Eurovision 2020 : désignation des producteurs exécutifs

Alors que les différentes villes néerlandaises intéressées complètent leur dossier de candidature, les diffuseurs-hôtes ont désigné les responsables de la production de l’Eurovision 2020.

La NPO, l’AVROTROS et la NOS ont choisi une équipe de quatre personnes pour mener à bien l’organisation du prochain Concours (ci-dessus, de gauche à droite) : Jessica Stam, Sietse Bakker, Inge van de Weerd et Emilie Sickinghe. Sietse et Inge seront producteurs exécutifs. Jessica et Emilie seront productrices exécutives assistantes.

Sietse Bakker a une longue expérience de l’Eurovision. De 2006 à 2008, il a œuvré pour le site officiel eurovision.tv. De 2008 à 2010, il a été responsable des communications du Concours. De 2011 à 2016, il a été superviseur événementiel de l’Eurovision. En 2011 et 2012, il a été superviseur exécutif de l’Eurovision Junior et a contribué à l’organisation de ce dernier à Amsterdam. Il a déclaré vouloir concevoir une édition surprenante, mais aussi typiquement néerlandaise. Il placera la barre au plus haut, de sorte à rendre fiers tous ses compatriotes. Mais il demeure confiant : les Pays-Bas regorgent de talents et de créatifs.

Inge van de Weerd travaille depuis 1995 pour la NOS, où elle est à présent productrice exécutive en charge des grands événements nationaux. Elle couvre ainsi la Fête nationale, les élections législatives ou encore les festivités royales. L’Eurovision ne lui est pas une terre inconnue : de 2007 à 2009, elle a été cheffe de la délégation néerlandaise. Inge est tout aussi confiante : la télévision publique néerlandaise dispose d’une longue expérience en matière de diffusion en direct. Cet Eurovision 2020 demeure néanmoins un beau défi. Son objectif est de présenter aux téléspectateurs le meilleur des Pays-Bas.

Jessica Stam travaille comme consultante pour le département événementiel de la NOS. Elle collabore ainsi depuis plusieurs années avec Inge et a couvert à ses côtés, fêtes nationales, commémorations diverses et autres événements sportifs. Elle a également produit plusieurs événements musicaux.

Emilie Sickinghe travaille pour l’AVROTROS depuis 2006, comme productrice des programmes musicaux. Son nom et son visage vous seront peut-être familiers, car depuis 2010, elle est la cheffe de délégation néerlandaise. À ce titre, elle est souvent apparue aux côtés des candidats néerlandais, notamment Duncan Laurence.

Le premier objectif de nos quatre producteurs est à présent de choisir la ville et la salle-hôte du Concours 2020. Pour ceux d’entre vous qui auraient manqué les derniers épisodes, sachez que quatre villes candidates se sont déjà retirées de la course :

  • Amsterdam – aucune des salles amstellodamoises susceptible d’accueillir le Concours n’était disponible aux dates requises ;
  • Breda – la municipalité n’était pas en mesure d’assumer le coût financier de l’organisation. Elle soutiendra la candidature de Den Bosch ;
  • La Haye – la municipalité ne disposait pas d’une salle suffisamment grande et équipée pour accueillir le Concours. Elle soutiendra la candidature de Rotterdam ;
  • Leeuwarden – la municipalité ne disposait pas non plus d’une salle adéquate.

Restent à présent cinq villes encore en lice :

  • Arnhem – la municipalité a opté pour le Gelredome. Elle a reçu le soutien de Nimègue et de la région de Veluwe. Néanmoins, le club de football local devra être relogé durant la période requise ;
  • Den Bosch – la municipalité a opté pour le Brabanthallen. Elle a reçu le soutien de la province du Nord-Brabant et donc de la ville de Breda ;
  • Maastricht – la municipalité a opté pour le MECC. Elle a reçu le soutien de la province du Limbourg ;
  • Rotterdam – la municipalité a opté pour l’Ahoy. Elle a reçu le soutien de la province de Sud-Hollande, ainsi que des villes de La Haye et Dordrecht ;
  • Utrecht – la municipalité a opté pour le Jaarbeurs. Néanmoins, l’opposition a marqué ses doutes quant à sa capacité financière.

À suivre…

(4 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

    • Pauline HALIMI on 5 juillet 2019 at 12:57
    • Répondre

    C’est bien c’est une équipe jeune et dynamique. Est-ce que cela veut dire que CHRISTER BJORKMAN ne fait pas partie de l’equipe de production ?

  1. Je me suis dit  » chouette une majorité de femmes dans ce monde si masculin » et après j ai compris que c était le garçon le chef !

    Le choix de la ville hôtesse semble de plus en plus s’orienter vers Rotterdam. A moins d’une grosse surprise c’est vers le Ahoy que nous tournerons nos regards en Mai prochain..

  2. J’ai lu par ici que Rotterdam aurait aussi le soutien financier d’Amsterdam …

    Sinon ce week-end passé j’étais invité à une grande fête chez le meilleur ami d’un de mes frères (un français marié à une néerlandaise) et il y avait moult néerlandais (famille de), ils ont vraiment bcp parlé d’Eurovision, ils sont hyper contents et fiers, ça laisse songeur et rêveur 😉 .

  3. Je dis peut-être une bêtise, mais il me semble que Sietse Bakker est également le fondateur du site esctoday

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :