Eurovision Gala Concert Moscow 2016 : compte rendu et sondage

moscow-partyCe dimanche 3 avril avait lieu à l’Izvestia Hall de Moscou, la septième édition de l’Eurovision Gala Concert russe. Onze artistes sélectionnés pour Stockholm y ont interprété leur chanson. Nous les avons compilées pour vous (par ordre alphabétique) et y avons joint nos analyses personnelles.

Arménie – Iveta Mukuchyan – LoveWave – Première demi-finale

Positif : LoveWave est un morceau envoûtant, intriguant, captivant. C’est pour nous l’un des plus audacieux de cet Eurovision. Il explore de nouvelles pistes musicales, tout en demeurant mémorable. L’interprétation qu’en livre Iveta est parfaite, presque identique à la version studio. Cela crie au mémorable à chaque seconde. Iveta demeure au sommet durant ses trois minutes, tant vocalement que scéniquement.

Négatif : le téléspectateur moyen devrait être un peu dérouté, mais il a déjà, par le passé, embrassé sans crainte la nouveauté. À charge d’Iveta de répliquer sans faute sa prestation.

Conclusion : la qualification de l’Arménie nous semble certaine. C’est là du grand art et bien des pays devraient s’en inspirer (doigt vengeur éternellement pointé en direction de Saint-Marin)… Notre seul regret : ne pas pouvoir voter pour Iveta.

Azerbaïdjan – Samra – Miracle – Première demi-finale

Positif : Miracle est aussi une excellente chanson, bien dans l’air du temps, avec un soupçon de nineties, qui en fait son charme. C’est enlevé, c’est mémorable, c’est très bien. Samra en offre une excellente interprétation. La chanteuse a du coffre et de la ressource. L’Azerbaïdjan a décidément tout compris à l’Eurovision (pourquoi diable d’autres pays ont-ils tant de peine avec le concept ?).

Négatif : Samra doit encore polir quelques notes ici et là, rien d’impossible en un mois. Il faudra bien choisir son visuel et sa présentation (pitié, pas de danseurs souffrant de chorée de Huntington !) et la qualification sera une formalité administrative.

Conclusion : l’Eurovision est décidément un long fleuve tranquille pour l’Azerbaïdjan, preuve qu’avec de la volonté et des moyens, le Concours est à la portée de tous. Miracle gagnera-t-il cette édition 2016 ? À notre avis non, car il y a plus audacieux. Mais un excellent classement est à prévoir.

Biélorussie – Ivan – Help You Fly – Deuxième demi-finale

Positif : la prestation d’Ivan est à présent bien rodée, elle lui vient naturellement à l’esprit et aux lèvres. Vocalement, le chanteur ne faiblit pas. L’ensemble reste dans la lignée de l’Eurofest et de la Pre-Party de Riga.

Négatif : Help You Fly est un morceau du passé et du passif. Il aurait connu ses trois minutes de gloire à Istanbul en 2004 ou à Minsk en 2005. Aujourd’hui, il semble à côté de son temps.

Conclusion : nous ne varions pas d’opinion. La qualification d’Ivan nous semble improbable. L’Eurovision a changé (pour un mieux) : à la Biélorussie de changer (pour un mieux également).

Chypre – Minus One – Alter Ego – Première demi-finale

Positif : Minus One est un groupe de rock ayant pour lui l’expérience de la scène. Cela transparaît à merveille. La prestation vocale de François Micheletto est impeccable. L’ensemble exsude l’énergie et l’assurance. Alter Ego ajoute à la richesse musicale de cette édition 2016. La chanson est suffisamment rock et suffisamment pop que pour convaincre un large spectre de téléspectateurs.

Négatif : Objectivement, il n’y a rien à reprocher à cette prestation. Des goûts et des couleurs : le rock n’est pas notre tasse de thé, nous restons donc froids. Alter Ego demeure pour nous une suédoiserie dans son ADN : efficace et sans grande audace.

Conclusion : Minus One remplit parfaitement sa part du contrat. Nous penchons pour une qualification. Nous lèverons les yeux au ciel lorsqu’elle se produira, mais nous demeurerons bons joueurs. Nous souhaitons le meilleur à Chypre, nous nous repasserons Anna Vissi en boucle, pour compenser.

Espagne – Barei – Say Yay ! – Qualifiée automatique en finale

Positif : Barei était très bien à Riga, elle est excellente à Moscou. Tout y est, y compris la possibilité d’un succès commercial à l’échelle internationale.

Négatif : décidément, nous séchons, ce qui est bon signe. Nous rajouterions juste un groupe de musiciens et des choristes derrière elle. Pas de danseurs, surtout : Barei n’a besoin d’aucun artifice pour briller.

Conclusion : nous avions quelques doutes lors de la finale nationale, Barei les a levés. Cela fait plaisir de voir les Big Five prendre les choses au sérieux et tirer la compétition vers le haut.

Israël – Hovi Star – Made Of Stars – Deuxième demi-finale

Positif : Hovi a été notre révélation de la Pre-Party de Riga. Il confirme à Moscou son talent, sa justesse et sa présence scénique. Ce garçon a l’étoffe d’un grand.

Négatif : toujours cette coupe de cheveux. Quelqu’un a-t-il l’adresse d’un bon coiffeur à Tel Aviv ?

Conclusion : nous en redemandons. Vivement la semaine prochaine et l’Eurovision In Concert ! Soyez assurés que le 12 mai, nous exploserons notre forfait mobile pour propulser Hovi en finale.

Macédoine – Kaliopi – Dona – Deuxième demi-finale

Positif : la diva est de retour ! Kaliopi nous refait le coup de 2012 et décoiffe le chaland par sa prestation en direct. Quelle voix, quelle puissance, quelle maîtrise, quelle présence, quel charisme ! Kaliopi est la reine de Macédoine, les apprentis chanteurs peuvent retourner se coucher.

Négatif : Dona n’est pas la chanson du siècle, même pas de l’année. C’est un morceau classique, voire convenu. Il permet à Kaliopi de déployer ses talents et de valoriser sa langue maternelle. Les amateurs de chanteuses à voix et de langues nationales seront comblés. Les autres resteront sur leur faim.

Conclusion : le plus terrible est que Kaliopi nous éblouit à chaque fois qu’elle ouvre la bouche. Nous pensons peu de bien de Dona, mais le 12 mai, nous voterons pour Kaliopi, juste pour Kaliopi car elle a une voix extraordinaire et qu’elle est pour nous un des monuments du Concours. Sa qualification nous semble assurée par ailleurs, pour les mêmes raisons qu’en 2012. Et si la Macédoine l’envoyait chaque année ?

Malte – Ira Losco – Walk On Water – Première demi-finale

Positif : Ira demeure égale à elle-même en termes de qualité vocale et scénique. Sa prestation est à la hauteur de sa réputation et de son expérience. L’on sent le chemin parcouru par l’artiste depuis 7th Wonder.

Négatif : qu’est-ce que cet accoutrement ? Cet horrible legging ajouré devrait être pendu, écartelé et brûlé en place publique. Quant à son créateur et à la styliste d’Ira, nous les condamnerions à des peines de prison fermes… Pour en revenir à Walk On Water, rien n’a changé dans notre esprit : cette chanson manque d’envergure.

Conclusion : nous donnerions cher pour écouter les neuf autres chansons proposées à Ira après le MESC. Nous sommes convaincus qu’il y avait mieux dans le lot que Walk On Water… Bref, une élimination en demi-finale ne nous surprendrait guère…

Moldavie – Lidia Isac – Falling Stars – Première demi-finale

Positif : Falling Stars était le meilleur choix possible pour la Moldavie. À nouveau, ce morceau s’offre une nostalgie nineties. Lidia le porte avec honneur et demeure consistance dans ses interprétations depuis la finale d’O Melodi Pentru Europa. C’est mieux que les fliquettes souples du périnée de l’année dernière…

Négatif : … mais c’est à peu près tout ! Falling Stars ne renversera personne dans son sofa et Lidia n’aura jamais l’étoffe d’une Kaliopi. Sa voix ne transcende pas la chanson et la chanson ne transcende pas la musique pop.

Conclusion : à notre avis, la Moldavie n’est pas armée pour survivre à la boucherie de cette première demi-finale. La charmante Lidia devrait rester sur le carreau, hélas pour elle. Si nous avions un conseil pour la télévision moldave : l’année prochaine, offrez-vous Kaliopi !

Russie – Sergueï Lazarev – You Are The Only One – Première demi-finale

Positif : Sergueï est là pour gagner et il le montre. Nous applaudissons des deux mains : l’Eurovision se porte mieux lorsqu’on le prend au sérieux. Le chanteur est déjà rôdé : la prestation vocale est impeccable, la chorégraphie est huilée, l’ensemble est parfait. Ces trois minutes devraient emmener la Russie tout en haut du classement.

Négatif : quo non ascendet ? Jusqu’où ne montera-t-il pas ? Telle est la question… À notre avis, Sergueï rencontrera deux obstacles sur sa route. Primo, sa chanson. You Are The Only One reprend des recettes et des ficelles si éprouvées qu’elle en est cousue de fil blanc, téléphonée, déjà vue, déjà entendue. Secundo, lui-même. Sergueï est une star colossale en Russie, cela se sait, cela se voit, il se comporte comme tel. Résultat : il sur-joue.

Conclusion : si Sergueï se comporte sur la scène de Stockholm comme Måns, avec simplicité et naturel et s’il se trouve un visuel original et marquant, la victoire sera à lui. Dans le cas contraire, il termina à la deuxième place, déjà un titre de gloire, notez bien…

Suisse – Rykka – The Last Of Our Kind – Deuxième demi-finale

Positif : Rykka est heureuse d’être là et de participer à l’Eurovision. Un point en sa faveur. Nous avons trouvé sa prestation meilleure qu’à Riga, preuve que le potentiel est là. Du travail, du travail et encore du travail. Ce n’est pas de nous, mais de Christer Björkman…

Négatif : certaines notes sont à polir. Nous y revenons : du travail, du travail sur soi, sur la voix, sur la prestation, sur le timbre. La qualification de la Suisse est entre les mains de Rykka : elle le peut si elle le veut.

Bilan

Ivan, Barei, Hovi, Ira et Rykka confirment tous leurs prestations de la veille à Riga. Cela fleure la rose pour Hovi, le chrysanthème pour Ivan. Iveta et Samra dormiront sur leurs deux oreilles jusqu’en mai : leur succès est assuré. Sergueï a du chemin personnel à parcourir pour décrocher cette victoire à laquelle il aspire. Lidia devrait rejoindre Ivan sous les couronnes mortuaires, Minus One devrait redonner des couleurs à la participation chypriote. Néanmoins, tout ce petit monde réuni a bien été éclipsé par Kaliopi. Un mot, un seul : la classe ! Au final, notre podium personnel : médaille d’or pour Kaliopi, d’argent pour Hovi et de bronze pour Iveta. Faites-nous part de votre opinion dans vos commentaires et dans ce petit sondage maison :

Selon vous, qui a accompli la meilleure prestation à l'Eurovision Gala Concert Moscow 2016 ?

View Results

Loading ... Loading ...

Moscow Concert

(12 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Le son est tellement mauvais que je ne préfère pas donner mon avis, il ne serait pas très objectif, les artistes sont dans un contexte similaire au toute première répétions qui se dérouleront à Stockholm sans la mise en scène qui leur sera appropriée.

    Je vais vraiment attendre mais en écoutant Rykka, j’avais l’impression d’entendre une vache helvétique beugler ! même la vache violette Milka semblait avoir plus de classe ! mdr, alors je vais m’arrêter là !

      • Manuphil on 6 avril 2016 at 14:11
      • Répondre

      Rykka défend mieux son titre qu’a Riga. Lorsqu’elle était a Riga elle donnait l’impression qu’elle ne croyait pas en ce qu’elle chantait. The Last of Ouw Kind est une chanson avec un message fort il est important qu’elle véhicule ce message. Et je trouve qu’elle loupe toujours son départ.

    1. J’adore sa chorégraphie style « J’ai des coliques ». On dirait que la belle Rykka mange de
      lames de rasoir avant de monter sur scène, c’est douloureux pour elle comme pour nous.

      Mon pauvre Nico j’ai comme une toute petite intuition que la Suisse ne gagnera
      pas l’Eurovision cette année

      1. Comment veux-tu qu’elle gagne ? c’est un gag, une plaisanterie, une utopie, c’est mission impossible, elle ne croit même pas à sa chanson, elle a juste une attitude de looseuse qui gesticule et hôche de la tête sur scène. Je le répète, elle fait du sous-régime, elle n’est pas convaincante. Je le dis franchement, elle ne mérite même pas la qualification en finale, tout au plus un billet d’avion pour un retour précipité low cost dans la soute à bagage..

        Je suis en rage quand je l’entend chanter si mal, Je ne pensais jamais pouvoir dire cela un jour, mais elle n’est vraiment pas digne de représenter nos couleurs, bon sang. C’est mon avis et cela n’engage que moi. Franchement, la mess est dite, d’avance, c’est l’élimination assurée, à moins d’un renversement de situation lors de la Df 2 .voir d’un miracle, je ne pense pas que je changerai d’opinion. Et je ne pense pas être le seul à avoir cet avis. Dans les statistiques des pronostics regroupés de tous les fans des sites dédiés à l’Eurovision ,de youtube et les bookmakers compris, elle ne figure qu’à la 34 ème place, même Mélanie qui est arrivée dernière l’année dernière était mieux notée dans les sondages. Alors ce sera une fois de plus sans la Suisse cette année et finalement tant mieux, cela laissera la place à un autre pays qui le mérite.

        1. Et pour ceux qui douteraient de mes propos, voici la preuve :

    • Antoine97 on 5 avril 2016 at 22:08
    • Répondre

    Je suis grandement satisfait par les prestations délivrées! Peut-être qu’il ne s’agira pas du meilleur eurovision en terme de qualité musicale et en terme de qualité vocale c’est au delà de mes attentes. Il y a plus de canards qui se perdent les années précédentes lors des pre-parties!
    Je ne donne pas de favori parce que j’ai du mal à juger sur ce genre de vidéo mais je peux dire 2 choses. La première c’est que à défaut d’avoir des bonnes chansons, la Macédoine et Israël passeront en finale grâce aux prestations vocales des chanteurs. La deuxième c’est que je ne désire pas voir la Russie gagner avec une telle mise en scène. Si je devais comparé avec la cuisine, je dirais que sa choré est digne d’un plat surgelé. C’est de faible qualité et ce n’est pas toujours bon… J’ai l’impression de revoir Alekseï (Russie 2011) avec sa choré cliché à tel point que j’en avais pitié (même un petit pas de danse avait été prévu à la fin de la chanson pfff…).

    En conclusion, je pense qu’il s’agira d’un eurovision avec de très belles voix!

      • Antoine97 on 6 avril 2016 at 00:21
      • Répondre

      Je viens de relire mon commentaire et je le trouve franchement mal écrit :’) Donc je reprends mes premières phrases:
      « Je suis grandement satisfait des prestations délivrées! Peut-être qu’il ne s’agira pas du meilleur eurovision en terme de qualité musicale MAIS c’est au delà de mes attentes en terme de qualité vocale. Il y AVAIT plus de canards qui se perdaient les années précédentes lors de pre-parties! »

  2. La victoire de Kaliopi ne tient qu’à un fil.

    Il ne me reste plus qu’à lui souhaiter que les coutures de son lifting ne pètent pas
    avec le changement de climat lié à son voyage en Suède.

    Mais même en mode charpet, c’est toujours dans les vieilles peaux qu’on
    fait les meilleurs soupes.

  3. Je ne pense pas que Kaliopi se qualifiera, malheureusement même avec tout son talent, et dieu sait qu’elle en a, Dona est une trop mauvaise chanson, trop banale, trop molle… C’est vraiment dommage pour elle et pour la Macédoine.
    Et par contre, une bonne fois pour toutes, on écrit « Sergey ».

    1. Sergey, Sergueï, Serguey, Sergeï, je finis par m’y perdre. Même Wikipédia s’emmêle les pinceaux : https://fr.wikipedia.org/wiki/Sergue%C3%AF_Lazarev.

      Du coup, à la maison, nous l’appelons « Youri ». Cela résout bien des problèmes…

      1. Certains écrivent aussi Sergay, je ne sais pas pourquoi.

  4. Avec quelques amis, fans de l’Eurovision, on a troué un nouveau surnom pour notre idole ! Rykkatastrophe …. mdr

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :