Le débrief (2) : Deuxième demi-finale

Une série beaucoup plus ouverte qui a inondé de surprise et de stupeur l’Europe entière. Tant mieux, la première était un peu trop ficelée !

18 – Saint-Marin – Valentina Monetta & Jimmie Wilson – Spirit of the night (1 pt)

Evidemment, ça calme ! Pour sa quatrième participation, Valentina Monetta est humiliée ! Aucun point des jurys et un seul petit point de l’Allemagne. C’est évidemment le pire score du pays qui avait déjà eu la cuiller en bois de la demi en 2008 avec MiOdio. Quand on entre dans le détail, on découvre même que Saint-Marin est dernière du classement de 11 jurys sur 20 et seuls 5 ne l’ont pas mis dans leur bottom 3 (la Macédoine étant la plus généreuse, 12ème). Côté public, c’est pas mieux : dans le bottom 3 de 14 pays. Pas grand chose à dire de plus sur cette catastrophe annoncée, entre dance ridicule et interprétation totalement ringarde (jogging à paillettes, vieux choristes des années 70…) Espérons que cette humiliation amènera notre cher Ralph Siegel à arrêter avec ses chansons toutes pourries… Merci d’avance !

17 – Lituanie – Fusedmarc – Rain of Revolution (42 pts)

Et pourtant, la cacophonie peut obtenir 42 points ! En finissant 15ème du public et 16ème du jury, c’est quand même l’avant-dernière place que décrochent les Fusedmarc. Trois jurys seulement les ont choisi : les Biélorusses voisins, Saint-Marin rarement à cours de facéties, et la Macédoine. Au public, trois points de voisinage et 22 points irlando-norvégiens. Merci les communautés lituaniennes de l’étranger ! Bref, on a évité l’humiliation, mais pas la déroute… La Lituanie a mis fin à une série de deux qualifications et retombe à son ratio d’à peu près 50% d’échecs…

16 – Malte – Claudia Faniello – Breathlessly (55 pts)

Claudia a réussi le grand écart au niveau des résultats : aucun point du public et 55 des jurys qui l’auraient envoyée en finale ! Non le public n’a pas aimé. Claudia est dernière de deux télévotes (dont le nôtre), avant-dernière dans 9 pays et avant-avant-dernière dans encore 6 autres. Les trois pays restant la classant seulement 14ème (Estonie, Irlande et Suisse). Bref, c’est une chanson qui ne plait à personne. Logiquement, c’est la pire performance de Malte depuis 2008. Seule Olivia Lewis a fait à peu près pire… Vraiment, c’est la honte : attendre si longtemps d’aller à l’Eurovision pour y faire si pâle figure…

15 – Macédoine – Jana Burceska – Dance alone (69 pts)

Là aussi, c’est la claque. On s’attendait à ce que Jana pulvérise le record de points de l’ancienne république yougoslave, et patatras, avec un tableau tout raté qui sentait un peu trop la solitude dans tous les sens du terme, et des voix trafiquées de façon un peu curieuse (et inutile), c’était la chronique d’un désastre annoncé. L’espoir a viré au naufrage mais finalement, Jana est dans la moyenne des échecs macédoniens. 15ème comme Daniel deux ans avant… Jana a plu à 6 jurys dont le nôtre qui lui a donné 8 points, comme le jury maltais. A noter qu’à part la Serbie, Jana s’est fait lâcher par tous ses voisins ! Heureusement, au public, 28 des 40 points du pays viennent des Balkans, ainsi que 4 curieux points de St-Marin, 3 de la diaspora en Suisse, et 5 d’Israël. C’est le 5ème échec d’affilée pour la Macédoine, le record du moment désormais…

14 – Estonie – Koit Toome & Laura – Verona (85 pts)

Là aussi, il fallait s’y attendre. Si le duo estonien a plu au public européen qui l’a classé 6ème avec des points d’un peu partout et même 12 de Lituanie et 8 de Biélorussie et d’Ukraine, ce fut une boucherie chez les jurys qui ont classé Verona avant-dernière avec seulement 16 points de 6 pays. Que des petits points à l’exception des 7 points d’Israël. Deuxième échec d’affilée pour l’Estonie dont le ciel se voile de plus en plus… Il fallait s’attendre à ce que produit préfabriqué et pas du tout authentique (qui a parlé de fast-food musical ?) se casse la figure, et encore plus en utilisant la brillante Laura comme une potiche et en invitant Koit qui ne manque pourtant pas de talent non plus à sourire comme un abruti… Copie à revoir.

13 – Irlande – Brendan Murray – Dying to try (86 pts)

La montgolfière n’a pas décollé. A quoi servait ce ballon miniature perdu sur la scène ? On ne sait pas trop. Sans doute à la même chose que le parapente géorgien trois ans plus tôt… Alors que Brendan pouvait jouer sur le côté classe et vintage de sa chanson, on l’a envoyé à la foire du Trône, voire à la fête à neuneu dans un univers cucul à souhait… Tout ce qu’on déteste ! Brendan obtient des points de nombreux pays, a séduit principalement les jurys estonien, lituanien et autrichien, et le public estonien, roumain et danois, mais il n’a récolté essentiellement que des petits points. Il fait bien mieux que Nicky Byrne, mais c’est quand même déjà le 4ème échec de l’Irlande qui n’a plus vu un top 10 depuis Jedward…

12 – Suisse – Timebelle – Apollo (97 pts)

La Suisse peut regretter. Elle n’échoue qu’à quatre petits points de la finale, qualifiée par le public (10ème) et recalée de peu par les jurys (11ème). Il n’aura pas fallu grand chose pour le pays qui méritait bien plus que le Danemark d’aller en finale. Sans surprise, la chanson a cartonné en Roumanie (10 pts sur 49) mais moins à l’Ouest (aucun point de l’Allemagne et deux seulement de l’Autriche, c’est salaud !) Pour les jurys, c’est la Lituanie, l’Irlande et la Roumanie qui se sont avérés les plus généreux, la France ne donnant aucun point (c’est vache). La Suisse a terminé 12ème du jury français, essentiellement parce qu’Hédi Charni ne l’a pas aimée du tout. Seuls Enea et Julien Gonçalves l’ont placé dans leur top 10. L’excellente interprétation de Miruna a permis à Timebelle faire mieux que les déculottées des deux dernières années, mais ça ne consolera pas les Suisses qui vivent trois éliminations d’affilée…

11 – Serbie – Tijana Bogicevic – In too deep (98 pts)

A trois points du bol de sangria aussi, la Serbie qui avait pourtant tout pour se qualifier, en tout cas au niveau géopolitique. Et pourtant, Tijana réussit la prouesse d’être sauvée de justesse par les jurys qui ont bien aimé, et recalée par le public de façon édifiante. 45 points exclusivement issus des voisinages et de la diaspora : Macédoine, Suisse, Croatie, France, Autriche. Dans les autres pays, Tijana frise bien souvent la dernière place du télévote… Il faut dire que le visuel était catastrophique et la prestation vocale pas renversante. Au final, le pays sauve les meubles comme d’habitude et échoue de peu, comme les Moje 3. C’est le troisième échec du pays depuis 2007.

(16 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Pourquoi quand la France/Autriche/Allemagne ne donne pas de points à la Suisse on dit « c’est vache, c’est salaud » et qu’à côté dès qu’il y a un point qui peut venir d’une diaspora on crache dessus en les pointant du doigt pour un autre pays ? Marianne James, sort de ce blog. C’est avec ça qu’on légitime l’hypocrisie de mauvais perdant de nos commentateurs…

  2. En dehors de la qualification croate, cette demi-finale ne m’a pas surpris au niveau des résultats, et encore moins après les prestations lives de la soirée

  3. Je pleure encore seul dans mon lit, la défaite de l’Estonie… Mais je reste lucide: c’était tellement kitchouille… mais tout autant que la Roumanie…
    La Suisse, avec un visuel un peu plus adulte ca serait passé, c’est certain!
    Quand à la Macédoine, quel gachis! Les choriste qui ont plus de voix que la chanteuse…

  4. C’est sûr, le visuel trop coloré a été fatal pour la Suisse, mais finalement, en faisant une analyse plus pointue, malgré le fait que nos voisins ne nous soutiennent absolument pas et ce n’est pas nouveau, Inutile de s’insurger et de crier à l’injustice, finalement, nous nous en sortons pas si mal, car 20 pays ont tout de même votés pour Timebelle, comme quoi cela se joue parfois à très peu de choses,

  5. Oui je pense que c’est cette mise en scène qui a tué les espoirs de la Suisse. Sachant que la chanson s’intitulait « Apollo », il aurait peut être été plus logique (et de meilleur ton) de jouer à fond la carte de la mythologie grecque…
    Et de voir la chanteuse en chignon, toge blanche et sandalettes évoluant au milieu de quelques colonnes au lieu d’être avec cette robe étouffante jaune canari avec cet escalier en colimaçon rose bonbon digne d’une maison de poupées…

    là encore, aucun surprise au niveau des éliminés… J’espère que Saint-Marin arrêtera de se voiler la face, de faire alliance avec le périmé Ralph Siegel et reviendra avec des chansons plus percutantes et surtout modernes…

    L’Estonie, ouais ben pour un duo, c’est raté… ça le faisait pas du tout niveau connivence… et la chanteuse… j’ai cru qu’elle allait perdre un os tellement elle parait maigre à l’écran… par contre lui, depuis 1998, il a bien grossi…

    L’Irlande ça faisait trop gamin et cette montgolfière hors-sujet n’a rien arrangé…

    La Macédoine a plus qu’abusé du vocoder… et des choristes omniprésents… est-ce pour cacher les failles, voire les lacunes vocales de la chanteuse ?

    Reverra-t-on un jour Claudia Faniello au concours ? Ou va-t-elle lâcher l’affaire comme son frère après sa terrible déroute de 2006 ?

  6. comme Audrey je trouve que tout le monde est ambivalent sur les votes de diaspora . Quand c est flagrant et fait par les autres (chypre grece) c est degueulasse et quand soit meme on ne recoit rien on dit comme Amir « faut faire un bloc de pays qui se soutient »…

    Disons qu entre voisins le camp francophone et germanophone manque de solidarité et que c est dommageable car les autres ne s en privent pas et que parfois, comme avec la Suisse cette année, ca aurait pu donner le coup de pouce suffisant pour acceder à la finale… en plus on a vu cette année que les votes de copinage/solidarité existent presque autant de la part des jurys nationaux donc pas possible de l eradiquer..

    1. La solidarité germanophone a très vite prouvé ses limites… Par exemple, en 1981, le jury suisse est le seul qui n’ait pas attribué un seul point à la chanson allemande et de fait l’a empêché de remporter la victoire.

      1. Ou comme en 1982 quand l’Allemagne a écrasé le Concours, ce ne fut pas grâce à l’aides des voisins autrichiens et luxembourgeois…1 point et 0 point

  7. pour la revue des eliminés de la df 2, c etait attendu pour San Marin , Malte et la Lituanie mais l ampleur du crash de Valentina et Jimmy est colossale !

    Decrocher un seul point avec le systeme de vote actuel c est assez baleze ! et en plus ils ne peuvent pas se rassurer en se disant qu ils etaient 11 eme presque partout (pas le cas ici)

    Meme si je reconnais les failles des titres estoniens et macedoniens, je deplore leur elimination (en plus assez large) : j ai trouvé Koit et Laura bien mieux qu en finale nationale mais la Modern Talking attitude n a pas convaincu les juryss…d ailleurs ceux ci lors de la finale nationale ne les avaient classés que 5,eme..

    Pour la Macedoine , Jana reussit le tour de force de gacher une pepite, la chanson la plus moderne avec celle de la Belgique….avant les pre concerts je la voyais dans le top 5 plus dure est la chute !!

    enfin c est rageant pour la Serbie et la Suisse qui ne sont vraiment pas passés loin mais là aussi la mise en scene ne convenait pas….Pareil pour l Irlande qui apres 4 eliminations de suite (précédées par une derniere place en finale en 2013) doit sincerement se remettre en question…

    le debat est vif là bas et certains artistes comme samantha mumba ont deja proposé leurs services…Mais le salut viendra comme ca l a eté pour la France d une collaboration etroite avec une maison de disques..

  8. Saint-Marin : Pas surprise du tout, Il faut que Saint Marin arrête de demander des chansons à Ralph Siegel.

    Lituanie : je n’ai fait que regarder ses ongles. 3 longues minutes …

    Malte : Belle voix mais alors la chanson!!!

    Macédoine : Ce n’est pas une chanteuse de direct, sa voix est limite.

    Estonie : Prestation et mise en scène trop froide. Elina et Stig Revenez! ça c’est un duo!

    Irlande : la montgolfière a tout gâché , ça donnait l’impression , qu’il était coincé et qu’il ne pouvait pas bouger, dommage!

    Suisse : Mise en scène pas terrible, il servait à quoi cet escalier et puis on ne voyait que cette robe jaune (même si elle est très jolie , elle était too much pour la chanson). Quand on veut faire du Disney , il faut demander à Disney… sinon ça rate! vraiment dommage pour la Suisse car une mise en scène plus sobre et plus centrée sur la chanson l’aurait qualifiée.Il n’y avait pas besoin de bling bling.

    1. Serbie – j’ai trouvé ça vraiment trop moyen. pas envie de revoir une deuxième cette prestation.

      1. Ralph Siegel doit tout payer pour Saint-Marin, c’est pas possible autrement

        1. ou alors c’est grâce à lui que Saint Marin obtient des sponsors ou bien il fait ça gratuitement 🙂
          mais en effet , il y a de quoi se poser la question.

    • Alexandre on 2 juin 2017 at 17:02
    • Répondre

    J’avais oublié de le dire mais merci à Antoine pour ce débrief, j’avoue que c’est une de mes séries préférées sur le blog.

    Saint-Marin: Je vais être sec, il fallait être bien naïf pour croire à une qualification avec une chanson aussi médiocre. La micro-nation est tombée bien bas et il est temps de faire preuve de sang neuf et vite ! Le point allemand, c’est sûrement l’entourage du vieux Siegel et les fans de Wilson qui ont voté à donf. Pas d’autres explications rationnelles

    Lituanie: Cette chanson n’est pas une abomination….jusqu’à ce que le refrain arrive dans tout son amateurisme. Un visuel bof et une tenue discutable et le bottom 3 est justifié.

    Malte: Une chanson déprimante, ce n’est pas tout le professionnalisme du monde qui aurait permis à Malte de se rapprocher de la qualification. Non Claudia, on ne participe pas à l’Eurovision à tout prix, même avec une chanson qui donne envie de se pendre.

    Macédoine: très dommage mais quand on voyait la chanteuse durant les pré-partioes, on sentait déjà le roussi pointer son museau. Pourtant, je ne trouve pas que ça aurait tant dépareillé en finale.

    Estonie: Chanson ringarde qui ne méritait pas la finale. Ma définition de la ringardise ? (pour les lecteurs qui s’insurgeraient), c’est le vieillot conjugué à l’absence totale d’authenticité. Et c’est le cas avec Verona. Des « ahahahahahaha » irritants et frivoles, aucune alchimie entre deux chanteurs qui n’ont pas le physique pour une chanson qui se veut glamour (désolé d’être brutal). Koit qui joue le beauf et Laura la potiche. Je ne souhaite pas à l’Estonie un « jamais deux sans trois ».

    Irlande: la mongolfière était en effet de trop et la chanson un peu trop classique. Dommage mais pas surprenant.

    Suisse: depuis l’année dernière, la Suisse a le chic de gâcher ses chances avec un visuel pas terrible.Je me demande ce qui est passé par la tête de Timebelle. Un vrai gâchis.

    Serbie: bonne chanson qu’on écoute avec plaisir. Mais soyons honnêtes, la première partie était d’un ennui total et c’est quelque chose de fatal quand on passe en premier. Tijana chante bien, elle était toute mimie dans sa robe (à mes yeux) mais franchement pas pour ce type de chansons. Que la Serbie revienne à la langue serbe car elle réussit mieux avec (et non, la dixième place viennoise ne compte pas car durant une année « normale », 53 points ne permettent même pas un top 15.)

  9. – ST MARIN : je ne vais pas revenir sur ce que j’avais dit ; certes, on peut trouver tous les défauts de la terre à cette chanson, pourquoi pas ? Mais 1 point !! Je ne peux pas admettre une telle humiliation ! La Lituanie était 3 fois pire pour moi, et quand je pense qu’il y a deux an, le groupe finlandais a obtenu plus de points… Je ne comprendrai jamais cette humiliation et je serai St Marin, je ne me présenterai pas en 2018 : pour que l’Europe entière se moque…

    – LITUANIE : une horreur absolue qui méritait la dernière place !

    – MALTE : la chanson était mauvaise mais l’interprète était tout à fait valable : d’ailleurs, les jurys l’ont confirmé !

    – MACEDOINE : énorme déception mais élimination logique. Un fantôme sans voix même avec une bonne chanson ne peut pas faire des miracles…

    – ESTONIE : je n’avais jamais aimé cette chanson qui me semblait lointaine et trop fade et les deux interprètes ne s’accordaient pas vocalement… Aucune déception pour leur non qualification.

    – IRLANDE : laissons le ballon de côté ; même sans lui, l’interprète a été trop enfantin et il n’a pas réussi à porter sa chanson qui elle était correcte

    – SUISSE : la chanson et l’interprète étaient bonnes ; si l’élimination est due à la mise en scène et à la robe, c’est vraiment un véritable gâchis et c’est tout de même immérité car d’autres se sont qualifiés en montrant pire…

    – SERBIE : Trop quelconque et sans saveur ; ne pouvait pas laisser de traces jusqu’au moment des votes. Je trouve même qu’elle s’en sort bien !

  10. Une demie-finale pleine de surprise que j’arrive maintenant à comprendre avec le recul mais juste après la soirée j’était très déçu de certaines qualifications et élimination. J’avais voté pour la Bulgarie, la Suisse et la Macédoine, seule la Bulgarie s’est qualifié, déception…

    Saint-Marin: Je m’attendais à la dernière place, mais pas à un score aussi faible. je pensais que c’était impossible d’avoir aussi peu de point avec le nouveau système de vote, mais elle l’a fait! Cette Valentina est vraiment une légende à elle tout seule! :’D

    Lituanie: Que ce soit une bonne chanson ou de la cacophonie comme ici, il y aura toujours les voisins. Parfois c’est pas suffisant, et heureusement.

    Malte: Les jurys n’ont donc pas jugé sur l’originalité et la modernité à ce que je vois… Heureusement que le télévote a contre-balancer la chose…

    Macédoine: Avec le recul, je peux comprendre. La mise-en-scène et le vocal étaient vraiment très faible mais je persiste à dire que la CHANSON méritait la finale. Bon Jana repart avec un bébé et un mari, c’est sans doute le plus important…

    Estonie: C’est pour ça que les jurys sont essentiels. J’aurais vraiment été très déçu que cette chanson se qualifie. Tout les ans un favori des fans échoue en demie-finale. Cette année c’est l’Estonie (et la Macédoine et la Suisse).

    Irlande:J’ai jamais accroché à la chanson et cette mise-en-scène… Mon dieu! Elimination logique.

    Suisse: Déception! Une des plus grandes de l’année! J’aurais vraiment été très heureux pour mes (très proches) voisins suisse que le pays se retrouve en finale mais il faut reconnaître que la mise-en-scène était vraiment pas terrible, malgré une excellente chanson et une excellente prestation vocale…

    Serbie: Plus surpris que déçu. La chanson est excellente (dans mon top 10 d’avant le show) mais la prestation (vocale et scénique) étaient décevante. La première place n’a pas du beaucoup aider la Serbie non plus…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :