Etoiles au Firmament (77) – Jimmy Makulis

Hello, chers amis de l’EAQ ! ! !

            C’est aujourd’hui au premier artiste grec ayant participé au Concours que je vais m’intéresser. Pourtant, lorsqu’il foule la scène de cette grande compétition internationale, son pays natal n’a pas encore intégré la grande famille de l’Eurovision. C’est par conséquent un autre pays qu’il représente. Cette nouvelle étoile dont je vais vous parler a toutefois la particularité d’avoir essayé d’être le candidat de quatre pays différents – ce qui en soit est un record.

ÉTOILE # 77 : Jimmy MAKULIS (1935-2007)

        Représentant l’Autriche au Concours 1961 à Cannes

        Titre interprété : Sehnsucht (traduction : Nostalgie)

        Classement : 15° ex-aequo sur 16 – 1 point

        Dimitrios Makoulis naît le 12 avril 1935 à Athènes mais grandit à Johannesburg et au Cap, en Afrique du Sud, où son père est diplomate. Alors qu’il n’a que quatorze ans, il remporte un Concours de chant qui le rend populaire dans son pays natal, et commence à chanter le soir dans les bars et les boîtes de nuit. Parallèlement, il travaille en tant que secrétaire à l’ambassade britannique à Athènes.

L’ambassade du Royaume-uni à Athènes

Résultat de recherche d'images pour "ambassade du royaume uni athènes"

Il finit par signer son premier contrat avec le label Philips et part s’installer à Munich en 1955. Sous le nom de Jimmy Makulis, il sort deux singles, Auf Cuba sind die Mädchen braun en 1956 et Gitarren klingen leise durch die Nacht en 1959. Ce sont deux grands succès, qui lui valent une telle notoriété qu’on ne le surnomme bientôt plus que le Sinatra de l’Orient. On le voit également chanter dans quelques films.

            En 1961, il est choisi pour représenter l’Autriche au Grand Prix Eurovision de la Chanson Européenne. Mais  Sehnsucht ne récolte qu’un seul point du Royaume-Uni et termine à la dernière place (ex-aequo avec la Belgique). La chanson ne sera d’ailleurs pas commercialisée.

            L’année suivante, il participe à la sélection nationale allemande avec deux titres. Keiner weiß wohin échoue en demi-finale et Ich habe im Leben nur dich se qualifie mais n’obtient aucun point – ce qui ne l’empêche pas de se classer pendant douze semaines dans les meilleures ventes de disques.

            Quatre ans plus tard, il quitte l’Europe pour Las Vegas, où il donne de nombreux spectacles au cours desquels il chante dans une dizaine de langues. Il ne revient en Grèce qu’au milieu des années 1980 et tente sa chance à la sélection chypriote pour l’Eurovision 1984 avec Triantafila tou mai. Mais encore une fois, il ne décroche que la dernière place. En 1990, son ultime tentative, enfin pour la Grèce, se solde également par un échec, puisque sa chanson Mia nichta san ki apopse finit cinquième sur six.

            Toutes ces contre-performances ne le freinent pourtant pas, et il sort au début des années 90 quelques disques en Allemagne, qui rencontrent un certain succès. Il signe même avec un nouveau label en 2005, mais décède dans un hôpital d’Athènes le 28 octobre 2007 auprès de son épouse berlinoise Monika, à la suite d’une opération de chirurgie cardiaque.

(11 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

    • Netty Vilar Braamcamp Sobral on 8 avril 2019 at 14:12
    • Répondre

    Le moins que l’on puisse dire c’est que les 1ères participations de l’Autriche ont été poussives musicalement ! Je me demande qui choisissait ces « chansons » ?! Malgré son parcours Eurovision catastrophique, Jimmy (très bien né, évidemment ça aide) a quand même eu une vraie carrière d’artiste !

    1. Pas sûr que sa carrière d’artiste ait été bien vue par sa famille. À l’époque, les élites ne voyaient pas d’un bon œil ce genre de choix.
      Pour ce qui est de la chanson, je préfère en effet celle de l’année précédente, Du hast mich so fasziniert de Harry Winter, notre Étoile # 53.

  1. – Apparemment, son style musical et sa voix n’étaient pas vraiment appréciés lors des sélections nationales, quelque soit le pays pour lequel il tentait sa chance, car il finissait toujours dans les dernières places…

    – Malgré tout, il a fait une carrière honorable et ses aventures  » eurovisionnesques  » n’ont pas entamé son envie de chanter.

    – Quant à sa chanson de 1961, elle n’est pas moche et il chante bien mais cette chanson était un peu fade par rapport aux autres concurrents. En tout cas, elle plait à ma maman cette chanson ! 😆

    1. Ah ça, c’est le prestige du costume ! Ma mère est pareille. Par exemple, elle adore Vice Vukov, candidat yougoslave en 1963 et 1965. Bon, moi aussi, j’avoue LOL

  2. C’est sans doute lui qui détient le record de l’artiste qui a participé le plus à différentes sélections nationales.
    Je trouve sa chanson à l’eurovision un peu soporifique par conséquent je ne suis pas étonnée de son mauvais classement.
    Comme tout carrière d’artistes, il a eu des hauts et des bas mais il a quand même réussi à chanter toute sa vie et à avoir quelques succès jusqu’à son décès.

    1. En effet, il a chanté plus de 20 ans aux États-Unis, c’est qu’il a dû avoir du succès et que cela l’a satisfait. Dommage que je n’ai pas trouvé de vidéo de cette époque.

  3. A chaque fois que je lis tes articles si intéressants, il me prend l’envie d’avoir une vision plus globale des choses en regardant la totalité des prestations de chaque année.

    J’ai souvent du mal à me prononcer sur le classement des années antérieures à 1998 car je ne connais pas assez bien les forces en présence. Sais tu si les concours « anciens » sont facilement à disposition ?

    1. Je suis ravi que ma rubrique te donne envie de découvrir les anciens concours dans leur intégralité. C’était un de mes objectifs quand je me suis lancé dans cette série d’articles.
      Tu peux voir les anciennes éditions sur YouTube, je pense. À titre personnel, j’ai acheté il y a quelques années l’ensemble des DVD sur internet.
      Enfin, je t’annonce que suite à un bon (?) mot que j’ai fait lors d’un précédent article et devant le souhait exprimé par mes fidèles lecteurs, je me suis engagé auprès de Pauly à rédiger l’ensemble des résumés de tous les concours depuis 1956… avec mon classement personnel. Je pense les publier à partir de juin. Chacun pourra ainsi écouter tous les titres candidats depuis l’origine et donner son propre classement.

      1. C’est parfait ! Rien de tel que de découvrir les prestations avec un avis éclairé…

    • phileurophage on 26 avril 2019 at 08:50
    • Répondre

    Une fois de plus, cher Francis, l’article est passionnant et une mine d’informations pour moi. J’ai ainsi complété mon dictionnaire personnel des candidats de l’Eurovision en ajoutant une info qui m’avait échappé : que Jimmy fut candidat aux sélections chypriotes en 1984. Comment cela m’avait échappé ? Je l’ignore. En tout cas, son titre en 1961 n’est pas dans mon top cette fois-ci : déjà, il était trop daté. En revanche, quelle belle carrière…

      • Francis A. on 26 avril 2019 at 17:40
      • Répondre

      Toujours ravi de voir que tu apprécies ma rubrique ! Comme tu peux le lire ci-dessus, j’en commencerai une autre dans quelques semaines, que je publierai en alternance avec Étoiles au firmament. J’espère qu’elle te plaira autant 😛

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :