Avr 12

Eurovision in Concert 2017 à Amsterdam : compte rendu et sondage

Ce samedi 8 avril, a donc eu lieu le quatrième concert intermédiaire : l’Eurovision in Concert d’Amsterdam. L’événement en était à sa neuvième édition et a accueilli trente-quatre des quarante-trois représentants de cette édition 2017. Notre amie Blanche s’est absentée au dernier moment pour raisons médicales.

Les artistes présents ont été reçus officiellement à Amsterdam, dans le Vondelpark, par la Ministre néerlandaise du Commerce Extérieur et de la Coopération au Développement, Madame Lilianna Ploumen. Ils ont ensuite rencontré les fans et la presse.

Voici la compilation des prestations, par ordre alphabétique, le tout fourni gracieusement par nos amis de Wiwibloggs. J’y ai ajouté mes petits commentaires personnels, en me montrant plus concis pour les artistes déjà entendus à Riga, Londres et Tel-Aviv.

Albanie – Lindita Halimi– World – Première demi-finale

Le positif : Lindita est une incroyable chanteuse. Elle livre ici une prestation vocale époustouflante, renvoyant dans les cordes ses autres concurrentes à voix. Elle vit sa chanson avec passion, y met toute son âme et magnifie la notion même de ballade. Par ailleurs, Lindita possède une remarquable présence scénique, impossible de demeurer insensible à ces trois minutes. World est une chanson à la mesure de son talent, parfaite pour déployer sa voix et multiplier les prouesses.

Le négatif : En matière de ballade, la frontière est mince entre « parfait » et « too much« . Là où Beautiful Mess et Dying To Try atteignent l’équilibre, World le rompt dans sa seconde partie. Lindita y cesse de chanter, pour se lancer dans une longue série de vocalises (certains diront de hurlements distingués), qui ne mène à rien. World tombe le masque et dévoile son vrai visage : un morceau pompeux et pompant. Je ne m’attarde pas sur le costume de scène choisi ici par Lindita. Je souligne que c’est la première fois que je vois les fesses d’une Eurostar et je regrette qu’il ne s’agisse pas de celles de Francesco.

Conclusion : Lindita est parfaite, sa chanson a failli l’être. Nous en revenons à l’éternel problème de la sélection albanaise : pour la remporter, il faut justement interpréter ce genre de morceaux clichés et passés de mode. Sauf qu’une fois à l’Eurovision, le décalage est trop important que pour espérer mieux qu’un accessit en finale. C’est d’autant plus triste cette année que Lindita possède une voix incroyable et que ses productions habituelles apporteraient une touche d’originalité au Concours. Résignons-nous : ce n’est pas demain la veille que l’Albanie brillera. Et si Andri Xhahu lit ces lignes (si, si, aussi incroyable que cela puisse paraître, il nous lit), qu’il passe le message à la RTSH : oubliez le Festivali i Këngës et trouvez-vous une meilleure sélection !

Allemagne – Levina – Perfect Life – Finale

À revoir une nouvelle fois Levina s’échiner sur Perfect Life, je m’interroge. Ici aussi, la chanson a failli être. Car il s’agit d’un texte bien rédigé, porté avec art par la chanteuse. Seulement l’arrangement musical et le tempo rendent l’ensemble insignifiant. Avec une autre orchestration et chanté plus rapidement ou plus lentement, cela aurait pu avoir de la gueule. Soit à la manière française, avec effets symphoniques et rythme dansant ; soit à la manière britannique, avec dépouillement et rythme hypnotique. L’Allemagne passe à côté d’une opportunité et c’est finalement cela le plus triste. À titre personnel, j’étais plus convaincu par la version d’Axel Feige.

Arménie – Artsvik – Fly With Me – Première demi-finale

Nouvelle prestation réussie pour Artsvik. Le tableau final à Kiev devrait être très beau, je fais confiance pour cela à la télévision arménienne. Mais je demeure réservé sur la structure à tiroirs de FWM. Selon moi, il aurait fallu les ouvrir plus tôt dans le morceau. À Kiev, cela devrait être plus « Eurovision » que « chanson » : plus intéressant à regarder qu’à écouter. Soyons justes : Artsvik est une très bonne chanteuse et FWM, une proposition différente, loin des clichés habituels. Mais ces trois minutes-là ne feront pas trembler le CEI.

Autriche – Nathan Trent – Running On Air – Deuxième demi-finale

Nathan est notre petit feu-follet : toujours léger, souriant, primesautier. Si l’on décernait un Prix-Marcel-Bezençon de l’amitié, il le mériterait largement. Ici, il se montre égal à lui-même : joyeux, très communicatif et irrésistible de bonne humeur. Il me surprend même : en mettant autant d’énergie, de sourire et de bonheur dans sa chanson, il la transcende. Les ménagères et les retraités pourraient être sensibles à ces arguments et voter. S’il se qualifie, j’en serais fort heureux pour lui. Moins pour ROA, car je trouve ce morceau anecdotique. Vous, en tout cas, vous le qualifiez dans notre sondage personnel. Intéressant, puisqu’étant Français ou Suisses, vous pourrez transcrire cette préférence dans la réalité. Notre candidat autrichien a donc des atouts en main.

Azerbaïdjan – Dihaj – Skeletons – Première demi-finale

Le positif : Skeletons est l’un des bonheurs musicaux de cette année : frais, contemporain, novateur et marquant. L’Azerbaïdjan tourne la page des suédoiseries en conserve et c’est une joie et un soulagement. À titre personnel, c’est l’un de mes morceaux préférés de ce Concours 2017 et une contribution majeure. Dihaj porte le morceau avec aise et conviction. Difficile de trancher définitivement la question cependant, vu les problèmes techniques rencontrés durant sa prestation.

Le négatif : Je n’en vois pas a priori. Les fans adorent, les jurés aimeront certainement. Reste le public qui sera un peu désarçonné, sans doute. Une bonne présentation visuelle devrait les convaincre de voter.

Conclusion : La qualification est assurée et une place dans les dix premiers en finale, aussi. Et pas seulement parce que le serveur téléphonique de Malte poursuivra son histoire d’amour fusionnelle avec le Pays du Feu. Non, ce sera cette fois pour toutes les bonnes raisons du monde : une excellente chanson, percutante et mémorable, portée par une interprète expérimentée, à l’univers musical élaboré. Bref, l’incarnation parfaite de l’Eurovision au XXIe siècle ! Ah, si seulement l’Allemagne, l’Espagne et l’Albanie suivaient cet exemple…

Biélorussie – Navi – Historiya majho zhitsiya  – Deuxième demi-finale

…et la Biélorussie aussi ! Vous l’avez compris à force : HMZ me gonfle. Trois minutes de folklore amendé aux canons du Concours, interprété par deux chanteurs de mariage, ce sont pour moi trois minutes de perdue. Nos amis Navi sont joyeux et enthousiastes. Vous les voyez emporter le public amstellodamois dans leur univers. Leur harmonie fait donc mouche. Bref, inutile d’en ajouter plus : ceux qui aimeront, voteront ; les autres iront aux toilettes. Quant à moi, j’aimerais qu’une fois, une seule fois, rien qu’une toute petite fois, la Biélorussie envoie au Concours une chanson contemporaine.

Bulgarie – Kristian Kostov – Beautiful Mess – Deuxième demi-finale

Encore un autre qui a peu de souci à se faire quant à sa qualification… Kristian atteint à nouveau la perfection, avec une aisance, une facilité déconcertantes. À titre personnel, je le verrais bien remporter la deuxième demi-finale et gravir le podium de la finale. Comme l’Azerbaïdjan, la Bulgarie met dans le mille. Il n’y a pas grand chose non plus à ajouter. Que voulez-vous ? Quand c’est réussi à tous points de vue…

Chypre – Hovig – Gravity – Première demi-finale

Le positif : Hovig fait taire les mauvaises langues, en délivrant une prestation vocale sans faille. Il a du souffle, il tient la note, il insuffle la vie nécessaire à son morceau. On le sent à l’aise et à sa place sur scène. Il retient l’attention et communique avec le public. En trois minutes réussies, il balaye mes doutes et mes réserves. Une bonne présentation visuelle l’aidera à marquer les esprits. Gravity est, de son côté, une bonne production, bien ficelée et dont l’ouverture retient l’attention.

Le négatif : Certes, une fois arrivé au refrain, le masque tombe également : nous avons affaire à une suédoiserie écrite spécifiquement pour le Concours et qui verse dans la facilité. L’authenticité et la spontanéité font défaut à Gravity. Mais ce n’ont jamais été les qualités profondes des compositions de Thomas G:son. Par ailleurs, il y a peu, voire rien à reprocher à Hovig. De toute façon, hein, avec la Grèce et l’Arménie en renfort télévote…

Conclusion : Vous l’avez qualifié et il m’apparaît soudain que Hovig est un sérieux candidat à la finale. Je l’ai sous-estimé, je le reconnais. Mais alors ? Qui va être éliminé dans cette première demi-finale de la mort ? Il en faut huit, pourtant. Je sens que je vais encore avoir besoin d’une boîte de Xanax pour survivre à cette soirée. L’angoisse m’étreint soudain : et si Blanche restait comme une nouille sur la scène et était éliminée ? J’en mourrais, je crois…

Danemark – Anja Nissen – Where I Am – Deuxième demi-finale

Tiens, elle a changé de robe ? Aurait-elle envoyé son fétiche vestimentaire au pressing ? Trêve de plaisanteries. Anja éteint encore une fois les critiques, en livrant une impeccable prestation vocale. Je me réjouis qu’une si bonne chanteuse bénisse la scène de l’Eurovision. Je regrette que son morceau soit aussi conformiste et peu audacieux. Est-ce pour cela que vous l’avez éliminée de notre sondage personnel ? C’est mon cas : je trouve qu’il y a dans cette deuxième demi-finale, des chansons plus intéressantes et plus marquantes.

Espagne – Manel Navarro – Do It For Your Lover – Finale

Ces trois minutes espagnoles seront à coup sûr les plus longues de ma soirée du 13 mai. Je ne parviens pas à y trouver le moindre mérite et suis dans l’incapacité de vous rédiger le moindre commentaire positif. Afin que vous pensiez à autre chose et vous mesuriez l’abîme qui séparent Manel et DIFYL du restant de la production musicale espagnole actuelle, voici trois chansons qui cartonnent pour l’instant dans la péninsule ibérique :

Finlande – Norma John – Blackbird – Première demi-finale

Nouvelle prestation réussie pour notre duo finlandais. Le pont musical est fort applaudi, Leena chante à merveille, tout est pour un mieux dans le meilleur des mondes. J’espère à présent que la télévision finlandaise en tirera les conclusions qui s’imposent et à l’avenir, nous épargnera les mauvaises plaisanteries et les chansons bas de gamme.

France – Alma – Requiem – Finale

Je la regarderais pendant des heures… Alma est décidemment une candidate idéale et elle m’offrira trois des meilleures minutes de mon 13 mai. Le public amstellodamois reprend Requiem en choeur, preuve que les fans sont conquis. Deux ou trois petites respirations mal placées, compensées largement par le sourire, le charisme et l’entrain de la chanteuse. Quel que soit son résultat à Kiev (mais je vous préviens : moins que cinquième, je crise), Alma aura tout gagné de cette candidature à l’Eurovision. Je lui souhaite de marcher dans les pas d’Amir et de connaître le même succès que lui.

Géorgie – Tamara Gachechiladze – Keep The Faith – Première demi-finale

Je m’en rends compte seulement maintenant : Tako fait penser au « tacot » français et au « tacky » anglais. Il était judicieux d’en revenir à son prénom d’origine. Notre amie Tamara s’acquitte de sa mission musicale sans faillir : elle chante admirablement bien et tient la note sur les trois minutes qui lui sont dévolues. Mais si elle se qualifie, ce sera surtout par la grâce de l’Arménie et de l’Azerbaïdjan. KTF manque par trop d’originalité et d’audace pour s’imposer par ses mérites intrinsèques.

Hongrie – Joci Papai – Origo – Deuxième demi-finale

Le positif : Voilà au moins une chanson authentique, vraie, dépourvue de tout artifice. Que la culture rom soit mise à l’honneur me semble  une contribution intéressante à la diversité du Concours. Joci porte le morceau avec aisance et talent. Son chant fera écho auprès des communautés roms partout en Europe et des personnes sensibles à la question des origines. La violoniste et la danseuse sont des ajouts renforçant l’ensemble…

Le négatif : …au contraire de la cruche, qui déforce le sérieux de la présentation hongroise. Espérons que Joci abandonne l’idée. Reste le pont musical où le chanteur se lance dans un rap aggressif. Rap et Eurovision, vous le savez, n’ont jamais fait bon ménage. Quant à moi, cela me troue les tympans et me vrille les nerfs. Je me boucherai donc les oreilles le moment venu. Sinon, rien à redire de Joci en tant qu’interprète.

Conclusion : Vocalement, c’est contrasté. Visuellement, je pense que la présentation hongroise ne sera pas à couper le souffle. Les amateurs de musique ethnique et traditionnelle aimeront, les amateurs de rap et de danseuses aussi. Mais les autres ? Notez qu’à choisir entre Origo et le MHZ biélorusse, je préfère encore la première, pour sa production plus aboutie.

Irlande – Brendan Murray – Dying To Try – Deuxième demi-finale

Notre ami Bredan améliore sa prestation israélienne et délivre de meilleures notes aigues. L’ensemble rend fort bien, chanteur et chanson étant ainsi accordés à l’unisson. Je suis convaincu que notre Irlandais sera fin prêt, le 11 mai prochain, et qu’il nous gratifiera de trois impeccables minutes. Il mériterait de se qualifier, vous y croyez, moi aussi. Alors, amis français et suisses, vous savez ce qu’il vous reste à faire…

Israël – Imri Ziv – I Feel Alive – Deuxième demi-finale

Imri aussi tient la note et remplit son contrat eurovisionesque : nous divertir avec professionnalisme et légèreté. Il se qualifiera, je pense, et devrait finir à une bonne place en finale. Plus que dixième me semblerait incongru, car IFA manque d’âme et de profondeur. Or ce sont justement ces ingrédients qui font la différence.

Italie – Francesco Gabbani – Occidentali’s Karma – Finale

La preuve : Francesco et sa chanson débordent d’âme, d’esprit, de personnalité et d’originalité. Notre chanteur italien de l’année assure le spectacle, en donnant le meilleur de lui même, tant sur le plan vocal que scénique. En fait-il trop ? Un peu, oui. Mais justement, c’est ce qui me fait l’aimer, cette dose de folie et de laisser-aller, cette impression qu’avec lui, tout est permis, tout est possible. Vous aurez noté que Selma est conquise. Je le suis également. Et à moins d’une catastrophe de dernière minute en finale, je pense que l’Italie remportera cet Eurovision 2017.

Lituanie – Fusedmarc – Rain Of Revolution – Deuxième demi-finale

Eux aussi font l’unanimité, mais contre eux, hélas. Je me répète : ROR possède des qualités musicales indéniables. Elles sont cependant ruinées par cette prestation vocale et cette présentation visuelle maniérées et idiotes. La Lituanie devrait prendre la porte, au soir du 11 mai. Espérons que cela fasse réfléchir la LRT sur sa méthode de sélection. Par exemple : à quoi bon établir des règles, si c’est pour en changer la veille de la finale ?

Macédoine – Jana Burceska – Dance Alone – Deuxième demi-finale

Je vois à présent quels seront les deux piliers de la prestation de Jana à Kiev : le vocodeur et les choristes. En abusant de l’un et en laissant les autres chanter le refrain, elle maquillera habilement les carences de son chant. Je n’approuve pas, pas du tout même.  À quoi bon se lancer dans l’Eurovision, si l’on n’est pas assurée de porter une chanson seule durant trois minutes ? Je ne condamne pas encore notre candidate macédonienne, j’attends le 11 mai.

Malte – Claudia Faniello – Breathlessly – Deuxième demi-finale

Ça, ce n’est pas Claudia qui aurait besoin d’un vocodeur ! Notre chanteuse maltaise délivre une nouvelle prestation vocale parfaite. Classe et professionnalisme sont ses deux piliers. Et d’un point de vue artistique, Claudia mériterait mille fois la finale. Reste que sa chanson est un cran en-dessous en matière d’originalité et de modernité. C’est le problème sans fin de la sélection maltaise : les interprètes sont de qualité internationale, mais les auteurs-compositeurs n’ont pas le niveau. La télévision maltaise devrait permettre à des étrangers de s’en mêler.

Moldavie – SunStroke Project – Hey Mamma – Première demi-finale

À ce propos, la Moldavie aussi. Ses artistes nationaux mériteraient l’aide d’une équipe internationale pour relever le niveau qualitatif d’O Melodi Pentru Europa. HM était cette année le meilleur choix possible, selon moi. Notre trio moldave s’acquitte une nouvelle fois de leur mission et nous font sourire durant trois minutes. C’est léger comme une bulle de savon, je doute que cela survive à sa demi-finale.

Monténégro – Slavko Kalezic – Space – Première demi-finale

L’on ne s’ennuie pas une seule seconde avec Slavko. Le chanteur est un barnum à lui seul. Il nous offre une nouvelle prestation vocale sans reproche. Il vit sa chanson et nous communique son énergie. Qu’il monte ainsi sur la scène de Kiev et il deviendra une icône du Concours. Sa tresse entrera dans la légende… pour les mauvaises raisons ! Je suis toujours convaincu qu’elle produira une mauvaise impression sur le téléspectateur lambda et qu’elle le distraiera de Space, morceau honorable par ailleurs.

Norvège – Jowst – Grab The Moment – Deuxième demi-finale

Jowst entame sa chanson d’une voix plus claire et plus affirmée, avec une prononciation plus marquée. Cela fonctionne mieux et devrait retenir cette anguille glissante qu’est l’attention du téléspectateur lambda. Vous qualifieriez GTM, je vous suis. Car cette chanson est orginale, à mille lieux des poncifs musicaux et est portée avec coeur par un chanteur intègre et talentueux.

Pays-Bas – OG3NE – Lights And Shadows – Deuxième demi-finale

Le positif : Nos trois soeurs ont prouvé par le passé et nous prouvent ici que le secret de leur réussite réside dans l’harmonie de leurs trois voix unies. L’alchimie entre elles fonctionne et emporte le public. Lisa (la blonde), Amy (la rousse) et Shelley (la brune) nous emmènent dans un univers mélodieux et nous offrent une prestation vocale irréprochable. Elles marqueront les esprits en mai, en suivant la piste de Douwe Bob et en recréant une atmosphère de concert. LAS est une nouvelle fois une chanson faite sur-mesure pour ses interprètes. Elle les sert à merveille dans leur objectif.

Le négatif : Rien de bien nouveau sous le soleil, que ce soit pour le groupe, le Concours et les Pays-Bas. LAS reste dans la lignée des productions antérieures d’OG3NE et des dernières contributions néerlandaises. Jusqu’ici, cela a fonctionné pour les unes, comme pour les autres. Vous n’y croyez pas pour cette fois. Quant à moi, je doute. LAS ne va pas renverser les ménagères macédoniennes et les retraités israéliens. Les jurés devraient être plus sensibles, mais cela sera-t-il suffisant ?

Conclusion : Me voilà bien en peine de prédire le sort des Pays-Bas dans cette deuxième demi-finale. Je trouve LAS plus originale que WIA et ROA, mais nettement moins que BM et DTT. À voir donc, avec la présentation visuelle. Quoi qu’il en soit, OG3NE est un groupe talentueux qui présentera aux lambda le meilleur visage du Concours.

Pologne – Kasia Mos – Flashlight – Première demi-finale

Kasia a deux constantes : la perfection de ses interprétations et le port de jupes transparentes. Quelque chose me dit qu’elle persévèrera sur la scène du CEI. Tant mieux pour elle. Grâce à son incroyable voix, elle fera honneur à la Pologne et au Concours. Sa qualification dépendra des goûts et des couleurs de chacun, de l’attraction universelle de sa chanson… Néanmoins Kasia devra marcher sur quelques cadavres pour atteindre la finale. Mais lesquels ? J’imagine déjà le tableau si elle l’emporte sur le Portugal ou la Grèce…

République Tchèque – Martina Barta – My Turn – Première demi-finale

Martina aura participé à tous les concerts intermédiaires. Elle mériterait d’être récompensée pour cet investissement. Par contre, carton rouge pour cet horrible pantalon transparent. Côté prestation, notre chanteuse tchèque demeure épatante, une leçon de professionnalisme. Hélas, MT est un morceau trop peu marquant que pour s’imposer dans cette première demi-finale de la mort de ouf où à peu près tout le monde mériterait de se qualifier.

Roumanie – Ilinca & Alex Florea – Yodel It! – Deuxième demi-finale

Je vous préviens : si ces deux-là terminent devant Francesco et Alma, j’envahis la Roumanie et j’occupe Bucarest ! Rien de personnel : Alex et Ilinca sont des jeunes gens charmants, de très bons chanteurs et des participants motivés et investis. Mais c’est leur p***** de b***** de chanson qui me troue le c**…

Royaume-Uni – Lucie Jones – Never Give Up On You – Finale

Simplicité, efficacité. Voilà mon résumé personnel de cette proposition britannique. Lucie nous offre une autre interprétation parfaite de NGUOY. Professionnalisme, expérience, assurance, la chanteuse impressionnera favorablement les jurés, à mon avis. Les ménagères romantiques et les retraités nostalgiques devraient suivre. Lucie se classera à mon sens, vers la quinzième place, à mi-chemin entre Francesco et Manel.

Saint-Marin – Valentina Monetta & Jimmie Wilson – Spirit Of The Night – Deuxième demi-finale

Autre duo, même constat et désolé, ZIPO : la chanson (me) pose problème. Donnez Dance Alone à Jimmie et Valentina et je suis convaincu qu’ils se qualifieraient haut la main, tant ils sont talentueux et charismatiques. Mais SOTN est LA chanson du passé et du passif. Je suis d’accord, cher ZIPO : c’est bien chanté, sans fausse note, gai et entraînant. À titre personnel, je ne trouve cela ni détestable, ni risible. Je n’y suis pas allergique, comme je le suis à Yodel It! Simplement, je trouve cette chanson ringarde. Ce n’est que mon petit avis subjectif et je respecte ta préférence pour cette proposition saint-marinaise. Tu as raison : il y aura des nostalgiques pour voter. Mais je doute, toujours à titre personnel, qu’ils soient suffisamment nombreux que pour une qualification. Par ailleurs, je pense que les jurés ne suivront pas. Verdict le 11 mai et si je me suis trompé, j’aurais la grâce de le reconnaître.

Serbie – Tijana Bogicevic – In Too Deep – Deuxième demi-finale

Tijana semble mieux dans le jus qu’à Londres. Elle délivre une prestation vocale impeccable. Je la trouve plus à l’aise dans les notes hautes que dans les basses. Anecdotique, de toute façon. ITD est une bonne chanson d’ouverture, sans plus. Il lui manque un facteur X. La Serbie fera bonne figure, sans plus également.

Slovénie – Omar Naber – On My Way – Première demi-finale

Tous les concurrents de cette première demi-finale méritent-ils donc leur qualification ? À peu près tous, oui. Et dans cet à peu près, j’incluerais Omar. Non, non, rien de personnel. Notre ami slovène est un très bon chanteur, qui a foi en son morceau et confiance en lui. Mais encore une fois, la chanson (me) pose problème. Elle est datée, passée et compassée. Plus grave encore : elle a déjà été entendue mille et mille fois à l’Eurovision. Ce 9 mai, il y a mieux, plus audacieux, plus original, plus novateur, plus méritant. Rendez-vous une autre année, pour la Slovénie et pour Omar, avec trois minutes de XXIe siècle, s’il-vous-plaît.

Suède – Robin Bengtsson – I Can’t Go On – Première demi-finale

La demi-finale ne devrait être qu’une formalité administrative pour Robin. Sa chanson est imparable, ses tapis roulants étonneront le téléspectateur lambda et le jeu des caméras fera le reste visuellement. Robin, quant à lui, sera à la hauteur des attentes vocales et esthétiques, comme il le prouve ici, à Amsterdam. Rendez-vous donc le 13 mai pour la Suède.

Suisse – Timebelle – Apollo – Deuxième demi-finale

Le destin eurovisionesque de la Suisse repose, cette année, entièrement sur les épaules de Miruna. C’est elle qui attire la lumière et retiendra l’attention des lambda. Rien d’étonnant : elle est belle, charismatique, talentueuse et suffisamment audacieuse et culottée que pour s’imposer en mode Eurovision. Apollo demeure un morceau tout de même superficiel, que l’on sent écrit pour le Concours et uniquement pour le Concours. Mais à nouveau, au point où en est la Suisse, tout est bon pourvu qu’il y ait qualification. Et je pense que Miruna atteindra ce Saint-Graal.

Ukraine – O.Torvald – Time – Finale

O.Torvald convainc une nouvelle fois, durant les trois minutes qui lui sont imparties. Le groupe est taillé pour la scène, pour le spectacle, pour le rock. Les amateurs (et il y en aura le 13 mai) seront comblés. Les autres baisseront le volume et lanceront la discussion sur la situation géopolitique ukrainienne. Je ferai partie de ceux-là. Si vous appartenez au premier groupe, appréciez et votez. (Oui, là, je commence à fatiguer du commentaire.)

Conclusion

Sur ce, je vous laisse en compagnie de Selma et vous fixe rendez-vous pour le compte rendu de l’Eurovision PreParty de Madrid. Dans l’attente, passez une excellente semaine et surtout, répondez à notre petit sondage, ci-dessous.

Sondage

Selon vous, qui a accompli la meilleure prestation à cet Eurovision In Concert à Amsterdam ?

View Results

Loading ... Loading ...

 

(15 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Dur dur de voter, du coup j’ai choisis celui qui a transmis le plus d’émotion, et pour moi c’est clairement Og3ne.
    C’est parfait, et j’en attendais pas moins aucune fausse note, espérons une belle mise en scène !
    Au fil des prestation Alma gagne en confiance et je suis de plus en plus conquis ! Que de travaille depuis le Live aux sélection de Kiev!
    J’ai l’impression d’être le seul à aimer la chanson de l’Albanie et j’espère la voir dans cette tenue sexy avec des voiles à la Anguun face aux ventilateur pendant l’envollé lyrique lors de sa demi!
    je suis toujours aussi fan de la Tchequie et croise les doigts pour une qualification histoire de faire taire les mauvaises langues qui ne jurent que par la superficialité.
    Pas vraiment de casserole cette année à part la macédoine mais à voir le jour J.

    1. on est deux pour l Albanie !!! il y a eu des rires quand on a découvert sa tenue mais elle a ensuite happé la salle par ses vocalises…

      les organisateurs du concert ont determiné un ordre de passage pas innocent : alternance de chansons lentes et rapides et tous les outsiders au début : on a commencé par l Irlande puis on a eu la Georgie si je me souviens bien…

      les favoris et locaux ont cloturé les festivités : Italie Serbie et Pays Bas…

      je plussoie Pauly pour son diagnostic : la très grande majorité des présents sont de très bons interprètes qui sont déjá au point et l ont montré..

      ca n en met que plus en avant les difficultés ponctuelles ou définitives rencontrées par certaines autres interpretes qu aiment beaucoup les fans (Macedoine et à un degré moindre Belgique)

      Mais rien n est perdu et il reste presque un mois pour ameliorer tout cas et comme dit le proverbe « c est à la fin du marché qu on compte les bouses  » !

      1. J’aime bien aussi l’Albanie mais pas sa tenue du tout!

  2. Coucou Pauly,

    – Déjà merci infiniment pour tous ces résumés complets de ces prestations vocales et scéniques. Ensuite, je me permets d’intervenir car c’est trop d’honneur d’avoir cité mes commentaires sur St Marin : je suis d’accord avec toi, Dance alone interprété par Valentina et Jimmie, qualifié d’office pour la finale ! Mais ils n’ont pas eu la chance d’avoir cette chanson et la leur, si on prend une balance ( et tu le reconnais toi-même ) , on met le positif d’un côté et le négatif de l’autre, et finalement que constate-t-on ? a part le côté ringard, tout penche du côté positif ! Et si on considère que parfois, les membres du jury sont un peu ringards eux-mêmes, St Marin a toutes les chances de se qualifier pour la finale !

    – Plus concrètement, j’aime bien chaque année aller à contre-courant de l’avis général pour quelques chansons et j’aime bien faire des paris même si je sais que par définition, j’ai peu de chance de les gagner. Cette année, j’ai pris le pari suivant et je m’y tiens : ST MARIN qualifié en Finale et la BELGIQUE non qualifiée et dans les bas fonds de sa demi-finale.

    ( NB : si je gagne ce pari, j’aurai droit à une récompense ? Je rigole )

    1. J’espère que la Belgique fera une superbe mise en scène car j’ai vraiment du mal à imaginer qu’elle puisse finir dans les premiers.

  3. Savourons cette belle photo ou l’on peut voir Artsvik et dihaj l’une à coté de l’autre. ça ne se reproduira sans doute pas souvent….

    1. Je mettais fait la même réflexion! J’ai oublié de l’ajouter à mon commentaire !
      Pas mal de gens l’ont relevé aussi sur les réseaux sociaux!

  4. Perso , j’ai un peu peur que le look de l’Azerbaïdjan effraie un peu les téléspectateurs.

  5. Je suis souvent d’accord avec toi Pauly W. sur tes commentaires avec un bémol sur l’Azerbaïdjan au delà des pbs techniques a priori j’ai trouvé la chanteuse peu charismatique et assez transparente je m’attendais à une personnalité plus forte à voir à Kiev car la chanson est vraiment bien. Agréablement surpris par Hovig, la Hongrie j’adore mais en effet tapoter sur une cruche c juste pas possible 🙂 Alma super Francesco était là pour m’amuser à Kiev ça sera plus sobre dans la gestuelle 😉 mention spéciale à Brendan que j’adore et il est tellement mignon en plus bref je craque et il pourrait être dans mon top 3 (il est 4eme aujourd’hui) autant dire que s’il ne se qualifie pas pour la finale je serai triste !!! Merci encore de ton travail

  6. J’attendais ce compte rendu avec beaucoup d’impatience parce que j’adore cet Eurovision in concert, parce que l’endroit est très beau, parce que je trouve qu’il fait toujours beau temps ce samedi-là 🙂 J’adore ce moment comme celui de la carpette raide. J’ai anticipé un peu, vu quelques vidéos, notamment celle de présentation postée ici où j’ai les boyaux qui se sont retournés en voyant une tête que je connais parmi les interviewers, enfin je devrais dire une tête que j’ai connu, c’est pour ça que ça m’a remué 😉

    Lindita, sa prestation m’ennuie, je trouve que c’est long mais c’est logique 😉 Son maillot d’ bain de chez Tati fabriqué en Chine c’est une horreur. Elle n’a pas l’air de dépasser le mètre soixante mais elle est bien roulée mais ce n’est pas une raison pour se présenter presque cul nul, on est dans le vulgaire, c’est pathétique. Tu vois Pauly, moi j’aimerais me rincer les zoeilles devant les fesses de Slavko 🙂

    J’aime Levina et j’aime « Perfect life », c’est comme ça. Je sais qu’il faut un dernier mais j’espère que ce ne sera pas elle. Je ne crierai pas à l’injustice mais même si c’est très loin d’avoir un potentiel gagnant, à mes oreilles elle ne mérite pas la dernière place. Bon de toute façon je suis comme à l’école des fans, je veux que tout l’monde gagne 🙂

    J’adore Artsvik, j’ai aimé tout d’suite, j’ai été subjuguée tout d’suite. Elle m’épate. La structure de sa chanson est déroutante mais pourtant je lui trouve un potentiel gagnant. Ne me demandez pas pourquoi, c’est une histoire de nez. Si son tableau à Kiev ressemble au clip ça va être un pur moment de bonheur. J’espère qu’elle ne sera pas attaquée pour plagiat à cause de sa robe Melodifestivalen 🙂 J’aime cette chanteuse et sa chanson !

    La chanson de Nathan, c’est aussi léger que celle de Levina mais j’aime bien aussi. C’est du soleil sa mélodie.

    « Skeletons » est une tuerie et j’admire son interprète. D’abord j’adore son costume Claude François et ses tatanes. Et puis je la trouve hyper pro ! Vous avez vu la manière dont elle communique avec la technique pour prévenir qu’elle a des soucis ? On dirait que ses gestes font partie de la chorégraphie. Ça doit pas être le genre à faire des caprices pour un éclairage qui fait couler son mascara. Et puis cette voix !!!!!! Je suis persuadée qu’il y a pas besoin de chanter cul nul pour attirer les votes 😉 Pour moi « Skeletons » peut être gagnant !

    La Biélorussie j’ai zappé au départ et quelques écoutes n’ont rien changé en positif. « Des chanteurs de mariage »… mdr…. Aaaahhh les mariages, quelle horreur, le mariage tout court aussi d’ailleurs…. lol ! Ils chantent bien, elle est gaie leur chanson, je ne voterai pas mais j’aurai d’autres chansons pour les pipis. Dommage qu’ils ne puissent pas se présenter avec « Calm after the storm » même s’ils sont moins glamour que le duo hollandais.

    Kristian est mon bébé préféré. Sa chanson est superbe. Sur le moment j’ai eu une pointe de déception parce que j’ai adoré la chanson de Poli l’année dernière mais il ne m’aura pas fallu une quantité d’écoutes pour apprécier « Beautiful mess ». Je trouve qu’il y a un contraste entre l’âge de Kristian et l’interprétation. Pour moi c’est une chanson qui peut gagner.

    Hovig est mon 3ème chouchou après Francesco et Salvador. J’aime beaucoup son vibrato que je n’entendais pas en version studio. Je n’ai pas une voix d’homme mais j’ai l’impression que « Gravity » ne doit pas être simple à chanter. Je suis très fière d’Hovig, très très fière. Je n’ai pas eu la patience d’attendre le compte rendu ; dimanche matin, à peine réveillée, j’ai cherché une vidéo de la prestation à Amsterdam de mon 3ème chouchou 🙂 C’est beaucoup une boîte de Xanax Pauly, tu devrais préférer les huiles essentielles 😉

    Anja j’peux pas ! Qu’elle aille faire un tour chez Tati avec Lindita !

    Elle ne me dérange pas la chanson de Manel. C’est vrai que c’est hyper fadouille. Pour moi c’est quand même agréable à écouter. L’interprétation n’est pas du tout mauvaise. C’est tout d’même du soleil… Ok c’est du soleil normand je l’admets 😉

    « Blackbird » c’est THE chanson majestueuse de ce cru. Je trouve cependant que le pianiste qui gesticule comme un ver c’est too much. Je crois qu’il faudra un visuel marquant parce que même si la chanson et l’interprétation sont sublimes, faire dans le sobre ne suffira pas…. Ce n’est que mon point d’vue.

    Géorgie, je passe, c’est super bien chanté mais j’aime pas, ça m’horripile les hurlantes !

    J’aurais su apprécier pleinement « Origo » s’il n’y avait pas eu la partie rap. Est-ce que le rap a quelque chose à voir culturellement avec les roms ? Suite à la victoire ukrainienne j’espère qu’on n’est pas tombé dans un plan « je défends l’oppressé » sinon voilà la chanson victorieuse de 2017. C’est une bonne chanson mais j’n’ai pas envie de la voir gagnante.

    J’ai du mal avec la voix de Brendan. Mais j’attends de voir Kiev, je ne le condamne pas.

    Je trouve qu’Imri chante super bien, j’aime beaucoup sa voix mais v’là la chanson qu’on lui demande de chanter 🙁 J’adore ses pompes vertes. J’adore les chaussures vertes, je trouve que c’est rare, peu importe le type de vert…. Rhhhaaa c’est une révélation ses chaussures, suffit juste d’un détail aussi insignifiant pour me donner envie de voter…. Nan j’déconne 🙂 Je soutiens l’Italie 😉

    D’ailleurs à propos de l’Italie…. Francesco le trublion…. 🙂 A Amsterdam, je trouve qu’on sent qu’il sait qu’il est favori, il est euphorique !!!!
    A la première écoute de sa chanson ça a été « Wooowww ». Ça m’a ravit parce que je trouve ça triste de ne pas avoir de coup d’cœur, on attend un an, une si longue année alors ne pas avoir de coup d’cœur lorsque l’Eurovision arrive enfin c’est quasi dramatique ! J’ai aimé tout. Et puis ses yeux parlent tellement. A San Remo, son regard est si expressif, il me fait penser à Fernandel quand il interprétait « Félicie ». Il faut que Francesco envisage la comédie. Il a tout pour gagner et j’adorerais qu’il gagne mais…….. je ne m’emballe pas sinon la chute sera super douloureuse !

    Tu chantes « Rain of revolution » donc tu chantes en imper. Pour moi c’est au-delà de la limite de la frontière du réel de la 4ème dimension.

    Comme toi Pauly, je vais attendre Kiev pour me faire un dernier avis sur la prestation macédonienne. Jana a une chanson qui a du potentiel, faudra savoir la porter sans abuser des artifices.

    Elle est boudée la chanson maltaise ! Moi je l’aime bien ! Elle me touche. Elle est en bas de mes préférences mais elle est de mes préférences 😉

    Je suis hyper friande de la touche délire à l’Eurovision mais la musique de SunStroke sonne tellement discount… ce n’est pas à la hauteur de mes attentes en matière de délire, de légèreté !

    J’aime bien « Space » ! Non vraiment j’aime beaucoup faut que vous m’croivez… oui je sais c’est plus épidermique que musical mon intérêt pour Slavko…. Non j’vous assure j’aime beaucoup cette chanson…. 🙂

    Je m’arrête là, je suis bavarde et c’est très difficile de rester des plombes devant l’ordi sans tabac : j’en suis à un mois de sevrage 😉 En plus j’ai l’impression de m’exprimer comme un pied, de ne pas être clair.
    J’écrirai plus tard mes ressentis sur la deuxième moitié des artistes à Amsterdam !

    1. Tiens bon moi 21e jour sans cigarette aussi 🙂

      1. C’est génial KaYan 🙂 Bravo ! Tiens bon toi aussi ! Chaque jour est une victoire 🙂

  7. La grande majorité des artistes qui étaient présents à Amsterdam sont de bon niveau et assurent au niveau de l’interprétation, J’ai bien sûr mes préférés que j’attends de découvrir sur la grande scène à Kiev mais dans ce lot, il y a une artiste qui à mon avis ne tient pas la route, c’est la chanteuse de la Macédoine, elle a pourtant une très bonne chanson et c’est certainement ce qui va la sauver.

    Je déteste au plus au point les contributions de la Roumanie de la Lituanie de Malte et celle de l’Espagne.

    Dommage que la Belgique se soit désistée au dernier moment, car j’aime beaucoup la chanson de Blanche, mais j’ai très peur pour elle, je pense qu’elle risque de décevoir ses nombreux fans si elle n’arrive toujours à porter dignement son titre à Kiev

    J’apprécie de plus en plus la Pologne et la Finlande ainsi que l’Irlande et l’Arménie, Chypre me fait beaucoup trop penser à un mauvais pastiche de Human de Rag’n’Bone Man et je trouve vraiment rien d’extraordinaire à la chanson suédoise et à la Serbie le squelette de l’Azerbadjan ne m’impressionne pas plus que ça même si je trouve ce titre très moderne, c’est vraiment pas le coup de coeur Israel, ça bouge bien, c’est sympa mais ce un peu trop  » Eurodance  » et c’est du déjà entendu des milliers de fois.

    J’ai du mal avec la chanson albanaise mais je commence quand même à l’apprécier, elle pourrait bien surprendre.
    J’avais eu un petit coup de coeur pour l’Autriche mais à force, je trouve que la chanson de Nathan manque vraiment de relief, c’est un peu trop standard et banal.

    Le conte de fée de Walt Disney slovène ne prend pas la mayonnaise pour moi, c’est beaucoup trop ringard et sirupeux tout comme la chanson géorgienne qui me lasse très vite même si j’admets qu’elle chante divinement bien. Pour la Hongrie, j’apprécie le côté ethnique et le fait qu’elle soit interprétée dans la langue nationale du pays, sauf que le passage Rap gâche tout  »

    Et je pourrai continuer comme ainsi avec toutes les autres chansons, il y en a passablement qui me laissent assez indifférent comme par exemple, l’Allemagne, la République Tchèque, les Pays-Bas. le Bélarus, le Danemark, San Marino et j’en oublie

    Pour terminer, mes préférées sont la Bulgarie, la France, la Suisse, l’Italie et le Monténegro. oui j’aime le personnage et sa chanson m’emballe bien au point que j’en ferai bien un joli paquet cadeau avec la tresse de Slavko . mdr

    Merci Pauly pour ton remarquable travail, tes analyses pertinentes et objectives, merci aussi pour ta franchise, ta transparence et ton profond respect même quand tu détestes ! Vive le Yodel roumain hein …..

    • Antoine97 on 13 avril 2017 at 10:24
    • Répondre

    Plutôt bien convaincu par les prestations dans l’ensemble 🙂 Je vois de plus en plus Kristian comme le gagnant! Dommage que ce soit une ballade parce que c’est toujours plus difficile pour ce type de chanson de l’emporter en général mais là c’est tout à fait possible.
    Mes prédictions à l’heure actuelle (attention je dis bien prédiction, ça ne relève pas de mes goûts perso):
    1) Bulgarie
    2) Italie
    3) J’hésite entre France et Azerbaïdjan.
    Je pense que la Belgique fera un top 10 sans trop de souci, un top 5 serait génial et un podium encore mieux (et surtout pas impossible mais on est pas non plus très populaire). Reste à voir ce que Blanche sera capable de sortir à Kiev mais j’ai confiance en elle et en la délégation belge! 🙂

  8. Allez 2ème partie, je vais tenter d’être un peu plus concise.

    J’aime bien la chanson norvégienne. Je la trouve très agréable à écouter mais il lui manque peut-être un p’tit quelque chose de punchy pour interpeller et donner envie de voter.
    Et quand je regarde ce chanteur avec son jean troué, son sweet à capuche, je me dis voilà des sapes que je portais quand j’étais ado et puis ces « Kill kill kill » vocodés ça me rappelle les « Tay tay tay take » de Mel and Kim 😉
    https://youtu.be/ykDsmAqExH8
    Je suis sûre qu’ils feront une excellente prestation ! Bonne chance à Jowst !

    Elles sont excellentes les frangines, c’est tellement hyper pro ! Mélodiquement parlant, j’ai préféré les chansons précédentes des Pays-Bas mais je serai soulagée si elles accèdent à la finale quand je sais qu’elles seront dans la fournée où se trouvent aussi Saint-Marin, la Lituanie, la Croatie.

    Bon la Pologne… merde…. merde et remerde parce que j’aime beaucoup cette chanson en version studio mais voilà une chanteuse qui devient un clone de Céline Dion et de Lara Fabian, on comprend bien qu’elle a un bras gauche… bref qui parce qu’elle en fait des tonnes, bousille toute la magie, l’univers de cette chanson !

    J’aime bien Martina, j’ai de la tendresse pour cette artiste, elle semble tellement humble, elle a l’air d’aimer rire mais je suis tellement déçue de cette chanson. Enfin, je l’aime bien sa chanson mais c’est tellement pas assez pour se démarquer. Sa voix méritait tellement mieux. Elle peut ennuyer cette chanson parce qu’elle est trop pauvre en arrangements. Vous voyez, on est beaucoup a être déroutés par la structure de la chanson arménienne (pas moi) mais je trouve qu’elle interpelle plus que la chanson tchèque. Ça me déçoit pour Martina. J’espère qu’au fond elle s’en fout. J’espère que le miracle existe, que les votants d’un soir n’iront pas faire pipi, qu’ils sauront se dire : « wooowww elle a du charisme cette nana, elle a une super voix, elle est hyper pro ».
    Je me relis : j’ai vachement répété « chanson » dans mon avis sur la Tchéquie, vous me pardonnerez, je n’ai pas trouvé de synonymes 😉

    La Roumanie 🙂 J’ai aimé tout d’suite ! Mais je crois que j’ai trop regardé Heidi étant petite 🙂 Ils assurent à Amsterdam. Moi ça m’épate ce yodel, je suis épatée comme je le serais devant quelqu’un qui jouerait parfaitement d’un instrument. Oui je sais ce n’est pas pour ça que ça doit remporter l’Eurovision. Bon admettons que ça gagne… Bah je me dirais que décidément c’est le reflet d’un gros besoin d’oublier la morosité ambiante 🙂 Alors bienvenue pour une victoire !

    La chanson anglaise m’ennuie. Que c’est long… J’vais quand même pas dire que c’est bien chanté, c’est hurlé. «Oh oh we won’t be run down, no we won’t stand down we’re freedom hearts, let you know oh you hear the same cry, we’re on the same side we’re freedom heart ♫ ♪ ♫»

    Je passe sur Saint-Marin parce que vraiment j’sais pas quoi dire !

    Merde j’peux pas lire la Serbie, vidéo bloquée.

    Omar ! Je me demande si « Stop » en 2017 n’aurait pas semblé moins vieillot que « On my way ». Je trouve qu’on joue dans la cour des grands avec cette voix-là et cette maîtrise mais je crains, comme beaucoup, qu’on le pénalise pour la chanson.

    J’m’étale pas sur Robin…. Euh bah non j’suis pas une chaudasse…:-) Non mais sans rire, je suis très loin de le trouver séduisant, chacun ses goûts hein ! J’en ai ras l’bol de sa chanson. A mes oreilles, au bout de trois écoutes j’ai saturé et le gars m’énerve. Je passe !

    On parle beaucoup de la Belgique, de l’Italie, de la France, de la Macédoine mais je pense et espère qu’on va être surpris avec ce que l’on n’attend pas pour l’heure, c’est-à-dire avec les Pays-Bas, le Portugal et la Suisse. J’adore « Apollo » et la fille est sublime et j’ai pas envie de me morfondre, crier à l’injustice comme avec Mélanie. Bordel…. La Suisse doit passer en finale sinon je deviendrai définitivement parano même si je ne suis pas suisse.

    « Time » j’ai aimé tout d’suite, j’aime toujours ! C’est le seul titre rock du cru 2017. Parmi mes zincontournables Eurovision je préfère le « Time » d’Izabo 😉 Un chanteur exaspérant mais une mélodie et des sonorités que j’avais adorées
    https://youtu.be/-uy4ggnLzKI

    Après avoir écouté chacun je peux désormais voter et je choisis Hovig parce que j’ai été bluffée, je craque pour cette performance et ce vibrato !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :