Festivali i Këngës 2018 : à la découverte des participants #1

Douce nuit, sainte nuit, tout est calme, plus de bruit… Sauf à Tirana, bien sûr, où l’on prépare activement le plus beau des Noëls albanais et l’incontournable Festivali i Këngës ! Jeudi prochain déjà, les 22 heureux élus fouleront la scène du Palais des Congrès. Et le samedi suivant, nous connaîtrons le nom du vainqueur, qui succédera à Eugent Bushpepa et représentera l’Albanie à Tel Aviv. La RTSH nous offrira ainsi son cadeau de Noël : la toute première chanson de l’Eurovision 2019.

Dans l’attente fébrile de ce moment au parfum de bûche et de sapin, partons à la découverte des artistes sélectionnés par la télévision publique albanaise pour faire battre le coeur d’une nation et de nous tous, heureux Eurofans. Croyez-le : la RTSH se modernise (lentement, mais tout de même) et a usé cette année pour la première fois des réseaux sociaux pour nous les présenter. Passons-les donc en revue, de sorte que le 20 décembre venu, vous sachiez déjà qui est qui et que vous puissiez épater les audacieux que vous aurez convaincu de suivre le FiK en votre compagnie.

Aujourd’hui : Alar Band, Klinti Collaku, Elton Deda, Elona Islamaj et Kelly.

ALAR BAND

Le groupe, originaire d’Elbasan et fondé en 2013, se présente pour la première fois au FiK. Alar est composé de cinq garçons (ci-dessus, de gauche à droite) : Remi Shrali à la batterie, Renato Kodra à l’accordéon, Xhieldo Hyseni au chant, Ardit Serica au piano et Aldo Meta au violon. Ensemble, ils se sont fait connaître en participant à de nombreux festivals locaux et nationaux (dont le Kenga Majike) et en publiant plusieurs singles. Alar souhaitait présenter une chanson différente des genres musicaux habituels du FiK, mais aussi de leur production habituelle. Leur morceau s’intitule Dashuria nuk mjafton (L’amour ne suffit pas). Il parle d’une jeune fille matérialiste qui ne se contente pas de l’amour, mais souhaite également jouir de biens matériels. Xhieldo a hâte de présenter leur chanson dans les conditions du direct, car alors, elle prendra vie. 

KLINTI COLLAKU

Âgé de 19 ans, Klinti concourt lui aussi pour la première fois au FiK. Le jeune homme s’est fait connaître en participant à de nombreux télécrochet, dont la version albanaise de The Voice. Klinti est pour l’heure au tout début de sa carrière et n’a encore que quelques morceaux à son actif. Jusqu’ici, il avait refusé toute proposition de se présenter au FiK, estimant qu’il était trop jeune et que cela était trop tôt pour lui. Mais lorsqu’il a reçu Me jetë (Avec la vie), Klinti a changé d’avis et s’est lancé dans la compétition. Klinti souhaite avant tout se concentrer sur la réussite de cette première participation, sans songer encore à l’Eurovision. Sa chanson est un serment d’amour en forme de ballade moderne. Parallèlement à sa carrière de chanteur, Klinti poursuit des études en gestion d’entreprise.

ELTON DEDA

Né en 1973, Elton est, lui, un ancien du FiK. Il y a déjà participé à de nombreuses reprises, soit comme interprète, soit comme auteur, soit comme membre du jury, voire même comme directeur artistique. Les plus attentifs d’entre vous se souviendront d’ailleurs qu’il a terminé parmi les finalistes, l’an dernier. Elton a débuté sa carrière en 1980, en tant que chanteur du groupe Tingulli i zjarrtë, avant de fonder le groupe Aneroid, puis de se lancer en solo, au milieu des années 90. Elton devient rapidement un pilier du FiK et le demeure toujours aujourd’hui. La meilleure place qu’il ait obtenue jusqu’ici est deuxième en 2011, avec Kristal. Cette année, Elton chantera Qetësisht (Calmement), un morceau qu’il dédie à la vie. Après tout ce qu’il a vécu, Elton souhaite poursuivre calmement son existence, sans dispute, ni conflit. Le chanteur s’est en effet vu offrir par la vie de nombreuses surprises, bonnes ou mauvaises, qui lui ont causé de vives émotions. Mais à présent, l’heure est venu pour lui de vivre paisiblement. Ce morceau est également dédié à son père, Ferdinand Deda, célèbre chef d’orchestre albanais et modèle d’Elton. Le FiK demeure pour Elton le moment le plus important de son année et il apprécie vraiment de pouvoir y participer.

ELONA ISLAMAJ

Elona est diplômée en chant et violon de l’Université des Arts de Tirana. C’est sa toute première participation au FiK en tant qu’interprète. Habituellement, Elona se produit plutôt sur les scènes jazz et blues de la capitale et est reconnue comme coach vocale. Elle s’est fait remarquer du grand public albanais grâce au télécrochet Gjeniu i vogël. L’activité principale d’Elona demeure cependant le violon. La jeune femme est d’ailleurs violoniste dans l’Orchestre symphonique de la RTSH et vit généralement le FiK derrière son archet. Elona a écrit et composé elle-même la chanson avec laquelle elle concourra, Në këtë botë kalimtarë (Dans ce monde en transition). Elle y mêle ses rêves et ses ambitions pour exprimer la brièveté de la vie et la nécessité d’en profiter. Elona espère que son message touchera le plus grand monde et attend le FiK avec impatience. 

KELLY

C’est la quatrième participation de Kelly au FiK. Il a en effet déjà concouru en 2009, 2012 et 2014. Né en 1988, tout à la fois chanteur et producteur, Kelly est également diplômé en communication. Il a également participé au Top Fest et au Kenga Majike et sorti de nombreux singles. Kelly a écrit lui-même son morceau pour le FiKA më ndjën (Me sens-tu ?), une ballade pop-rock parlant d’amour et de la distance fatale qui s’installe parfois dans les couples. Kelly est très heureux d’avoir été retenu pour cette 57e édition du FiK et de voir son nom figurer parmi de si prestigieux candidats. Selon lui, la compétition sera rude, mais l’important est qu’elle demeure pacifique et que le meilleur l’emporte.

(avec la collaboration de Sakis)

(4 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

    • phileurophage on 11 décembre 2018 at 06:53
    • Répondre

    Géniale cette présentation détaillée des participants et des chansons du FiK 2018. Ainsi, en effet, on va pouvoir épater la galerie ! Quelle galerie je ne sais pas, mais la galerie quand même ! Des cinq chansons présentées ici, je retiens Alar Band et Kelly. Et j’ai hâte de la suite !
    Merci Pauly W.

    • Pascal on 11 décembre 2018 at 13:02
    • Répondre

    Belle initiative de nous faire découvrir les amis de fin Décembre, les candidats du I Kenges.

    Sur les 5 abordés ici, Klinti Collaku et Alar Band se détachent pour moi.
    Elton Deda me surprend agréablement. Par contre Elona Islamaj tarde trop à envoyer la sauce, elle sera sans doute dépassée par les divas Soni, Lorela et compagnie.

  1. – Très bonne idée de découvrir les artistes en même temps que leurs chansons.

    – Sinon, j’ai écouté les dix premières chansons en deux jours : je donnerai un avis complet quand j’aurai tout écouté mais je peux simplement dire que j’aime vraiment beaucoup deux chansons et qu’il y en a quatre que je déteste !

    • Philipe Dubois-Blond on 12 décembre 2018 at 02:55
    • Répondre

    Oui sympa de nous les faire connaître un peu plus Pauly !
    Je reste sur Klinti Collaku, Kelly et leurs chansons. J’avais déjà vu la vidéo live de Klinti et je trouve qu’il envoie vraiment en live. Je ne suis pas fan des autres et leurs chansons.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :