Avr 29

Ils n’iront pas à Malmö ! Episode 1.

Cette semaine, avant les grands débuts des festivités au Malmö Crystal Hall, euh… au Malmö Arena, avec les répétitions dès lundi prochains, rappelons-nous avec nostalgie ces sélections qui nous ont tenu en haleine cet hiver et déplorons tous ces perdants qui n’iront pas à Malmö… mais qu’on retrouvera peut-être, on l’espère, ici ou ailleurs !

Frederikke – Jeg har hele tiden vidst det

frederikke-vedelCommençons avec le DMGP, qui a couronné la grande favorite, la princesse en toc Emmelie de Forest et sa farandole de flutes. Si la plupart des fans ont immédiatement vibré au son du pipeau de la cousine du prince William, nous, nous nous sommes rangés tout de suite dans le rang des Emmelie-sceptiques… Mais globalement, ce DMGP était peut-être un des plus mauvais de ces dernières années avec des chansons gnangnantes comme celle de Kate Hall ou du groupe eurodance ressuscité pour l’occasion, Daze… Brinck, de retour, a fait pâle figure, comme le petit protégé de Bryan Rice, Albin… En superfinale, Emmelie a battu Simone, qui a donc loupé pour la deuxième fois l’Eurovision de pas beaucoup, et Mohamed Ali, pourtant « Unbreakable »… Mais notre coup de cœur va aux deux seules chansons en danois, « Rejs dig op » de Louise Dubiel, mais surtout « Jeg har hele tiden vidst det » de la sublime Frederikke Vedel. Si vous arrivez à prononcer ce titre, nous vous offrons un cadeau !

Alors oui, la production de Pernille Georgi (la sœur de Susanna qui se dandine pour Andorre…) n’est pas de taille à gagner l’Eurovision, mais qu’est-ce qu’on adore ce tableau à rubans où Frederikke chatouille le nez de ses danseurs et est rejointe par les trois fées liftées du DMGP à la fin qui se penchent sur son berceau… Et puis ça mobilise du personnel !

Gabrielius Vagelis – Sacrifice

gabrieliusEt là, on va pouvoir régler des comptes, car tout le monde s’est moqué de la sélection lituanienne ou l’a snobée, parce qu’elle commençait dès le mois d’octobre. Mais avec le recul, le marathon de Vilnius, avec ses écrans LED était l’une des meilleures sélections de la saison, avec aussi bien des horreurs à juger au tribunal pénal international que des régals de kitscherie !

La sublime Monika Linkyté qui dit à son « Baby boy » qu’il lui manque sous une pluie de confettis dorés, Samanta Tina qui se prend pour Lady Gaga en combinaison moulante, Miss Sheep, la Beth Ditto lituanienne et ses hologrammes, les Glaam et leur chorégraphie lascive, Linas Adomaitis qui conduit un taxi imaginaire… Franchement !

Et puis, il y avait le favori des fans, qui a dû curieusement s’incliner en demi-finale, avec une sublime chanson, mais sans soutien du public lituanien… Mais quelque chose nous dit qu’on pourrait revoir très vite Gabrielius au concours ! Tout juste découvert dans le The Voice lituanien, il a un grand avenir devant lui !

Et vous qui regrettez-vous ?

(5 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Qui je regrette?
    Louise et son poisson mort au Melodifestivalen
    Fox Lima, pour Tirpini au Dziesma letton
    Carrousel, pour J’avais rendez-vous, en Suisse
    Tha Bandaloop, avec Back to fantasy, en Autriche
    SkilleR et Jahmmi, qui auraient dû accompagner Elitsa et Stoyan
    Inchequin, les Irlandais qui chantent en turc, avec Son Kez
    et Aggeliki et ses mille et une nuits grecques

  2. Pareil, moi niveau Suède je regrette Louise, Berhang Miri, Yohio et surtout Daviiid et son Skyline :/
    Suisse je regrette Nicolas, Carrousel et Mélissa
    Et Norvège Adelen !!!
    Finlande j’aurais autant aimé Diandra ou Arion

    A part ça y’a beaucoup de sélections que j’ai pas suivies, et je me dis heureusement xD

    1. La chanson d’Adelén était ignoble x)
      C’est vrai, j’ai oublié Nicolas, « Lève-toi » était ma préférée

      • Manuphil on 30 avril 2013 at 17:01
      • Répondre

      C’est vrai que je regrette aussi Melissa et Carrousel.

  3. Pour moi je regrette vraiment que Mickael Saari le candidat finlandais n’ait pas été choisit pour Malmö ou alors Diandra qui avec une excellente chanson !

    Pour le reste, je n’ai pas suivi les finales nationales donc il m’est difficile de me prononcer, j’ai cependant regardé la finale allemande et l’autrichienne, dans les deux cas, je pense que le bon choix a été fait !

    Par contre, j’ai suivi toute la sélection suisse sur la plateforme de la SF et ensuite la finale nationale.

    Avec le recul, je pense que les suisses se sont trompés, sur le net, Julie Star aurait dû être qualifiée pour la finale ainsi que Lys Assia et ses rappeurs.

    Mais voilà, à la place nous avons eu droit à Aly et Anthony Big Head et ses singeries !

    C’est sûr qu’à choix, j’aurai préféré voir Carrousel partir pour Malmö mais avec le temps, je me suis rendu compte que les deux chanteurs manquent cruellement de puissance vocale et qu’il est fort probable que j’avais rendez-vous n’aurait pas passé le stade de la demi-finale.

    Cependant, pour moi, la chanson qui aurait le plus de chance de se qualifier, même si la chanteuse a une voix pas assez puissante et une prononciation en anglais un peu douteuse, Mélissa et sa chanson  » The point of no return  » aurait de tout évidence été bien mieux notée par les bookmakers que Takasa.

    Cette chanson totalement formatée eurovision aurait pu faire un Top 10 en finale, car entre-temps, Mélissa aurait certainement amélioré sa voix et sa diction en anglais.

    Il n’y a pas besoin d’avoir une voix puissante de Soprano pour marquer des points à l’Eurovision.

    Voilà …

    Pour mémoire, la chanson de Mélissa !

    http://youtu.be/LbcYqxcpiMk

    Maintenant les dés ne sont pas encore jetés pour la Suisse, il est encore possible que les Takasa se qualifient en finale mais ce sera vraiment de justesse et ils risquent bien de se retrouver dans les profondeurs du classement lors de la finale !

    Si l’enjeu était que l’Armée du Salut arrive à se qualifier en finale, la mission sera accomplie, si ce n’est pas le cas, il n’est pas impossible que la Suisse décide de mettre à exécution un tout nouveau mode de sélection l’année prochaine.

    Car même si des rumeurs traînent toujours au sujet de l’avenir de la Suisse dans ce concours, où le pays déciderait d’arrêter les frais comme on dit en se retirant, je n’y crois plus ! Pourquoi, c’est que ce petit pays a un lien très fort avec l’Eurovision, le suisse Marcel Benzençon est le créateur de ce grand événement, le pays est donc le berceau de l’Eurovision, c’est pourquoi, quoi qu’il arrive et en hommage à ce Monsieur, la Suisse continuera d’envoyer des chansons à l’Eurovision.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :