Festival de Sanremo 2019 : présentation des 24 chansons

Au terme de la première soirée du Festival de Sanremo, toutes les chansons en lice pour la victoire ont donc été présentées. Cliquez sur les liens pour les (re)découvrir :

  1. Achille Lauro – Rolls-Royce
  2. Anna Tatangelo – Le nostre anime di notte
  3. Arisa – Mi sento bene
  4. Boomdabash – Per un milione
  5. Daniele Silvestri – Argento vivo
  6. Einar – Parole nuove
  7. Ex-Otago – Solo una canzone
  8. Enrico Nigiotti – Nonno Hollywood
  9. Federica Carta & Shade – Senza farlo apposta
  10. Francesco Renga – Aspetto che torni
  11. Ghemon – Rose viola
  12. Il Volo – Musica che resta
  13. Irama – La ragazza col cuore di latta
  14. Loredana Bertè – Cosa ti aspetti da me
  15. Motta – Dov’è l’Italia
  16. Mahmood – Soldi
  17. Negrita – I ragazzi stanno bene
  18. Nek – Mi farò trovare pronto
  19. Nino D’Angelo & Livio Cori – Un’altra luce
  20. Paola Turci – L’ultimo ostacolo
  21. Patty Pravo & Briga – Un po’ come la vita
  22. Simone Cristicchi – Abbi cura di me
  23. Ultimo – I tuoi particolari
  24. Zen Circus – L’amore è una dittatura

(17 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. J’ai suivi la soirée d’hier avec gourmandise.

    Les intermèdes étaient très italiens, beaucoup de gestes , de chansons , de déguisements. Je n’imagine pas un tel programme sur la télé française.

    Concernant les artistes et leurs chansons , des favoris se dégagent déjà.
    Un peu comme l’organisation , j ai constitué mes trois groupes suivant le potentiel que je vois dans les titres.

    En bleu (top 8) je mets
    -Il Volo (titre un poil moins puissant que Grande amore mais très bon toutefois),
    – Ultimo ( le favori pour gagner selon de nombreux observateurs)
    -Loredana Berte (très beau morceau et quelle voix ! par contre niveau stylisme..)
    – Boomdabash (morceau reggae très sympa)
    – Irama (coeur gospel qui transcende le morceau)
    – Achille Lauro
    – Federica Carta / Shade: très beau duo, belle complicité.
    – Mahmood

    Certains autres morceaux sont assez marquants :
    – ceux de Francesco Renga, Arisa, Daniele Silvestri et Simone Christicchi en particulier.
    Francesco Renga et Daniele Silvestri ont des passés glorieux à San Remo. Le premier a ouvert la compétition. Je n accroche pas plus que ça à son morceau qui tarde à décoller.
    La chanson de Danièle Silvestri a reçu une des plus belles ovations de la soirée. Mais par sa construction, ce morceau me paraît inadapté à l’Eurovision.

    Arisa aura ses fans mais son morceau est assez décousu. Il est atteint du syndrome « trois chansons en une ».

  2. Sans aucune surprise, les 4 que j’avais prévu dès l’annonce des participants comme de candidats sérieux à la victoire son mes préférés. Et sont tous arrivés hier dans la partie bleue du tableau. Et ce sont : Nek ; Irama ; Il Volo et Ultimo. À mon avis ça se jouera véritablement entre ces deux derniers, mais Ultimo devrait l’emporter.

  3. De retour cool 😉 !

    • anachorète on 6 février 2019 at 17:59
    • Répondre

    pas mal de bonnes choses
    pas forcément envie de revoir  »Il Volo » à l’Eurovision
     »Ultimo » me semble envisageable
     »Danièle Silvestri » serait un choix intéressant…. mais comment réduire cette chanson à 3 minutes

    mais pour l’instant j’écoute surtout sans grand espoir de les retrouver à l’Eurovision
    The Zen Circus « L’amore è una dittatura »
    Loredana Berté « Cosa ti aspetti da me » (elle me fait un peut penser à Brigitte Fontaine)

  4. – Je vais essayer d’écouter les 24 chansons durant ces trois jours sans rien promettre mais je vais faire mon maximum. Je vois que des favoris émergent : je verrai si ce sont les mêmes pour moi…

  5. – J’étais très curieux alors j’ai pris le temps d’écouter les douze premières chansons : le moins que l’on puisse dire c’est que je ne suis pas gâté moi qui n’aime pas trop les ballades classiques et ennuyeuses ! Il y en a légion et certaines vraiment d’une tristesse infinie.

    – Aucun coup de cœur dans ces 12 premières chansons et plusieurs  » flops  » mais tout de même, j’ai retenu trois chansons nettement meilleures que les autres :

    1) IL VOLO : j’aime beaucoup ce trio qui est très performant même si ce titre est en dessous de  » Grande Amore  » qui était ma chanson gagnante en 2015.

    2) ARISA : J’aime sa voix et sa chanson, bien que bizarrement construite ne me laisse pas indifférent. Elle reste ancrée dans mon cerveau et c’est bon signe.

    3) GHEMON : encore une chanson désespérément lente mais construite différemment. Un effort vocal et artistique qui mérite d’être souligné.

    – Je donnerai mon avis demain pour les douze autres chansons.

  6. Malgré d’insupportables pauses publicitaires ( mais comment font-ils les Italiens?) , cette première soirée du Festival qu’à mon grand regret j’ai dû interrompre avant la fin (mais que j’ai complétée aujourd’hui grâce à toi Pauly) , m’a rempli de joie, d’enthousiasme et de respect. Car oui, cette soirée fut émouvante, surprenante, vocale, poétique, humoristique et professionnelle. Je me trouve dans un état de pâmoison extrême et je me réserve dores et déjà la soirée de samedi pour revivre ces émotions avec la finale. Même si toutes les chansons ne correspondent pas à mes goûts musicaux, force est de reconnaître que l’essentiel y est : les voix, transcendées par un orchestre et des choristes qui en subliment la couleur, la profondeur ou la violence. Le choix du » parler- chanter » se retrouve dans de nombreuses propositions cette année, mais loin d’engendrer l’ennui, il renforce des textes bourrés de matière et d’images fortes, comme Simone Cristicchi, en particulier, sait les faire partager.

    J’aime aussi particulièrement les prestations d’Einar, de Il Volo, de Loredam Berté, de Paola Turci, d’Ulmito et de The Zen Circus, mais au fond, peu importe celle qui sera distinguée, car toutes les propositions sont dignes d’intérêt et d’une haute qualité artistique.

    A faire pâlir de jalousie les organisateurs de notre sélection française, qui devraient, de temps en temps, prendre modèle et inspiration sur leurs voisins transalpins…

    1. J’ai oublié une petite chose: Patty Pravo et son chevalier servant. La chanson est plutôt bien ficelée, mais par contre, mon Dieu, c’était un peu pathétique .
      Patty, j’ai deux mots à te dire : « il faudrait que tu raccroches les gants ! J’ai eu peur que tu te casses avant de rentrer en scène… Ton déambulateur t’attendait-il en coulisse ? ».
      Allez, pari réussi. Elle m’a quand même donné beaucoup d’émotion et ravivé quelques souvenirs…

  7. Ile Volo doit prendre sa revanche et gagner 2019 pour laver l affront de sa 2eme place au concours

      • Chastebarras on 10 février 2019 at 17:40
      • Répondre

      A mon sens, il ne s’agissait pas de laver un affront. Ils ont terminé à la 3ème place derrière la Suède et la Russie en 2015. Le but premier dans ce festival, ce n’est pas de représenter l’Italie à l’Eurovision mais de faire au mieux dans le classement de la chanson italienne.

  8. J’ai regarde que deux chansons il volo et nek ….pas le temps Angleterre demain…mélodie avec liamoo et Islande avec hatari….

    Donc nek beau yeux. ….Chandon inerte et sans éclat…

    Il volo…jolie ballade mais je dois dire …ils faut qu’ils se ratent pas sur scène…une composition musicale comme ils ont le secret… J’aime bien …sans plus. Mais ils chantent très bien tous les trois …rien a dire …de plus ..

    Liamoo et John Hendrik restent mes favoris et j’attends serguey…et Duncan pour les pays bas

  9. La seconde soirée était plaisante , surtout car Marco Mengoni est venu éclabousser de son talent San Remo. Quel magnifique artiste, je comprends qu’il ait tant de succès en Italie.

    Au niveau de la compétition, 12 des 24 chansons ont été à nouveau interprètees.

    Les résultats partiels ont envoyé Nek dans le groupe rouge (les 4 derniers de la soiree) et Il Volo dans le groupe intermédiaire (entre 5 et 8 ème des 12).
    Le groupe dont le vote a été dévoilé est celui de la presse.

    Les seuls à avoir été honorés les deux soirs de suite sont Danièle Silvestri et l’immense Loredana Berte, classés dans le premier tiers à chaque fois.

    Ce seront des outsiders sérieux pour la victoire derrière les 2 favoris , Ultimo et Irama.

    Ça aurait vraiment de la gueule de voir Loredana et ses cheveux bleus à Tel Aviv.
    C ‘est une bête de scène et une figure de la chanson italienne. Sa vie et sa carrière ont été hautes en couleur et l’histoire continue !

  10. – Voilà : j’ai terminé l’écoute des douze dernières chansons et franchement, jamais je ne me suis autant ennuyé en écoutant la sélection italienne…. Sans doute le casting le plus mauvais de la décennie 2010…

    – Les autres années, il y avait au moins cinq ou six chansons qui me plaisaient beaucoup et j’avais du mal à faire classement ; là au bout de 24 chansons, la moitié d’entre elles minimum sont extrêmement mauvaises ! Soit les voix sont affreuses, soit la chanson est lugubre , soit c’est une monotonie lancinante…

    – Ma déception est immense ; malgré tout, je vais quand même mettre en avant 3 chansons d ces douze chansons : je ferai mon TOP 3 global demain ou samedi, mais je pense que ce sera très facile après réécoute des six chansons que j’ai retenues au total.

    1) MAHMOOD : la seule chanson des douze dernière écoutée qui apporte un peu de fraicheur et de nouveauté avec une voix superbe. Elle se distingue nettement des autres.

    2) ULTIMO : ce n’est pas la chanson du siècle mais l’interprète porte la chanson brillamment et le refrain décolle, ce qui est loin d’être le cas de la plupart des ballades totalement indigestes dans cette sélection.

    3) PAOLA TURCI : dommage que les couplets soient un peu fades car la voix et le refrain sont très agréables à écouter.

    * Je rappelle que ces propos n’engage que moi et rien que moi et que je les assume totalement.

  11. Personnellement, j’ai deux remarques à faire sur cette sélection après les passages lives :
    – une négative : aucune de ces chansons ne peut à mon humble avis gagner l’Eurovision.
    – une positive : qu’est-ce-que ça fait du bien d’aimer une chanson sur deux (alors que sur les autres sélections c’est plutôt une ou deux chansons !)

    Voici mon top, provisoire du coup, des 11 chansons que j’ai bien aimé de cette sélection :
    1) Enrico Nigiotti – Nonno Hollywood. Très bonne chanson à texte (mais sans message ;)), juste le pont me fait trop penser à celui de Despacito, ce qui ne va pas trop avec l’esprit de la chanson.
    2) Federica Carta & Shade – Senza farlo apposta. LA chanson que je vais écouter plusieurs fois même après le concours, j’aime beaucoup les couplets notamment.
    3) Il Volo – Musica che resta. J’aime beaucoup la montée avant le refrain mais pas trop les couplets. En général, c’est une chanson que j’écouterais beaucoup aussi.
    4) Ghemon – Rose viola. Belle ambiance, sur le coup j’aimais beaucoup, mais après coup je trouve ça moins bien.
    5) Irama – La ragazza … Bonne chanson mais il manque quelque chose selon moi, les couplets ou les refrains sont trop linéaires.
    6) Mahmood – Soldi. On reconnait la patte Charlie Charles dans l’instrumental, je trouve que ça donne un air de fraicheur à un Festival de Sanremo qui donne l’idée d’un vieux festival poussiéreux parfois.
    viennent ensuite Daniele Silvestri, Boomdabash, Simone Cristicchi, Einar et Loredana Berte.

  12. Après la soirée d’hier il n’y a plus que 5 « invaincus  » (qui ont eté classés dans le premier tiers à chaque fois) , le vainqueur de San Remo est sans doute parmi eux :

    – Ultimo : très belle chanson mais je le trouve moins en voix que l’année dernière
    – Loredana Berte : je l’adore, sa voix rauque ferait des ravages à Tel Aviv
    -Irama : très beau titre qui raconte une histoire poignante d’adolescente victime d’abus sexuels
    – Daniele Silvestri : très poétique et jolie mise en scene
    – Simone Cristicchi : c’est lui qui m’a fait la plus forte impression ce soir. Serait pas trop étonné de le voir sur le podium dans la nuit de samedi à dimanche.

    Ce soir c’est soirée « duo » : non, on n’est pas dans un club libertin mais toujours à San Remo

    Ermal Meta et Fabrizio Mori seront là entre autres pour preter main forte à Daniele Silvestri et Simone Christicchi …

    • MonCoeurFaitBoum on 8 février 2019 at 22:02
    • Répondre

    Ma chanson préférée est clairement Daniel Silvestri elle a une intensité dramatique incroyable j’adore mais elle ne gagnera pas. Déçu par Ultimo du coup je verrai bien Irama rafler la mise demain soir car sa chanson et son interprétation sont excellentes.

    • rem_coconuts on 9 février 2019 at 02:46
    • Répondre

    Après deux belles soirées de plaisir musical devant ce mythe absolu qu’est Sanremo, je me demande quand même comment la RAI réussit à captiver dix millions d’italiens par soir à coups d’émissions de quatre heures entrecoupées de pubs et de bavardages. Chapeau!

    Le tout est que la qualité est au rendez-vous: en Italie ça chante très bien. Je suis d’accord avec Augures dans le sens où je ne vois pas de chanson gagnante pour l’Eurovision, mais nos voisins ont largement de quoi faire un top 10 comme c’esf quasi toujours le cas depuis leur retour en 2011. Autre exploit, 24 chansons et une grande majorité de titres que j’aime, assez diversifiés à ma surprise. Beaucoup de jeunes chanteurs au même look. Et puis, quelle belle soirée de duos ce vendredi soir, avec des moments littéralement magiques… Sur mes coups de coeur, en bref:

    – Arisa : gros coup de coeur pour ce titre entraînant au charme vintage de la pop italienne et de Sara Perchè Ti Amo.
    – Irama: un titre fort porté par un très beau refrain, transcendé par les choeurs et un joli timbre de voix.
    – Il Volo: autant j’étais resté de marbre en 2015, autant je me demande aujourd’hui comme ai-je pu avec ces trois magnifiques voix pour trois beaux artistes. Peut-être que le titre n’est pas aussi puissant que Grande Amore, mais ça reste aussi efficace.
    – Ultimo: un très beau titre dans la veine de l’Essenziale, même si vocalement ce n’est pas la meilleure prestation.
    – Mahmood: un titre moderne et punchy aux accents rap qui marquerait un changement pour l’Italie à l’Eurovision.
    – Boomdabash: même remarque, un titre reggae très solaire qui groove à mort.
    – Loredana Berté: une voix unique, une artiste et un titre rock, ça envoie du lourd, du très lourd, respect à cette grande dame qui a été d’une classe incroyable dans son duo. C’est stylé, très stylé, c’est classe, ça sort des tripes.
    – Daniele Silvestre: un mix des styles très intéressant avec de bonnes sonorités, de l’originalité et de la modernité. Une interprétation remarquable et une intensité.
    – Nek: quel timbre! Quel regard! Quel charisme! Et puis un très bon titre pop dans la veine de ce qu’il fait d’habitude.
    – Einar: un mix entre couplets classiques et refrain moderne tendance pop-électro très sympa
    – Paola Turci et Francesco Renga: de très belles ballades plus classiques, mais bien portés par leurs interprètes respectifs.

    Pour le reste, également de beaux titres, mais qui manquent d’envolées et de puissance (Ex-Otagio) à mon sens quand bien même leur qualité est indéniable, que je trouve trop linéaires (Anna Tatangelo, Ghemon, Simone Christicchi), de rares « sans plus » (Motta, Negrito, Shade & Francesca Carta), deux seulement que je jette: Patty Pravo et Briga (la pauvre, c’est une cata à tous les niveaux) et Achille Lauro (c’est juste navrant et le texte mauvais). Un peu de mal aussi avec le duo Nino & Livio: la rencontre entre deuxième générations est émouvante, mais Nino d’Angelo est complètement à côté du titre.

    Apparemment Ultimo et Irana seraient favoris pour la victoire selon les bookies, mais bien des titres pourraient prétendre légitimement à la victoire!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :