KIEV

exhibition-centre-kievCe 9 septembre sonne la fin du grand feuilleton de l’été. Celui qui a tenu en haleine les milliers de fans de cette planète.

A grands coups de rebondissements (conférences de presse annulées, dates pour annoncer la ville sans cesse reportées), l’Ukraine a fait couler beaucoup d’encre en laissant en suspens le choix de la ville organisatrice de l’événement.

Et dans l’Eurosphère, beaucoup de fans ont vécu cette attente comme un véritable psychodrame. Les rumeurs ont fusé, les réseaux sociaux se sont déchaînés, les crises d’apoplexie se sont multipliées. On a dit que la Russie pourrait organiser le Concours à la place de l’Ukraine. On a parlé aussi de Berlin pour relever le flambeau. On a aussi émis l’idée d’un ultimatum de la part de l’UER si les responsables ukrainiens ne se décidaient pas.

Rien de tout cela. L’Ukraine organisera bien le Concours Eurovision 2017.

Et ce sera à Kiev que les délégations, fans et journalistes poseront leurs bagages. La capitale du pays, déjà organisatrice en 2005, remet le couvert, cette fois dans un autre endroit : l’International Exhibition Centre. Ce centre des expositions pourrait accueillir jusqu’à 13.000 spectateurs pour les trois grandes soirées du 9, 11 et 13 mai.

 

(24 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

    • marie on 9 septembre 2016 at 15:27
    • Répondre

    Tout çà pour finalement choisir la capitale!Je me demande pourquoi on demande aux autres villes de postuler !
    En tout cas l’endroit ou se trouve le centre des expositions ,ça n’a pas l’air très joli avec ces barres à béton autour.
    Vous allez me dire que ce n’est pas grave puisque ça se passe à l’intérieur .j’espère qu’au moins l’eurovillage sera situé dans un endroit plus sympa!Je ne doute pas que Kiev va faire son meilleur possible pour réaliser un bon eurovision 2017.

      • Jamy Zelmerlöw-Landrut on 9 septembre 2016 at 17:32
      • Répondre

      J’me suis tout de suite dit aussi que l’environnement de l’IEC fait très soviétique !!

    • Dimitri on 9 septembre 2016 at 15:30
    • Répondre

    Tout ça pour ça, j’ai envie de dire. Cela ressemble à un Auchan et encore, un Auchan, c’est plus grand ^^

    Bon, on ne va pas non plus se leurrer, il était peu probable que le stade national de Kiev soit choisi, cela aurait coûté plus cher vu qu’il aurait fallu fabriquer un toit…13.000 places, pour l’instant mais avec la structure de la scène, cela peut tomber à 10.000 places..L’important est que l’Ukraine puisse organiser le concours…

    • Steven on 9 septembre 2016 at 19:48
    • Répondre

    A mon avis d autres surprises nous attendent , on est pas encore à Kiev!!!!!

    • alexandre on 9 septembre 2016 at 20:41
    • Répondre

    Que l’Ukraine ait à organiser l’eurovision est regrettable, je pense que ca va etre un mauvais cru, concernant l’organisation et les 3 soirées, cout financier et conflit avec la russie.
    Quelle idée d’avoir voté pour cette chanson que personne n’ecoutera jamais.
    Je sais , c’est pas gentil, mais je ne comprend tjrs pas cette victoire, incontestable. Les votants ont du « caca » dans les oreilles.
    L’an prochain, on a qu’ a envoyer un chanteur ou chanteuse avec un handicap, et le tour est peut etre joué, ou alors etre en guerre….. Inutile de choisir une bonne chanson, il faut faire de la peine,aux gens, leur faire pitié…

    1. J’écoute encore quasi-quotidiennement Jamala, donc non, ce n’est pas une victoire de la pitié.

        • Alexandre on 10 septembre 2016 at 18:13
        • Répondre

        Malheureusement, je comprend tout à faire mon homonyme.
        1944 aurait été une chanson gagnante, en gardant la voix et le texte anglais mais concernant une autre époque douloureuse et le tatar remplacée par une autre langue ? Pas sûr et c’est cela que je trouve cette victoire pas nette du tout. Jamala n’était pas la seule à savoir chanter et à être moderne/charismatique alors pourquoi ce n’est pas à la fin une chanson plus radio-friendly qui a remporté la mise à Stockholm ? Pourquoi 1944 n’est que 11ème des chansons Eurovision les plus écoutées sur Spotify ?

          • Jerem on 10 septembre 2016 at 20:08
          • Répondre

          Peut être parce que certains artistes ont bénéficié de plus de visibilité posté eurovision,
          De plus en Suède l’eurovision c’est une religion on peut entendre les chansons des candidats au MF partout en radio.
          Il est donc normal qu’ils soient devant, exemple type Amir, il cartonne en France pourtant beaucoup qui écoutent » j’ai chercher » n’ont même pas regardé l’eurovision…
          Seul ceux qui ont regarder le concours savent qui est Jamala, les radio l’ont snobé au profit de Frans donc 1944 ne risque pas de faire le carton du siècle.
          La victoire de Jamala est mérité car c’est une bonne chanson, au même titre que sound of silent contexte politique ou non Jamala avait le truc en plus, l’émotion.

          • alexandre on 11 septembre 2016 at 22:06
          • Répondre

          Merci « A »lexandre de prendre ma defense. L’Ukraine l’a emporté car il fallait casser le russe qui en a trop fait, et l’australie (ca ne fait pas partie de l’europe, la robe etait a changer et la chanteuse trop statique, et sans choregraphie) ne risquait pas de l’emporter.
          Je persiste et signe, je ne comprend pas cette large victoire ukrainienne. Je n’ai ressenti aucune emotion mais plutot entendus des gemissements ,en tatare de crimée soi disant.
          La bulgarie, avec ses 0 points du public, avait de l’emotion, comme quoi des gouts et des couleurs.; Pour moi, quoiqu’ilensoit c’est rarement le meilleur qui gagne l’eurovision, mais ce concours permet de decouvrir de belles chansons ….
          La parenthese Jamala est close.

      1. Alors tu dois écouter son nouvelle album Maxime parce que c’est un petit bijou. C’est agréable à l’écoute et montre d’autres côtes de l’artiste 🙂

        • alexandre on 11 septembre 2016 at 21:58
        • Répondre

        Elle te fait probablement pitié, c’est pourquoi tu aime l’ecouter quotidiennement.’

          • Jerem on 12 septembre 2016 at 00:25
          • Répondre

          Je pense qu’il est inutile dans rajouter.
          Ce commentaire en dit long sur l’impartialité de ton jugement.
          On a trouvé le frère de Tsakis \o/.

      • Antoine97 on 12 septembre 2016 at 14:08
      • Répondre

      Personnellement j’avoue que j’aurais préféré voir une autre chanson l’emporter (la Bulgarie, l’Espagne et l’Australie restant toujours mes chouchoutes de l’édition 2016).
      MAIS, j’aime étonnamment beaucoup « 1944 » et c’est une des chansons de ce cru que j’ai le plus facile à chanter moi même donc ça me fait plaisir :3

      D’un point de vue stratégique, j’aurais préféré voir l’Espagne ou l’Australie l’emporter étant donné que la Bulgarie n’est pas super riche et qu’elle avait déjà bien dépensé pour le JESC 2015. Je croise les doigts pour 2017: Espagne, Royaume-Uni, Belgique ou Hongrie à la victoire histoire de changer et parce que j’aime beaucoup Madrid/Barcelone, Londres, Bruxelles et Budapest 😀

    • Jerem on 10 septembre 2016 at 01:53
    • Répondre

    Je ne pense pas avoir du « caca » dans les oreilles.
    La chanson était pour moi la meilleur avec l’Australie, ce qui a fait la différence c’est l’émotion de Jamala et l’instru particulière.
    On peut ne pas aimer mais de la à être persuader d’avoir le monopole du bon goût…
    Mon vote n’a rien à voir avec les paroles de la chanson je ne comprends pas le Tatar et mon anglais est trop approximatif.

    • Jerem on 10 septembre 2016 at 02:03
    • Répondre

    Ps: tout ceux qui autour de moi ont regarder l’eurovision cette année écoutent encore Jamala, mais bon les rageux c’est tout les ans, en 2014 c’était la victoire du costume, 2015 du tableau, 2016 de la pitier…
    Va vraiment falloir une victoire d’un idiot genre Sébastien patoche au moins vous ragerez pour quelque chose de légitime.

  1. Alors, c’est vrai que c’est beaucoup moins beau que le Cristal Hall de Bakou ou le Globen de Stockholm mais l’IEC est grand, couvert, avec des moyens techniques (même si il faut encore l’améliorer de ce coté là d’ici Mai 2017) et il sera rafraîchi d’ici Mai 2017.

    J’aurais tout de même préféré le stade d’Odessa qui était bien mieux placé (dans un grand parc) et qui avait l’air plus moderne), mais bon, je pense que l’Ukraine nous offrira un très bel Eurovision, le pays a de l’expérience puisqu’il a déjà organisé le concours en 2005 et l’Euro 2012, et en plus, la Suède apportera son aide à l’organisation.

    Sinon, vous avez vu la nouvelle image de profil des comptes YouTube, Tweeter et Facebook de l’Eurovision? Ne serait-ce pas le design de l’Eurovision 2017? En tout cas, si c’est le cas, ça m’a l’air vraiment pas mal!

    • Jerem on 10 septembre 2016 at 20:07
    • Répondre

    Peut être parce que certains artistes ont bénéficié de plus de visibilité posté eurovision,
    De plus en Suède l’eurovision c’est une religion on peut entendre les chansons des candidats au MF partout en radio.
    Il est donc normal qu’ils soient devant, exemple type Amir, il cartonne en France pourtant beaucoup qui écoutent » j’ai chercher » n’ont même pas regardé l’eurovision…
    Seul ceux qui ont regarder le concours savent qui est Jamala, les radio l’ont snobé au profit de Frans donc 1944 ne risque pas de faire le carton du siècle.
    La victoire de Jamala est mérité car c’est une bonne chanson, au même titre que sound of silent contexte politique ou non Jamala avait le truc en plus, l’émotion.

    • epinart on 11 septembre 2016 at 11:48
    • Répondre

    Bon, on la tourne cette page « Jamala »? Il y a les fans et les haters, donc le débat est forcément stérile!

    Moi, le seul questionnement que j’ai actuellement, c’est pour la présence russe à l’ESC de Kiev. Parce que les artistes russes se font presque systématiquement huer depuis quelques années partout où le concours a eu lieu… Cette année, c’est en terrain ennemi… Et la majeure partie du public sera soit ukrainien soit fan de l’ Eurovision (et on est obligé de le reconnaitre, moi le premier, je n’aime pas du tout la façon d’agir des russes à ce concours… Même si je reconnais qu’ils ont présenté des artistes de grande qualité, Gagarina en tête…)

    Le prochain représentant russe a l’obligation d’avoir les reins bien solides!

      • Jerem on 12 septembre 2016 at 00:35
      • Répondre

      J’imagine mal les russes se retirer et faut dire que ça serait une perte.
      Ceci dit ça ferait une place en finale pour un autre pays et un bon chamboulement au niveau du résultat final car une place top 10 libre ….
      Ceci dit j’ai toujours trouvé l’attitude des eurofan débile à huer les candidats russes à part cette année.
      Faut dire que les 75% de gay n’allaient pas bouder le beau Sergey, en plus il est ouvertement gay friendly !
      Puis faut reconnaître qu’il a assuré.
      Mais pour moi les artistes n’ont pas à payer pour la politique de leur pays si non on peut aussi huer Israël.

  2. Alors moi j’attends pour juger. Pour l’instant ça me paraît laid comme tout mais je sais que le budget est énorme ! Donc il va avoir des travaux de fond en comble. Ce qui m’inquiète c’est l’écart entre l’Eurovillage, l’Euroclub et le lieux du show. On parle de taxi et bus, au tant dire que ça craint.
    Au niveau des dates c’est la panique !! Entre la ligue des Champions et les divers événements sportifs, on parle maintenant de dernière semaine de mai.

    • P'tite Hildly on 12 septembre 2016 at 18:38
    • Répondre

    Bon courage à Kiev et l’Ukraine pour nous donner un super spectacle !
    J’ai hâte de voir le logo et le slogan pour 2017 maintenant, et de savoir qui va présenter cette édition (Verka! Verka! Verka! Bon, peut-être pas toute l’émission mais qu’est-ce qu’elle est drôle! ou bien Verka Serduchka et Andriï Mykhaïlovytch Danylko, ça fait légèrement schizo mais ça peut être pas mal)

    Hors sujet : c’est nouveau les parenthèses autour du nombre de commentaires par article, non ?

    1. Pour le logo, je pense que ça va ressembler à la nouvelle photo de profil des comptes YouTube, Twitter et Facebook de l’Eurovision.
      https://twitter.com/France_ESC/status/774622743740448768

      Quand aux présentateur, je vois bien Timur Miroshnychenko (commentateur de l’Eurovision pour l’Ukraine, présentateur de l’Eurovision Junior 2013 et présentateur des émissions du choix de la ville hôte) en duo avec une présentatrice, par contre là c’est plus flou pour moi, je dirais Zlata Ognevich qui avait présenté l’Eurovision Junior 2013.

      Quand à Verka, ça peut être très lourd. Peut-être une apparition vite-fait comme Linda Wodroof mais pas plus.

    • P'tite Hildly on 13 septembre 2016 at 19:16
    • Répondre

    Sympa l’image, et merci beaucoup pour le lien. Ça donne un ton plutôt féerique (étoiles+fumées colorées). On reste dans le bleu/violet pour les couleurs dominantes.

    J’avoue que Verka en permanence ça peut être difficile, mais en fil rouge (sketchs pendant les pauses pub et/ou vidéos bonus sur la chaîne YouTube de l’Eurovision pour suivre l’événement avant les finales) ce serait pas mal. Par contre, pas dans la Green Room, ça casserait peut-être le petit côté « solennel » (ce n’est pas le bon mot mais je n’arrive pas à trouver un terme adéquate) des interviews des participants stressés. Enfin surtout, ils ne peuvent pas faire un Eurovision en Ukraine sans elle maintenant, donc la question c’est plutôt : où sera Verka?

    1. Perso le logo me fait penser à la mise-en-scène de Jamala (avec des couleurs diférentes bien sûr) avec ces espèces d’ondes qui montent, un peu comme l’arbre de l’espoir de Jamala.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :