Israel Calling 2018 à Tel Aviv : compte rendu et sondage

Ce mardi 10 avril, a donc eu lieu le troisième euroconcert intermédiaire : l’Israel Calling de Tel Aviv. Voici la compilation des prestations, grâce à Matei et Esckaz. J’y ai ajouté mes petits commentaires personnels (qui n’engagent que moi), en me montrant plus concis pour les artistes déjà entendus à Riga, Londres et Moscou.

Israël – Netta – Toy – première demi-finale

À tout seigneur, tout honneur ! Et c’est, au passage, la première fois que je m’exprime publiquement sur la favorite en titre.

Le positif : Je comprends parfaitement qu’elle soit plébiscitée par les Eurofans. Netta dégage une telle énergie, un tel charisme, une telle attraction qu’elle en devient irrésistible. Elle offre ici une prestation digne de la sélection israélienne. Je la retrouve telle que je l’avais aimée alors. Sa victoire m’avait semblé logique, tant elle avait mis le feu à l’Hakokhav Haba. Ici aussi, elle propulse le public dans une sphère déchaînée et enflammée. Toy est un morceau à la hauteur de son tempérament. Un morceau comme on les aime à l’Eurovision, joyeux, dansant et rigolo. Trois minutes eurovisionesques au possible.

Le négatif : Vocalement, ce n’est pas Rona Nishliu. Vous me direz : ce n’est pas non plus ce qu’on lui demande. Mais c’est léger tout de même. C’est d’ailleurs mon opinion personnelle : l’ensemble est léger, très léger, dans le sens « facile et superficiel ». Tout repose sur Netta, sa personnalité, son histoire, son personnage. Toy est, pour moi, dans la lignée de Golden Boy et I Feel Alive : un bon numéro d’Eurovision, pour lancer la soirée, pas plus. Un plaisir d’Eurofan.

Conclusion : La qualification ne sera qu’une formalité administrative pour Netta. Sa réputation et l’amour de ses fans la porteront sans surprise jusqu’en finale. Et là ? Là, je ne sais trop quoi en penser. D’un côté, je vois beaucoup de lambdas être emportés par le tourbillon israélien. Je ne serais donc pas surpris qu’elle atteigne le podium. D’un autre côté, je ne vois pas cette proposition toucher le plus grand nombre. Je ne serais donc pas surpris qu’elle termine deuxième avec quelques points d’écart à peine. Néanmoins, si elle gagnait, je ne serais pas trop surpris non plus. Vous me suivez toujours ? En résumé : je m’attends à tout. Quant à moi, je n’accroche pas. Cela me laisse froid et insensible et je ne voterai pas pour elle. Comme je n’avais pas voté pour Salvador en 2017 ou pour Jamala en 2016… Vous dire à quel point je suis en phase avec ce Concours qui occupe une place majeure dans mon existence…

Australie – Jessica Mauboy – We Got Love – deuxième demi-finale

Je reste admiratif et j’apprécie énormément l’investissement personnel de Jessica. Après Londres, la voici à Tel Aviv. Respect à nouveau. Question stylisme, ce n’est pas ça du tout. Mais c’est un détail. Question énergie et présence scénique, notre représentante australienne est parfaite. Question vocal, c’est mieux qu’à Londres, je trouve. Mais c’est loin d’être éblouissant. Trop de puissance, pas assez de justesse. À Jessica de trouver un juste milieu. WGT, de son côté, conserve son impact positif dans les conditions du direct. Bref, la qualification me semble assurée. Et en finale, un bon classement aussi.

Belgique – Sennek – A Matter Of Time – première demi-finale

Tout de même ! Il était temps qu’elle nous l’interprète en direct ! Pour la précision : sans chauvinisme aucun (ou si peu…), ce morceau est mon préféré de l’année, celui que j’écoute le plus et à qui j’ai attribué mes « douze points » dans « Votre Eurovision 2018 ».

Le positif : AMOT est une composition parfaite, mémorable et très contemporaine. Tout ce dont l’Eurovision a besoin en 2018 ! Classieuse, sophistiquée, intemporelle et un parfait exemple de la production belge actuelle. C’est à mille lieues des clichés eurovisionesques habituels et cela fera donc taire les détracteurs du Concours. Sennek a une voix profonde et captivante. L’identification avec son morceau est complète (forcément, puisqu’elle l’a écrit). L’un et l’autre sont en symbiose parfaite. Encore une proposition dont la Belgique pourra se targuer. Bonne prestation vocale durant les couplets…

Le négatif : …par contre, durant le refrain… Hum, hum… Pourtant, Sennek a démontré par le passé qu’elle était impeccable en direct. Accordons-lui le bénéfice du doute et disons que ce n’était pas son jour. N’empêche, cela refroidit un brin… D’un autre côté, à la même époque de l’année et dans les mêmes circonstances, Blanche ne m’avait pas non plus ébloui…

Conclusion : La chanson est parfaite. Mais question interprétation, il y a encore du boulot. Bref, je lui dirais en trois mots : bosser, bosser, bosser. Le potentiel y est, il est ici mal exprimé. Nous l’avons vu avec Blanche : la seule chose qui importe ce sont les trois minutes au Concours. Tout est encore possible pour Sennek, mais elle a intérêt à redresser la barre. Je l’attends désormais de pied ferme à Madrid et Amsterdam.

Danemark – Rasmussen – Higher Ground – deuxième demi-finale

Il est intense au point d’être effrayant, notre ami Rasmussen. Lui aussi, question stylisme, ce n’est point ça. Question prestation vocale, il demeure constant. Même si les aigus, ce n’est à nouveau pas Rona Nishliu… Mais les trois minutes sont bien emballées et fichues. C’est facile et cela trouvera son public, surtout avec la mise en scène viking. Nous retrouverons Rasmussen en finale. Là, il devrait voisiner avec la partie du gauche du tableau et permettre au Danemark de rentrer la tête haute.

Serbie – Sanja Ilic & Balkanika – Nova deca – deuxième demi-finale

Le positif : Voici une prestation vocale qui fera taire les accusations de play-back émises lors de la finale serbe. Nos comparses nous livrent une interprétation harmonieuse et sans raté. Professionnel, maîtrisé…

Le négatif : …et sans intérêt, hélas. ND est un gloubi-boulga sonore de vocalises à rallonge et de poussées dance, saupoudrées d’instrumentaux traditionnels. Une soupe musicale indigeste qui mériterait de rester en demi-finale. Vraiment, cette année, la télévision serbe est à la ramasse.

Conclusion : Inutile de tirer longtemps sur l’ambulance. Balkanika s’en tire avec honneur, mais ND est l’une des propositions les plus médiocres de ce Concours 2018. Sur ce, suivant !

France – Madame Monsieur – Mercy – finale

Bon, allez, filez-leur le Micro de Cristal, qu’on puisse passer à autre chose… Plus sérieusement, nos représentants français signent une autre prestation parfaite. Tout y est, selon moi : la voix, le talent, le charisme, le message, l’authenticité, la sincérité. Et donc, tout hurle « GAGNANT ». Mention spéciale au petit geste final, qui rendra merveilleusement bien à l’écran, le soir venu, et convaincra les derniers réticents à voter pour la France. La preuve que cela marche : même moi, je commence à céder de la volonté et à aimer. Impossible de résister de facto à Emilie et Jean-Karl. Victoire française en vue.

Suisse – Zibbz – Stones – première demi-finale

Notre duo suisse poursuit sur sa lancée. Corinne et Stefan sont talentueux et le prouvent à nouveau. L’entame vocale est un brin décevante, mais la suite est mieux interprétée. Je le redis : la meilleur proposition helvétique depuis Sebalter. Cela mériterait vraiment la qualification, cela mériterait vraiment de doubler l’Azerbaïdjan, la Biélorussie et l’Arménie. Parce que ces trois minutes sont fraîches, authentiques et viennent du cœur. Comme pour Sennek : bosser, bosser, bosser jusqu’en mai. J’espère qu’ils en seront récompensés alors.

Autriche – Cesár Sampson – Nobody But You – première demi-finale

Tout le monde s’est fâché avec son styliste, ce soir… L’important est ailleurs, heureusement. Cesár nous le démontre : l’important demeure la voix. Il est à nouveau magistral sur le plan vocal. L’entendre me donne envie de ronronner… Bref, voilà trois minutes qui méritent mille fois la finale ! Vous me permettrez d’abréger ici, je vais réécouter cela en boucle pendant un quart d’heure encore…

Monténégro – Vanja Radovanovic – Inje – deuxième demi-finale

Vanja a de l’humour. Tant mieux : il lui en faudra pour affronter sa demi-finale. Sur le plan vocal, rien à lui reprocher. Il est excellent, comme à la finale monténégrine, comme à Londres. Sur le plan scénique, il n’est pas le concurrent le plus charismatique de l’année, mais cela passe encore. Par contre sur le plan musical, il arrive avec une guerre de retard. Il y a dix ans, Inje aurait terminé parmi les dix premiers en finale. À Lisbonne, je doute que cela aille plus loin qu’une quinzième place en demi-finale. Du moins, Vanja rentrera sans honte à Podgorica, il se sera montré à son avantage.

Macédoine – Eye Cue – Lost And Found – première demi-finale

Le positif : Voilà un morceau qui retient l’attention et qui marque à première écoute. LAF est vraiment la curiosité musicale de l’année. Déconcertant, frais, attractif et génial dans sa dimension pop. Bojan et Marija sont en alchimie et en harmonie. L’on sent qu’ils ont l’expérience de la scène : ils y sont naturels et spontanés. Une autre proposition majeure de la Macédoine, dans le prolongement de l’année dernière. Mais cette fois, avec une vraie chanteuse qui sait chanter…

Le négatif : …mais qui elle aussi nous avait habitué à mieux. La prestation vocale de Marija est en demi-teinte. Elle aussi a de la marge de progression. Bosser, bosser, bosser, vous commencez à connaître le mot d’ordre… Quant au reste, LAF pourra déconcerter les lambdas qui l’entendront pour la première fois, au point qu’ils en hésiteront à voter. Une onzième place en demi-finale ne me surprendrait pas. Cela me crèverait le cœur, car j’adore cette chanson. Mais je m’y prépare déjà…

Conclusion : Ah si seulement, la Macédoine passait dans la deuxième demi-finale… Soyons honnêtes et gens de bien : tout est encore possible, rien n’est encore écrit. Avec une brillante prestation vocale et une mise en scène efficace, Eye Cue peut se qualifier. Y compris au détriment de l’Albanie et de la Croatie, car leur proposition est plus intéressante et convaincante. Mais décidément que cette première demi-finale s’annonce rude et intense.

Biélorussie – Alekseev – Forever – première demi-finale

Le positif : En voilà un qui est intense, lui-aussi. Ce regard, ces sourcils, cette bouche, voilà qui marque d’emblée. Alekseev est passionné, emporté par son morceau et sa prestation, cela se voit. Cette énième version de Forever est aussi bien tournée que les précédentes. Cela demeure commercial, mais du meilleur côté du commercial. À mon avis, les lambdas seront aussi irrésistiblement emportés que moi (même si c’est à mon corps défendant).

Le négatif : La prestation vocale d’Alekseev est meilleure qu’à la finale biélorusse. Si, si, tout de même. Mais pas de quoi lui attribuer un satisfecit. Par instants, c’est acceptable, par d’autres, c’est indigent. Et puis, ces mimiques exagérées, comme s’il était Jésus sur la croix, c’est d’un risible… Coup final : sa prononciation de l’anglais est aussi terrible que celle de Julia Samoilova. En un mot : douloureux (et pas que pour les anglophones).

Conclusion : En l’état, ce sera non pour moi. Forever est un bon morceau dans son genre, mais l’interprétation qu’en fait Alekseev m’apparaît ridicule. C’est outré, exagéré et vocalement inconsistant. Il y a mieux, plus intéressant, plus consistant, mieux chanté dans cette première demi-finale. Espérons que les téléspectateurs ne se laisseront pas distraire pas le costume lumineux ou tout autre accessoire destiné à masquer les faiblesses de l’ensemble.

Azerbaïdjan – Aisel – X My Heart – première demi-finale

Cette robe, cette robe ! Marie-Antoinette joue à la bergère… Concentrons-nous plutôt sur l’essentiel, ceci n’étant pas un site de mode : la prestation vocale. C’est du niveau de celle de Moscou, c’est-à-dire en demi-teinte. Ce n’est pas la catastrophe, non. Mais ce n’est pas renversant non plus. À nouveau, cela manque de souffle et d’ampleur, alors que le morceau en demande à revendre. J’en reviens à mon avis initial : XMH ne correspond absolument pas à Aisel. Ni sur le plan musical, ni sur le plan artistique, ni sur le plan vocal. Et je trouve plutôt curieux ce syndrome de Stockholm de répéter avec insistance qu’elle adore sa chanson, qu’elle l’a adoré à première écoute et qu’elle lui convient parfaitement… Ce n’est pas précisément ce que j’entends… Mon opinion demeure la même : l’Azerbaïdjan devrait rester en demi-finale, au profit de la Macédoine, de la Suisse voire de l’Albanie qui sont artistiquement et musicalement plus crédibles.

Arménie – Sevak Khanagyan – Qami – première demi-finale

Sevak se montre égal à lui-même, égal à sa prestation à la finale arménienne et à l’euroconcert de Moscou. Vocalement et scéniquement, c’est solide, professionnel, sans reproche. L’on sent l’expérience et le talent qui émanent de Sevak. Dommage qu’il ne se soit pas choisi un morceau plus intéressant. Qami est honnête, mais n’étonne, ni ne renverse. C’est la ballade eurovisionesque dans tout son académisme. Du coup, j’hésite sur ses chances de qualification. Sa prestation vocale est tellement réussie qu’il serait injuste de l’éliminer d’emblée. Sevak pourrait se qualifier grâce à elle. Mais ce morceau est tellement bateau… Sacrée première demi-finale ! Tout se décidera sur le vif, le 8 mai prochain…

Roumanie – The Humans – Goodbye – deuxième demi-finale

Le positif : Voilà une prestation vocale équivalente à celle de la finale roumaine. C’est excellent et crédible. Le groupe est habitée par sa performance et se donne de tout son cœur. Les amateurs de rock, de longues notes et de mélanges musicaux improbables seront ravis et comblés…

Le négatif : …les autres (dont moi, qui ne me suis toujours pas remis de la défaite de Feli) feront la grimace durant trois minutes. Que les Roumains aient voté en masse pour cette chanson me dépasse. Goodbye est comme un sandwich sans garniture. Juste du pain musical, un peu sec et guère goutu. Cela ne met pas l’eau à la bouche, ni donne envie d’en reprendre. Une nouvelle occasion manquée pour la Roumanie.

Conclusion : Qui sera qualif’ à la place du qualif’ dans cette deuxième demi-finale ? Franchement, j’aimerais que ce soit Malte ou la Slovénie à la place de la Roumanie, pour une fois. Rien qu’une fois, un peu pour Feli, beaucoup parce que Goodbye est sans inspiration, ni génie. Mais bon, c’est la Roumanie, hein. Inutile de se faire des illusions : à moins d’un séisme d’ampleur mondiale, nous retrouverons The Humans en finale. Au détriment d’un morceau et d’un pays méritants, comme toujours… Allez, juste pour le devoir de mémoire :

Moldavie – DoReDos – My Lucky Day – deuxième demi-finale

Eux, je les qualifierais de bon cœur. Ils sont rigolos et jouent quand même sur le second degré. Oui, MLD est un plaisir coupable. Mais puisqu’il en faut bien un, autant que ce soit lui. En voyant cela, en mon for intérieur, je me marre. Mais au grand jamais, je ne les montrerais à un détracteur du Concours. Je n’oublie pas qu’il y a du Philipp Kirkorov là-dessous. Je lui pardonne pour cette fois, car c’est trop drôle !

Espagne – Alfred & Amaia – Tu canción – finale

Oh, choupinou ! Ces deux-là savent y faire en matière d’émotions tendres et bleues. TC n’est pas la ballade du siècle, mais elle leur colle tellement à la peau que l’ensemble fonctionne et convainc. Tous les amoureux devraient se retrouver dans ces trois minutes (surtout si elles se concluent par le baiser attendu). Alfred et Amaia s’aiment, cela se voit, cela s’entend. Leur duo met la larme à l’œil, c’est mignon tout plein, il ne manque plus que des petits anges tout nus voletant ici et là. Notez qu’à Lisbonne, ce sera possible grâce à la réalité augmentée que l’on nous promet… L’Espagne a une excellente carte à jouer, également sur le plan vocal. L’humiliation de l’an dernier devrait être lavée. Je recommanderais à la TVE de creuser la piste d’Operacion Triunfo pour l’avenir. C’est une formule qui fonctionne pour l’Eurovision.

Lituanie – Ieva Zasimauskaite – When We’re Old – première demi-finale

Tiens, ici par contre, la styliste a repris ses esprits. Meilleur look pour Ieva qu’à la finale lituanienne. À l’exception peut-être des baskets… Sur le plan vocal, c’est un cran en-dessous de Riga et de Londres. Rien de condamnable, mais les notes les plus aiguës sont moins réussies. À réécouter attentivement la semaine prochaine à Amsterdam. Quant à WWO, cela demeure l’une de mes ballades favorites de cette édition 2018. Passera-t-elle en finale ? J’en doute. Surtout si (et je réenfourche mon cheval de bataille) les deux dernières strophes restent en lituanien. Le message avant tout !

Royaume-Uni – SuRie – Storm – finale

Mon styliste m’a tuer… Vous l’aurez noté : les folies vestimentaires ont tendance à se déplacer de l’Eurovision aux euroconcerts. Soit. Quant à SuRie, elle se montre à nouveau exceptionnelle. Vocalement, elle est remarquable, brillante, parfaite. L’une des meilleures interprètes féminines de l’année. Donnez-lui Forever ou I Won’t Break et elle en ferait de l’or. C’est hélas à pleurer : Storm est aussi plat qu’inintéressant. De l’eau tiède musicale, tout à fait le Perfect Life 2018. Pour espérer dépasser la vingtième place, SuRie a intérêt à miser sur sa voix anthologique et sur une mise en scène époustouflante. Oui, daaahling, c’est le moment de dégainer les roues de hamster, les pianos en feu et les Apollons dans un pédiluve.

Islande – Ari Ólafsson – Our Choice – première demi-finale

Idem ici. Un morceau poussiéreux et ennuyeux magnifiquement interprété par l’un des meilleurs chanteurs masculins de cette édition 2018. C’est pitié que pareille voix soit au service de pareille chanson… Comme si Luciano Pavarotti s’amenait avec Big bisous. Oui, j’exagère, mais cela m’exaspère au possible de voir autant de talent gâché et sacrifié. L’an prochain, la RÚV devrait changer son fusil d’épaule et emprunter la voie israélienne : trouver une nouvelle pépite vocale comme Ari et lui commissionner un morceau d’ampleur internationale (en s’adressant, au hasard, à Symphonix International – vraiment au hasard). Bref, rendez-vous en 2019, car cette année, c’est râpé pour l’Islande.

Lettonie – Laura Rizzotto – Funny Girl – deuxième demi-finale

La constance dans l’excellence. Voilà Laura résumée en une phrase. La chanteuse nous offre une prestation vocale aussi réussie qu’à la finale lettone. Brillant et captivant et au service d’un morceau remarquable. J’aime tout dans ces trois minutes sophistiquées et élégantes. Je ne suis pas certain qu’une majorité de lambdas décrocheront leur téléphone, mais suffisamment devraient le faire que pour permettre à Laura de se qualifier. À titre personnel, je verrais bien les jurys s’enflammer pour elle et la porter. Bravo en tout cas !

Géorgie – Iriao – For You – deuxième demi-finale

Le positif : Euh… Et si nous passions immédiatement au point suivant ?

Le négatif : Tout.

Conclusion : Trois minutes de vie perdues. Déjà qu’à la base, FY est LA chanson relou de l’année. Mais alors, s’ils l’interprètent comme ça à Lisbonne, c’est le « nul point » assuré. Le début est vocalement affligeant. À côté, Julia Samoilova est la reine du direct. La fin est plus réussie. Mais question présence scénique, c’est douloureux. On dirait trois communiants constipés chantant pour la première fois en public. Qu’a donc pensé la télévision géorgienne ? Et où est Tamara Gachechiladze ? Au moins, elle, elle savait chanter et me faire rire (à mauvais escient, certes, mais l’on ne peut pas tout avoir)…

Irlande – Ryan O’Shaughnessy – Together – première demi-finale

Vocalement, cela mériterait la finale. Mais musicalement, pas. Ryan est à nouveau excellent sur scène. Il chante avec force et conviction. Sa prestation vocale ne souffre aucun reproche. Hélas, Together est oubliable au possible. C’est un morceau de petit concert intimiste dans un pub dublinois, la bande-son d’un film romantique, pas vraiment le son qui fissure l’écran et fait sonner tout seuls les téléphones de l’Europe entière. C’est très bien dans son genre, mais ça se fera éclipser par Monsters, Fuego et Toy. Ibidem : rendez-vous en 2019 avec une proposition plus affirmée et marquante.

Saint-Marin – Jessika & Jenifer – Who We Are – deuxième demi-finale

Jessika est probablement la concurrente 2018 qui vit le plus intensément sa participation. Son rêve est devenu réalité. Qu’elle en profite et qu’elle continue à s’améliorer. Car cette prestation vocale est meilleure encore que les précédentes. À Lisbonne, elle devrait atteindre l’excellence. Par contre, faites taire Jenifer. Elle est tout bonnement insupportable. Ce rap forcé, Seigneur… WWA me fait songer à un After Eight : un bon ingrédient de base (du chocolat) mélangé avec un ingrédient détestable (de la menthe) pour un résultat piégeur. L’on croit que l’on va se régaler, sauf que non, c’est la déception ! Répète et répépète : rendez-vous en 2019, si possible avec une édition non pipée du 1 In 360.

Slovénie – Lea Sirk – Hvala, ne! – deuxième demi-finale

Le positif : Excellente prestation vocale de Lea, équivalente à celle de la finale slovène. Voilà une chanteuse remarquable, dynamique et charismatique. Même sans visuel élaboré, elle convainc et emballe. Ici, c’est un peu plus punk qu’à l’EMA, plus brut, moins léché. Et je trouve cela meilleur, plus frais, plus spontané. Je préfère quand Lea se lâche et se donne tout entière. Hn est bien produit, bien emballé et assez rigolo. De quoi convaincre en demi-finale.

Le négatif : Absolument rien à redire de Lea. Hn, en revanche, risque de dérouter les lambdas. Sa construction hachée et variante pourrait laisser des téléspectateurs sur le bord de la route. Mais je présume peut-être, les lambdas sont parfois sensibles à l’audace et aux propositions alternatives…

Conclusion : L’un dans l’autre, cela mériterait la qualification, je trouve. C’est tout de même plus moderne, innovant et fouillé que les propositions roumaine, serbe et russe réunies. Certes, la Slovénie n’est point un aspirateur à votes, mais elle mériterait cette fois d’être récompensée de ses efforts.

République Tchèque – Mikolas Josef – Lie To Me – première demi-finale

Lâche-moi ce sac, daaahling, pour l’amour du ciel. C’est une fausse bonne idée. Et réconcilie-toi avec ton styliste… Sur le plan vocal, Mikolas revient au sommet, après une prestation trop désinvolte à Londres. Il est brillant, ce garçon, et sa chanson tout autant. En finale et dans le Top 10 ! Et faites que la République Tchèque devienne la nouvelle Bulgarie !

Conclusion

Un bon euroconcert dans l’ensemble. Les favoris confirment leur position. Les non favoris aussi. Je suis positivement surpris par Lea Sirk, qui déchire grave en fait. Je suis déçu par Sennek et Eye Cue. J’attendais mieux, j’attendais plus. Mais nous sommes bien d’accord : rien n’est joué, rien n’est écrit, la messe n’est pas encore dite. Notre Sennek nationale a encore tout le loisir pour se surpasser. Sur ce, mes récompenses et mon podium personnel !

Médaille de bronze : Mikolas Josef, pour sa fantaisie, sa joie de vivre, son aisance vocale et scénique. Sony ne s’est pas trompé en lui faisant signer un contrat international : le chanteur a le potentiel des meilleurs popstars.

Médaille d’argent : Laura Rizzotto, pour sa voix envoûtante, pour sa classe phénoménale et pour sa composition géniale. Voilà un morceau que je réécouterai avec plaisir jusqu’à mon dernier souffle.

Médaille d’or : Cesár Sampson, pour son magnétisme, pour sa voix qui me met en transe, pour tout, y compris son physique (ce n’est pas le propos de l’Eurovision, mais, ça va, c’est bon, on l’a tous fait, hein).

Hors catégorie : Madame Monsieur. Tout le monde en a après Netta, mais sincèrement, c’est eux que je vois gagner en mai. Certains d’entre vous doutent. Moi, plus. Je trouve que Mercy combine à sa façon le meilleur de Rise Like A Phoenix, Heroes, 1944 et Amor pelos dois. Un message universel d’amour, de paix, de fraternité, d’ouverture, une histoire tragique, belle et pleine d’espoir, une composition simple mais pas simpliste, entraînante mais pas industrielle, émouvante mais pas pleurnicharde, garantie sans fast-food, le tout dans une langue nationale et interprétée par ses propres auteurs-compositeurs. Bref, du bois dont on fait les vainqueurs.

Sondage

À votre tour de vous exprimer !

Selon vous, qui a accompli la meilleure prestation à cet Israel Calling de Tel Aviv ?

View Results

Loading ... Loading ...

(37 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Toi aussi tu as ce présentiment que la France va gagner, je suis pas le seule à limite être à 100% sûre, donc ça fait plaisir!

  2. Bravo Pauly pour ta réactivité et ta sportivité car tu n’encenses pas la chanteuse de ton pays.

    Grosse organisation israélienne. Si le pays gagne cette année,le concours 2019 promet d’ être somptueux, un peu l’antithèse de Kiev 2017 en somme.

  3. Quand je vois les lives de Londres et Tel Aviv de Madame Monsieur, je crois que je comprends pourquoi ils sont descendus dans mon Top… La version studio est moins efficace (à mon sens !), et comme je n’écoute d’ordinaire que les versions studios, ça les a fait baisser. À voir et écouter les lives, je me rends compte qu’il n’y qu’avec ça que j’ai vraiment la plus pure émotion. Je ne pourrai décrire exactement POURQUOI ça m’échappe sur le studio, mais les lives sont… Waw… Magnifiques… La France a en effet fait LE bon choix !

    1. Et au niveau de la tenue, c’est Jean-Paul Gaultier qui créera la tenue de Madame Monsieur

      1. Moi la version studio, j’adore et en live j’ai la chair de poule à chaque fois. J’aimerais vous croire pour votre optimisme mais j’ai bien peur que la victoire ne sera pas pour eux cette année (bien noté par le jury mais pas au télévote)… Mais pour moi, ce sont les grands GAGNANTS de cette année. Vraiment je ne regrette pas mes 5 votes pour eux à DE. Par contre, ils auront fait le maximum ! Et j’espère que la tenue de JPG restera quand même sobre…

  4. Peut-être que je me trompe lourdement, mais je vois bien MM gagner en Mai.

    • CHRISTOPHE on 11 avril 2018 at 18:03
    • Répondre

    Idem quand on parle de Dark Horse, pour moi MM sont le Dark Horse majeur au tourbillon israélien.

  5. Je suis emerveille par Netta Barzilay et j’adore cette chanteuse et elle m’ emporte avec sa gentillesse avec une chanson sur les femmes et leur pouvoir Aucun doute, cette chanson a ce que l’Europe cherchait : différente, originale et inattendue. Rendez-vous à Tel-Aviv pour le concours 2019 je veux que ce pays gagne avec la chanson « My Toy », dont les paroles sont en anglais, s’inspire de la campagne #MeToo et a tous les atouts pour emporter l’adhésion des votants, entre texte d’actualité, groove électro-ragga-oriental, et une voix qui détonne par son aisance et sa puissance. Les bookmakers placent déjà Netta en tête de la compétition et ce n’ est pas pour rien et c’est un signe qui ne trompe pas. et moi aussi je suis pour ce pays et sa victoire…

  6. Je rappelle que la chanson israelienne est devenu une symbole très fort dans tout le monde on parle d’elle au états Unis , en Afrique en Asie …..La chanteuse faisait son premier live et je suis pas du tout decu donc je m’ attends a encore plus de folie et un super live de ma candidate preferée a Lisbonne
    La chanson « Toy » de Netta est un acte qui ressemble à un bouquet esthétique de passages vocaux de type gangnam, électro-furore et scratchy, squeaky et hip-hop et elle se debrouille super bien. Le « Toy » de Barzilai diffère pour moi et pour certains fans du titre de Sandie Shaw à la Hofburg de Vienne sous la forme que le Britannique a joué à une époque où il n’y avait pas encore de féminisme – et l’Israélienne se refere au meme combat et elle le fait avec un telle simplicite et tellement de sérieux. Netta Barzilai est comme une fille de Tracy Turnblad du film légendaire « Hairspray » de John Waters – un personnage qui le montre partout dans des averses minces, en particulier le méchant Amber van Tussle. Parce qu’elle peut juste danser mieux et montre se force ….

    Les Israéliens se sont précipités après sa chanson le week-end, quand tous les fans de l’ESC étaient obsédés par le Swedish Melodifestival et le Grand Prix de Norvège Melodi, avaient fui et mis sur le net dans les bureaux de paris au sommet. Auparavant, elle avait été prophétisée dans le top-field sur la base de ses performances sur l’émission « Rising Star », mais « Toy » était alors une révélation pour beaucoup de parieurs et de fans: son numéro un!

    Parce que c’est vrai le titre gagnant de Jamala « 1944 » et Salvador Sobrals l’année dernière « Amar pelos dois » marquent surtout ceci: le public n’aura rien contre une chanson qui ne sonne pas comme une ballade poignante ou un message politico-dramatique contient. Netta Barzilai a aussi un tel message – « Toy » la comprend comme sa contribution au débat # MeToo, qui est géré dans le monde entier et, bien sûr, également compris dans la zone de l’eurovision.

    Elle a dit, ce qui n’indique pas un manque de confiance en soi: elle veut maintenant gagner tellement – et dédier sa victoire, comme Dana International 1998, le dernier gagnant pour Israël, son pays. Cette année pour son 70e anniversaire……Je trouve cette chanteuse très forte et elle merite une victoire tout simplement…..

  7. Je trouve que Madame Monsieur étaient meilleurs qu’à Londres au niveau de l’interprétation, je trouve que leur interprétation était plus authentique, tant mieux, C’est vrai que la France n’a jamais été si proche d’une victoire mais attention tout de même de ne pas s’emballer trop vite, la déception risquerait d’être de taille et difficile à vivre, Je préfère me dire qu’ils seront sans doute dans le Top 5, Quoi qu’il en soit, j’aimerais mieux que ce soit eux qu’ Israël,

    Zibbz récolte au beau succès auprès du public à Tel Aviv, pourtant je trouve que leur prestation n’était pas impeccable, j’attends beaucoup mieux à Lisbonne, Il faut dire que le son n’est pas très bon et que le décor inexistant n’arrange pas les choses, Mais comme le dit Pauly, il y a encore beaucoup de pain sur la planche pour que ce sympathique duo arrive à qualifier la Suisse en finale. Ils devront se surpasser pour y parvenir dans cette DF redoutable, et à moins d’un mois des festivités, au niveau de leurs chances, c’est encore loin d’être gagné. J’attends avec impatience leur prochaine prestation à Amsterdam.

    Je suis très déçu par l’interprétation de la Belgique, déjà que j’avais un peu de peine avec le refrain de la chanson, cela n’arrange pas les choses. Ce n’était peut être pas un bon jour pour Sennek mais elle va devoir bosser dur si elle ne veut pas se faire dégommer à Lisbonne, car à ce stade, j’ai des doutes sur sa qualification, ce n’est qu’un avis personnel mais quand même, il faut reconnaître qu’il y a des chansons bien plus convaincantes en compétition et il n’y a que 10 places.

    Je ne vais pas tout commenter car ce serait trop long. Mais une chose est sûr plus j’écoute la chanson danoise, plus je me dis qu’il ne faudrait pas l’oublier si vite, elle pourrait vraiment créer la surprise générale.

  8. La musique peut permettre à un artiste de prendre parti pour une cause, de défendre une idée ou de mettre en lumière les problèmes de la société ou de son époque et surtout avec la simplicité de leur acte . Souvent sous la forme de chanson, elle informe, dénonce, proteste, appelle à réfléchir, à lutter. Comme le font le groupe Madame Monsieur avec leur chanson Mercy Bref, une chanson engagée prend parti, défend une cause ou incite à l’action. Elle peut prendre la forme d’un coup de gueule, d’une satire sociale ou politique — ce qui ne veut pas dire qu’elle doit forcément être provocante ou faire avaler ses gencives à ta grand-mère mais reel je viens d’apprendre que c’est Jean Paul Gauthier qui va s’occupe de leur tenue vestimentaire a Lisbonne alors que dans leur texte mercy ils dévoilent le drame de la pauvrete et surtout le malheur de l’immigration ….
    .
    D’ailleurs, les artistes reconnaissent pas forcément leur boulot dans le terme « engagé »mais certains exprime . La simplicité volontaire ou sobriété heureuse est un mode vie consistant à réduire volontairement sa consommation ainsi que les impacts de cette dernière, en vue de mener une vie davantage centrée sur des valeurs définies comme « essentielles comme dans la chanson mercy….Dans Brève histoire politique de la chanson française des sixties aux années 2000, Adrien Bostmambrun explique :
    « Ils ne s’engagent pas à proprement parler mais disent juste ce qu’ils pensent, ce que la liberté d’expression leur permet en France d’affirmer sans grande peur d’être inquiétés par la suite mais de montre sur n’importe quelle scène au monde aucun apparat ni de richesse sur eux et seulement le language universel de la chanson par le mode de la simplicite pour transmettre un message de paix »

    Il y a chanteu•r•se engagé•e et chanson engagée. Un artiste « engagé » s’implique dans un combat au-delà de l’écriture d’un titre, par exemple en causant franchement de son opinion dans les médias ou en militant. Mais une chanson engagée peut être écrite, composée ou interprétée par un•e artiste dont ce n’est pas le principal fond de commerce

    .A une question qu’on a pose a ce groupe voila ceux qu’ils ont repondu

    Pour interpréter ce morceau, vous êtes tous deux vêtus de noir. Est-ce que votre look est travaillé?

    E: Pour que les gens soient concentrés sur ce que l’on raconte, on a mis du noir. On ne voulait pas que notre tenue ou qu’une mise en scène spéciale détourne l’attention de notre sujet sur la chanson et aujourd’hui ils parlent de Gauthier pour leur costume…..Bizarre comme reflexion ….

    Et surtout, une chanson engagée est toujours à replacer dans le contexte de son époque, sachant qu’elle fait souvent écho à l’actualité (notamment politique). J’ ecoute et reecoute cette chanson et je deplore que si je ne devais citer qu’un seul chanteur français engagé encore vivant, ce serait probablement Renaud, qui a écrit et interprété moult titres énervés à écouter encore et encore la simplicite du chanteur prouve la verocite des faits sur scène ..Non je ne comprends pas que ce groupe qui defend un thème si fort pense plus a s’habiller chez Gauthier que d’etre simple et vrai sur scène ….

    Après on va dire que je suis contre la victoire de la France pas du tout mais je suis implique dans une association qui aide les autres et je peux vous dire que si je m’ habille en Gauthier la ou j’ aide les gens on me ferait comprendre que je n’ ai pas ma place ici ….Mais bon soyons aussi positif dans la mesure que la victoire se jouera entre deux chansons qui l’une défend le droit des femmes et de l’ autre le droit de vivre heureux et d’espere un monde meilleur pour tous le monde…Et ses deux chansons représentent un message de respect et d’esperance… Donc bonne chance a nos amis israéliens et francais

    1. Gaultier leur a proposé de faire leur tenue en respectant leur style mais en étant « plus couture » je ne vois pas de contradiction avec leur message.
      A mon avis ce sera le même genre de tenue très sobre mais adaptée au plus gros show mondial

  9. Grosse déception Belge dans les refrains, c’est vraiment moyen… Y a du boulot encore ! Netta, c’est de l’énergie mais vocalement, je suis un peu déçu aussi. Le Dannemark est sous estimé des bookmaker car je pense qu’il sera bien plus haut que la 19 éme place. Et je pense que les Pays Bas risquent d’être assez haut aussi. On l’a déjà vu en live et Waylon assure grave ! De plus, il avait quand même fini second en 2014, donc le style plait beaucoup à l’Eurovision. Mais bon, il n’était pas là, pour ce show, on verra à Amsterdam…

  10. Je préfère ne rien dire car je sens que je vais m’emballer. Pauly pense que la France va gagner:)
    Je crois que si ça arrivait en vrai, je pleure, je crie, je rie, j’ai une crise cardiaque, je tombe dans les pommes. Je n’ose même pas imaginer qu’après 40 ans de disette, la France puisse gagner et organiser le prochain concours. Ce serait tellement énorme et tellement imprévu que j’ai du mal à croire déjà que la France puisse avoir une chance. On va faire un top 10 probablement mais gagner.Oh la la j’ai mon rythme cardiaque qui augmente 🙂 🙂 🙂

    1. Zeeennnn ! Détends-toi ! La victoire sera géorgienne 🙂

      1. Je suis rassurée 🙂

      2. Mimi2, merci pour ce fou rire! <3

  11. – Je vais prendre un peu de temps pour faire un petit commentaire sur chaque participant :

    * ISRAËL : je préfère m’abstenir d’exprimer le fond de ma pensée. Tout comme Pauly, je ne voterai pas pour Israël, et tout comme toi Pauly, bienvenue au club des non fans de Jamala, Salvador et Netta ! En résumé, un immense NON !

    * AUSTRALIE : prestation correcte et fidèle à elle-même. Elle se qualifiera pour la finale.

    * BELGIQUE : je suis très inquiet… Autour de moi, on la laisse tomber au profit de l’Islandais. Moi, j’adore la chanson et l’interprète mais c’est peut-être trop élitiste. J’ai vraiment peur…

    * DANEMARK : je ne change pas, c’est mon favori. Certes je suis trop optimiste mais un TOP 10, c’est certain pour moi.

    * SERBIE : c’est assez brouillon au niveau musical mais c’est bien chanté sans fausse note. Franchement, ça peut aller en finale.

    * FRANCE : ils sont constants. Vue la tournure que prend ce concours, j’accepte volontiers une victoire française au détriment d’Israël. Il n’y a pas photo entre les deux !

    * SUISSE : rien à dire, c’est quasiment parfait. Ils méritent amplement la finale.

    * AUTRICHE : impressionnant ! Désormais je crois en un TOP 10 pour lui, voire mieux.

    * MONTENEGRO : rien à dire, il est très pro. Ca va se jouer entre les serbes et lui pour une finale.

    * MACEDOINE : je veux y croire ! Il y a des chansons tellement plus ordinaires dans cette DF 1… Encore un peu plus de rigueur et peut-être la bonne surprise.

    * BIELORUSSIE : il en fait trop ! Il joue trop sur son image ! Et comme c’est loin d’être parfait, je n’y crois guère…

    * AZERBAÏDJAN : rien à lui reprocher mais chanson trop banale. Ca va se jouer sur le  » fil du rasoir »…

    * ARMENIE : sur son talent et sa voix magnifique, je pense qu’il peut passer mais au détriment de qui ?

    * ROUMANIE : totalement insignifiant. J’ai l’impression de ne pas l’avoir entendue quand la chanson se termine. Mais malgré tout, c’est tout de même un niveau au dessus de Féli que je détestais !

    * MOLDAVIE : j’aime de plus en plus. Ils font le show et ce genre de chanson, il en faut ! Ils vont se qualifier.

    * ESPAGNE : je n’aime toujours pas mais je reconnais qu’ils vont avoir beaucoup de succès. Je les vois bien classés au final.

    * LITUANIE : plus je l’écoute, plus je trouve la chanson et la chanteuse mauvaises. Aucune chance de qualification pour moi : c’est vraiment très faible…

    * ROYAUME-UNI : j’ai aimé la chanteuse et la chanson dès le début et j’aime toujours autant. Un TOP 10 est largement à sa portée.

    * ISLANDE : malgré sa chanson démodée, il la porte si merveilleusement que je commence à croire qu’il peut créer la surprise.

    * LETTONIE : Rien à dire ; bonne maîtrise et bonne interprétation. Rien d’exceptionnel mais ça suffira largement pour la finale.

    * GEORGIE : mon dieu !! Ils ont signé leur arrêt de mort là ! Tout est à revoir s’ils veulent garder espoir d’inverser la mauvaise tendance.

    * IRLANDE : toujours pareil : trop léger à tous les niveaux. Là, ce n’est même plus un trou de souris qu’il faut pour passer en finale mais un fine galerie de fourmis…

    * ST MARIN : quand je pense que ma favorite était Jessika mais avec sa chanson qu’elle chantait seule ! Là, si elle chantait encore seule et sans ce morceau de rap qui détruit la chanson, elle aurait eu largement sa chance. Là, aucune !

    * SLOVENIE : la meilleure surprise de cette soirée : j’aimais déjà beaucoup cette chanson et là encore plus. Elle mérite largement sa place en finale.

    * REP.TCHEQUE : j’aime depuis le début ; de toute façon, ce garçon a tout pour lui et même ses petits écarts d’accessoires ou vestimentaires, ça passe car il a beaucoup de talent.

    – Voilà : j’espère n’avoir oublié personne.

  12. Israël Calling est pour moi LE meilleur pré-concert. C’est dommage qu’on n’ait pas vu des magnétos d’avant prestation comme l’année dernière. Je trouvais ça sympa. Je reconnais le talent et le charisme de Netta mais je rejoins le clan Pauly des non-fans. Je lui ai donné aucun point pour la finale de Votre Eurovision, c’est dire ! Je ne sais pas si MM gagnera mais un top 5 est très envisageable. Je ne suis pas très fan du background derrière eux pour ce concert. Finalement, la chanson se suffit. L’émotion du couple et l’énergie du public qui les portera, fera le reste…

  13. J’aime énormément ces moments, Israël, Amsterdam parce qu’en général il fait beau, on ne met plus de chauffage, on est à deux doigts de virer les manteaux d’hiver 🙂 Et puis on découvre les artistes, un peu de leur personnalité, beaucoup de leurs capacités. J’ai tout écouté, j’ai des déceptions et de belles surprises.

    Israël
    Une bonne chanson, belle interprétation, une mélodie facile à retenir mais je n’accroche pas.

    Australie
    Jessica a l’air très sympathique, on sent qu’elle est heureuse d’être là mais à la fin de la chanson j’ai eu l’impression qu’elle n’avait fait que brailler. Je trouve que c’est un chouill’ mou dans l’interprétation, peut-être parce qu’elle donne toute son énergie à la voix.

    Belgique
    J’ai les boules parce que j’aime tout, la chanson, la chanteuse. Il faut rattraper l’coup, cette chanson mérite la finale. Je continue d’y croire. Je pense qu’elle a voulu donné un maximum à un public en plein air hyper nombreux.

    Danemark
    Pas très fan de la chanson mais l’interprétation est bonne.

    Serbie
    Je m’ennuie. Quand au bout d’une minute d’écoute j’ai l’impression que plus de trois minutes sont passées c’est foutu. C’est bien interprété mais je n’aime pas plus que ça.

    France
    Je crois qu’on a les ingrédients quand j’écoute les 43 chansons mais je garderai toujours cette parano depuis Amaury qui a perdu son retour. J’espère que Gaultier va respecter leur personnalité simple. Ce serait bien qu’il s’associe à Sami Nouri.

    Suisse
    Super ! J’adore ! J’suis fière parce que je les aime et ils ne m’ont pas déçu. C’est d’la bonne 🙂

    Autriche
    C’est très bon ! La voix est chaude, pleine de nuances et l’interprétation est très bonne.

    Monténégro
    Je m’ennuie comme en Serbie.

    Macédoine
    Quelle déception ! Une interprétation pas terrible pour une super chanson 🙁 J’espère comme pour la Belgique, que c’est rattrapable, j’aime bien cette voix et ses vibratos, elle me rappelle un peu celle de Chrissie Hynde quand elle va vers le nasal.

    Biélorussie
    J’avais des craintes sur l’interprétation : je suis rassurée. Un peu trop de dents, un peu trop de narines, un peu trop de manières. J’aime un peu moins qu’avant. Son regard me rappelle celui de Pierre Rapsat. Il m’exaspère un peu avec ses « forefaaaa ». J’aime beaucoup cette voix, c’est dommage d’en perdre ses qualités à cause de ces manières. Je préfère la version précédente.

    Azerbaïjan
    Je trouve que c’est mou. C’est une chanson rythmée qui ne devrait pas se chanter mou. Est-ce que cette chanson est faite pour la personnalité de cette chanteuse ?

    Arménie
    Je n’aime pas mais l’interprétation est impeccable, c’est d’une impressionnante qualité.

    Roumanie
    J’aime bien. J’aime bien le côté puissant dans l’interprétation !

    Moldavie
    C’est la chanson la plus festive du cru. Ce trio met de l’ambiance les doigts dans l’nez.

    Espagne
    J’ai un peu de mal avec la voix d’Alfred mais l’interprétation est impeccable.

    Lituanie
    Je m’ennuie. Je n’ai jamais aimé les effets vocaux à la Cranberries.

    Royaume-Uni
    Aahhhhh la voix de SuRie ! Elle mérite une meilleure chanson. La mélodie est bonne mais on croirait que ça a été enregistré dans un vieux studio poussiéreux des années 80 avec des instruments en plastique. Je préférai la première version.

    Islande
    J’ai pleuré de rire avec Pavarotti chantant « Big bisous ». Ari comme SuRie, n’a pas la chanson digne de son talent. J’ai l’impression que les capacités vocales de ce garçon relèvent plus du don que du travail. Il m’a époustouflé !

    Lettonie
    Pas très fan de la chanson mais très bonne interprétation. C’est classe. Je préférai quand même le caramel enivrant !

    Géorgie
    Ils se tiennent bizarrement, on croirait trois grand-père, ils manquent un peu d’assurance. J’aime bien même si ce n’est pas ce que je préfère. Satisfaite de leur prestation.

    Irlande
    Peut-être un problème de prise de son, les conditions ne sont vraiment pas géniales, j’entends plus les chœurs (la bande son) que Ryan. Je ne vais pas me prononcer.

    Saint-Marin
    Je vais essayer de me contenir. C’est tellement à ch…. C’est vulgaire, limite racaille et en plus on pompe le meilleur de « Heroes ». C’est honteux !

    Slovénie
    C’est ma belle surprise ! C’est ma p’tite 12 points de la deuxième demi. Elle m’épate 🙂 Elle m’a collé des frissons et des larmes aux zoeilles, je l’adOOOre 🙂

    Tchéquie
    Excellent ! Le look détourne un peu mon attention mais je me dis que c’est une fine stratégie parce que la chanson est assez particulière.

    Merci Pauly pour ce bon moment 🙂

  14. J’ai voté pour l’Islande, c’est la prestation qui m’a le plus bluffé.

  15. Je n’ai pas le temps de tout regarder mais je toujours très satisfait de Madame Monsieur qui sont vraiment très bons en live c leur grand atout. Mon chouchou suédois n’est pas venu dommage sinon la Belgique m’a déçu mais effectivement ces pré concerts ne sont pas forcément un bon indice les conditions ne sont pas extras et Blanche l’an dernier fut très critiquée alors qu’au final à Kiev elle a carrément assuré avec une superbe 4e place. Sinon je continue à apprécier l’Armenie et l’ARY Macédoine. Quant à Netta je trouve cela vraiment pas formidable donc ok pour un top 5 mais je n’ai définitivement pas envie. de voir cette chanson gagner en mai.

    1. Au fait si la France gagne …..C’est qui qui s’occupent de l’organisation en route ensemble pour Paris avec tous les membres du blog Eurovision au quotidien pour voir la competiton lol…..Comme tous le monde pense qu’on va gagne sa serait sympa lol…..A y penser serieusement lol….

      1. Sakis, je te jure que si ça se fait je vais pleurer toutes les larmes de mon corps parce que je pourrai pas être là :'(

    • JFPARIS on 11 avril 2018 at 23:03
    • Répondre

    Netta et MM dans un style différent sont de vrais artistes
    J espère que cela se confirmera et qu ils feront un top 2!
    Je pense que Netta avec quelques danseuses en plus mettra le feu à Lisbonne. Sa chanson est très novatrice pour l Eurovision.
    MM seront parfaits et en JPG: je suis très fier de notre pays!
    Je ne suis pas forcément fan de la chanson espagnole mais pour moi, ils seront très hauts (top 3 mais ce n est pas mon choix)!

    • fandeuro44 on 11 avril 2018 at 23:45
    • Répondre

    je deteste la chanson de l Israel , j’en peux plus , je ne veux pas voir TOY gagné cette chanson est insupportable aux oreilles , trop kitch , trop eurovisionnesque , trop tout….. et c’est que j’aime pas a l’eurovision .Comme Poly depuis quelque année je suis pas fan des chanson gagnante , et j’espere pas que le gagnant l eurovision 2018 rentrera dans le cercle des chanson les plus mauvaise.

    1. Bienvenue au club de ceux dont les dernières chansons gagnantes ne sont pas du tout de mon goût

  16. Mon petit avis à moi-rien-qu’à-moi:
    Netta, ok, on a compris! Il y les gens super emballés, et ceux qui pouah… Pour ma part, je trouve la chanson catch mais alors suuuupra déçu de ce live. Je l’ai trouvé vide de chez vide…
    Les bonnes surprises pour moi viennent de la Moldavie (qui est haut dans mon classement), je vois bien cette chanson interprété de cette manière! C’est vachement plus convivial! malheureusement, on aura pour sur droit à la choré, aux miroirs, à tout le tintouin…
    J’ai trouvé aussi très forte Lea Sirk, qui, pareil, est assez haut chez moi!

    Pour mai… Bah c’est la France qui gagne! C’est évident!! Y’a même pas besoin de faire de concours! ^^

  17. Blanche c’etait faite torpiller à tout les lives + répète au point qu’avant la demi final tv elle etait tombé 9 ème chez les bookmakers… Pour finalement reprendre sa place de 4 eme le grand soir de la demi.
    Sennek contrairement à Blanche a l’expérience de la scène, pour ceux qui doutent des capacités vocales de notre amie Vlaams, voir ici :
    https://youtu.be/bTQvb2LUJ4g
    Mauvais jour, mauvais son, fatigue, tant de facteurs qui peuvent jouer en la défaveur et surtout stress du premier live de la chanson.
    Pour tout les Artistes je ne me base que sur la version studio avant show sauf si selection nationale, à Israel calling l’an dernier je me souviens que Brendan Muray avait été catastrophique et pourtant son live etait niquel le soir du show.
    J’ai vraiment pas trouvé le live Suisse très bon non plus mais je reste persuadé que la qualification n’est pas impossible (et je préfère de loin stones à toy).
    Et je croise les doigts aussi fort qu’une religieuse à qui on aurait imposé une mini jupe taille XS croiserait les jambes pour la Slovenie aussi ! Deux pays qui méritent la final ne serait ce que pour l’originalité des proposition ! Exit Armenie et Azerbaijan !

  18. J’ai aussi été déçu par les lives israéliens, belges et macédoniens.

    Évidemment les conditions n’étaient peut être pas optimales pour les artistes mais tous étaient logés à la même enseigne.

    Netta a été logiquement très applaudie mais vocalement c’était léger comme le soulignait Pauly.
    Et que dire de deux de mes interprètes préférées, Sennek et la chanteuse des Eye Cue….

    Sennek a inspiré plein de « memes » sur internet car elle a été plusieurs fois photographiee avec un verre de vin rouge près d’elle.
    Cela rejoint plusieurs couples artiste/accessoire comme Mikolas et son sac à dos ou Netta et son Pikachu.

    Dans le sondage de cet article, J’ai voté pour Léa Sirk….et si elle arrivait à se qualifier????

  19. QUe les 8 votants pour Netta se dénoncent sur le champs!!!!!!!!!! Je rigole !Je ne veux pas qu on dise que je fais une fixette contre sa chanson .

    1. Moi mon cher steven je l’avoue ….J’ai vote pour Netta ….Bon pour ma sentence un rendez vous avec mon beau Steven et je suis pardonne lol….

      1. C est gentil Sakiss , t aurais du venir à Lisbonne,LoL j ai bien compris que tu étais fan .Bon si je vois Netta jeudi à Tel Aviv je lui demande un autographe pour toi.bonne soirée

    • Antoine on 12 avril 2018 at 17:41
    • Répondre

    En même temps, les lives sont assez mauvais pour la plupart. Le son devait être très mauvais : le concert est en plein air, devant la foule. C’est pas des conditions idéales…

    • Dubois-Blond Philipe on 12 avril 2018 at 18:44
    • Répondre

    Vous n’êtes pas le seul à penser que la France sera gagnante !! depuis le 29 janvier dernier j’y crois fort, si fort. La chanson a tout et ils ont tous en leurs mains pour gagner. La chanson a été traduite en 17 langues par les fans bilingues (https://www.musixmatch.com/fr/paroles/Madame-Monsieur/Mercy/traduction/anglais), leur version espagnole est sortie aujourd’hui en clip, ils font un buzz énorme auprès des profs de français étrangers, ils ont tellement de commentaires positifs de fans étrangers sur les réseaux sociaux etc etc. Je suis franco-israélien et je ne soutiens pas non plus Netta (comme bcp d’israélien d’ailleurs). Ce n’est que la 2ème fois que je soutiens autant la France (1ère fois avec Amir, normal lol). Netta est mignonne et parfaite pour attirer l’attention mais niveau prestation elle a tellement fait mieux dans Kokhav Nolad. Oui sa chanson est féministe mais cela ne suffira pas. De plus, elle a déjà tenu des propos racistes et pro sionisme qui risquent de lui couter cher sur le concours même si l’affaire est extrêmement étouffée, cela va se savoir quoi que l’on fasse. Puis elle n’a pas le charisme, le talent et les engagements de Imri de l’an passé (activiste LGBTI ici, activiste pour le respect des droits de l’homme, mère israélienne arabo-musulmane et députée du parti arabe à la Knesset etc). Israël aurait pu gagner le concours avec lui ! mais nous ne gagnerons pas non plus cette année pour (encore) des raisons politiques. Les clubs OGAE donnent 12 points à Netta mais cela ne va en rien refléter la réalité. Il y a un boycotte culturel de la part du BDS (je ne cautionne pas leurs actions à sens unique) à l’égard d’Israël qui est fortement ressenti au pays. Regardez les menaces que profanent les activistes sur le Twitter de Jessica Mauboy (ils sont puissants en Australie) parce qu’elle est venue à Tel Aviv !! et je suis sur que d’autres artistes y ont eu le droit. Vous verrez lors de la finale (si elle est qualifiée = oui j’ose le dire) qu’Israël ne fera pas mieux que les autres années. Tant que Netanyahou sera au pouvoir, nous ne gagnerons pas, nous le savons. Puis tant mieux, car moi non plus je n’accroche pas du tout avec « ce » Toy que je trouve indigeste et sans goût. Et à ce propos, elle fait du buzz auprès des gamins israéliens mais pas des adultes.
    Concernant JPG, il fait les tenues certes mais son geste est bénévole, il a promis de ne pas utiliser de matières qui iraient à l’encontre du message de la chanson et il a surtout fait un énorme don à l’association SOS Méditéranée. Puis ça reste un concours mondialement connu donc ils ne vont pas y aller en guenilles ;-).

  20. J’ai entendu à la radio que c’était Monsieur Jean-Paul Gaultier qui avait sollicité Madame Monsieur pour les habiller à Lisbonne parce qu’il aimait bien leur look sobre. Il a dit qu’il allait respecter cette sobriété avec une Gaultier touch…. Please pas trop grosse la touch hein… J’ai un peu la trouille mais j’peux pas m’empêcher de bien aimer Monsieur Gaultier parce tellement pas mondain comme tant d’autres couturiers, tellement atypique dans ce sens ! Je lui fais confiance ! Je l’aime bien…. et puis il a marqué mes chères années 80 🙂
    https://youtu.be/xCe-5xtPRFY

  21. Je n’ai pas encore regardé le concert en entier j’ai juste regardé mon pays la BELGIQUE le premier couplet je me dis waw pas stressée chante vraiment comme dans le clip et puis arrive le refrain aie mes oreilles c pas grave au prochain refrain ça ira la denouveau mes oreilles saigne je me dis tu as intérêt à travailler enfin tout ce que j’espère c qu’elle fera comme Blanche des prestations moyenne et le jour j être parfaite

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :