Mar 14

Kiev 2017 : une réunion pour l’Ukraine, un point d’interrogation pour la Russie

L’une accueille, l’autre espère être accueillie, toutes deux font la une de la presse étrangère et francophone (belge et française).

Hier, comme prévu, s’est tenue à Kiev la réunion annuelle des chefs de délégation (qui sont à la fois les responsables de l’Eurovision à l’échelle nationale et les personnes de contact de l’UER). Chacun d’entre eux a officiellement présenté la chanson qui concourra pour son pays, en mai prochain. Ces heureux élus ont donc découvert Fly With Me, que les fans réclament à cor et à cri. Tous ont été informés des modalités pratiques relatives à leur séjour en Ukraine, accréditations, transports, réservations, etc. Ils ont également reçu les consignes nécessaires quant aux tournages des cartes postales et aux répétitions.

Durant cette réunion, l’Ukraine a tiré au sort son ordre de passage, lors de la finale. La vingt-deuxième place lui a échu, comme vous le voyez sur la photo ci-dessus. Jon Ola Sand y arbore son plus beau sourire de Joconde et à droite, vous aurez reconnu Pavlo Shylko. Il a co-présenté l’Eurovision en 2005, aux côtés Maria Efrosinina, et a été impliqué depuis dans la plupart des éditions, en tant que commentateur, porte-parole ou consultant. Il a été désigné ce week-end porte-parole officiel de l’Eurovision 2017. Chaque semaine, il tiendra donc une conférence de presse, afin d’informer les médias et le public des derniers développements de son organisation.

Enfin, les emplacements de trois lieux phares ont été confirmés. L’Euro Club, où les délégations, les fans et la presse se réunissent pour fêter chaque soir comme s’il était le dernier, sera installé au Centre Parkovy. L’Eurovision Village, où le public et les fans se réunissent durant les journées de répétitions, sera installé dans la rue Khreschatyk, au centre de Kiev. Quant au fameux tapis rouge de la réception officielle de bienvenue, il sera déroulé au Palais Mariyinski.

Ces nouvelles réjouissantes ont hélas été éclipsées par un nouvel eurodrame. Ce dimanche, grâce à Eurovista, vous aviez découvert le visage de la représentante russe, Julia Samoilova, chanteuse de 27 ans, atteinte d’une atrophie spinale musculaire, ancienne participante à la version russe de X Factor. La jeune femme avait déclaré à la presse voir ainsi l’un de ses rêves se réaliser.

De quoi tirer une larme à une pierre,… mais pas à la Sûreté ukrainienne ! Celle-ci a déclaré que la chanteuse fait l’objet d’une enquête de leur part. En 2015, Julia s’est en effet rendue à Kerch, en Crimée, pour y donner un concert. La polémique a enflammé les réseaux sociaux, ce déplacement ayant été vu par de nombreux Ukrainiens comme une provocation et un soutien implicite à l’annexion de la région par la Russie.

Les médias ukrainiens ont surenchéri : Julia est, selon eux, une « arme de propagande » du Kremlin. Elle aurait été choisie spécifiquement par la télévision russe, son handicap devant couvrir et empêcher tout reproche. Le porte-parole du Kremlin a, lui, rejeté ces allégations et rappelé que l’Eurovision était un concours international, dont les organisateurs doivent respecter le règlement. Les services de sécurité ukrainiens ont conclu en affirmant qu’ils prendraient la décision la plus juste possible. À suivre donc…

 

(30 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. tres bon ordre de passage pour l ukraine !
    ca ne suffira pas pour les faire gagner toutefois…

    par contre ca enleve une chance à nos chouchous d etre dans la seconde partie…

    1. Non, les 6 pays peuvent être dans la 2ème partie!

      1. il reste 13 places dans la premiere partie et 12 dans la seconde donc il y a forcement moins de chance d etre dans la seconde partie !!!

  2. Ne tombons pas dans le panneau. Il est clair que la Russie se sert de cette jeune chanteuse pour provoquer l’Ukraine, avec comme finalité de se voir interdire le sol ukrainien. Et comme la chanteuse est handicapée, forcément, ils espèrent que tout le monde crie au scandale et ainsi mettre l’opinion publique de son côté.

    C’est franchement dégueulasse. J’espère que si Yulia ne peut pas aller en Ukraine, les russes auront au moins la décence de lui proposer de les représenter au concours de l’année prochaine… bien que j’en doute fort.

    Au final, j’en ai marre des russes comme des ukrainiens, ces deux pays prennent en otage l’Eurovision pour règler leur compte et ça devient franchement fatiguant à la longue. Le Concours devient de plus en plus politique. Avant, c’était simplement des votes de copinages pas bien méchants, mais là ils nous mettent en plein milieu d’un conflit qui n’a rien à voir avec le monde de la chanson.

    Enfin, la plus grande victime dans cette affaire est bel et bien la chanteuse. J’espère quand même qu’elle pourra aller chanter en Ukraine, mais je n’espère pas une victoire car c’est avant tout un concours de chansons et que la chanson russe n’est pas à proprement parlé la meilleure chanson de ce cru.

    1. Analyse de la situation très intéressante. ça expliquerait sans doute pourquoi ils ont attendu le jour précédant la réunion des chefs de délégation pour la dévoiler.

      1. Oui ras le bol de tout ça ! C’est de la musique…
        Mais il fut bien reconnaître que la Russie a comme par hasard envoyé cette artiste cette année, je pense que c’était fortement calculé… C’est bien triste en tout cas .

    2. C’est vrai que là on bascule vraiment dans un autre niveau. Franchement les ukrainiens ont le culot de se plaindre de la chanteuse alors qu’ils ont gagné l’an dernier avec une chanson parlant de la déportation des tatars de Crimée par les russes, j’en peux plus de ces conflits politiques qui viennent pourrir le concours. Il Y a un moment où l’UER va devoir prendre des mesures parce que là ça va trop loin. Je rajouterai dans le même panier le conflit Azeri-Arménien qui ressort chaque année, dès la victoire de Jamala on savait que cette édition serait pourrie, ça tombe bien le niveau des chansons cette année est au niveau de la qualité d’organisation des ukrainiens.

      En tout cas effectivement cette pauvre chanteuse russe se retrouve de façon injuste au milieu de tout ça et mérité quoi qu’il en soit de pouvoir participer.

      En tout cas excellente analyse Eurovista 🙂

        • Jean Michel on 15 mars 2017 at 23:44
        • Répondre

        Cette analyse est également décente !!! Et tellement juste !!!
        Le culot des ukrainiens sur cette artiste russe….
        Et jamala l’an dernier qui triomphe au nez et à la barbe des russes. …

        Nous, les fans sont clairement pris en otages. … et cela commence à faire beaucoup. …

        UER ne peuvent évidemment pas dégager le pays hôte de la compétition !!!!! Aie !!!

    3. Qui provoque qui dans cette histoire?
      D’abord l’Ukraine a blacklisté plus de 80 artistes russes, donc a limité nettement le choix de la Russie. Puis le choix a été limité encore plus. Vu les circonstances (des menaces sur toutes sortes de forums/réseaux sociaux, le nombre de radicaux à Kiev qui font n’importe quoi sans avoir peur de qui/quoi que ce soit(vous regardez des actualités urkainiennes? moi si), vu les propos des politologues ukrainiens qui étant invités aux plateaux télévisés russes disent franchement que les supporteurs russes doivent se faire tous petits à Kiev, ne pas sortir leurs drapeaux et éviter de faire qch qui puisse faire deviner leur nationnalité parce que cela peut provoquer des Ukrainiens, etc), ceux qui ont vraiment envie de participer à ce concours ne sont pas nombreux.
      Bon, ok…Yulia voulait participer à ce concours, c’était même son rêve. Pour elle c’est une chance inespérée parce que tous les candidats qui sont bcp plus forts qu’elle soit se sont faits éliminer par l’Ukraine soit sont éliminés par eux-mêmes. En plus elle n’était pas blacklistée. Sa participation annoncée, sa candidature est vérifiée par l’Ukraine et on apprend sa participation à ce fameux concert. Tout de suite après son info personnelle est publiée sur le site « Pacificateur ». Une petite parenthèse: le site a été créé par le conseillé du ministre de l’intérieur(!!!) pour publier les listes des ennemis de l’Ukraine. Il est à noter que quelques personnes mentionnées par ce site sont déjà tuées et leurs assassins ne sont toujours pas trouvés. Et oui, si dans le pays il y a plein de radicaux et tes coordonnés se trouvent sur un site comme ça, ça peut arriver. Pour fermer la parenthèse je répète que maintenant l’info personnelle de Yulia est affichée sur le site. C’est toujours la Russie qui provoque?…Bon, vous pouvez me dire qu’il fallait réfléchir et bien vérifier tous les faits avant de choisir Yulia. Mais là j’ai une question. À qui appartient ce concours et qui fixe les règles du jeu? Pourquoi la candidature russe doit être validée par l’Ukraine? Si les proprios du concours laisse faire l’Ukraine, ils vont créer un précédent qui permettra aux pays organisateurs d’influencer le choix des pays participants. Donc si un jour la Russie gagne et organise ce concours à Moscou, elle pourra demander, par exemple, à l’Allemagne et aux pays Baltes de présenter des preuves que leurs représentants ne sont pas descendants des collabos fascistes ou elle va prévenir, par exemple, l’Ukraine que si son représentant apprécie Bandera et Choukhevitch(nouveaux héros nationnaux de l’Ukraine, nationnalistes et collabos dont les partisants avaient exterminé plein de juifs et polonais avant et pendant la 2GM) il ne pourra pas participer au concours… Jolie perspective?
      Vous avez reproché à la Russie et à l’Ukraine d’avoir pris l’Eurovision en otage et de rendre le concours de plus en plus politique. Mais c’est l’Eurovision qui a tout fait. Elle a commis une erreur: elle a permis à l’Ukraine de participer avec une chanson politique donc de ne pas restecter les règles du concours musical et apolitique. Maintenant l’Ukraine se croit tout permis et oui, avec toutes ces listes noirs et validations des participants russes par les services sécuité, le concours devient de plus en plus politique.
      Envoyer Yulia c’est pas une provocation. Bien au contraire. C’est une tentative d’apaiser la tension et surtout une tentative de donner la chance aux Ukrainiens de se conduire en civilisés et d’assurer la gestion du concours et surtout la sécurité.Vous avez supposé que les Russes espèrent se faire interdire le sol ukrainien. Mais pas du tout! Les Russes espèrent que 1/ les proprios du concours vont rappeler à l’ordre l’Ukraine, donc Yulia va participer cette année, 2/personne ne se fera agressé à Kiev.
      P.S. Je demande pardon pour toutes les erreurs d’orthographe/grammaire. Manque temps et surtout je suis un peu agacée par certains propos.
      P.P.S. Vs savez quel genre de messages on peut trouver sur les forums ukrainiens actuellement? « Ces salaux russes, ils ont choisi une handicapée: maintenant on ne pourra même pas lui cracher dessus ». Bon, elle sera peut-être épargnée de crachats. Des autres, j’en doute fort.
      Civilisés?! Vraiment?

  3. Honnêtement je suis depuis un moment enervé de tout ces problèmes politiques et toutes ses polémiques pour un rien et arretons de critique et de faire la publicité a eurovision pour un conflit ou un autre .D’abord pourquoi s’attaquer a Yulia qui malheureusement malade ne se sert aucunement de sa maladie et l’ on va l’ attaquée injustement le seul probleme c’est juste qu’ elle est russe voila tout comme .l ‘ année dernière avec Serguey Lazarev qui mérite la victoire largement ou Dani Im pour Australie et c’ est cette nullité de Jamala qui a gagnée et qui a voulu se servir de son histoire personnelle et de la révolution de son pays pour gagner et non sa chanson désolée mais je suis sur a 100 pour cent que si celle ce avait presenté un autre pays que Ukraine elle n’ aurait jamais gagné eurovision..

    Ensuite je rappelle que de nombreux chanteurs handicapés ou malade ont fait eurovision et avec du grand courage comme la participante polonaise Monica Kuszynscka quel courage ou encore la participante Allemande Corinna may aveugle est ils n’ont pas gagné donc meme si on a un handicap a eurovision sa ne sert a rien et on juge pas ces artistes pour cela et si Conchita Wurst ou Dana international ont gagné c’est leur talents et leur chansons qui leur ont permis de gagner et non autre chose.

    La guerre la politique et tout le reste n’ a pas sa place a eurovision et chaque année c’est devenu une routine donc marre par contre si cette jeune chanteuse doit avoir des problèmes dans sa carrière ou pour sa vie la Russie doit peut etre songé a se retiré voila tout .Je regrette a une époque eurovision été un évenement pour passé une bonne soirée et rigolé et maintenant c’est devenu presque un branlement de combat pour toutes les causes enfin j’ espère que un accord a amiable sera trouvé entre ses deux pays et que tout se passera bien .Bon euro

    1. Jamala était dans mon top 3 l’an dernier, alors que la Russie et l’Australie, non. Je n’ai jamais aimé cette chanson pour son sujet politique (que je n’ai su que beaucoup plus tard, après l’avoir déjà écouté) donc l’Europe a choisi un titre qui lui a plu. « 1944 » m’a plu dès la 1ère écoute, belle mélodie, bon rhytme et belle voix. De plus en live, c’était très beau et la note finale en a bluffé plus d’un. Les gens n’ont pas voté pour un message mais pour une interprétation. Après, je respecte que tu n’aimes pas la chanson mais c’est une bonne chanson. Sergei a assuré aussi mais il est 3ème, c’est quand même le podium !!! Soyez « fairplay » mon cher Sakis88…

      1. Eric35 quand je suis pour une ou des chansons ou meme un artiste que j apprecie comme cette année avec Demy ou Francesco Gabbani j’ ai beaucoup de mal a etre fairplay peut etre parque je suis un competiteur moi meme lol après si Jamala était une artiste que tu as appreciée je respecte et reel je te confirme que si cette artiste n’ avait representé Ukraine elle n’ aura pas gagne meme les votes du public sont allé a la Rusie et ceux du jury a Dami im. Mais bon je te redis je respecte et bon euro a toi

      2. Selon les bureaux bookmaker, Serguey aurait dû gagner et ils ne se sont pas trompés parce qu’il a gagné le vote publique donc la majorité des spectateurs ne sont pas d’accord avec vous.
        Après le concours il y avait une blague en Russie: « C’est la Russie qui a gagné le vote publique, c’est l’Australie qui a gagné le vote professionnel, mais c’est l’Ukraine qui a gagné le concours »
        Un drôle de système, vous ne trouvez pas?

        1. Non puisque l’Ukraine est arrivé deuxième dans les votes du jury et du public. Ce n’est pas comme si le jury ou le public ne l’avait pas apprécié. En fait le public et jury sont tombés d’accord sur cette chanson.
          Je préfère cela à la victoire de mans qui a gagné grâce au jury car le public ne l’avait placé que 3e. Juste parce que L’Italie avait été cassé par le jury.

            • Alexandre on 15 mars 2017 at 17:15

            Exactement, le public a adoré la Russie et l’Ukraine.
            D’ailleurs, le top 2 du télévote à Stockholm reste pour moi un sacré mystère tant il transpire l’hypocrisie.

            Si vraiment le public a plébiscité une authenticité, une émotion, une modernité avec l’Ukraine, alors pourquoi a t-il mis en première une position une chanson qui n’avait justement pas d’âme et qui aurait pu concourir dans les années 2000 ?
            Si vraiment le public souhaitait une chanson festive pas prise de tête avec la Russie, alors pourquoi avoir été si généreux avec 1944 alors que tout le monde savait la teneur de la chanson ?

            Avant la finale, j’étais convaincu que les deux chansons allaient se confronter et qu’au moins une d'(elle allait quitter le top 3 illico du télévote. Mais je n’avais pas conscience que dans leurs canapés, les téléspectateurs étaient décidés à jouer les apprentis diplomates.

  4. Malheureusement, cette année je ne saurais pas être dans le punlic en Ukraine et
    tout comme la candidate Russe je regarderais l’Eurovision dans mon fauteuil.

  5. https://www.youtube.com/watch?v=kGu1ynBVdfA POUR RIGOLER

    https://www.youtube.com/watch?v=_c4tfAH2dQs POUR LE DROIT DE TOUS J’Adore cette chansoni mais ici c’est rapport avec la russie

  6. Toutes ses histoires ça devient lourd, c ‘est un concours de chansons européen un beau spectacle on peut arrêter de mélanger politique et culture grrgrgrgrgrgr .

    Je pense que la Russie vient participer, mais ne sera pas en finale et reviendra en force l’année prochaine et gagnera .

    STOP.

    ET QUE LE SHOW COMMENCE!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  7. – Ces problèmes politiques que je nie pas n’ont rien à voir dans le concours de l’Eurovision ! Tous les candidats, je dis bien TOUS, à partir du moment qu’ils ont été sélectionnés ou choisis par leur pays ont le droit de participer : ce n’est pas eux que l’on juge mais leur chanson. Tout le reste, ça relève de la sphère politique, religieuse ou de la vie privée et ça ne doit pas entrer en compte dans l’évaluation de la qualité des chansons.

    (NB : je sais bien que c’est vœu pieux car selon le physique, le handicap, l’excentricité ou certains discours prononcés, certains candidats profiteront de ces avantages ou en seront les victimes. Mais dans l’absolu et pour l’équité du concours, ça ne devrait pas ! )

  8. « Chacun a raison de son propre point de vue, mais il n’est pas impossible que tout le monde ait tort » disait Gandhi…bref comme l’avait fait l’Arménie en 2012 peut-être serait-il plus sage que la Russie fasse de même cette année puisque quoique fasse l’un l’autre critiquera et risque de rendre ce concours irrespirable.

  9. Et ça va nous faire encore un scandale quand la Russie ne sera pas autorisée à concourir en Ukraine.

    • Antoine 97 on 14 mars 2017 at 19:39
    • Répondre

    Je suis d’accord, ça devient grotesque!
    Et si les Russes ne veulent pas envoyer quelque chose de mieux alors oui, vaudrait mieux qu’ils passent leur tour cette fois ci…
    Pauvre Yulia, si elle est autorisée à aller à Kiev, son chemin risque d’être aussi pénible que si elle se tapait Moscou–>Kiev par elle même en chaise roulante –‘ Je ne soutiens pas sa chanson et il est HORS de question que je vote pour une contribution si faible, mais je plains sincèrement l’artiste qui est utilisée comme un vulgaire pion sur le plateau de jeu séparant Ukrainiens et Russes!

    1. La Russie voudrait bien envoyer qch de mieux, mais plus de 80 artistes russes sont blacklistés par l’Ukraine.
      L’Eurovision participe à l’apparition d’un précédent: après avoir inventé une raison bidon n’importe quel pays pourra éliminer n’importe quel adversaire.

  10. En fait on se rends compte que les problèmes viennent toujours du même pays ! On commence à en prendre l habitude mais ça devient embarrassant à la longue

  11. On se croirait à la maternelle! C’est du n’importe quoi!

  12. Ca le rappelle mon année de 4°. Une classe dans l’ensemble pas mauvaise mais une ou deux personnes qui foutent la m***e. C’est quand même triste d’en arriver à comparer notre concours à une classe de collège, je trouve. Tout ça à cause de deux pays pas foutus d’oublier leurs différents le temps de deux semaines de répétitions et de shows ça va totalement à l’encontre d’un des principes même du concours, unir les gens le temps de 3 soirée malgré leurs différences et leur désaccords…

  13.  » Si tous les cons volaient, il ferait nuit » ( San-Antonio )

  14. Courrier International a fait un bon article sur le choix russe. Figurez-vous que même en Russie, ce choix fait polémique…

  15. Bon quoi qu’il en soit la Dalida à roulette Russe est ringarde avec son sourire
    mièvre à faire mourir.

    • Jamaly Zelmerlöw-Landrut on 25 mars 2017 at 11:31
    • Répondre

    Ben non justement, je n’avais même pas reconnu Pavlo. Il a morflé depuis 2005.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :