Hello, chers amis de l’EAQ ! ! !

            Ayant déjà évoqué Theo Rekkers dans mon article consacré à Huug Kok (son partenaire au sein du duo De Spelbrekers), je vais aujourd’hui vous parler d’un artiste tout aussi oublié, malheureusement, que notre précédente Étoile, José Guardiola. Comme son homologue espagnol, sa carrière n’a pas dépassé les frontières de son pays et sa participation à notre Concours préféré n’a pas été couronnée de succès, c’est le moins que l’on puisse dire. De plus, le duo qu’il formait s’est séparé quelques années plus tard. Il était donc grand temps pour moi de vous rappeler notre…

ÉTOILE # 102 : BERT (1945-2012)

        Représentant l’Allemagne au Concours 1974 à Brighton au sein du duo CINDY & BERT

        Titre interprété : Die Sommermelodie (traduction : La mélodie de l’été)

        Classement : 14° ex-aequo sur 17 – 3 points

            Norbert Maria Berger naît le 12 septembre 1945 à Völklingen, en Sarre. Aucune information sur sa jeunesse ou ses débuts dans la musique n’a filtré sur le Net. On sait seulement qu’il rencontre sa concitoyenne Jutta Gusenberger (née le 26 janvier 1948) au milieu des années 60 et qu’ils commencent à chanter ensemble en 1965, deux ans avant de se marier.

La charmante ville sarroise de Völklingen

Résultat de recherche d'images pour "Völklingen saarland"

            Le duo, rebaptisé Cindy & Bert, signe son premier contrat en 1969 (quelle année ! ! !), ce qui lui permet de sortir quelques titres qui rencontrent un tout petit succès d’estime. Parmi eux, Der Hund von Baskerville, une adaptation assez particulière de Paranoid, du groupe de heavy metal Black Sabbath.

            De 1972 à 1975, le couple vit une période faste, puisque leurs huit singles intègrent les charts allemands. Immer wieder Sonntags se classe même 3ème des meilleures ventes.

            Portés par ces succès à répétition, Cindy et Bert décident de prendre part à la sélection allemande pour le Concours Eurovision. Leur première tentative a lieu en 1972 avec Geh’ di Straße, mais ils doivent s’incliner en superfinale devant Mary Roos.

            L’année suivante, leurs deux titres, Wohin soll ich geh’n et Zwei Menschen und ein Weg, ne terminent que 8ème et 9ème. Les époux ne se découragent pas pour autant et proposent un nouveau titre en 1974, pour la troisième année consécutive donc. Mais le jury d’experts chargé de sélectionner le représentant pour Brighton considère qu’aucune des chansons soumises n’est de qualité suffisante pour concourir. On invite donc des auteurs et des compositeurs à écrire aux artistes volontaires un titre plus percutant. C’est ainsi que Cindy et Bert se voient proposer Die Sommermelodie. Malheureusement, celui-ci passe totalement inaperçu en Angleterre et termine avec 3 points (offerts par la Grèce, la Suisse et la Belgique) à la dernière place, ex-aequo avec la Norvège, la Suisse et le Portugal. La déception est si grande que la chanson ne sera jamais commercialisée – contrairement à Grand Prix d’amour, attribué lors de la sélection allemande à Jürgen Markus (candidat pour le Luxembourg en 1976).

            Déterminés à faire oublier l’affront subi à Brighton, le duo rempile en 1978 et soumet deux titres, Was die Sterne lenkt et Chanson d’été, qui se classent 5ème et 6ème. C’est le chant du cygne pour le couple, qui ne renouera pas avec le  succès. Dix ans plus tard, Cindy et Bert divorcent. La jeune femme poursuit une carrière en solo sous le nom de Cindy Berger (elle participera même deux fois à la sélection allemande, en 1988 et 1991) tandis que son ex-époux se tourne vers la production.

            Au milieu des années 90, le duo se reforme provisoirement pour les besoins d’une tournée où se produisent d’anciennes gloires de la variété – l’équivalent de nos Stars 80 en somme. Le dernier disque de Cindy sort en 2008. Bert décède quatre ans plus tard, le 14 juillet 2012, à Düsseldorf – où s’est tenu l’année précédente le 56ème Concours.