Mar 23

Interview : Can Bonomo (Turquie 2012)

Pour le Concours Eurovision 2012, TRT a décidé de faire confiance à Can Bonomo. A Bakou, il représentera la Turquie avec la chanson ‘Love me back’. Can a eu la gentillesse de répondre aux questions de l’Eurovision au quotidien et se confie pour la première fois à un blog francophone. Rencontre avec un artiste éminemment sympathique.

eurovision-quotidien : Bonjour Can, et merci de prendre le temps de répondre à nos questions. En tout premier, pourrais-tu nous en dire un peu plus sur toi et ton parcours musical ?

Can Bonomo : Avec plaisir. J’ai commencé à apprendre la guitare classique à l’âge de 8 ans. J’ai vécu à Izmir pendant 17 ans et puis j’ai déménagé à Istanbul pour étudier le cinéma et les Beaux-Arts. Pendant que je présentais des shows et que je tournais des court-métrages, je continuais l’apprentissage de la musique avec le cinéma. J’ai composé beaucoup de chansons et j’ai décidé de faire un album. J’ai enregistré ma première chanson dans ‘The Fatlab’, le studio d’Ali Riza Şahenk avec mon producteur Can Saban.

Lorsqu’on décide de devenir chanteur, on est souvent inspiré par d’autres chanteurs. Quels sont-ils ?

J’ai décidé de devenir chanteur à l’âge de 20 ans. The Beatles, The Kinks et The Shins sont mes groupes préférés. Je trouve l’inspiration dans beaucoup de différents domaines artistiques. Je suis tout particulièrement intéressé par la poésie et la peinture. Bukowski, Poe, Shakespeare, Brooks sont pour moi de grands modèles. De ma culture, j’admire le travail de Nazım Hikmet, Turgut Uyar, Cemal Süreya et Küçük İskender.

Avant d’être sélectionné pour l’Eurovision, avais-tu demandé à participer ou est-ce TRT qui a fait appel à toi ?

Ce sont les producteurs de musique de TRT qui décident des participants.

Concernant la chanson «Love me back» est-ce que tu as participé à la décision du jury qui l’a sélectionnée ? Es-tu satisfait de ce choix ou bien aurais-tu préféré une autre chanson ?

TRT donne une liberté illimitée à l’artiste sur toutes les décisions concernant le processus de sélection à l’Eurovision. Nous avons fait trois chansons pour eux et ils nous ont demandé quelle est notre préférée. J’ai décidé d’aller avec « Love Me Back » et nous avons continué à travailler là-dessus.

Que représente pour toi une participation à l’Eurovision ?

Une fierté et un honneur pour moi.

Toi qui a l’habitude de chanter en turc, tu vas interpréter ta chanson en anglais. Penses-tu qu’il est devenu nécessaire de chanter en anglais pour gagner l’Eurovision ?

Je sentais qu’il fallait écrire une chanson en anglais. Non pas que cela soit nécessaire. Il se trouve que je n’écris pas beaucoup de chansons en anglais. Cela m’a semblé une bonne occasion de me tester dans ce domaine. Et je suis vraiment content du résultat.

Est-ce que tu as déjà songé à ta performance sur la scène de Bakou ? Y aura-t-il des danseurs ? Des musiciens ? Des soucoupes volantes ?

Wow ! C’est très spécifique… Pourquoi des OVNIS !? (rires). Nous travaillons toujours sur la chorégraphie. Nous allons essayer de trouver une bonne adéquation entre la narration et la texture de la chanson.

Et après l’Eurovision, quels sont tes projets ? Un album ?

Juste après l’Eurovision, nous allons retourner en studio pour enregistrer notre deuxième album. C’est très excitant.

Enfin, pour terminer, aurais-tu un petit message à laisser aux lecteurs francophones de notre blog ?

Tout d’abord, je veux qu’ils sachent que je suis très jaloux qu’ils puissent parler français. Je meurs d’envie d’être un francophone. J’ai commencé à prendre des leçons à deux reprises, mais j’ai dû arrêter à cause de mon emploi du temps chargé. Une fois mon deuxième album terminé, je vais redémarrer de nouveau les cours de français.

Et avec tout mon cœur, je voudrais leur dire : ‘Je suis dans la piscine’ (ndlr : en français dans le texte). C’est la seule chose que je sais dire pour l’instant.

Encore merci d’avoir répondu à nos questions et bonne chance pour l’Eurovision 2012 !

Merci beaucoup ! (ndlr : en français dans le texte).

 

 Interview réalisée avec la collaboration de Julian Benedetti de Song Contest Radio

SCR - 2012

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :