Islande 2015 : Unbroken

maria_olafsdottir_1Un peu d’histoire

icelandL’Islande est arrivée à l’Eurovision en 1986 sur la scène de Bergen, avec ICY, un groupe formé par trois extraterrestres qui sont encore dans toutes les mémoires. Avec une 16ème place, l’Islande n’a pas vraiment réussi son entrée.

L’Islande terminera d’ailleurs également 16ème les deux années suivantes, pour obtenir une dernière place en 1989 à Lausanne avec Daniel Agust et sa chanson à ne pas écouter les jours de déprime.

L’année suivante, en 1990 donc, l’Islande change de cap et propose une bluette vive et festive qui termine 4ème à Zagreb.

Alors que le pays termine en 20ème position avec l’hallucinant Paul Oscar en 1997, il ne sera pas présent en 1998 pour cause de relégation, mais revient en très grande forme en 1999. Cette année-là, l’Islande est la grande favorite pour la victoire à Jérusalem, mais se fait doubler par la Suède, ne terminant que 2ème.

Avec l’arrivée des demi-finales, l’Islande aura du mal à s’imposer, échouant à trois reprises consécutives (de 2005 à 2007).

Mais depuis 2008, l’Islande s’est rattrapée et a réussi à se qualifier à toutes les finales. Sa meilleure année reste 2009 avec une victoire en demi-finale et une deuxième place en finale pour la chanteuse Yohanna.

L’Islande a reçu le plus de points de la part de la Suède dans l’histoire du concours. Et c’est au Danemark que l’Islande a donné le plus de points.

La chanteuse

Elle s’appelle María Ólafsdóttir, on la connaît aussi sous le nom de María Ólafs, et elle est née le 21 mars 1993 à Blönduós, petite ville d’Islande de moins de 1000 habitants.

Sa carrière commence à l’adolescence. En 2007, elle se voit confier un petit rôle dans un spectacle musical qui se tient au théâtre national de Reykjavik.

Elle remet les pieds sur cette même scène en 2009 où elle interprète le rôle de Louisa Von Trapp dans le spectacle musical « Sound Of Music ». En même temps, elle interprète également le rôle de Michael Jackson jeune dans un show hommage au Broadway Club de Reykjavik.

L’an passé, elle retourne sur les planches, cette fois au théâtre Mosfellsbær où elle joue le rôle principal de « Ronja The Robber‘s Daughter »

En 2012, elle est encore étudiante lorsqu’elle commence à travailler avec l’équipe de compositeurs StopWaitGo. Lorsque ce trio compose la chanson « Unbroken » pour la sélection islandaise au Concours Eurovision 2015, il a immédiatement à l’esprit Maria comme interprète. Elle accepte de chanter se titre sans s’attendre à gagner la sélection. Pour elle, sa victoire au Söngvakeppnin est une surprise.

La chanson

Elle s’appelle « Unbroken » et a été choisie au cours d’une sélection nationale télévisée. Le Söngvakeppnin 2015 consistait en deux demi-finales et une finale, cette dernière ayant eu lieu le 14 février. Lorsque RUV a fait savoir que son règlement exigeait que la chanson choisit au cours de la finale serait interprétée dans la même langue à l’Eurovision, plusieurs finalistes qui avaient chanté leur titre en islandais durant la demie, l’ont chanté en anglais. C’est le cas de la chanson de Maria qui, de « Lítil skref », est devenue « Unbroken ».

La victoire de « Unbroken » n’a pas été évidente, à tel point que lors du premier round de la finale, la chanson est arrivée en deuxième position, derrière « Once Again », de Friðrik Dór. Il faut dire que le jury n’a pas beaucoup apprécié la chanson de Maria, la classant seulement quatrième, tandis qu’elle terminait première du télévote.

Mais lors de la confrontation finale entre « Unbroken » et « Once Again », le public avait tout pouvoir. Avec 70774 votes, la chanson de Maria a été déclarée gagnante.

« Unbroken » est une chanson de pop légère, qui s’écoute bien et qui possède un refrain accrocheur. Cependant, il manque quelque chose à ce titre pour en faire la force d’une chanson comme « Euphoria » ou encore « Only Teardrops ». Au final, le refrain devient une longue complainte hurlante qui lasse rapidement. Le point de départ est bon, mais l’aboutissement est un peu maladroit.

Votre avis

  • Sur la chanson

islande-ch

  • Sur la chanteuse

islande-art

 Vous considérez « Unbroken » comme un bon titre et vous aimez la chanteuse. Des opinions que semblent partager les bookmakers qui voient la chanson se qualifier en finale et faire un bon score le 23 mai puisque l’Islande est actuellement 10ème dans le tableau des parieurs pour une victoire en finale.

 

N’oubliez pas les paroles

A step at a time into the distance
One foot in front of the other
A step at a time, I try to forget you
Although you said forever
I’m letting go… go…

A step at a time, get out of the darkness
And into the light forever
A step at a time and pick up the pieces
Try putting them back together

Till I’m unbroken, unbroken
A step at a time, get out of the darkness
And into the light forever

A step at a time and I got a feeling
It’s either now or never
I’m letting go… go…

A step at a time, get out of the darkness
And into the light forever
A step at a time and pick up the pieces
Try putting them back together

Till I’m unbroken, unbroken
A step at a time, get out of the darkness
And into the light forever

I’m letting go… go…

A step at a time, get out of the darkness
And into the light forever
A step at a time and pick up the pieces
Try putting them back together

Till I’m unbroken, unbroken
A step at a time, get out of the darkness
And into the light forever

Le scénario en cas de victoire

En cas de victoire, pas de suspense, ce sera la capitale Reykjavik qui accueillerait le Concours. L’Islande pourra alors transformer le Laugardalshöll (généralement réservé aux compétitions sportives) en salle de spectacle. En mode concert, ce complexe peut accueillir jusqu’à 11.000 spectateurs.

maria-olafsdottir-2

(19 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Bonne chanson pour l Islande qui devrait passer en finale. Je me mefie toutefois du trac qui pourrait paralyser la très jeune interprète. Quelques faussetés et la chanson degringolerait au classement. En finale je la vois entre la 15 eme et 20 eme place à la bagarre avec notre lisa.

    • DanielLove on 24 avril 2015 at 08:31
    • Répondre

    Elle a 22 ans ? Elle fait super jeune, je lui donnerai 15. Cette année s’est plus les âges qui me choque que règlement les chansons.
    Cette chanson va aller en Final, c’est sur à 100%. La mélodie et la manière de chanter s’est le vrai atout de la chanson car sinon niveau parole et voix s’est une pure chanson pop. Pour ma part ce n’est pas un coup de coeur mais c’est un avis très positif.
    Aucun rapport mais vous avez vu la version française de The Time de la Lituanie, elle est tellement bien =O

  2. Les paroles me font bien rire « A step at a time into the distance, One foot in front of the other ».
    Je pense également que le pays à des chances de se retrouver en finale cette année. La mélodie se retient facilement et reste dans la tête !!

  3. Mouais… Je me lasse de cette chanson, et en DF je mettrais pas ma main à couper qu’elle se qualifie. J’ai un peu la même impression de fail qui arrive que j’avais eu avec l’Irlande l’année dernière.
    Sur 17 chansons de la demi, il y en a dix autres que je qualifierais à la place d’Unbroken.
    Sur qu’une chanson un peu plus rythmée se démarquera au milieu des ballades, mais d’un côté ils ont annoncé qu’il n’y aurait normalement plus les deux danseuses du Songvakeppnin, et cinq choristes a la place, mauvais choix pour moi…
    On verra bien mais pour moi c’est une chanson a recaler !

    • Anthony on 24 avril 2015 at 10:32
    • Répondre

    Très jolie ballade et belle voix mais ce n’est pas non plus la meilleure.

    Je viens d’avoir l’album et donc mon classement quasi définitive devrait arriver très vite. À la 1ère écoute, pas mal de pays sont remontés et d’autres reculent voire pire, certains ont fait une chute malgré que j’adore trop (j’adorais alors).

    La finale pour l’Islande me semble acquise comme d’hab’. Après, ce n’est pas la chanson gagnante (Yohanna, revient please).

  4. C’est une chanson qui se retient facilement à la première écoute. Mais le « a step at a time » prend la tête à la dixième écoute, un peu comme les « why aïe aïe… vous connaissez la suite » des Pays-Bas. Donc, pour ne pas passer de chanson « franchement sympa » à « pfff… next », je ne l’écoute plus, et garde mes oreilles fraiches pour les demies. Elle se qualifiera sans trop problème si le live est bon…

    • jus de pomme on 24 avril 2015 at 10:53
    • Répondre

    C est frais et elle est jolie.la melodie se retient bien et une jolie mise en scène devrait le faire.comme mes confrères je la voit bien passer en finale .

  5. J’ai quand même du mal à imaginer cette chanson sans intérêt très très haut…
    On voit bien que pour l’instant les cotes sont très influencées par ce que fait chaque pays chaque année, mais bon… ça me laisse sceptique… 🙂

  6. C’est effectivement une bonne chanson qui n’a rien de très spécial non plus. On n’adore pas à la folie, et on ne déteste pas non plus. Je pense que ça va se qualifier en finale et se retrouver dans le milieu du classement (vers la 15ème place).

    • Antoine97 on 24 avril 2015 at 18:20
    • Répondre

    Cette chanson me laisse très perplexe parce que c’est l’Islande qui la présente! Ce serait un pays un peu moins populaire, nul doute que la chanson serait recalée en demi mais là le doute s’installe! Si je ne devais tenir compte que de la chanson, je la classerais 13è de la 1/2 et 28è au classement finale! Mais je ne serai pas anéanti le soir du 21 mai quand elle se qualifiera parce que je me serai préparé mentalement à ce qu’elle pique la place d’une bien meilleur chanson!

  7. On est loin du genre de chanson des quelques années précédentes. Me serais bien repris un « no prejudice », on aurait eu au moins une touche « délire » cette année !

    Cette extrême sobriété me fait penser à mademoiselle De Forest.

    La chanson…. ce n’est pas que je n’aime pas mais ça m’passionne pas.

    Je lance un petit pronostic non définitif car le live aura son importance, et puis bien sûr, dans ce que je verrais bien, il ne s’agit pas forcément de ce que je préfère 😉

    Donc j’imaginerais bien allant en finale :

    – Lituanie
    -Azerbaïjan
    – Suède
    – Slovénie
    – Israël
    – Chypre
    – Suisse
    – Islande
    – Saint-Marin
    – Irlande

    1. – J’ai 7 qualifié en commun avec toi ma chère Mimi2, c’est à dire 70%, ce qui est un bon ratio ! :bounce: Je remplace Chypre, Islande et Slovénie par Portugal, République Tchèque et Monténégro. 🙂

      1. J’aimerais beaucoup voir le Monténégro en finale. La chanson portugaise est rock et j’apprécie mais je la sens pauvre musicalement pour plaire suffisamment au jury et au public.

      • Antoine97 on 24 avril 2015 at 23:10
      • Répondre

      J’ai 6 qualifiés en commun: Suède 😀 , Azerbaïdjan, Slovénie, Israël, Lituanie et Irlande! Mes 4 autres sont la Lettonie, la Norvège, Malte et la République Tchèque! Cependant, Je ne suis pas débile et je me doute que la Lettonie et la République Tchèque vont avoir dur donc dans le doute, si je devais les remplacer je mettrais le Monténégro et la Suisse même si à nouveau l’Islande a de fortes chances! Mais je refuse de croire que la Lettonie va se faire recalée en 1/2 parce que je l’adoooore! 😉

        • Antoine97 on 24 avril 2015 at 23:12
        • Répondre

        mon dieu… va se faire recaler* ^^

        1. recalé 🙂
          recalait 🙂
          recalez 🙂
          recalaient 🙂

          Tiens tiens on dirait mooooaaa, suis exigeante avec mon orthographe 😉 mais les erreurs des autres ne me dérangent pas 😉 D’ailleurs je n’avais même pas remarqué 😉

      1. Non Antoine ce n’est pas être débile d’avoir espoir en la Lettonie, c’est une très bonne chanson, une chanson de qualité. Je n’ai pas mis la Lettonie dans mes pressentis à cause de la mélodie pas accrocheuse, j’ai essayé de me mettre dans les oreilles des téléspectateurs d’un soir. J’ai écouté les premières secondes des 17 participants de cette deuxième DF et j’ai essayé de me mettre dans les oreilles de ces auditeurs éphémères mais il est difficile d’être vraiment neutre. Quand je liste mes pressentis je n’ai absolument aucune certitude. J’ai tendance à penser que la mélodie est primordiale, c’est surtout sur cet élément que je me base mais je sais que l’on peut voir de bonnes choses passer à la trappe et des choses médiocres aller en finale, plusieurs inconnues dans l’équation 😉

  8. – Je ne peux pas dire que la chanson est catastrophique : ça s’écoute mais c’est un style assez ordinaire et il y a trop de cris ! Franchement, ce n’est pas ma tasse de thé et je préférais dans un style très différent la chanson islandaise de l’année dernière qui, au moins, se démarquait des autres ! Je l’aurais retenue si dans cette demi-finale je n’avais pas trouvé 10 chansons qui me plaisaient mieux que celle-là ; or, j’ai dix chansons que je préfère donc pas de demi-finale pour l’Islande. :non:

    1. ….. assez ordinaire… je trouve aussi !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :