ETOILES AU FIRMAMENT (20) – RENATO RASCEL

Hello, chers amis de l’EAQ ! ! !

 

Après Claudio Villa et Franca Raimondi, je vous propose aujourd’hui de vous intéresser à un autre candidat italien au Concours, et non des moindres comme vous allez vous en rendre compte. En effet, il a fait une très belle carrière dans son pays, en tant que chanteur et surtout acteur.

 

 

ÉTOILE # 20 : Renato RASCEL (1912-1991)

        Représentant l’Italie au Concours 1960 à Londres

        Titre interprété : Romantica (traduction : Romantique)

        Classement: 8° sur 13 – 5 points

 

De son vrai nom Renato Ranucci, Renato Rascel naît à Turin le 27 avril 1912 alors que ses parents, Cesare et Paola, artistes lyriques, sont en tournée dans le Nord de l’Italie. Enfant, il chante avec la chorale de Saint-Pierre de Rome avant de commencer, l’année de ses 14 ans, à jouer de la batterie dans les bals locaux. Très vite, il devient acteur, danseur et clown dans la troupe Di Fiorenza Sisters, avant de décrocher le rôle principal de l’opérette L’Auberge du Cheval Blanc. L’année suivante, en 1935, il part pour sa première tournée en Afrique.

L’Auberge du Cheval Blanc, opérette où débute Renato Rascel

Résultat de recherche d'images pour "al cavallino bianco"

Il monte sa propre compagnie théâtrale en 1941 et crée un nouveau style d’humour non-sensique, qui ravit le public. Pratiquant l’auto-dérision à outrance, il décide d’utiliser sa petite taille – il ne mesure qu’1m57 – comme effet comique. C’est à cette époque qu’il incarne ses plus célèbres personnages, Napoléon et Il Piccolo Corazziere (du nom d’un régiment qui, à l’origine, n’enrôle que des soldats de plus d’1m80!). Dans la foulée, il tourne ses premiers films où l’absurde est roi. Son rôle le plus célèbre est dans Le Manteau, adapté de Nicolas Gogol et réalisé par Carmine Gallone en 1952.

Le Napoléon que Renato incarne sur scène, dès les années 40

Résultat de recherche d'images pour "renato rascel napoleone"

Les années 50 voient Renato Rascel s’investir dans la musique. Il signe en 1955 son plus grand succès, Arrivederci Roma, avant d’enchaîner avec des dizaines d’autres. En 1957, il compose même la musique de l’opérette Naples au baiser de feu, créée au théâtre Mogador de Paris avec Tino Rossi. Puis, avec la démocratisation de la télévision, la RAI lui confie l’animation d’émissions à succès le samedi soir.

En 1960, il participe au Festival de San Remo, où il est opposé à Tonina Torrielli (candidate du Grand Prix Eurovision en 1956), Betty Curtis (qui défendra son pays l’année suivante) et Domenico Modugno (représentant italien les deux années précédentes). Il le remporte avec Romantica, dont il a écrit les paroles. Bien que la chanson ait aussi été interprétée ce soir-là par Tony Dallara, c’est lui qui ira la présenter au Grand Prix Eurovision de la Chanson Européenne à Londres. Le soir venu, l’Italie décroche la 8° place ex-aequo avec la Suisse. Renato Rascel reçoit 5 points – 2 de Monaco et 1 des Pays-Bas, de la Belgique et du Luxembourg. Après avoir été adaptée en français par Renato Rascel lui-même, Romantica sera reprise dans leurs langues respectives par de nombreux artistes : Grethe et Jørgen Ingmann (nos Étoiles # 18), Dalida, Tino Rossi, José Guardiola (candidat espagnol en 1963) ou Laila Kinnunen (première représentante finlandaise en 1961).

Après un échec en demi-finale du Festival de San Remo en 1970, Renato Rascel délaisse sa carrière dans la musique pour se consacrer à nouveau à la comédie. Il joue dans plusieurs films – comme Jésus de Nazareth de Franco Zeffirelli en 1977 – et quelques pièces de théâtre. On le voit aussi en 1970 interpréter à la télévision Father Browne, le personnage de prêtre – détective créé par G.K. Chesterton.

Renato Rascel incarne Father Browne à la télévision

Résultat de recherche d'images pour "renato rascel padre brown"

Retiré de la scène publique depuis plusieurs années, il décède le 2 janvier 1991 à Rome, où il vivait auprès de sa 2° épouse Giuditta et de son jeune fils Cesare, aujourd’hui lui aussi chanteur.

Renato en famille, à la fin de sa vie

Résultat de recherche d'images pour "renato rascel et Cesare"

(6 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. – Ca fait plaisir de voir un artiste mourir de sa belle mort à presque 80 ans.

    – Concernant sa chanson au concours, elle était bien interprétée et aurait certainement méritée un meilleur classement, sans pour autant obtenir un podium, car c’est le genre de chanson un peu ennuyeuse à mon goût…

    – Finalement sa carrière de comédien semble plus fructueuse que celle de chanteur.

    1. En fait, il utilisait la chanson lors de ses sketchs comiques, comme on le voit dans la vidéo que j’ai incluse dans l’article. Si tu vas sur YouTube, tu verras qu’il refait, assez âgé, son sketch sur Napoléon de la même manière.
      Ce qui est étonnant, donc, ce sont ses incursions dans la musique de variété, comme sa contribution au Concours, ou Arrivederci Roma.

  2. Mon père était un admirateur du ténor Mario Lanza et c’est chantée par lui que j’ai découvert l’éternelle
    « Arrivederci Roma ». Super tube, à tel point qu’à Venise les vendeurs de gondoles en plastique qui tournaient sur un socle et trônaient généralement sur le poste télévision, avaient même osé s’approprier la chanson!

    Quant à « Tu sei romantica » je ne me souviens que de Dalida, qui l’interprétait d’ailleurs avec sensualité et un accent tout à fait adapté.

    Je suis content de remettre grâce à toi, ce soir, à l’auteur et à l’interprète ce qui lui appartient…

    1. Moi aussi, j’ai découvert tout petit Romantica interprété par Dalida. Ça m’a donc fait un choc quand j’ai entendu plus tard Johnny Hallyday la chanter LOL
      En tout cas, je suis heureux d’avoir rappelé aux lecteurs du blog ce personnage très attachant et drôle qu’était Renato Rascel 🙂

  3. Il a bien vécu et a une jolie carrière.
    Je ne suis pas fan de Romantica et pourtant j’adore beaucoup de chansons italiennes de l’eurovision. Son classement est donc sensé à mon goût.
    Quant à Renato, je le connaissais en tant qu’acteur et je ne m’étais pas rendu compte qu’il avait participé à l’eurovision.

    1. Moi, c’est le contraire. Je l’ai d’abord découvert chanteur, grâce à l’Eurovision et à Arrivederci Roma, puis en tant que comique. Et je dois dire que je le préfère en comique.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :