Eurovision 2017 : la télévision ukrainienne mise à l’amende par l’UER (Mise à jour : l’UA:PBC interjette appel)

Le Groupe de Référence a tranché : la télévision publique ukrainienne sera sanctionnée pour sa mauvaise gestion du Concours 2017. Cette sanction prendra la forme d’une amende à payer à l’Union Européenne de Radio-télévision. Son montant ne sera pas rendu public, mais il sera élevé.

Le Groupe de Référence met en avant deux raisons principales : les délais récurrents dans les préparatifs et l’absence de coopération avec l’Union pour résoudre le problème de la participation russe. Le Groupe estime par ailleurs que ces polémiques ont détourné l’attention du public et porté atteinte à la réputation du Concours.

Prenant acte de cette décision, le directeur général de la télévision publique ukrainienne, M. Zourab Alasania, a déclaré que l’amende pourrait être de maximum 200.000 euros. L’UA:PBC interjettera toutefois appel.

Quant à la télévision russe, elle écope d’une réprimande. Le Groupe de Référence a estimé qu’il n’était pas nécessaire, pour le moment, de la sanctionner.

 

(24 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Heu… non, c’était pas nécessairement la bonne solution de calmer le jeu. Ridicule…

  2. c ‘est plutot la faute a l uer

  3. Moi je sens que Ukraine ne fera pas partie de euro en 2018 et j’en mettrais presque ma main a coupe lol

  4. Esperons que nous n’irons pas vers un retrait de l’Ukraine…
    Ça serait une perte terrible pour le concours qui ne demerite aucun de ses top 10 contraierement à la Russie…

  5. je trouve normal la décision prise.

  6. Logique mais comme on ne connaîtra pas le montant . ça se trouve il ne sera pas important, c’est juste manière de marquer le coup pour faire croire à une sorte d’autorité supérieure.

    1. 200 000 € d’amende. C’est déjà pas mal xD

  7. Une amende de 4 eme catégorie c est 135 euros je crois!!!!!!!!Non mais du grand n importe quoi!!!!!!J éspére que l Ukraine sera exclu du concours pour une année au moins!!!!!!

    • EurovisioneurBZH on 29 juin 2017 at 15:23
    • Répondre

    Normal, rien de scandaleux !

    • Salvy Jamaladinova on 29 juin 2017 at 17:27
    • Répondre

    Je suis sûr que le montant de l’amende est ridicule, l’UER souhaite juste faire de l’affichage pour paraître « politiquement correct ».
    Et pourquoi n’annonce-t-elle pas également une amende pour la Russie, qui n’a jamais réellement eu l’intention de participer en 2017, n’ayant participé à aucune des réunions obligatoires qui se sont tenues à Kiev ?

  8. Honteux. Encore une fois, l’UER n’a pas fait son boulot vis-à-vis de la Russie, et se choisit un bouc émissaire pour faire oublier son incompétence… ou sa partialité. Elle n’a aucun droit de juger la politique intérieure d’un pays. Mais bien sûr, elle préfère se plier devant la Russie, bien plus riche en argent et spectateurs que l’Ukraine. Navrant 🙁

  9. Alors là, si la Russie s’en sort indemne, ce serait scandaleux ! Faut pas oublier qu’ils ont enfreint les règles 2017 à deux reprises : absence lors de la réunion des délégations, et non diffusion du Concours à la télévision. Sans compter le fait qu’ils ont tout fait pour ne pas participer. Ca mérite une belle prune quand même.

    1. D’où la chanson plus faible que la normale… :S

  10. La désicion de l’UER est ridicule voir hallucinante.
    Elle aurait plutôt du se sanctionner elle même pour sa gestion calamiteuse de la .
    Ou à minima co-sanctionner la Russie.

    • P'tite Hildly on 29 juin 2017 at 19:35
    • Répondre

    Du côté de Wiwibloogs, il se dit que la Russie ne sera pas sanctionnée car ses manquements découlent du refus de visa à Julia Samoylova.

    No comment…

  11. Quelle nullité ! Soit les deux écopent d’une amende soit aucun tout ça pour ménager la Russie et son gros audimat pfff des gros bouffons

  12. Là j’ai vraiment du mal à comprendre l’UER, une amende pour l’Ukraine et un avertissement pour la Russie, c’est pour moi du parti pris. Il est visible que quand on a de l’argent, on est intouchable !!! L’UER a choisi son camp, c’est avec les riches qu’elle s’entend le mieux.

    Et puis cette amende de l’Ukraine, elle me paraît trop énorme. Ne pas avoir respecté les délais… oui, mais les émissions ont été livrées à la date et à l’heure et ont été réussies. Et puis cette histoire de ne pas vouloir de la chanteuse russe, l’Ukraine n’a fait que respectée sa loi. Une loi que connaissait et la Russie, et l’UER. L’Ukraine avait déjà avertie Russie et UER presque un an avant d’organiser le Concours.

    L’UER a déjà fait des choses pas jolis jolis par le passé, mais là ça dépasse tout entendement. Pour moi cet organisme est corrompu. Honte à eux !

    1. Merci Eurovista on pense pareil!
      Pour moi c’est un scandale!
      Tout ce que tu dis dans ton message par rapport au ban de la Russie c’est ce que je me tue à répéter!

    2. Effectivement, ce n’est pas très juste de la part de l’UER, une décision arbitraire qui nous permet de nous poser beaucoup de questions, mais tu le dis très justement, le fric domine cette planète au point d’en perdre la raison !

  13. Après ça vient nous rappeler que l’Eurovision n’est pas un concours politiques, j’ai dû mal à le croire après cette décision totalement injuste.

    1. Y’a encore quelqu’un qui le pensait ? Pourtant, Nico avait été très clair il y a quelques semaines 😛

  14. Encore une fois, c’est la grosseur du porte-feuille qui parle… et l’UER nous montre à nouveau qu’elle pratique la fonction d' »un poids, deux mesures ».

    C’est irréaliste que l’Ukraine ne soit pas plus lourdement sanctionnée et que la Russie ne soit même pas touchée…

    Perso, j’aurais exclu les deux pays pour un an… histoire de les faire réfléchir et qu’ils arrêtent de nous faire chier à prendre le concours pour régler leurs comptes.

    • pascal on 2 juillet 2017 at 10:40
    • Répondre

    c’etait assez previsible que l’UER ménage la Russie …c’est scandaleux et on sait quels sont les interets derrière (faire en sorte qu’ils reviennent dès 2018 et que l’audience telé du concours reparte à la hausse)
    Faible avec les forts, et implacable avec les faibles, telle est l’UER et c’est pas joli joli !!

    L’Ukraine a plusieurs fois joué avec nos nerfs et ceux de l’UER
    Elle méritait un avertissement pour moi car l’image du concours a effectivement eté entachée mais au final le concours s’est bien déroulé

    Cette amende est peut etre aussi un avertissement pour les futurs organisateurs

    • Yoann B on 2 juillet 2017 at 11:00
    • Répondre

    Dans les faits, très concrètement, c’est uniquement l’Ukraine qui est fautive dans l’histoire! C’est le gouvernement ukrainien qui a mis son grain de sel pour refuser l’entrée sur le territoire d’une chanteuse. Juridiquement, la Russie n’a pas grand chose à se reprocher, alors je peut comprendre que l’Ukraine soit seule désignée responsable. La sanction est donc justifiée, selon moi!

    MAIS! Il y a un « Mais »! Moralement, la Russie est tout aussi responsable! En envoyant une artiste qu’ils savaient se voir refuser l’entrée au concours! En jouant cette provocation! L’UER ne peut pas en tenir compte cependant, puisque ca ne la concerne pas, vu qu’elle ne veut pas s’occuper des politiques entre chaque pays! Et ca, la Russie en était consciente dès le début! Et ce n’est vraiment pas fair play… Mais ce pays me semble prendre un peu trop au sérieux ses participations… Un peu comme une diva exige des M&M’s uniquement bleus dans sa loge…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :