puisse figurer au début parmi les chanson favorites, Trop mièvre et surannée à mon goût et la mise en scène n’a pas arrangé les choses, sans compter la prestation ratée du jeune homme qui s’est laissé envahir par un stress intérieur. Dommage, ce pays compte tellement de bons artistes, il faudra vraiment revoir la copie pour l’année prochaine.

    Nous verrons la suite, il y a certainement des chansons dans ce lot qui auraient pu se hisser dans le Top 15 mais cela s’est joué parfois sur peu de choses, des détails qui peuvent faire toute la différence, tenue trop ringarde, mise en scène trop chargée etc. Et puis le public qui vote est à mon avis beaucoup plus intransigeant que les jurys, même si pour certaines prestations, c’est plutôt l’inverse qui s’est produit.

    Maigre consolation pour ces pays, c’est qu’eux au moins, ils ont pu chanter une seconde fois lors d’une finale internationale, ce qui n’a pas été le cas pour des pays tels que la Belgique, la Suisse et la Lettonie par exemple.

    • MrNathanHarper on 29 mai 2018 at 17:23
    • Répondre

    Vous ne pouvez pas savoir mon énorme soulagement quand j’ai vu SuRie ne finit pas dernière ! Elle méritait pas d’être dernière place !

  10. Avez vous entendu ce petit chef d œuvre Saara qui interprete sa chanson en 34 LANGUES europeenne , et dire que cette chanson a fini 25 eme je n ‘ y crois pas!!!!!Honte au jury et au public !!!Que d « émotion .Allez vite sur you tube si vous ne l avez pas encore entendu et donnez moi votre avis

    1. J’avais vu la vidéo à sa sortie, et donc avant l’Eurovision. Elle avait également fait la même chose avec Let it go de Frozen.
      C’est très beau, et ça montre aussi que toutes les langues européennes peuvent être chantées (mais tout le monde n’est pas d’accord, je le comprends).
      Après la prestation au piano de Saara qui m’a fait pleuré (littéralement) c’est sa reprise de « The winner takes it all » d’ABBA, que je te conseille donc si tu ne l’as point vu.

      1. Elle aurait peux etre du faire cette interpretation lors du concours avec toute ces langues cela ne s ‘est jamais fait.Merci du conseil pour la chanson d ‘Abba je vais regarder cela

  11. PORTUGAL
    Infinie déception, cette chanson était dans mon top 10. Elle m’a littéralement transporté (oserais-je dire « bercé ») pendant trois minutes. Mais visuellement le tableau était simpliste, ce qui explique sans doute le désintérêt.

    FINLANDE
    En parlant de visuel… J’ai trouvé cela surchargé et anarchique, j’en avais le tournis. A tel point que j’ai fini par fermer les échauguettes et attendre la suite. C’est vraiment dommage car Saara Aalto est une grande artiste.

    ROYAUME-UNI
    Une excellente interprète au service d’une chanson minable, plate, enfilant les poncifs comme des perles. Content pour elle qu’elle ait échappé à la dernière place, j’espère qu’elle reviendra avec un morceau plus consistant, elle pourrait alors faire des ravages.

    ESPAGNE
    Si j’étais taquin je dirais que j’ai senti une odeur de poussière lors de leur passage. Un concept antédiluvien, des frusques et une mise en scène à l’avenant, et une interprétation ratée de la part d’Alfred. C’était, personnellement, ma lanterne rouge.

    SLOVÉNIE
    Je suis partagé face à Hvala Ne ! Je détestais au début, et j’ai réussi à l’apprivoiser petit à petit, en appréciant assez le rendu final. Je salue la prise de risque, car ce genre de parti-pris était pour le moins casse-gueule.

    HONGRIE
    J’apprécie le genre. Ce n’était déjà pas une réalisation époustouflante en demi-finale mais le morceau transmettait parfaitement les émotions associées à la chanson, avec un rendu dynamique. Mais alors quel désastre en finale… Ils partaient dans tous les sens, vocalement c’était mauvais, à tel point que je suis totalement sorti de la chanson cette fois-là. Je m’attendais donc à ce mauvais résultat.

    Et au passage, je me mue un instant en une scintillante brosse à reluire, mais cela me semblait important de l’écrire plutôt que de commenter comme un malpropre. J’ai (re)découvert très récemment ce blog d’une richesse assez impressionnante et je dois dire que je suis assez admiratif de votre travail. Voilà.

  12. un tour de force de la chanteuse finlandaise en 34 langues !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :