Jan 14

Finale suisse 2018 – Portrait – ZIBBZ – Nous voulons gagner !

 

 

 

 

 

 

 

 

Voici le second portrait des finalistes suisses qui souhaitent porter nos couleurs à Lisbonne,  Il s’agit d’un duo qui forme le groupe Zibbz qui ne risque pas de nous décevoir et qui ne sont pas non plus à leur premier essai,.

Cela va faire plus de 10 ans qu’ils chantent ensemble, il avaient leur propre reality show sur la chaîne de télévision suisse JOIZ,  Ils vivent désormais par intermittence à Los Angeles.  Les frère et soeur Co et See ont leur recette miracle: ils prennent plaisir à ce qu’ils font et sont simplement eux-mêmes.

Stee et Co sont originaires de la région de Lucerne en Suisse,  Chez Zibbz, la créativité ne connaît pas de limites. Zibbz est la fratrie Corinne « Co » Gfeller, 32 ans, et Stee Gfeller, 30 ans. Rien n’est plus beau pour eux que de transformer leurs propres idées en une chanson énergique, en live devant un public et en inspirant les gens avec leur musique. Les rêves sont là pour les réaliser, tout comme Zibbz. Que ce soit dans la vie palpitante de Los Angeles, où ils résident en partie, ou à la maison en Suisse. Mais leur vrai foyer est les scènes du monde, où Zibbz soit rock solo ou avec divers artistes suisses concerts et festivals.

Pour la chanson «Stones» Co Gfeller et Stee Gfeller ont écrit et composé leur chanson « Stones » « ESC » avec Laurell Barker dans le camp de composition prévu tout spécialement pour la sélection suisse 2018,. Une chanson énergique de pop rock comme un tourbillon, avec un message profond qui vient du fond de mon cœur. De nos jours, rien n’est plus facile que de blesser et d’intimider d’autres personnes sur Internet. La plupart du temps anonyme et lâche. Appel Zibbz pour arrêter de lancer des « pierres » et laisser les gens vivre conne ils sont.

 

Voici la chanson « Stones » avec laquelle notre duo de choc compte bien se qualifier pour chanter à Lisbonne et évidemment de décrocher leur ticket pour la grande finale internationale.    Il faut dire qu’ils sont plutôt bien parti, partout en Suisse et même sur les réseaux sociaux, sur youtube, facebook,, ils figurent comme les grands favoris,  Beaucoup pensent qu’ils sont capables de faire renaître enfin la Suisse à l’Eurovision.  C’est certain que si nous décidons de leur faire confiance, nous aurons toutes les chances de nous distinguer.

Il s’agit là d’une composition très efficace et percutante qui se retient bien dès la première écoute,  Une recette gagnante pour attirer l’attention, de plus, ce style Pop Rock est très accessible et pourrait plaire à un grand nombre de fans et de téléspectateurs de la planète eurovision.

 

Comme pour le premier portait, voici une interview de mes confrères du site douzepoints.ch.

Découvrez ce duo à la fois très cool, sympathique et un peu désinvolte. Cependant, Co et Stee prennent vraiment leur mission très au sérieux,   Nous avons à faire à de vrais pros qui veulent gagner !  Je vous laisse faire leur connaissance.

     
douzepoints.ch: Félicitations pour votre qualification. Qu’est-ce qui vous a motivé à prendre part à ces sélections?

Co: Nous réfléchissions depuis plusieurs années à l’idée de participer à l’Eurovision Song Contest. Nous n’avions jusqu’à présent simplement pas la bonne chanson. Nous avions besoin d’être convaincus par cette chanson. Et aujourd’hui, nous avons pu en écrire une dans laquelle nous nous retrouvons complètement et qui mérite une grande scène.

Stee: Nous sommes allés au songwriting camp et nous avons produit  «Stones». Et cette chanson est tout simplement parfaite.

Quel sentiment est-ce pour vous de participer au plus grand show télévisé au monde?

Co: Dès que quelqu’un me dit cela, j’ai des papillons dans le ventre. Je me réjouis mais je suis également nerveuse. 3 minutes à Zurich et peut-être Lisbonne… tout doit être parfaitement en place. Cela va être l’un des plus grands moments de ma vie.

Que pourrait-on trouver sur ZIBBZ sur une page Wikipedia?

Stee: Que nous sommes frère et soeur et que nous faisons de la musique depuis tout petits. Ados, nous avons déjà écrits ensemble nos premières chansons. Cela sonnait encore assez faux mais nous nous sommes améliorés. Après plusieurs essais, nous avons à présent sorti notre deuxième album «it takes a village».

Co: Ce qui nous caractérise: nous sommes des musiciens. C’est tout ce que nous faisons. Nous sommes dans différents styles musicaux, nous travaillons en studio ou en live et avec différents groupes. Nous menons complètement une vie de musiciens et nous nous y consacrons pleinement.

Quels sont les 3 adjectifs qui vous décrivent le mieux?

Stee: Alors pour Co, je dirais déterminée, professionnelle et sans pitié. Et sans pitié n’est pas pensé négativement.

Co: Chaotique, talentueux et aussi sans pitié.

Quelles sont les principales étapes de ZIBBZ?

Stee: Un point important a été il y a 6 ans de décider de partir à l’étranger. Nous avons regardé pour Londres, New York ou Los Angeles. Nous avons alors opté pour Los Angeles et nous avons remarqué que c’est l’endroit où nous nous voulions faire de la musique, vivre et rêver. Cela a imprégné notre musique. A également été signifiante la fois où nous avons joué à la Hallenstadion.

Co: Pour moi, ce sont les moments sur scène qui sont les plus forts. Une fois, Prince est venu à l’improviste à l’un de nos concerts. Il est arrivé avec ses ladies, avec une boule brillante autour du cou et une canne également brillante. J’ai pu une fois faire un duo avec Donna Summer que je n’oublierai jamais. Et avec Gölä, nous avons beaucoup collaboré. Une fois, nous avons joué devant 24 000 personnes. Ce que je n’oublierai jamais: l’un des plus grands shows à l’Exil de Zürich après la sortie de notre premier album. Le public chantait si fort nos chansons que j’arrêtais de chanter – j’étais tout simplement extrêmement émue et je devais pleurer.

Dans vos posts sur Facebook, on voit que vous vous amusez beaucoup. Qu’est-ce qui vous amuse le plus?

Stee: J’aime créer des choses. Avant, j’aimais construire toute la nuit des bateaux en Lego. Avec une chanson, c’est la même chose qui me fait plaisir. Mais également de les interpréter sur scène.

Co: Pour moi, c’est définitivement être sur scène. Tu vois le public et tu constates comment tu égayes un peu leur journée. Avec la musique, une phrase stupide ou en dansant. Tu fais un avec le public, comme dans un autre monde et tu oublies les tracas quotidiens. Et eux aussi, si tu le fais bien. C’est le plus beau des moments.

Qui sont vos références musicales?

Co: Au niveau du chant, c’est sûrement Tina Turner. Ce serait un rêve pour moi de la rencontrer. Ou encore Pink. Et beaucoup d’artistes qui chantent le blues. Tu fermes les yeux et tu les sens. Le chant doit venir du ventre pas de la tête.

Stee: Sur un plan musical et au niveau des productions, je dirais que je me sens proche de Twenty One Pilots. Ou Imagine Dragons, parce qu’ils ont une énergie incroyable. Et naturellement Muse ou Pharrell Williams. John Bonham de Led Zeppelin m’inspire comme batteur.

Comment est-ce de travailler en famille? Aime-t-on encore célébrer Noël ou le Nouvel An ensemble?

Co: Nous avons passé les fêtes ensemble. Beaucoup pensent que nous ne voudrions pas passer encore notre temps libre ensemble. Mais nous avons le même cercle d’amis et faisons beaucoup de choses ensemble. Nous avons cependant comme règle de ne pas parler business avec les amis. Nous vivons ensemble, nous voyageons ensemble et nous travaillons ensemble. Le temps avec les amis, c’est pour la pause et ça fait du bien.

’Eurovision Song Contest est décrit parfois comme étant commercial. Cela vous convient-il?

Co: Nous sommes également commerciaux. Aujourd’hui, l’ESC est varié. Il y a différents styles de musique. Common Linnets ou Salvador Sobral sont les meilleurs exemples. Une prestation comme la nôtre a plus ses chances aujourd’hui qu’il y a dix ans.

Parlons maintenant de votre chanson. Quelle est son histoire? Quelle signification a-t-elle pour vous?

Stee: Nous avons écrit cette chanson avec Laurell Barker, une compositrice canadienne. Nous voulions une chanson groovy, qui passe bien, avec un beat bien présent qui convienne à la voix de Co. Et elle a un message profond. Cela parle de jeter des pierres, des problèmes actuels de haines. Et on le constate encore plus online.

Co: Exactement, le harcèlement. Je me disais: si on se retrouve sur une si grande scène, on doit saisir notre chance pour faire passer un message. Conchita par exemple avait un message. Avec sa performance, elle a changé le monde. Avec notre texte sur le harcèlement, nous aimerions amener les gens à réfléchir. Cela m’a toujours préoccupée. Il faut simplement laisser vivre les gens. Il est vraiment temps que nous nous soutenions les uns les autres.

Quel est votre premier souvenir de l’Eurovision Song Contest?

Co: Bien que je n’étais pas encore née, je connecte l’ESC à ABBA. Pour moi, ils sont le symbole de l’ESC. Et c’est de là qu’ils ont démarré leur immense carrière.

Stee: Et bien entendu Céline Dion, qui a débuté sa carrière mondiale depuis là. L’ESC est plus grand que le Superball, c’est un truc incroyable.

Quelles sont les prestations suisses que vous avez particulièrement aimées?

Co: J’ai trouvé Anna Rossinelli très bonne, un super show et elle a très bien chanté. Ca venait du coeur. J’ai aussi aimé Lovebugs. Je n’ai pas compris pourquoi ils ont été aussi mal jugés. Peut-être qu’ils passaient mal dans ce monde à l’époque. Aujourd’hui, ce serait différent.

Avez-vous vu le dernier ESC? Que pensez-vous de la chanson gagnante «Amor Pelos Dios» de Salvador Sobral?

Stee: Je trouve très «rock’n’roll» de faire aujourd’hui quelque chose de différent. Cela sautait aux yeux à quel point c’était spécial. Pas d’effets, pas de feux d’artifices, simplement lui et sa voix. C’était une performance émouvante. Et courageuse.

Co: Tu ressens l’humain. Et ça les gens le ressentent. Aujourd’hui, ce n’est plus l’ère de la plus jolie femme avec la plus jolie robe et le plus beau corps. Mais celui de l’authenticité et c’est la performance la plus authentique qui remporte le concours.

Que devez-vous encore travailler en particulier pour être prêts pour la finale?

Co: Nous devons avoir un look et une performance qui doivent faire un tout sur scène. Nos réfléchissons au rendu visuel pour la télévision. Il y a beaucoup de possibilités. Nous avons justement des modélisations en 3D que nous filmons.

Stee: Plus tu peux participer à ta performance, plus tu peux collaborer, et plus cela sera authentique et personnel et ainsi tu te sentiras bien sur scène.

Co: C’est important pour nous que nous puissions être nous-mêmes et de ne pas nous dénaturer. Nous sommes comme nous sommes. Simplement un peu plus grands et un peu plus travaillés pour la télévision.

Que pensez-vous de vos chances le 4 février 2018?

Stee: Je crois que nous avons de bonnes chances. Nous pouvons sortir du lot.

Co: Nous ne pouvons que faire de notre mieux. Nous voulons gagner, même si nous ne gagnons pas. Nous gagnons si nous réalisons un fantastique show et le public est aussi gagnant – même si nous n’allons finalement pas à Lisbonne.

Imaginons que vous soyez choisis pour aller à Lisbonne, qu’est-ce qui serait important pour vous en tant que représentants suisses?

Co: Là aussi, nous gagnons même si nous ne gagnons pas. Délivrer un si bon show, que nous pourrons être fiers de nous toute notre vie. Je ne veux encore rien m’imaginer et pour gagner, il y a encore beaucoup à faire…

Stee: On ne sait jamais, on ne sait jamais…

Co: Stee est un vrai gagnant, le mec qui gagne à tous les jeux.

Stee: Oui, il faut se laisser aller.

Co: Stee va gagner et c’est pour cela que je l’ai dans mon équipe (rires).

 

 

 

 

Voici leur dernier single qui a été publié l’été dernier :

Découvrez l’univers de Zibbz, à la fois rock, Pop un peu trash et électronique. 

 

Leur premier gand succès  » Wake Up  » qui date déjà de 2013.

 

 

Dans notre sondage, Zibbz figure en tête avec plus de 45 % de votes,  personnellement, ils sont également mes préférés, j’attends cependant de découvrir leur prestation en direct, la mise en scène qu’ils nous offrirons lors de la finale nationale du 4 février prochain pour pouvoir vraiment me prononcer,,

En effet, il est encore bien trop tôt pour crier victoire, car je pense qu’il va quand même falloir se méfier des autres candidats en lice qui pourraient venir déjouer nos pronostics,,  je pense principalement à Vanessa Iraci, qui risque bien d’envoyer du lourd, à   Chiara Dubey  qui va probablement tenter de nous émouvoir avec sa belle douceur,  ainsi qu’Alejandro Reyes, qui lui aussi risque de faire sensation avec sa chanson très  » Radio friendly  » et toucher également le public,

Et vous, êtes-vous aussi enthousiaste à propos de ce duo  ?

 

 

http://www.zibbz.com

(13 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

    • marie on 14 janvier 2018 at 14:09
    • Répondre

    J’aime bien leur chanson et j’aimerais bien qu’elle se qualifie mais sous réserve de voir ce que ça donne sur scène.

      • marie on 14 janvier 2018 at 18:50
      • Répondre

      J’oubliais, j’aime bien aussi alejandro reyes. Ce sont les 2 participants qui attirent le plus mon attention.

    • KRIS.B on 14 janvier 2018 at 15:31
    • Répondre

    Je n’accroche pas vraiment à Zibbz. C’est assez loin de mes standards musicaux mais je reconnais que ce n’est pas mauvais et qu’ils semblent avoir du talent. J’attendrai les lives mais Alejandro reyes semble bien parti pour être mon favori.

    • KaYan on 14 janvier 2018 at 18:06
    • Répondre

    C la chanson que je préfère de la sélection suisse mais j’attends de voir qui vous sélectionnerez pour m’intéresser (ou pas) à votre candidature. Bonne sélection nationale suisse Nico.

  1. – Je l’ai déjà dit, j’apprécie énormément cette chanson : elle est percutante, elle est marquante, la chanteuse semble habitée par sa chanson. J’ai lu l’interview et je perçois de la simplicité, de l’ambition et surtout une grande complicité entre le frère et la sœur. J’attends la prestation en direct mais ce sont mes favoris actuels pour la Suisse. Et quand je vois la sélection française, je les aurais bien voulus chez nous et même d’autres candidats largement supérieurs à la grande majorité des candidats français !

  2. Voici une nouvelle pas très réjouissante pour le candidat Alejandro Reyes qui vient d’être victime d’harcellement sur son compte facebook, C’est anecdotique, car c’est justement le thème de la chanson  » Stones  » que Zibbz défendent, des internautes malveillants lui demandent de se retirer de la sélection, car il n’y a pas sa place et que s’il est choisi, ce sera principalement par pitié pour lui, à cause de son handicap, une main en moins, C’est évidemment à ne pas prendre au sérieux, il s’agit que de simples jalousies, de stupides propos mais qui peuvent blesser, J’espère qu’il ne sera laissera pas démonter et qu’il prouvera que c’est grâce à son talent qu’il a sa place dans cette sélection, C’est de la méchanceté gratuite qui est inévitable dès qu’un artiste devient médiatisé. Pour revenir au duo Zibbz, je pense que si ce sont bien eux qui décrochent leur ticket pour Lisbonne, qui leur faudra sans doute faire encore un rewamp de leur titre, je la verrai un peu plus électro au niveau de l’accompagnement musical. Après, je leur fait confiance, ils sont assez professionnels pour assurer un direct et trouver une mise en scène adaptée à leur style et leur identité. que je trouve résolument moderne.

    1. Voici d’ailleurs, le lien de l’article qui a été publié aujourd’hui par mes confrères de douzepoints.ch,

      http://douzepoints.ch/fr/selections-suisses-eurovision-song-contest-esc/selections-suisses-eurovision-song-contest-esc-2018/2018/01/13/harcelement-alejandro-reyes-a-ete-attaque/

      1. – C’est tout simplement scandaleux ! je pars du principe qu’il ne faut juger que la chanson et rien d’autre. C’est ce que j’ai dit plusieurs fois pour Yulia ( Russie ) : elle doit être sélectionnée cette année vue ce qu’il s’est passé l’an dernier mais ensuite, elle doit être jugée sur sa chanson et non pas pour son handicap ou sa notoriété. C’est de la pure méchanceté !

      • KaYan on 14 janvier 2018 at 23:28
      • Répondre

      Ce monde est tellement méchant et bête. C’est triste 🙁 si Jane Constance et Julia vont également à Lisbonne on a pas fini d’avoir des polémiques sur leur handicap respectif malheureusement 🙁

      • marie on 15 janvier 2018 at 11:17
      • Répondre

      C’est honteux! Et ça prouve que le niveau intellectuel de certains est bien BAS.

    • Pascal on 14 janvier 2018 at 22:12
    • Répondre

    Ils sont décidés et ambitieux, je pense qu’ils figureraient bien. Mais je n’ai pas de coup de coeur pour leur chanson.

  3. Zibbz est un groupe que j’ adore et j’apprecie beaucoup leur chanson et leur musique et ils apportent vraiment une super énergie je trouve et j’ aimerais bien les voir represente la Suisse a Eurovision et je pense qu’ils pourraient faire un super spectacle a Lisbonne en tout cas j’ adore vraiment toutes leurs chansons et particulièrement celle qui pourrait represente le beau pays de nicolas au concours ….

    Concernant ce que nous apprends Nico sur le pauvre Alexandro Reyes quelle honte je trouve cela vraiment horrible et si il est selectionné je lui souhaite aussi de tout cœur d’etre au concours pour son grand courage et vraiment j’ai honte de ces personnes qui lui ont envoyé ces messages …. Ce monde devient de plus en plus dur et vraiment il n’y a plus aucune pitié pour les autres triste monde ou l’on vit et honte vraiment a ses gens qui ont fait cela

    • Madreselva on 15 janvier 2018 at 10:57
    • Répondre

    C’est eux que je préfère, véritable coup de coeur de cette sélection.
    Dès la première écoute j’ai été emballée et la chanson se retient bien.
    Il y a une bonne rengaine, ils m’ont l’air solides et motivés. Je serais un peu déçue s’ils ne remportent pas l’Entscheidung’s mais il faut voir ce que proposent les autres car il peut y avoir de belles surprises en live.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :