Etoiles au Firmament (49) – Hannu Karlsson

Hello, chers amis de l’EAQ ! ! !

 

J’sais bien que j’l’ai trop dit, mais je l’dis quand même… Voici un article vraiment très court. C’est même le plus bref de tous ceux publiés dans cette rubrique. Peu de choses à dire sur cette nouvelle Étoile, et à peine plus sur le groupe auquel elle appartenait. Seul point étonnant : c’est la deuxième étoile finlandaise consécutive.

 

 

ÉTOILE # 49 : Hannu KARLSSON (1950-2000)

        Représentant la Finlande au Concours 1975 à Stockholm, au sein du groupe PIHASOITTAJAT

        Titre interprété : Old man fiddle (traduction : Le violon du vieillard)

        Classement : 7° sur 19 – 74 points

 

Il semblerait que Hannu Karlsson soit né le 30 octobre 1950, mais je n’ai trouvé cette date qu’une seule fois sur Internet. En revanche, il est certain qu’il fonde son groupe Pihasoittajat en 1969 avec Henrik Bergendahl, Kim Kuusi, Harry Lindahl et Kyösti Pärssinen. Pour la majorité d’entre eux, ce n’est pas leur première formation, mais c’est celle-ci qui va leur apporter la célébrité.

Pihasoittajat en 1969

Image associée

C’est visiblement leur passion pour la musique folklorique et populaire qui réunit tous ces artistes. Ils sont d’ailleurs très influencés par la musique celte, en particulier les chansons traditionnelles irlandaises. C’est pourquoi leur premier album, sorti en 1972, se nomme Kivinen tie Dubliniin. En dépit du fait qu’ils chantent en anglais des standards irlandais, le disque se vend plutôt bien.

Le premier album du groupe

Résultat de recherche d'images pour "kivinen tie dubliniin"

Leur deuxième album, Hattukauppiaan aamu, regroupe en revanche leurs propres compositions, axées cette fois sur la musique traditionnelle de leur pays. Le disque fonctionne d’autant mieux qu’une jeune chanteuse, Arja Karlsson, les rejoint et interprète tous les titres en finlandais. De même, le violoniste Seppo Sillanpää remplace Kyösti Pärssinen, constituant ainsi  le groupe de six membres que l’Europe va bientôt découvrir.

C’est le moment pour le groupe de tenter sa chance à la sélection nationale finlandaise afin de représenter leur pays au Concours Eurovision 1975. Leur chanson, Viulu-ukko, bat assez facilement les huit autres finalistes, en particulier Vesa-Matti Loiri et Kirka (futurs représentants finlandais en 1980 et 1984).

Mais le règlement de l’UER autorisant chacun des pays participants à envoyer à Stockholm une chanson dans la langue de son choix, la contribution finlandaise devient Old man fiddle en anglais. C’est sûrement ce qui permet à Pihasoittajat de décrocher un Top 10 (ce n’est que le 7° sur 14 participations) avec une 7° place et 74 points – 12 de l’Allemagne et de la Suisse, 10 de la Norvège, 8 d’Israël et de Monaco, 6 du Luxembourg, 5 de l’Irlande et de la Yougoslavie, 4 du Royaume-Uni, 3 de la Suède et 1 de l’Espagne.

La même année, sort leur troisième album, Kontaten kotia, sur lequel des textes de grands poètes finlandais sont mis en musique par Kim Kuusi. Mais le groupe se sépare, sans qu’on sache trop pourquoi. On ne sait pas non plus vraiment pour quelle raison le groupe se reforme vingt ans plus tard. Avec un nouveau bassiste, ils partent en tournée et jouent même à Moscou. Mais lorsque Hannu Karlsson décède en décembre 2000, Pihasoittajat, sous sa forme originelle, s’arrête définitivement.

Pourtant, on les revoit sur scène en 2009 avec tous les membres d’origine – sauf Hannu Karlsson, bien sûr, ni Seppo Sillanpää (qui a formé son propre groupe avec ses filles), mais avec Kyösti Pärssinen. Parmi eux, on découvre Tommi, le fils de Henrik Bergendahl, qui est rejoint quelque temps plus tard par son épouse Jenni, fille d’Arja Karlsson. Il semble qu’ils se produisent encore sur scène avec ce nouvel effectif.

Pihasoittajat en 2009

Résultat de recherche d'images pour "pihasoittajat"

 

 

 

(8 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

    • phileurophage on 18 novembre 2018 at 16:39
    • Répondre

    Cher Francis, il est vrai qu’on trouve peu d’informations sur ce groupe dont le nom signifierait à peu près « le jardin des joueurs ».
    Leur prestation à Stockholm fut en tout point parfaite, en sobriété, élégance et avec une harmonie vocale remarquable. Que ce soit en finnois ou en anglais, le morceau emporte mon adhésion à chaque écoute et son classement final fut selon moi tout à fait justifié.

    1. Merci mon cher Philippe pour la traduction du nom du groupe! En revanche, je suis désolé de ne pouvoir te rejoindre sur la chanson, que j’ai toujours trouvée très ennuyeuse 🙁

  1. La chanson de l’eurovision n’est pas ma tasse de thé mais il y a une belle harmonie entre eux.
    En effet, peu d’informations sur ce chanteur qui est parti tôt. J’avoue que j’ai très peu de chansons finlandaises qui me plaisent.

    1. Personnellement, j’ai toujours un peu de mal avec la musique folk ou traditionnelle. Je trouve qu’il faut y avoir baigné un moment pour se laisser séduire. Et au Concours, c’est tout de même l’immédiateté qui prime.

  2. – 50 ans : trop tôt pour mourir hélas…

    – Apparemment, ce chanteur et son groupe étaient  » spécialisées  » dans les musiques traditionnelles et c’était plutôt réussi.

    – Concernant la chanson sélectionnée à l’Eurovision 1975, je dois dire que je suis très partagé : au niveau musique, j’ai toujours beaucoup aimé ce style de musique à tendance folklorique et je trouve qu’à ce niveau là, c’est vraiment agréable à écouter. Mais le début de la chanson et la cacophonie vocale gâchent malheureusement l’ensemble de la chanson et c’est dommage car le concept était original. Du coup, cette 7e place est tout de même un bon classement.

    ( NB : déjà le 50e numéro  » d’Etoiles au Firmament  » qui va arriver très prochainement ! Un grand bravo et un grand merci pour cette rubrique à la fois historique et musicale )

    1. Merci Zipo pour ta fidélité sans faille et ton enthousiasme! En effet, bientôt le 50° article… et la liste est encore longue, malheureusement. En effet, beaucoup d’artistes ayant foulé la scène de l’Eurovision nous ont quittés et les hommages que je leur consacre sont loin d’être finis 🙁

  3. Merci pour ta chronique…. Je découvre encore un chanteur que je connaissais…
    Par contre je suis pas trop fan de sa musique…. Mais le principal c’est de découvrir….merci Francis pour cette découverte…

    1. Je ne suis pas nécessairement fan de tous les artistes que je présente, mais je trouve important qu’ils ne soient pas oubliés. Et si certains les découvrent et les apprécient, alors c’est encore mieux 🙂

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :