Hello, chers amis de l’EAQ ! ! !

 

Voici venu le temps d’avoir une pensée pour la première candidate suisse du Concours à nous quitter. À l’instar de deux de nos précédentes Étoiles au Firmament, Louis Neefs et Claudio Villa, elle a pris part à deux éditions mais a échoué à chaque fois à remporter le Graal.

 

 

ÉTOILE # 22 : Anita TRAVERSI (1937-1991)

         Représentant la Suisse aux Concours 1960 à Londres, et 1964 à Copenhague

         Titres interprétés : Cielo e terra (traduction : Ciel et terre) et I miei pensieri (traduction : Mes pensées)

         Classements: 8° sur 13 – 5 points et 13° – 0 point

 

Anita Traversi naît le 25 juillet 1937 à Giubiasco, près de Bellinzona dans le Tessin. Encouragée par son père Amorino, la jeune fille commence à chanter dans son orchestre au milieu des années 1950 avant d’intégrer celui de la Radio Suisse Italienne. Cela lui permet d’accompagner de grands noms de la chanson européenne, comme Josephine Baker ou Claudio Villa, notre Étoile # 12.

Josephine Baker, qu’Anita accompagne à la radio

Résultat de recherche d'images pour "josephine baker années 50"

Très vite, elle comprend que le Grand Prix Eurovision de la Chanson Européenne, qui vient d’être mis en place, est le passage obligé pour tout artiste helvétique qui rêve de faire carrière. En sept participations, elle proposera treize titres à la sélection nationale suisse, dans l’unique but de rejoindre la grande fête annuelle. Sa première tentative remonte à 1956, année de naissance du Concours. Elle interprète Bandella ticinese, mais échoue face à Lys Assia.

Anita Traversi s’incline devant Lys Assia à la sélection suisse de 1956

Résultat de recherche d'images pour "lys assia"

Après avoir signé un contrat en Italie en 1959, elle enregistre plusieurs disques avec Adriano Celentano, dont un Top 10 local, Piccola.

Puis, elle tente à nouveau de représenter son pays au Concours. Cette fois-ci, la chance lui sourit, et l’une des deux chansons qu’elle propose à la sélection suisse, Cielo e terra, remporte la victoire face à Fud Leclerc, le représentant belge de 1956 et 1958. Celui-ci sera de toute façon le candidat de la RTBF pour le Concours de Londres, le 29 mars 1960. Mais le soir venu, Anita ne décroche que la 8° place (ex-aequo avec l’Italien Renato Rascel) avec 5 points – 2 de l’Autriche et 1 de l’Italie, de la Norvège et du Luxembourg.

Pas découragée pour autant, Anita Traversi soumet deux nouvelles chansons à la sélection suisse l’année suivante – mais s’incline devant Franca Di Rienzo (qui terminera 3° à Cannes). En 1962, elle représente pour la 1° fois la Suisse au Festival de la Chanson de Sopot, en Pologne. Elle y interprète une chanson en italien et une en polonais, qui lui valent un prix d’interprétation. Un an plus tard, elle récidive en sélection nationale, cette fois avec 3 titres dont un en allemand. C’est un nouvel échec, qui ne la décourage toujours pas puisqu’elle est à nouveau candidate en 1964. La 2° des chansons qu’elle présente, I miei pensieri, décroche son billet pour Copenhague – où la chanson se classe dernière sans récolter aucun point (c’est aussi le cas de l’Allemagne, du Portugal et de la Yougoslavie). C’est la 1° fois que le pays à l’origine du Concours subit cet affront, mais ce n’est malheureusement pas la dernière, la Suisse réitèrera cette contre-performance en 1967 et 1998 (sans compter une dernière place en demi-finale en 2004 avec un quatrième zéro pointé).

Il faut attendre trois ans avant qu’Anita retente sa chance à la sélection nationale suisse, et échoue à nouveau. Elle se concentre dès lors sur d’autres concours de chant, comme celui de Sopot en 1968 où elle termine cette fois à la 2° place. En 1970, on la voit au Festival de l’Orphée d’Or en Bulgarie, où elle chante une chanson en bulgare, puis au Festival International de la Chanson Populaire de Rio de Janeiro, où on lui remet aussi un prix. Sa dernière tentative de représenter la Suisse à l’Eurovision a lieu en 1976, où elle est battue – tout comme Henri Dès, gagnant en 1970 –  par Peter, Sue & Marc (déjà vainqueurs en 1971).

Peter, Sue & Marc empêchent Anita de représenter la Suisse une 3° fois en 1976

Résultat de recherche d'images pour "peter sue & marc 1976"

Sa carrière fléchissant à cause des mauvaises ventes de ses enregistrements, Anita Traversi se retire du monde de la musique pour se consacrer à sa vie de famille. Le 2 janvier 1971, elle épouse Paolo Martini à qui elle donne deux filles, Cristina en 1972 et Sonia en 1974. Elle se produit encore de temps en temps sur scène ou à la radio, mais n’accepte plus les engagements à l’étranger. Atteinte d’une tumeur, elle décède à Bellinzona le 25 septembre 1991.

Bellinzona, dans le Tessin, où Anita termine sa vie

Résultat de recherche d'images pour "bellinzona"

Quelques autres titres interprétés par Anita :