Etoiles au Firmament (63) – Cetin Alp

Hello, chers amis de l’EAQ ! ! !

            Dans le cadre de cette rubrique qui célèbre les anciens candidats du Concours aujourd’hui disparus, intéressons-nous à notre première Étoile turque. Comme vous allez le constater, la participation à l’Eurovision, qui fait souvent naître les plus grands espoirs chez les postulants au titre, a été une rude épreuve pour lui, et il ne s’en est jamais vraiment remis, professionnellement parlant.

ÉTOILE # 63 : Çetin ALP (1947-2004)

        Représentant la Turquie au Concours 1983 à Munich

        Titre interprété : Opera

        Classement : 19° ex-aequo – 0 point

        Çetin Küçükarsian, dit Çetin Alp, naît le 21 juin 1947 à Malatya, dans l’Est de la Turquie. Il débute sa carrière dans les années 70 quand il remporte un concours de chant. Le titre qui l’emmène à la victoire est un grand succès dans son pays et lui permet de décrocher un disque d’or. Durant les années qui suivent, il sort plusieurs 45 tours, qui lui apportent quelques succès d’estime.

            En 1979, il participe pour la première fois à la sélection nationale pour le Concours Eurovision. Mais il se classe avant-dernier avec Elveda. Les regrets sont cependant vite oubliés, car la Turquie décide quelques semaines plus tard de retirer sa candidature en signe de protestation contre Israël (où le Concours doit se tenir), considéré comme responsable de la crise pétrolière.

            Le deuxième essai de Çetin Alp est plus concluant. Accompagné de son groupe The Short Waves, il gagne son billet pour Munich avec le titre Opera, surpassant ainsi Beş Yil Önce On Yil Sonra (qui représentera la Turquie l’année suivante) et Aysegül Aldinç (candidate turque en 1981). Mais en Allemagne, la chanson ne récolte aucun point – ce qui est aussi le cas de la contribution espagnole. C’est la première fois que la Turquie subit cet affront (elle le réitèrera en 1987) et les réactions sont très violentes envers Çetin Alp, que tout le monde juge responsable de cet échec. Selon ses propres dires, le chanteur reconnaîtra que le retour au pays a été un enfer, et qu’il lui a fallu des années pour se frayer à nouveau un chemin sur la scène musicale turque.

             Le 26 juillet 1986, il présente O Kadin au premier Concours de musique de Kuşadasi. Il ne gagne pas, mais le public le redécouvre… et sa carrière est relancée. Il décroche par la suite une troisième place au Concours de la Chanson de Los Angeles, et la victoire lors d’une compétition en Bulgarie en 1990. En compagnie de sa troisième épouse Suna Yildizoğlu, il entreprend de longues tournées, qui le mènent sur les routes pendant neuf ans.

            Mais Çetin a de graves problèmes cardiaques depuis de nombreuses années. Les opérations chirurgicales se succèdent et affaiblissent beaucoup le chanteur, d’autant que les effets secondaires des médicaments qu’on lui prescrit l’obligent à subir l’ablation d’un rein. Ce n’est donc une surprise pour personne quand il décède d’une crise cardiaque à Istanbul le 18 mai 2004 – soit trois jours après la finale du Concours Eurovision, qui s’est justement tenu dans la métropole turque du Bosphore.

(6 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. – Il est vrai que son décès était prévisible s’il avait de sérieux problèmes cardiaques depuis plusieurs années…

    – Quand j’ai réécouté cette chanson, qui n’est pas un chef-d’oeuvre loin s’en faut, je ne pense tout de même pas qu’il faut tout reprocher à l’interprète ! Il a chanté sa chanson correctement ; en fait, c’est la chanson qui était mauvaise et sans intérêt dès le départ et les turcs n’ont qu’à s’en prendre à eux mêmes car ils auraient dû s’apercevoir rapidement que cette chanson n’avait pas la carrure pour aller au concours !

    – Malheureusement c’est lui qui a trinqué pour cette dernière place et encore, il a eu de la chance de parvenir à relancer sa carrière : beaucoup d’autres à sa place n’y sont jamais parvenus…

    1. Je suis parfaitement d’accord avec toi, Zipo. Il n’y avait aucun reproche à faire à Cetin Alp, il a interprété sa chanson comme il devait le faire, avec un timbre de voix qui n’aurait pas dû lui valoir toutes les critiques qu’ii a essuyées. Je te rejoins quand tu dis que c’était la chanson qui était mal construite, et le chanteur n’y était pour rien.

  2. Le pauvre! Subir toutes ces insultes alors que c’est déjà difficile de finir dernier et de plus avec un zéro pointé.
    Je trouve qu’il avait une belle voix, c’est la chanson qui n’est pas terrible à mon goût.
    Malheureusement, il a dû souffrir plusieurs années avec ses problèmes cardiaques Il aura au moins vu avant de mourir le concours eurovision à domicile.

    1. En tout cas, il aura vu son pays l’emporter 20 ans après sa dernière place. Espérons que ça lui aura donné du baume au coeur.

    • phileurophage on 9 février 2019 at 16:34
    • Répondre

    Ce fut grandiloquent, expressif et drôle, finalement décalé. Assurément pas la meilleure chanson de 1983 mais un zéro point, comme beaucoup de zéro point, demeure toujours injuste, sévère et même humiliant.
    Merci pour cet article Francis (et oui, je rattrape peu à peu mon retard !).

    1. Tu as raison, même si on peut juger cette chanson peu aboutie, elle ne méritait pas la dernière place, encore moins un zéro pointé.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :