Hello, chers amis de l’EAQ ! ! !

 

Dans cette rubrique consacrée aux anciens participants à notre concours préféré aujourd’hui décédés, tournons-nous maintenant vers le premier des candidats irlandais à nous avoir quittés pour briller sous d’autres cieux. Vous allez vous en rendre compte par vous-mêmes, j’ai eu bien du mal à réunir des informations personnelles à son sujet. Je compte donc sur vous pour améliorer par vos commentaires  cet article un peu trop court !

 

 

ÉTOILE # 13 : Pat McGEEGAN (1935-1987)

        Représentant l’Irlande au Concours 1968 à Londres

        Titre interprété : Chance of a lifetime (traduction : La chance d’une vie)

        Classement: 4° sur 17 – 18 points

 

Patrick McGuigan, qui choisira plus tard de se faire appeler Pat McGeegan, naît le 10 février 1935 à Clones, dans le comté de Monaghan (situé au sud de l’Ulster, au Nord-Est de l’Irlande). Ses parents sont épiciers.

Eglise du Sacré Coeur de Clones, ville natale de Pat McGeegan, dans le comté de Monaghan

Résultat de recherche d'images pour "comté de monaghan"

            Peu de choses à dire à son sujet avant le 4 novembre 1961, date à laquelle il fait ses débuts au Crystal Ballroom de Dublin avec son groupe The Big Four (comme quoi, il était destiné à participer à l’Eurovision!!!). Pat y joue de la contrebasse, accompagné d’un saxophoniste de Derry, d’un guitariste écossais et d’un batteur – percussionniste. Très vite, le quatuor rencontre le succès et joue partout en Irlande. Mais il leur faut attendre 1964 pour enregistrer leur premier disque, The Wedding, qui atteint la 7° place des charts irlandais.

The Big Four, quatuor au sein duquel Pat obtient son premier succès

Résultat de recherche d'images pour "pat mcGeegan the big four"

Pat McGeegan s’impose petit à petit en tant que chanteur du groupe alors qu’un harpiste les rejoint, mais à la surprise générale le nouveau leader annonce en novembre de la même année qu’il quitte la formation en partance pour Chicago, afin de rejoindre un autre groupe, les Victors. Toutefois, il ne restera avec eux qu’un peu plus d’un an pour devenir en 1966 le chanteur d’un troisième groupe, les Skyrockets.

Pat McGeegan et les Skyrockets

Résultat de recherche d'images pour "pat mcGeegan the skyrockets"

            En 1968, il prend part à la 2° demi-finale de la sélection irlandaise en vue de représenter son pays au Concours Eurovision de la Chanson de Londres. Il se qualifie pour la finale, qu’il remporte d’un cheveu puisque les 4 premiers se tiennent en 3 points. C’est donc pour lui la chance de sa vie, et il va interpréter Chance of a lifetime sur la scène du Royal Albert Hall. Le titre se classe 4° (soit un 4° Top 5 consécutif sur 4 participations) avec 18 points – 6 de la Yougoslavie, 4 de l’Autriche et de la Suède, et 1 du Portugal, des Pays-Bas, de la Belgique et du Luxembourg.

À l’issue du Concours, Pat McGeegan réintègre les Skyrockets , avec lesquels il chante encore 18 mois. Il fait une deuxième apparition à la sélection irlandaise en 1969, ne décrochant que la quatrième place. Puis, il reforme The Big Four après le retour au pays des membres un temps exilés aux Etats-Unis. Malheureusement, le groupe ne retrouve pas le succès qu’il avait rencontré cinq ans auparavant, et Pat prend donc la décision de se lancer dans une carrière solo, mais ne trouve au début que de courts contrats dans des salles de spectacle plutôt petites. Il retourne donc travailler dans l’épicerie familiale, jusqu’à novembre 1972 où il rejoint un nouveau groupe, Rio Grande. Il alterne cependant leurs concerts avec d’autres, donnés en compagnie de certains membres de The Big Four (tout cela laisse penser que Pat a bien du mal à décider de ce qu’il souhaite faire, musicalement parlant).

Les années suivantes, il enregistre plusieurs disques et obtient un franc succès avec Danny Boy, une ballade adaptée d’une mélodie irlandaise traditionnelle, Londonderry Air. En 1984, son fils Barry McGuigan devient champion du monde de boxe (catégorie poids plume) face au panaméen Eusebio Pedroza, et il demande à son père d’interpréter le fameux Danny Boy, qui est devenu entre-temps un vrai hymne irlandais. Il le lui demandera avant chacun de ses combats, jusqu’à la disparition de Pat McGeegan, qui décède d’un cancer le 27 juin 1987.

Le fils de Pat, Barry, champion du monde de boxe

Image associée