Jan 23

Interview : Etienne Deleyre (présélection Belgique 2011)

etiennedeleyreDimanche 30 janvier, à partir de 09h30 sur la radioVivacité et sur le site Internet de la RTBF, les 30 candidats belges restant en lice se disputeront les 14 places pour la grande finale télévisée du 12 février prochain. Parmi eux, un jeune auteur compositeur interprète bourré de talent : Etienne Deleyre. Il portera le dossard 14 lors de ce tour éliminatoire et interprètera « The way you are ». Il a accepté avec gentillesse de répondre aux questions de l’Eurovision au quotidien.

 

 

 

« Mes voyages m’ont aidé à changer ma vision du monde et à relativiser mes valeurs… »


 

– En lisant ta bio, on peut y apprendre que dès ton plus jeune âge, tu manifestes un intérêt particulier pour la musique française et ses grands noms. Quels sont ces grands noms qui t’ont inspiré (et t’inspire encore) ?

Tout jeune, je chantais déjà en boucle des chansons de Goldman, Sheller et Brel. C’est sans doute eux qui m’ont donné envie d’écrire et qui ont influencé mes premiers textes. En grandissant, j’ai découvert d’autres artistes qui m’ont marqué et je me suis laissé bercer d’un univers à l’autre… Et aujourd’hui, je m’affirme dans un style plus léger et second degré tout en restant très attaché à la finesse de mes textes. Mes références actuelles sont M, Vanessa Paradis, Yodelice…

 

– Tu adores voyager et tu as parcouru pas mal de pays. Ces voyages t’ont-ils apporté un «plus» au niveau artistique ?

Mes voyages, et particulièrement certains plus marquants que d’autres, m’ont surtout aidé à changer ma vision du monde et à relativiser mes valeurs. Donc forcément, ça m’a influencé dans mon écriture… Et au niveau du style musical, je me suis surtout affirmé durant ma période parisienne…

 

« La scène, c’est le moment où je prends mon pied… »


 

– Justement, Paris… Tu décides de t’y installer en 2006. Qu’est-ce que cette ville a de plus que les autres pour un artiste, au point de vouloir y vivre ?

Paris, c’était mon rêve américain à moi! Une ville qui m’a toujours attiré et qui m’a apporté énormément. C’est une ville inondée par la diversité artistique et qui propose sans cesse des découvertes à qui veux bien les entendre et les voir! J’y ai trouvé des collaborations mais aussi des amis fidèles. C’est aussi là que je me suis entrainé à la scène. D’une manière générale, Paris est particulièrement très ouvert aux artistes ‘nouvelle scène’…

 

etienne2.jpg– Tu fais pas mal de scène. Le contact direct avec le public, c’est important pour toi ? Plus généralement, que ressens-tu lorsque tu chantes devant un public ?

La scène, c’est le moment où je prend mon pied! La boule au ventre avant de commencer, le sentiment d’être un équilibriste pendant la prestation et la pression qui retombe subitement juste après… Chaque scène est une aventure différente et c’est très excitant!

 

– On peut écouter tes chansons sur ton site officiel. Musicalement, c’est un régal pour l’oreille. Les paroles sont également très importantes. D’où te vient l’inspiration des textes ? Fiction ou autobiographie ?

On va dire beaucoup d’autobiographie… Mais généralement, je pars d’une situation vécue, de mes propres ressentis et puis je les amplifie et je passe beaucoup de temps sur la mise en mots… Ce sont différentes facettes de moi complètement différentes et qui quelques fois se contredisent entre elles!! Maintenant, il y a sans doute une part de fiction dans mes textes mais moi même, je ne sais plus exactement où se trouve la frontière…

 

Le titre «Si tu crois que» frôle le politiquement incorrect. Est-ce le côté «animal» de l’artiste qui ressort ?

Euh… Sans doute oui… Peut-être aussi le côté provocateur! Cette chanson est assez amusante à interpréter sur scène car elle provoque généralement la surprise!! On peut même en voir certains se retourner et dire à leur voisin « il a dit quoi? »…

 

etienne3.jpgTu as matière à enregistrer un album. Est-ce pour bientôt et si oui, te serviras-tu d’akamusic pour le produire ?

En effet il y matière à enregistrer, et même plus encore car il y a encore quelques chansons dans les tuyaux… J’envisage évidemment d’en faire un album mais le quand et le comment sont encore à déterminer!! Il y a plusieurs pistes possibles et akamusic en est une… j’y réfléchis… En fait, j’ai beaucoup de mal à me projetter à plus d’un mois dans l’avenir, j’aime bien le côté incertain des choses et surtout, je le vis assez bien!

 

« je suis conscient que « The way you are » ne rentre pas dans le canevas classique de l’Eurovision et je l’assume très bien!… »


– Tes chansons sont loin du style parfois flonflon de l’Eurovision. J’aimerais que tu me dises en toute sincérité ce que tu penses du Concours, et aussi ce que tu penses qu’il peut t’apporter.

Honnêtement, j’ai régulierement suivi le concours Eurovision avec beaucoup de plaisir, j’aime bien le principe et chaque année, on y découvre des chansons franchement sympas! Maintenant, je suis conscient que « The way you are » ne rentre pas dans le canevas classique de l’Eurovision et je l’assume très bien! Je reste persuadé que l’originalité paye, et même à l’Eurovision où les chansons qui se font remarquées sont finalement celles qui sortent du lot et qui ne sont pas les plus formatées! Mon choix a été de présenter une chanson fidèle à mon univers et si le jury RTBF et le public l’aiment et veulent oser l’originalité, je suis persuadé d’avoir toutes mes chances…

 etienne4.jpg– La chanson que tu défends pour l’Eurovision, «The way you are», a-t-elle été composé spécialement pour l’Eurovision ? Est-ce pour cela qu’elle comporte une partie en anglais ?

Cette chanson était en création bien avant que j’apprenne le mode de sélection pour l’Eurovision! J’ai toujours écris en Français et pour une fois, j’avais envie de me frotter un peu à l’Anglais, pour essayer, pour varier… C’est moins naturel pour moi et donc je me suis limité à une petite partie de la chanson. Par contre, quand j’ai appris que le concours était lancé, je me suis tout naturellement dis que cette chanson était la bonne, fidèle à moi-même et avec un message positif, léger et frais!

 

Pour terminer, un petit souvenir particulier lié à l’émission ?

Pas particulièrement… A mon avis, je suis en train de créer mes plus beau souvenir en lien avec cette émission…On croise les doigts!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :