Déc 15

Grand Jeu de Noël : Joulupukki pour la Laponie !

 

les commères au salon de coiffure

J’adore le vendredi, parce que vendredi, c’est mise en plis ! Je retrouve mes vieilles copines permanentées sous les casques chauffants de Chouchou Coiffure. Nous bavardons sur des revues faussement journalistiques entre deux poses de bigoudis : Voyeurie, Pipole, EntreNous, Houlàlà. Toute la presse non rigoureuse est passée au crible…

Parfois, une information m’échappe, moi Madame Michu, l’inconditionnelle de l’Eurovision. C’est avec un certain plaisir que je replonge chaque semaine dans cette lecture des moins sérieuses. Aux effluves de teinture se mêlent les odeurs de ragots. Entre deux publicités pour la chirurgie esthétique, une dose hebdomadaire de cancans et de rumeurs, le bonheur ! Voyons ce que les pages glacées nous racontent de beau et de bon cette fois-ci…

Welcome Lapland !

Après avoir diffusé quelques indices à son propos avec le message : Joulupukki for Lapland ! #Eurovision, la Sapmi Brocasting Télévision a finalement révélé sa participation exceptionnelle à Lisbonne. Conjointement, elle a annoncé le nom de son représentant, lui même d’exception. Il s’agit de Joulupukki, le Père Noël en Finlande.

Père-noël bleu avec jouets

Après l’Australie en 2015, la Laponie est officiellement invitée à concourir en 2018. Enthousiamée par la victoire du Portugal, L’UER devait créer l’événement. Elle pense à l’année 2017, centenaire de l’indépendance de la Finlande, puis à la Laponie. Sa participation est occasionnelle et sa qualification en finale est acquise. Cette invitation extraordinaire contourne un peu le réglement. En effet, l’Eurovision accueillera pour la première fois de son histoire une région d’Europe.

La Sapmi, en langue same, est une ancienne province du Nord de la Finlande, au nord de l’Ostrobotnie. Ce vaste territoire finlandais d’une centaine de milliers de kilomètres carré est situé sur le cercle polaire artique. Il est étendu géographiquement sur la Russie, la Suède et la Norvège. Pour l’occasion, une courte vidéo festive a été postée joyeusement sur les réseaux sociaux : Tous à bord… même avec la Laponie !

 

La télévision publique portugaise est ravie de cette surprise qui fera honneur à son édition : « Elle sera en accord avec l’ouverture sur le monde et la diversité des peuples. L’Eurovision 2018 ne pouvait pas mieux rêver comme convive ! »

Joulupukki et l’Eurovision, une grande histoire d’Amour…

La SBT confirme le représentant de la Laponie et des samis qui vivent sur ces terres ancestrales. De nos jours, le terme « sami » est moins péjoratif que « lapon » pour cette population. Leur culture est menacée d’extinction mais assurée par le Parlement sami, une institution autonome siégeant à Inari. C’est le seul peuple indigène encore présent sur le sol de l’Union Européenne.

Le vieux bonhomme est mondialement connu, bon vivant et plutôt discret. Les rumeurs sur son inexistance ou son atelier clandestin ne sont que des commérages. Nous n’en ferons pas l’écho. C’est une personne généreuse qui fédére autour de valeurs universelles et de l’amour de son prochain, chaque année. « Je ne pensais pas franchir le pas. Je vais tout tenter pour représenter dignement ce grand bout d’Europe et ses autochtones nordiques », nous confie-t-il.

 

aurore boréale dans le cercle polaire artique

JOULUPUKKI CHANTERA POLAR LIGHTS

Il rêvait d’Eurovision depuis longtemps et entretient des liens privilégiés avec certaines de ses vedettes. En 1986, il rencontre à Stockholm, la petite Loreen cachée derrière une porte, un soir de décembre. Leur complicité débute sans savoir que la fillette deviendra la ténébreuse princesse du Concours. En 2012, la tempête de neige sur Euphoria, c’était déja lui ! Deux ans plus tard, il collabore au remix de l’Ave Maria pour le Julshow à Malmö. Un cantique dark et profond qui sied parfaitement à sa petite protégée. « Si Loreen venait chanter à la messe le dimanche, il y aurait plus de fans d’Eurovision dans les églises », s’amuse-t-il.

 

En 2011, il contribue artistiquement au Nouvel An de la télévision russe à Moscou. Bien sûr, les bulles sont à consommer avec modération. Sauf chez Vladimir, où elles sont remboursées par la Sécurité Sociale ! Une époque révolue, où la Russie et l’Ukraine buvaient tranquillement des coups ensemble pour fêter la nouvelle année. Une paix éternelle des deux côtés de la frontière, à laquelle ce personnage débonnaire croyait tant. Ouvrez l’oeil, vous reconnaîtrez des visages familiers et bien imbibés. A vous de lever le coude : S novim godom ! Bonne année !

 

 Rovaniemi calling !

Joulupukki a quitté son lieu de résidence, Korvatunturi, « la montagne de l’oreille » : là où il peut tout entendre et savoir si les eurofans ont été sages. Direction Lisbonne, pour tourner sa carte postale un peu en avance. Son planning sera chargé jusqu’au Concours afin d’assurer le service après-vente de sa grande tournée de fin d’année. Les images ont été filmées au Parc des Nations à deux encablures de l’Altice Arena, précisément à l’Océanarium : une carte postale marine sans son reki (traineau) et ses rennes…

 

Père-noël en plongée sous-marine

OH, UN POISSON ROUGE !

Le 5 décembre dernier, nous avons appris que les Hairy Joulutonttu donneront le vote du jury same en direct de la capitale Rovaniemi. Tonttu en finnois signifie lutin. Petits par leur taille, immenses par leur talent, Hairy Joulutonttu est un célèbre groupe de rock scandinave. Ils ont connu leur heure de gloire dans les années 90. Ces stars régionales ont souvent assisté le Père Noël dans ses différentes tournées d’hiver et ont réchauffé ses premières parties. Elfie et Helmer, les deux bassistes de la bande, sont réputés pour leurs cassages de guitares sur scène et leur espièglerie. Ils enchanteront notre soirée et nous feront attendre nerveusement leur vote.

deux lutins de Noël

NOS DEUX PORTE-PAROLES

Aujourd’hui, c’est son costume de lumière qui a été choisi : une houppelande bleu électrique. Sa tenue azurée ne détonnera pas avec le blue carpet à Belém. Joulumuori, la Mère Noël, promet une scénographie spectaculaire qui tient en une formule : paradis blanc. La cheffe de délégation n’en dit pas plus. Notez que ses premières répétitions auront lieu le 24 et le 25 décembre prochain pendant son tour du monde promotionnel.

La joie du joik…

Joulupukki dévoilera sa chanson en janvier. Polar lights, Aurore boréale en français, sera interprétée en same. Une langue qui est parlée dans la plupart des pays scandinaves. Elle héritera d’une tradition séculaire : le joik (ou yoik). C’est l’une des plus anciennes formes musicales en Scandinavie. Le joik se chante souvent a capella et parfois accompagné d’un tambour traditionnel. Il peut laisser place à l’improvisation du chanteur, appelée joiker.

Il regroupe une palette d’expressions vocales et d’oscillations mélodiques à vocation spirituelle. Le rythme symbolise la nature d’une personne, d’un endroit ou d’un animal. « Un portrait musical » en quelque sorte. Il présente des similitudes avec les chants montagnards, amérindiens ou inuits. A l’origine, chaque same avait son joik personnel, qui était un marqueur d’appartenance culturelle ou sociale. Cette tradition transmise par filiation s’est perdue.

Une composition plus moderne est réapparue à l’école, dans les ateliers et les festivals. Aujourd’hui, l’influence sami régresse pour laisser place à une inspiration folk métal. Des recherches en musicothérapie ont prouvé les bienfaits du joik sur la santé, l’estime de soi ou la qualité de vie.

Jon Henrick Fjällgren et son titre Daniels Joik sont à l’image du joik actuel. Ce colombien adopté par une famille sami, est sorti vainqueur de Sweden’s Got Talent en 2014 et a participé plusieurs fois au Melodifestivalen. Mes vieux rhumatismes ne peuvent que disparaître après l’avoir écouté…

 

La rumeur est créée par des jaloux, crue par des curieux et répétée par des imbéciles. Et vous, vous croyez à tout ça ? Fin du brushing et effroi dans le miroir : « Faut voir aussi d’où nous sommes parties Madame Michu, on ne fera jamais d’une croûte, un chef d’oeuvre ! » Vous savez mes enfants, la patronne est parfois mauvaise. En tout cas, ce fut un plaisir de papoter un instant avec vous. Je file car j’ai bridge à 16 heures avec Eurovista. Je vous souhaite un doux Noël et je vous donne rendez-vous en 2018 pour d’autres potins capillaires, si Dieu veut…

 

(21 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

    • Pascal on 15 décembre 2017 at 08:05
    • Répondre

    Kris B pour moi.

    Je ne savais pas que Jon Erik était colombien à l’origine. Elle est décidement trés érudite cette Mme Michu !

  1. ..Hum…. je vais réfléchir je crois….

    1. Erf c’est à rendre fou…. j’ai logiquement fait des erreurs, car les derniers noms qui me restaient ne coincident pas avec les articles sur lesquels je n’était pas trop sûr…. Pour cet article, ça doit effectivement être kris, ce qui veut dire que je m’était trompé sur le 8e.

      Ma liste complète :

      1 Pauly (Admettons…)
      2 Quentin (Je le crois franchement)
      3 Marie (Probablement)
      4 Eurovista (Je doute…)
      5 André (Logiquement oui)
      6 Antoine (Logiquement oui aussi)
      7 Nico (Mais un article de cette longueur, ça me paraît fou…)
      8 Joh (J’ai changé d’avis par rapport au 9e)
      9 Sakis (C’est la proposition qui me convainc le moins, mais je ne sais pas ou le caser alors.)
      10 Kris (Probablement)

      Bref, c’est pas gagné !

    • P'tite Hildly on 15 décembre 2017 at 11:10
    • Répondre

    Il est sympa le Père Noël en bleu!
    J’avais bien aimé le duo de Jon Erik et Aninia en 2017.

    Il me reste qu’un nom pour finir ce jeu, et c’est… Antoine.
    Il y a plus qu’à attendre les résultats maintenant, alea jacta est…

    • Mimi2 on 15 décembre 2017 at 14:33
    • Répondre

    Ce dernier article de Madame Michu est un enchantement à lire, je suis retombée en enfance. Je peux dire que c’est mon article préféré des dix.
    Je vais récapituler comme toi Elio ; j’ai lu tous les articles mais je n’ai commenté que quelques premiers. Je me considère hors compétition, je n’ai pas respecter les règles mais je vais jouer pour le fun.
    Il ne me restait qu’Eurovista à « caser » et ce sera donc pour ce dernier article.

    1. Nico (04/12) 6. Antoine (11/12)
    2. Joh (05/12) 7. Quentin (12/12)
    3. Pauly (06/12) 8. KrissB (13/12)
    4. Marie (07/12) 9. Sakis (14/12)
    5. André (08/12) 10. Eurovista (15/12)

    J’étais loin de penser que le jeu serait si compliqué. J’ai hâte de savoir qui étaient ces auteurs fantômes. En tout cas bravo et merci pour cette initiative.

    1. Bon ben on est loin d’être d’accord, seulement 3 réponses communes ! Comme dit, celui qui gagnera aura eu beaucoup de chance….

        • Mimi2 on 15 décembre 2017 at 14:59
        • Répondre

        Peut-être même que personne n’aura trouvé toutes les bonnes réponses et qu’il faudra élire celui ou celle qui se sera rapproché le plus.
        Et peut-être que les résultats vont être un tel désastre que finalement tout l’monde recevra un p’tit bout de cadeau 🙂

          • Taron on 15 décembre 2017 at 15:05
          • Répondre

          Moi j’étais tellement perdu et ça collait jamais avec ce que j’avais dit auparavant que j’ai arrêté de voter ><
          Je laisse la victoire à quelqu'un d'autre, ce qui m'a surtout fait plaisir, c'est la qualité et l'originalité des articles.

            • Pascal on 15 décembre 2017 at 20:35

            Comme toi je me suis plus intéressé aux articles qu’à la quête effrénée du bon rédacteur. C’était très divertissant en tout cas, ça me rappelait les séries d’été de Pauly

        1. On va devoir découper le vinyle de Mireille Matthieu en 10 T_T

            • André C on 15 décembre 2017 at 23:48

            Ne t’inquiète pas pour la récompense. J’ai prévu un système qui permet d’éviter la moindre égalité. 🙂

          • Taron on 15 décembre 2017 at 17:29
          • Répondre

          Le pauvre vinyle, il ne mérite pas ça… un petit bout de Mireille Mathieu par-ci par là…

    • Taron on 15 décembre 2017 at 15:11
    • Répondre

    Merci à tous pour ce petit jeu, c’était super sympa à lire, ça apportait beaucoup de diversité sur ce site!
    Je ne saurai pas vous dire pourquoi mais mon article préféré est celui d’hier, sur la Suède en 1985 et la reprise excellente de Eric saade. Peut-être que ce qui m’a attiré est la nostalgie omniprésente dans cet article. Et pourtant, en 1985, je n’étais même pas une idée dans la tête de mes parents puisque je suis né 3 mois avant la dernière victoire israélienne à ce jour!

    Et vous, quel est votre article préféré ?

      • Pascal on 15 décembre 2017 at 20:41
      • Répondre

      Mon préféré était l’article sur le pré concours de 1993. Sinon les histoires de stats et d’Eurovision ça a toujours été ma came et les classements ont même été mon point d’entrée dans le concours.

        • Taron on 16 décembre 2017 at 00:19
        • Répondre

        Moi aussi! J’adore tous ces calculs et statistiques! Je m’amuse même à gausser mes moyennes de points obtenus par chaque pays jusqu’à l’instant.
        C’est qui m’a autant attiré chez l’eurovision, au delà d’une compétition qui opposé de nombreux pays (donc déjà fan de ce système) avec des chanson au top, c’est bien sûr le vote final et son suspense légendaire qui m’ont conquis! Pour finalement se régaler en regardant le classement de fond en comble et les stats 😀

    • ZIPO on 15 décembre 2017 at 17:08
    • Répondre

    – Je viens de lire ce dernier article et je constate que Mme Michu a une certaine culture que je dois leui reconnaître ! Pour le jeu, c’est un désastre ! Surtout pour aujourd’hui… Il me reste qu’un nom et c’est celui de SAKIS ! Il va être content, lui qui aime le soleil et la Grèce de l’envoyer en Laponie ! 😆 Certes, je suppose qu’il y a de beaux garçons là-bas aussi mais ils seront habillés vue le froid…

    – Plus sérieusement, il faudrait que je relise tout pour voir ce que je pourrais modifier mais en aurais-je le temps et André le permettra-t-il sans que l’on reçoive une fessée ?

    – En conclusion, bravo pour le jeu et aussi pour les articles qui ont apporté un plus pour mes statistiques sur l’Eurovision. J’ai beaucoup aimé l’article sur les artistes qui se sont présentés plusieurs fois au concours avec des fortunes diverses.

    – Je félicite déjà la ou le vainqueur de ce jeu et n’oubliez pas ce que j’ai dit hier : si j’ai mes 10 réponses fausses, je veux un cadeau spécial ! 😆

    • ZIPO on 15 décembre 2017 at 17:30
    • Répondre

    * [ Je lance un appel à André : j’ai mis deux fois le nom du même rédacteur pour deux articles différents ( en plus il s’agit de…toi ! ) 😆 J’ai oublié Pauly…( ce qui est honteux ! ). Puis-je mettre ici ma liste définitive avec logiquement dix noms différents ? Merci beaucoup. ]*

  2. Pour ceux qui s’inquiètent et qui voudraient changer leur vote, tout vous sera expliqué demain matin. Vous aurez un récapitulatif et un coup de pouce.

    Quant à ZIPO, LIBRE à toi de changer tes votes et de donner ton classement entier.

    • ZIPO on 15 décembre 2017 at 20:16
    • Répondre

    – Merci beaucoup André d’avoir répondu aussi vite : vue ce que tu viens d’annoncer, je vais attendre demain avant de donner ma liste définitive. On ne sait jamais…

    • Bêta X on 16 décembre 2017 at 00:19
    • Répondre

    Si l’on peut tous changer de réponse alors je peux avancer la mienne et ne plus craindre de gagner étant donné que tout le monde peut se rattraper et avoir une chance de gagner ^^ Même si je peux me tromper dans les réponses que je pense justes et au final être loin de portée de la victoire xD Sooooooo, mon vote part donc pour Alexandre ! 😀 Que personne n’a proposé mais qui pourtant fait partie des auteurs de l’EAQ 😉

    L’Estonie (où il se trouve … ou se trouvait, je ne sais pas si il y est encore) est carrément voisine de la Finlande et partage beaucoup de points communs avec cette dernière (info que je tiens de mon super ami multi-nordique, qui est d’ailleurs en partie sami de Suède de par sa mère). Et donc, les thèmes abordés de la Finlande, de la Laponie, du Joulupukki, des Sami etc …. pour moi, il n’y a que lui qui serait capable de les aborder et d’en faire un article ^^

      • Bêta X on 16 décembre 2017 at 00:27
      • Répondre

      *Saami (mon pote me tuerait si il voyait comment j’écris son origine) x’)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :