Etoiles au Firmament (72) – Betty Curtis

Hello, chers amis de l’EAQ ! ! !

            Ayant déjà évoqué Steve Bender dans l’article # 27 consacré à Louis Hendrik Potgieter, je vais vous présenter aujourd’hui celle qui l’a suivi parmi les étoiles, cinq semaines plus tard. C’est la neuvième Italienne à nous avoir quittés, mais la 8° représentante du pays de Dante – et le 6° candidate de l’édition 1961 – à nous avoir privés de sa (magnifique) voix.

ÉTOILE # 72 : Betty CURTIS (1936-2006)

        Représentant l’Italie au Concours 1961 à Cannes

        Titre interprété : Al di là (traduction : Au-delà)

        Classement : 5° ex-aequo sur 16 – 12 points

        De son vrai nom Roberta Corti, Betty Curtis naît le 21 mars 1936 à Milan. Comme beaucoup de vedettes italiennes de l’époque, la jeune Lombarde participe régulièrement au Festival de San Remo. Lors de sa première tentative en 1959, elle présente trois titres : Nessuno, Un bacio sulla bocca et Una marcia in fa en duo avec Johnny Dorelli (les deux derniers également interprétés par Claudio Villa, notre Étoile # 12).

L’année suivante, elle est éliminée en demi-finale avec Amore senza sole et Non sei felice. Pas découragée pour autant par ces deux échecs successifs, Betty concourt à nouveau en 1961. Avec Al di là, elle bat Adriano Celentano et son mythique 24 mila baci (dont la version française, 24 000 baisers, sera interprétée par Dalida et Johnny Hallyday, entre autres).

Le 18 mars, l’Italie se classe 5° ex-aequo avec le Danemark (représenté par un chanteur d’origine italienne!) et récolte 12 points – 4 du Danemark et de la Belgique, et 1 de la France, des Pays-Bas, de la Yougoslavie et de Monaco. Le titre fait un triomphe en Europe et en Amérique, où il est interprété dans leurs langues respectives par des artistes aussi célèbres que Claudio Villa, Emilio Pericoli (qui défendra les couleurs de l’Italie au Concours 1963), Laila Kinnunen et Camillo Felgen (nos Étoiles # 48 et 68), Margot Eskens (candidate allemande à l’Eurovision 1966), Sandra Reemer et Willeke Alberti (futures représentantes des Pays-Bas)… et même Dean Martin !

Betty Curtis fait son retour à San Remo en 1962, 1965 et 1967 – mais sans succès, puisque Buongiorno amore, Invece no (également présenté par Petula Clark) et E’ più forte di me n’atteignent même pas le Top 3.

Même si sa carrière s’étend sur pratiquement cinq décennies dans son pays, elle ne réussit pas à percer à l’étranger. Malgré sa reprise de Guantanamera en 1967, sa notoriété reste nationale. Toutefois, sa version de Chariot (à l’origine un titre de Petula Clark) sera utilisée dans la bande originale du film Goodfellas de Martin Scorsese en 1990.

Ayant mis fin à sa carrière au début des années 80, elle décède des suites d’une longue maladie le 15 juin 2006 à Lecco, en Lombardie.

(8 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Elle a fait une belle carrière en Italie.
    L’italien est une langue faite pour être chantée. J’adore. …
    J’aime bien la chanson, elle a été reprise par Dean Martin en personne ( quel magnifique crooner!) mais j’aime par dessus tout sa voix. Elle avait vraiment une très jolie voix.
    Je ne suis pas une spécialiste de SanRemo mais les artistes qui ont gagné deux fois ou plus le festival ne doivent pas être nombreux! Ça n’empêche pas de se présenter à plusieurs reprises.
    Quand je regarde les vidéos de l’époque, je me dis que c’est fou comme le concours eurovision a changé!
    Merci Francis pour ce retour vers le passé.

    1. Je te rejoins sur de nombreux points. D’abord, sur la voix magnifique de Betty Curtis, je le dis d’ailleurs dans l’introduction. Ensuite, à propos de Dean Martin, un crooner remarquable. Ce genre de voix fait partie de mes préférées et de nombreuses contributions de ce style au concours récoltent mes suffrages : Matt Monro, Östen Warnerbring, Wyn Hoop par exemple.
      En ce qui concerne San Remo, je ne suis pas non plus un spécialiste, mais Claudio Villa, Domenico Modugno, Mia Martini ou Massimo Ranieri l’ont remporté à plusieurs reprises. Il y en a sûrement d’autres dont les noms ne me viennent pas maintenant. Mais les fans sur ce site vont certainement combler cette lacune 😛

  2. – Je me souvenais vaguement de cette chanteuse mais quand je l’ai évoquée, ma maman m’a immédiatement dit : ah oui en 1961 ! 😆 Il faut dire que ma maman est cannoise donc, elle se souvient parfaitement de cette année là.

    – Je dois dire quelque chose : c’est rare que j’apprécie la voix d’une chanteuse italienne à ce point là. Vraiment, au niveau vocal, c’est la perfection. Après, je regrette un peu que la majorité de ses chansons se ressemblent beaucoup au niveau du style mais sans doute que c’était celui pour lequel elle était le plus à l’aise et qui lui a permis de faire une très longue carrière dans son pays.

    – Concernant sa chanson à l’Eurovision, elle était très bien interprétée et sa 5e place était selon moi, la place qu’elle devait avoir d’autres chansons étant meilleures cette année là.

    ( NB : j’ai découvert  » Chariot  » en italien. Aussi bien que les autres versions que je connaissais de cette chanson que j’adore ! )

    1. Ta maman est décidément une vraie fan du Concours, et quelle mémoire ! On voit bien qui t’a passé le virus 😛
      En ce qui concerne Betty Curtis, je suis d’accord avec toi, sa voix est très particulière et tout à fait adaptée aux chansons qu’elle interprétait. Et Chariot lui convenait parfaitement.

    • phileurophage on 6 mars 2019 at 08:01
    • Répondre

    Bel article pour rendre hommage à une si belle voix (nous nous retrouvons tous ici sur ce point) et au titre magnifique qu’elle défendit à Cannes. J’adore ce morceau et fus toujours heureux qu’il connut une carrière internationale. Tant d’autres l’auraient mérité qui sont tombés aux oubliettes le lendemain du Concours, sauf auprès des fans, mégafans, ultrafans comme nous !
    Merci Francis

    1. Effectivement, Betty Curtis semble faire l’unanimité ici. Si on avait tous été jurés à cette époque où aucun d’entre nous n’était né (non, même pas moi !!!) nul doute qu’elle aurait aussi terminé très haut 🙂

  3. On va retourne peut-être en Italie l’année prochaine….j’ai été touche par sa voix et très émouvante chanteuse….j’adore Italie….et me rappelle quelqu’un qui aimait ce pays je lui fais cette dédicace… Il a sûrement connu et adore cette chanteuse quand il a vécu dans ce pays….a son enfance…merci Francis pour cette chronique qui m’émeut…jour de tristesse pour moi aujourd’hui…. Bonne journée mon cher Francis…

    1. Apparemment, tu viens de traverser un moment difficile. Je suis de tout cœur avec toi, Sakis et je t’envoie plein d’ondes positives et chaleureuses. Et merci encore pour ta fidélité à ma rubrique et tes gentils compliments.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :