Déc 24

Jul i Malmö !

Cette semaine, on part passer les fêtes à Malmö. Regardez, ça fait envie non ?

1573 NP St LuciaEn plus, sans doute aucun autre pays que la Suède fête avec autant de ferveur Noël. Tout commence le 13 décembre, à la Sainte-Lucie. Une vieille tradition suédoise veut que pour célébrer la martyre, une jeune fille vêtue de blanc avec une ceinture rouge fait une procession, mais surtout ceinte d’une couronne de bougies sur la tête. On mange pour l’occasion des « Lussekatts », beignets au safran et aux raisins.

Le deuxième temps fort est le réveillon, où l’on mange en famille autour d’un grand buffet, du poisson fumé et de la viande froide, et en dessert pas de bûche mais des pâtisseries.

Les cadeaux ne sont traditionnellement pas apportés par le Père Noël, « Jultomten » mais par des elfes appelés « Nissar » ou « Tomte ».

Et pour parfaire votre connaissance en suédois, je vous invite à prendre un cours avec « The Swedish lad » pour bien savoir comment on prononce « God jul och Gott nytt år » !

Mais surtout en Suède, à Noël, comme le reste de l’année, on chante ! On chante des chants traditionnels autour du sapin, en famille. Nous vous les ferons découvrir cette semaine : rien de plus facile, tous les chanteurs suédois enregistrent des albums de Noël. La spécialiste : Carola, incontournable sous le sapin…

God jul till er alla !

(5 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Mans zelmerlow en a fait également, les emd. Par contre le père Noel n’est pas une invention de coca cola ? Ou alors le père noel rouge car
    avant il était vert. Oh j’sais plus.

  2. Et en parlant de jul, il y a le fameux julbok de malmö, extrait de l’article.

    Suède : miracle, le « bouc de Noël » de Gävle n’a pas encore brûlé !

    Le Julbock est l’un des plus vieux symboles de Noël dans les pays scandinaves et du nord de l’Europe. On peut le traduire en français par chèvre ou bouc de Noël. Il s’agit en effet d’un grand bouc de paille tressée, dont l’origine remonte à bien avant l’ère chrétienne : le bouc était en effet lié au dieu nordique Thor.

    A chaque fin d’année, le julbock de la ville de Gävle en Suède, le Gävlebocken, trône fièrement sur la grande place, Slottstorget. C’est une tradition depuis 1966. Alors que la moitié de la population de la ville se réjouit de cette tradition, l’autre moitié – sur laquelle personne ne s’aventurera à donner plus de détails – ne rêve que de brûler le bouc de mauvais augure, dans un souci « d’égalité »…

    Heureusement, cette année, un niveau record de sécurité mis en place par la police a permis au bouc de résister au vandalisme et aux briquets vengeurs, cela même après une proposition de pots-de-vin d’environ 6 000 euros au garde chargé de l’animal…
    En 2008, le bouc n’avait survécu que la veille et le jour de Noël avant d’êre brûlé le 27 décembre… Les policiers espèrent que leur Gävlebocken sera toujours sur ses pattes le jour de l’an, avant d’être officiellement démantelé le 3 janvier. 

    Cette information peut prêter à sourire, mais quand on y réfléchit bien, il est malheureux de constater qu’une fois de plus, une certaine catégorie de la population n’envisage pas de laisser les autochones célébrer leurs fêtes de facon traditionnelle comme ils l’ont toujours fait (je rappelle que l’origine du julbock remonte à bien avant l’ère chrétienne).

    Source : The Local

    • Nico on 24 décembre 2012 at 12:02
    • Répondre

    Chers (e) fans de l’Eurovision, lecteurs (trices) et chers collègues de la rédaction de ce blog,, je tiens à vous souhaiter une belle trêve de Noël, où que vous soyez, avec votre famille ou vos amis. La plus belle chose est de se retrouver avec ceux qu’on aiment pour partager des moments de complicité et j’espère aussi d’authenticité !

    Bien à vous ….

    Nico

    1. Toi aussi nico, encore pleins de commentaires pour 2013 ^^

    2. Merci pour tout Nico. Joyeux Noël à toi.

      Et Joyeux Noël à tous nos lecteurs ! 🙂

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :