ETOILES AU FIRMAMENT (28) – CHRIS BALDO

Hello, chers amis de l’EAQ ! ! !

 

Malgré 37 participations, le Luxembourg a rarement fait confiance à ses ressortissants au Concours. Partons découvrir le premier d’entre eux à décéder – et le 2° candidat du Grand-Duché aujourd’hui disparu (le premier étant bien sûr Jean-Claude Pascal). Sa notoriété n’ayant jamais vraiment dépassé les frontières de son petit pays, peu de choses encore une fois à dire au sujet de cette Étoile.

 

 

ÉTOILE # 28 : Chris BALDO (1943-1995)

        Représentant le Luxembourg au Concours 1968 à Londres

        Titre interprété : Nous vivrons d’amour

        Classement: 11° sur 17 – 5 points

 

Christian Henri Baldauff vient au monde le 24 juin 1943 dans la capitale du Grand-Duché. Il est à moitié français par sa mère. Il commence très tôt sa carrière artistique puisqu’il n’a que 16 ans quand il enregistre son premier disque au sein d’un duo, The Youngsters. Puis, sous le pseudonyme de Chris Baldo, il enregistre un titre en solo, Allein, qui se classe 8° au hit-parade de Radio Luxembourg.

En 1966, il sort avec succès une chanson en français, Chaque jour qui se lève, et une autre en allemand, Ich bin nicht schuld an deinen Tränen. C’est d’ailleurs sa particularité de pouvoir chanter dans les deux langues avec autant de bonheur.

Deuxième succès en allemand pour Chris

Résultat de recherche d'images pour "chris baldo ich bin nicht schuld an deinen tränen"

Les deux années qui suivent, il participe au Festival de la Chanson de Sopot, en Pologne. En 1968, RTL – qui vient de l’engager comme animateur – le choisit pour représenter le Luxembourg au Concours Eurovision, qui aura lieu à Londres le 6 avril. C’est accompagné de la speakerine maison Sophie Garel qu’il va interpréter Nous vivrons d’amour. Le moins que l’on puisse dire est que leurs deux voix ne s’accordent pas au mieux, ce qui explique sûrement la 11° place obtenue, avec seulement 5 points – octroyés par les Pays-Bas, l’Autriche, Monaco, la France et le Royaume-Uni.

À l’issue du Concours, Sophie se consacre uniquement à l’animation et Chris Baldo reprend le chemin des studios. Il enregistre d’autres titres, comme Pardon, Rosalie ou Eine Urlaubsliebe, qui obtient le Grand Prix RTL International en 1969.

Chris Baldo chante aussi en français

Résultat de recherche d'images pour "chris baldo pardon rosalie"

Dès le début des années 70, il officie à Radio Luxembourg, où il anime des émissions nocturnes, Plus courte la nuit et Votre ami de la nuit, pendant plusieurs années avant de laisser la place à Georges Lang. Il meurt le 24 janvier 1995 à Luxembourg.

Georges Lang

Résultat de recherche d'images pour "georges lang"

(8 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Merci mon cher Francis….pour la découverte de cette artiste….très joli chanson avec Sophie garel….j’ai beaucoup apprécié…..vraiment…bonne rentrée mon cher Francis et a bientôt…

    1. Moi aussi, j’aime bien cette chanson. Mais j’ai vraiment du mal avec le phrasé de Chris Baldo 🙁 Malgré cela, je l’aurais classé plus haut.
      Et merci pour tes vœux de bonne rentrée !

    • Pascal on 5 septembre 2018 at 15:18
    • Répondre

    Curieuse tradition de prendre des speakerines pour les improviser chanteuses… C était aussi le cas par exemple de la candidate monégasque de 1975.

    J’ai connu Sophie Garel surtout par « l’académie des neuf » où elle brillait par son sens de la répartie.

    Quant à Georges Lang, il vient d’être remplacé les soirs de semaine sur RTL par son ex concurrente d’Europe 1, Caroline Dublanche. Belle longévité en tout cas.

    1. Oui tu as raison, j’ai connu Sophie Hecquet sur RTL télévision quand j’étais petit, dans ma Lorraine natale. Je lui consacrerai d’ailleurs un article dans cette rubrique dans les mois à venir.
      Sur la même chaîne, j’ai découvert Georges Lang dans une émission pour enfants dans les années 70, au côté de Marylène Bergman, une speakerine originaire comme moi de Verdun.
      Quant à Sophie Garel, la première fois que je l’ai vue, je crois, c’est dans Atoukado avec Fabrice, toujours sur RTL. Ou peut-être dans l’Académie des 9, que je regardais aussi. Elle animait aussi un rendez-vous animalier avec un vétérinaire sur RTL à l’époque.

    • marie on 5 septembre 2018 at 15:22
    • Répondre

    Il est mort assez jeune mais de quoi?
    En effet, les voix ne vont pas ensemble. Je dirai bof pour la chanson. Son classement ne m’étonne donc pas.

    1. Malgré mes recherches, je n’ai rien trouvé sur sa vie privée, ou son décès 🙁

    • ZIPO on 5 septembre 2018 at 20:50
    • Répondre

    – J’ai appris que Chris Baldo était donc le prédécesseur de Georges Lang, que j’écoute très souvent le soir depuis des années ( et maintenant le week-end juste après les matches de foot de Ligue 1 que je ne rate jamais non plus ! 😆 )

    – Côté chanson, j’aime encore mieux  » Allein  » en allemand que sa contribution au concours de 1968 : je n’aime pas du tout cette chanson et Sophie Garel n’y apporte hélas rien… Je ne me souviens plus des autres chansons de cette année là qu’il faudrait que je réécoute, mais cette chanson, je l’aurais bien mise au fond du classement…

    – Décédé à 52 : encore trop jeune hélas…

    1. Eh oui Zipo, à l’époque le monde de l’Eurovision était assez perméable aux autres mondes médiatiques. Ce n’est plus vraiment le cas, en tout cas dans nos pays occidentaux.

      Pour ce qui est des chansons de 1968, j’en trouve pas mal bien plus mauvaises que celle du Luxembourg. La chanson norvégienne, Stress, est une horreur. Celles du Portugal, de l’Allemagne ou des Pays-Bas ne sont guère brillantes. C’est pour ça que je classe cette année-là le Luxembourg 8° sur 17.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :