Kazakhstan : débuts souhaités au Junior 2018 et au Senior 2019 (Mise à jour : déclaration officielle de l’UER)

VENDREDI 1er DÉCEMBRE

Pour la seconde fois, le Kazakhstan a envoyé une délégation à l’Eurovision Junior. Cette initiative a été soutenue par le Ministère de la Culture. Serait-ce un indice supplémentaire prouvant une volonté du pays de participer aux différents concours Eurovision ?

Afin de tirer l’affaire au clair, nos confrères d’Eurofestivales ont contacté directement le responsable Eurovision de la chaîne kazakh Kanal 31, M. Sergey Konstantinov. Celui-ci leur a confirmé que le diffuseur avait pour objectif de participer au Junior 2018 et au Senior 2019. Pour asseoir son ambition, il diffusera les deux concours durant la période 2017-2019 et introduira une demande officielle d’adhésion auprès de l’UER, en tant que membre associé.

Les obstacles restent néanmoins nombreux : non seulement Kanal 31 doit voir sa demande d’adhésion acceptée, mais la chaîne doit obtenir une autorisation de participation auprès du Groupe de Référence. L’accès aux concours est en effet réservé aux membres actifs de l’UER. Bref, affaire à suivre…

MARDI 26 DÉCEMBRE

Suite à ces déclarations et à de nombreuses rumeurs invérifiables, les responsables d’EscToday ont contacté l’UER pour clarifier la situation.

Selon l’UER, Kanal 31 a effectivement approché l’Union, afin d’en devenir membre et de participer à l’Eurovision. Cependant, la chaîne émet en-dehors la Zone de Diffusion Européenne. Quant au Kazakhstan, il n’est pas membre du Conseil de l’Europe. Dès lors, Kanal 31 ne peut devenir membre actif de l’UER.

La participation du Kazakhstan à l’Eurovision n’a donc pas progressé d’un pouce. Kanal 31 ne peut devenir que membre associé et doit recevoir une autorisation spéciale du Groupe de Référence.

(15 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

    • Nicolas on 1 décembre 2017 at 07:31
    • Répondre

    Ce serait génial sur le Kazakhstan pouvait participer à l’eurovision. Cela amènerait un peu de fraîcheur au concours et du renouveau

      • J-F on 26 décembre 2017 at 11:47
      • Répondre

      C’est vrai que les hivers kazakhs sont très frais.

    • Pascal on 1 décembre 2017 at 09:15
    • Répondre

    C’est toujours très long entre une volonté de participation et sa concretisation….L’article d’aujourd’hui renvoie à un « article similaire » d’Eurovista en 201….2 et depuis ca n’a pas beaucoup avancé.

    Pas contre un peu de nouveauté mais je serais plus excité par l’arrivée ou le retour de pays de l’Ouest (Ceux qui commencent par un L par exemple..)

    • Salvy Jamaladinova on 1 décembre 2017 at 19:05
    • Répondre

    Et encore au minimum 20 points de plus garantis chaque année pour la Russie si cela se concrétise. Pour cette raison, je ne suis pas sûr que cette perspective m’enthousiasme.

    • Pascal on 26 décembre 2017 at 12:39
    • Répondre

    c’est mignon cette volonté des kazakhs d’intégrer le Concours, mais si ils commencent à vouloir passer en force quitte à ce que les responsables des chaines locales diffusent des « fake news », ca ne va pas augmenter leurs chances, bien au contraire.

  1. Moi je ne comprends pas pourquoi c’est mal que la Russie reçoive 20 points de plus minimum, alors que si le Liechtenstein ou le Luxembourg débutait/revenait, ça ferait encore plus de points pour la France.

    Logique ? Où es-tu ?

    1. Si le Luxembourg revenait, ce serait tout bénéf pour l’Allemagne et le Portugal. Mais pas pour la France. A moins d’envoyer des hordes de français à la frontière pour voter pour la France. Les luxembourgeois sont culturellement beaucoup plus proches des allemands que des français. Je dis ça parce que j’ai vécu deux ans au Luxembourg. Quant au Liechtenstein, il n’y aura sans doute pas de télévote et les juges n’iront pas spécialement voter pour la France s’ils n’aiment pas la chanson.

      En revanche, si le Kazakhstan venait à participer, je pense que ce sera des points en plus pour Maman Russie. Et je trouve que leur matelas de points est déjà bien trop confortable. Donc, je suis pas trop pour. Pour ça mais aussi pour les arguments avancés par JF.

        • Nico on 26 décembre 2017 at 19:42
        • Répondre

        Je pense que si le Luxembourg revenait, il offrirait plus facilement ses points à l’Allemagne et la Belgique et en ce qui concerne le Liechtenstein , je crois plutôt que ce serait la Suisse qui seraiti mise à l’honneur-

        Cette petite principauté parle le dialecte suisse-allemand et a pour monnaie, le franc suisse. Bien sûr, cela dépendra aussi du choix des chansons des pays voisins mais si on souhaite parler de sensibilité culturelle, je crois qu’effectivement, la France ne serait pas forcément le premier pays préféré de ces deux petits pays.

        Et pour le Kazakhstan, pour être honnête, je ne suis pas favorable, J’aimerais mieux un retour de Monaco et de la Slovaquie, par exemple.

      1. Je vois, mais même… La Russie n’est pas le seul pays à bénéficier d’un matelas de point assez confortable (cf Suède)

    • J-F on 26 décembre 2017 at 13:53
    • Répondre

    Mais je suis plutôt contre la présence du Kazakhstan.

    POUR : 20% du territoire kazakh se trouve sur le continent européen, du côté de l’Oural.

    CONTRE : – culturellement, c’est un pays de l’Asie centrale imprégné du passé soviétique.

    – la Russie serait davantage favorisée par l’apport en points du pays de Borat (surnom pas très
    flatteur mais je n’en vois pas d’autre), à moins que le jury kazakh n’affiche une volonté
    d’indépendance, comme l’ont fait les pays baltes et l’Ukraine.

    – le décalage horaire : en cas de victoire de ce pays, l’édition se déroulerait dans un pays dont l’heure
    est entre + 5 et +6 (selon qu’on est près de la mer Caspienne ou pas). Mais comme cela se
    produirait plutôt à Astana ou Almaty, villes situées à l’est du pays, le concours commencerait à 2 h
    du matin et se terminerait vers 5h30 ! Cela risque d’avoir un impact sur les capacités scéniques de
    certains candidats qui ne sont pas des noctambules invétérés ou insomniaques ! Ou encore cela ne
    garantit pas des performances égales en demi-finale et en finale !

    – c’est toujours une dictature où la corruption est un passe-droit et qui ne porte pas un regard
    bienveillant sur les LGBT.

      • Francis on 26 décembre 2017 at 19:29
      • Répondre

      Alexandre Vinokourov ou Andrei Kivilev sont deux Kazakhs célèbres.
      À titre personnel, je ne vois pas bien pourquoi on refuserait à ce pays de participer, puisqu’on a déjà accepté des pays non européens et des dictatures. Après, je ne suis pas sûr que ce pays voterait en masse pour la Russie. L’Azerbaïdjan à ses débuts attribuait ses 12 points à la Turquie, après tout.

    • Picasso on 26 décembre 2017 at 17:24
    • Répondre

    Non, non et non…

    • ZIPO on 26 décembre 2017 at 20:15
    • Répondre

    – Je ne vais pas revenir sur la présence de l’Australie, mais si ce pays a obtenu le droit d’y participer, je ne vois pas pourquoi le Kazakhstan ne pourrait pas participer lui aussi ! Je précise que je hais les dictatures mais si on considère que la participation d’un pays à l’Eurovision n’est pas liée à la politique, il y a déjà quelques rares pays qui participent depuis plusieurs années et dont on ne peut pas dire que ce sont des démocraties…

    – Mais je vais citer une autre raison pour laquelle, je ne serai pas choqué de la présence du Kazakhstan : étant un grand fan de football, la fédération kazakhe a pu intégrer l’UEFA et participe donc à toutes les compétitions européennes de football, comme d’ailleurs Israël et le Kosovo !

  2. L’UER nous sort tous les arguments fallacieux pour dire qu’en fait, ils ne veulent pas du Kazakhstan !

    Comme il a été dit plus haut une partie du territoire se situe en Europe ! On en parle des pays comme l’Arménie, la Géorgie ou encore Israël qui n’ont pas un cm2 en Europe ?

    Le Kazakhstan n’est pas membre du Conseil Européen ! Ca tombe bien la Biélorussie non plus ! Israël est un membre à part !

    Le seul argument valable, c’est sa non présence dans la zone de diffusion européenne ! Et encore, l’Australie n’en fait pas partie non plus !

    Certes les Kazakhstan est une dictature, mais une de plus ou une de moins, on ne verra pas la différence !

    Autant être honnête et dire que l’UER ne veut pas du Kazakhstan quoi qu’il arrive !

      • Francis on 26 décembre 2017 at 23:44
      • Répondre

      Voilà, tu as écrit exactement ce que je pensais.
      Quant à moi, j’ai toujours considéré que laisser une dictature participer à l’Eurovision, c’était semer les graines de l’ouverture du pays, donc le ferment de la démocratie. Il faut combattre les dictatures de l’intérieur, subtilement, et je crois que l’ESC est le moyen idéal.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :