ETOILES AU FIRMAMENT (16) – FRANCA RAIMONDI

Hello, chers amis de l’EAQ ! ! !

 

Dans le cadre de cette rubrique Étoiles au Firmament, allons ensemble découvrir la deuxième candidate italienne après Claudio Villa à quitter ce monde. C’est également la deuxième participante du premier Concours de 1956, après Dany Dauberson, à abandonner ses admirateurs ici-bas. Elle n’est certes pas la plus célèbre de tous les artistes à avoir tenté sa chance au Concours, n’hésitez donc pas à ajouter en commentaire toute information à son sujet que vous jugerez utile !

 

 

ÉTOILE # 16 : Franca RAIMONDI (1932-1988)

        Représentant l’Italie au Concours 1956 à Lugano

        Titre interprété : Aprite le finestre (traduction: Ouvrez les fenêtres)

        Classement: non communiqué

 

Franca Raimondi naît le 8 juillet 1932 à Monopoli, une petite ville de la côte adriatique dans la région des Pouilles, à environ 40 kilomètres de Bari. Après des études de chant classique et en langues étrangères, elle atteint une notoriété nationale dès 1955 en remportant une compétition de découvertes de nouveaux talents organisée par la RAI. Ce succès lui permet de participer l’année suivante au premier des nombreux festivals de la chanson auxquels elle prendra part, le Festival de San Remo, où elle décroche la victoire en interprétant Aprite le finestre. Ce sera d’ailleurs la première des deux chansons soumises par l’Italie au premier Grand Prix Eurovision de la Chanson Européenne. Toutefois, les votes attribués à chacun des titres présentés n’ayant jamais été communiqués, nul ne sait le classement obtenu par Franca Raimondi. En revanche, il se vendra très bien en Italie puisqu’il atteindra la 10° place des classements nationaux.

De retour en Italie, elle devient pendant deux ans la chanteuse de l’orchestre de Gian Stellari, avec lequel elle participe au Festival de la Chanson de Nice. Puis, elle enchaîne avec Canzonissima – un autre concours organisé par la RAI – et le Festival de Bari. Dans la foulée, elle part pour quelques tournées au Canada et en Amérique, qui lui apporteront une certaine popularité sur place. En 1959, elle est engagée à la radio et chante dans l’émission Solo Contro Tutti. Enfin, elle prend part en 1960 à un autre festival italien de la chanson, le Festival de Naples, avec le titre Canzone all’antica, mais n’atteint pas la finale. 1961 la voit participer au Concours de Zurich avec Mostra le tue vie, puis à celui d’Ischia avec N’ammore a Surriento et Serenade a Taormina.

Malgré toutes ces tentatives, la célébrité ne vient pas vraiment et Franca finit par réduire ses activités musicales, pour ne plus se consacrer qu’à quelques récitals jusque dans les années 80. Elle décède d’un cancer dans sa ville natale le 28 août 1988, âgée de seulement 56 ans, deux jours après Carlos Paião, notre Étoile # 15.

Monopoli, ville où naît et décède Franca

 Résultat de recherche d'images pour "monopoli pouilles"

 

(8 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Je n’étais pas encore né en 1956 mais c’est une date mémorable, la première édition de l’Eurovision inventée par Marcel Bezençon qui était à l’époque le Directeur de la Télévision suisse, C’est certain, tout comme Lys Assia qui est partie rejoindre les étoiles au firmament au début de cet été, , une bonne majorité des artistes qui participaient à ce concours sont aujourd’hui très âgés ou malheureusement plus de ce monde, J’aimais bien cette chanson italienne, C’est pourquoi, je te remercie Francis de faire ainsi hommage à tout ces artistes qui resteront à jamais dans les mémoires. Ainsi va la vie….

      • Francis A. on 30 juillet 2018 at 22:52
      • Répondre

      Merci pour ton commentaire, Nico. Mais au contraire de toi, je pense que tous ces précurseurs du concours sont aujourd’hui tombés dans l’oubli, en tout cas pour bon nombre de fans. D’où mon souhait de les remettre sous les feux de la renommée grâce à cette rubrique.

      1. C’est évident qu’avec le temps, beaucoup d’artistes sont tombés dans l’oubli mais il y a toute de même quelques noms qui restent dans les mémoires, j’ai cité Lys Assia et il y a aussi Gigliola Cinquetti, Domenico Modugno dont sa chanson Volare a fait le tour de la planète France Gall, Vicky Leandros, Anne-Marie David, Sandy Show . Udo Jurgens et bien d’autres. Avec autant d’éditions depuis 1956, c’est un peu normal que beaucoup sont tombés dans les oubliettes. Mais grâce à youtube et ses videos, la plupart sont immortalisés. Merci en tous les cas pour cette rubrique qui permet à certains fans de faire de belles découvertes ou pour d’autres de revivre de beaux moments. . Je dois t’avouer qu’au départ, je n’étais pas vraiment captivé mais là, je trouve cela très intéressant et je salue ton initiative. Un grand Merci Francis.

          • Francis A. on 31 juillet 2018 at 07:18
          • Répondre

          Tu les connais parce que tu es un vrai passionné, Nico. Mais nous ne sommes pas très représentatifs du public lambda, je pense. Après, il n’y a que les fans sur ce site qui lisent cette rubrique. Donc, je ne vais rien révolutionner LOL
          En tout cas, heureux de t’avoir fait changer d’avis à propos de mes articles !

  2. Sublime chanteuse….jolie voix ….j’adore italie et eurovision…. J’adorerais voir ce pays remporte le concours ….et comme Francesca Michelin reviendra sûrement au concours …on peut espère….merci mon cher Francis de cette découverte….et bonne soirée…

      • Francis A. on 31 juillet 2018 at 07:21
      • Répondre

      Je te rejoins sur la très belle voix de Franca Raimondi. Le seul problème est qu’elle ne proposait pas grand chose d’original, même pour l’époque. C’est ce qui a fait qu’elle n’ait pas percé durablement en Italie, je pense.

    • marie on 31 juillet 2018 at 08:57
    • Répondre

    Elle a une voix particulière mais c’est ce qui fait son charme. Elle aurait passé pratiquement toute sa vie à participer à des concours de chant sans jamais vraiment percé. C’est dommage. Je pense que c’est dû au choix de ses chansons. Celles-ci n’ont rien de particulier.
    Pourquoi n’y a t’il pas de classement communiqué? Pourtant il doit bien y en avoir un.
    Hier, je regardais l’article d’André et plus particulièrement la vidéo des chansons les plus durement notées à l’eurovision. L’Italie aurait gagné l’eurovision depuis un moment si les jurys la notaient comme le public.
    C’est le pays du big 5 qui mériterait de gagner le concours vu toutes ses propositions ces dernières années.

      • Francis A. on 31 juillet 2018 at 09:47
      • Répondre

      C’est vrai que depuis soixante ans, il n’y a jamais eu de fuite sur les votes de 1956. Ce qui en soi, est un peu bizarre, non ? Je ne sais pas vraiment quoi en penser…
      Pour ce qui est d’une victoire de l’Italie, je crois que je ne me remettrai jamais de l’échec de 2015 🙁

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :