ETOILES AU FIRMAMENT (1) – JACQUES PILLS

Hello, chers amis de l’EAQ ! ! !

J’ai longtemps hésité, mais j’ai décidé de me jeter à l’eau. 😛 Au milieu de tous ces jeunes contributeurs qui nous font découvrir sur ce site fantastique la musique d’aujourd’hui et celle de demain, pourquoi ne pas rappeler celle d’autrefois, de jadis ou de naguère grâce aux archives de Papy Francis ?

Et c’est là qu’est née l’idée de cette rubrique, que j’ai choisi de nommer « Étoiles au Firmament » (j’adore les double-sens). À titre personnel, j’ai toujours considéré que si un(e) artiste avait décidé de participer à mon concours de chant favori, c’est forcément qu’il / elle éprouvait du respect, de l’admiration voire de l’affection pour ce grand rassemblement musical, quelle que soit la qualité de la chanson qu’il / elle présentait, quelles que soient ses qualités d’interprète. Et pour cela, il / elle a droit à mon respect, mon admiration voire mon affection. 😉 Malheureusement, beaucoup d’entre eux, après avoir tenté d’atteindre le statut d’étoile sur la scène de l’Eurovision, nous ont quittés et ont rejoint d’autres étoiles, elles aussi bien au-dessus de nous.

Mon objectif ici est triple :

  • rendre hommage à ces artistes disparus ;
  • les faire découvrir à un public qui ne les connaît pas ;
  • obtenir de vous des renseignements à leur sujet dont je ne suis pas au courant.

N’hésitez donc pas à commenter ! Ce que vous écrirez me permettra de savoir si cette rubrique a des chances de plaire sur la durée… et si elle peut tous nous enrichir!

ÉTOILE # 1 : Jacques PILLS (1906-1970)

        Représentant de Monaco au Concours 1959 à Cannes

        Titre interprété : Mon ami Pierrot

        Classement: 11° sur 11 – 1 point

 

De son vrai nom René Ducos, Jacques Pills est né le 6 mars 1906 à Tulle, en Corrèze. Il débute assez jeune au Moulin-Rouge, cabaret où se produit la célèbre Mistinguett, la grande star des années 20. Mais c’est d’abord en tant que membre d’un duo, avec Georges Tabet, qu’il rencontre le succès. Par exemple, c’est à eux que Mireille et Jean Nohain confient le soin d’interpréter Couchés dans le foin.

Pills et Tabet

Résultat de recherche d'images pour "jacques pills"

En 1939, Jacques Pills épouse la célèbre chanteuse Lucienne Boyer, la fameuse créatrice de Parlez-moi d’amour qui avait décroché en 1923 le premier Grand Prix du Disque de l’Académie Charles-Cros.  C’est alors qu’il décide de se lancer dans une carrière solo et qu’il devient l’un des premiers “chanteurs de charme” français – l’équivalent du crooner américain. En tournée, il se fait accompagner par un jeune pianiste, qui deviendra bientôt plus célèbre que lui, Gilbert Bécaud.

Lucienne Boyer

Résultat de recherche d'images pour "jacques pills"

Divorcé de sa première épouse, Jacques Pills épouse à New York en 1952 une autre star de la chanson française, Édith Piaf. Leur témoin est la grande comédienne et chanteuse allemande, Marlene Dietrich. Cette union ne durera pourtant que quatre ans, puisqu’ils divorceront en 1956.

Jacques Pills épouse Edith Piaf, en présence de Marlene Dietrich.

Résultat de recherche d'images pour "jacques pills"

En 1959, Monaco, qui participe au Concours pour la première fois, décide de faire confiance à Jacques Pills. Elle lui confie le titre Mon ami Pierrot, qui ne récolte qu’un seul point de l’Autriche… ce qui le classe en ultime position. Monaco est donc le deuxième pays, après l’Autriche en 1957 justement, à terminer à la dernière place pour sa première participation. Ce ne sera pas le dernier…

L’année suivante, Jacques Pills a toutefois le bonheur de voir la fille qu’il a eue de sa première épouse, Jacqueline, née en 1941, représenter la France et remporter le Concours. C’est un fait unique dans l’histoire du concours : qu’une fille termine première l’année suivant celle où son père a fini dernier. 😉

Jacqueline Boyer

Résultat de recherche d'images pour "jacques pills"

Les années 60 sonnent le glas de la carrière de Jacques Pills. Les nouveaux rythmes, les nouvelles musiques n’ont plus rien à voir avec ce que le crooner français interprète. Il se retire donc de la scène musicale, et s’installe dans les Landes où il dirige un élevage porcin et avicole !!! Son ami Bruno Coquatrix le rappellera toutefois plusieurs fois à Paris  pour mettre en place quelques spectacles à l’Olympia. Il apparaît aussi dans le célèbre film de Jean Renoir, French Cancan, avec Jean Gabin, en 1954.

French Cancan, de Jean Renoir

Résultat de recherche d'images pour "Moulin Rouge Jean Renoir"

Après avoir été le premier artiste à représenter Monaco, il est le premier candidat à nous quitter en 1970 et à rejoindre d’autres sphères.

 

(36 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Mon cher Francis,

    – Voilà une nouvelle excellente rubrique ! Je trouve que c’est une bonne idée d’évoquer la mémoire d’artistes ayant bien voulu participer à l’Eurovision et surtout de connaître également ce qu’ils ont fait d’autres en dehors de l’Eurovision.

    – Tu peux me compter parmi tes fidèles même si en ce moment, je suis un peu moins présent coupe du monde de foot oblige…

    – Jacques Pills, que je connaissais, a eu un destin très particulier à l’Eurovision : c’est unique et de là-haut, il doit se dire que les temps ont bien changé…

    ( NB : comme tu peux le constater, tu as bénéficié de ma tendance à me coucher tard ! )

    1. Merci Zipo pour ton commentaire ! J’étais sûr que tu serais le premier à donner ton avis, et que tu apprecierais cette rubrique. Je vais essayer de me tenir à un rythme régulier, mais comme tu le sais, les fins d’année sont un peu difficiles pour les enseignants LOL

  2. Merci francis! C’est passionnant! J’ai pris beaucoup de plaisir à lire ton premier article!
    Je n’ai pas encore beaucoup d’attache avec le concours au delà de la « pop music », mais sûr que si tu nous proposes d’aussi bons articles, je chercherais à en savoir toujours plus…
    J’avais juste entendu évoqué le nom de Jacques Pills. Mais « Couché dans le foin », je la connais sur le bout des doigts…
    « Il ne faut pas que je vous cache que j’eu toujours la sainte horreur des vaches… »

    Merci francis!

    1. Merci Yoann pour tes compliments ! Venant de toi, ils me font particulièrement plaisir 🙂
      En lisant ton commentaire, je me dis que j’aurais dû insérer un lien vers la chanson de Mireille et Jean Nohain. Il faut que j’y pense ce soir, dès mon retour…

    2. Tiens Yoann, une vidéo de Pills et Tabet, qui interprètent Couchés dans le foin près de 35 ans après l’avoir créé 😛

  3. Je ne le connaissais pas je l’avoue..par contre sa fille oui.

    C’est une très bonne idée de rubrique . Tu vas avoir de la matière , les artistes sont nombreux actuellement à nous quitter..

    Tes hommages à ces artistes rejoignent en partie quelque chose que j’avais évoqué lors du dernier concours. Il serait bien qu’à l’instar des César du cinéma, il y ait une courte séquence durant l’entracte du vrai concours dans lequel on montrerait au moins la photo des chers disparus de l’année.

    1. Je suis tout à fait d’accord avec toi, un tel moment lors du concours ne serait pas superflu. La photo de Lys Assia a d’ailleurs été incluse dans le déroulé de la finale cette année. En revanche, rien pour France Gall alors que Poupée de cire, poupée de son est un tube de l’Eurovision, quand même.

  4. « Sans passé, pas d’avenir »
    Merci pour ta rubrique Francis. Avec les rétrospectives de Juju, ça nous permet d’appréhender d’autres périodes et j’apprécie.
    Si je doute qu’on puis à nouveau se retrouver avec une configuration parent/enfant à 1 an d’écart à l’Eurovision, il tout de même probable que des chanteurs et chanteuses ayant déjà participé ont des enfants qui se lancent dans l’arène. (Pernilla Wahlgren et Benjamin Ingrosso ne comptent pas)

    1. Ça a été le cas l’an dernier où la représentante islandaise était la fille de Bo Haldorsson, qui avait chanté pour son pays en 1995. De mémoire, je suis dans le train pour aller au boulot et je n’ai pas mes archives sur moi ah ah.

    2. Vérification faite, je confirme pour Svala et Bo Halldorsson (avec deux L) 😉

      1. Mais en y réfléchissant bien, l’Eurovision est déjà allé plus loin ! L’Allemagne a déjà proposé un duo mère-fille en 1988 !
        https://www.youtube.com/watch?v=766qasG9WOc

        Au passage, merci beaucoup pour cette rubrique, Francis ! Je dois dire que je me suis attelé voici trois ans au visionnage de tous les concours… J’avoue que pour le moment je me suis arrêté au milieu des années 90.

        1. Merci beaucoup Denez pour ton commentaire. Je suis content que cette rubrique te plaise, car tu fais partie des fidèles dont j’apprécie les interventions. Je vais essayer de ne pas décevoir, mais n’hésite pas à donner des informations que je ne connaitrais pas !

  5. Merci Francis pour ce premier article, et bienvenue dans la famille des rédacteurs 🙂

    1. Merci à toi pour ton aide et ton accueil amical !!!!

  6. Francis croit que tous les rédacteurs de l’EAQ ont 20 ans, c’est flatteur ! Une chronique qui va user pas mal de cartouches en noir et blanc. Destins croisés à l’âge d’or du mythique Olympia. C’est sans doute vrai, le temps des « yéyés » a eu raison de la carrière de Jacques Pills. Etonnante reconversion…

    1. Oui, j’ai découvert lors de ma recherche cet élevage de cochons et de canards 😛

  7. Très intéressant cet article. Comme le dit si bien ghost hildly, pas d’avenir sans passé. On ne connaît pas forcément toutes les histoires et anecdotes de l’eurovision. Je trouve çà très sympa de les découvrir.
    J’ai écouté pour la première fois cette chanson « mon ami pierrot » quand J’ai écrit la série d’articles « lumières sur les derniers » et je ne la trouve pas si mauvaise pour qu’elle termine dernière.
    Pour conclure, je souhaite la bienvenue à mon dico préféré 🙂
    Tu te considères peut être comme papy Francis mais au sein des rédacteurs, tu es le petit dernier 🙂 🙂 🙂

    1. Merci Marie pour les compliments ! Tu es toujours si gentille avec moi 😛
      Que tu me surnommes Dico est très flatteur, j’espère juste ne pas contenir de faux articles LOL Quant à être le petit dernier, ça m’est arrivé quand j’ai intégré l’Education Nationale, puis mon groupe vocal, mais c’est de moins en moins le cas ah ah. Du coup, c’est agréable !
      En ce qui concerne la chanson de Jacques Pills, j’en ai entendu de bien plus mauvaises au concours, mais il faut reconnaître que les autres titres concourant en 1959 étaient globalement bons. Je comprends donc cette dernière place, qui est aussi celle que je lui attribue dans mon classement personnel.

      1. Mais quelle mauvaise langue je suis!!!! Je le classe 10°… devant l’Autriche justement. Voilà ce que c’est que de répondre sur son smartphone dans le train sans vérifier dans ses archives grrrrr

  8. Salut Papi elle est très intéressante cette idée de rubrique !! 🙂 Continue ainsi ne lâche rien 😉
    et bienvenue parmi nous chez les rédacteurs 🙂

    1. Merci Juju pour tes encouragements ! Je vais essayer de tenir le rythme 😛

    • anachorète on 18 juin 2018 at 13:06
    • Répondre

    et encore une rubrique des plus intéressantes.
    tu as eu raison de te jeter à l’eau Francis. je trouve ton premier article particulièrement bien documenté. j’attend avec impatience le deuxième.
    bravo merci.

    1. Merci pour le gentil commentaire ! J’essaierai de ne pas te décevoir, ainsi que tous ceux qui ont eu l’amabilité de m’encourager par leurs posts si sympathiques 🙂

  9. Mon cher francis ….

    D’abord bienvenue a toi parmi les nouveaux chroniqueurs du site ….et j’ai adore ta rubrique ….je vais être honnête je connaissais pas cette artiste et j’apprend grace a toi son existence et c’est très enrichissant pour ma culture pour ce magnifique concours dont on partage tous la passion sur ce magnifique site….

    Sinon on a un autre rêve en commun et j’espere qu’il va enfin se réalise l’année prochaine c’est bien sur que nos deux artistes préfère que sont Slimane et notre beau Maximilien Philippe soit a destination eurovision et représente la france a ce magnifique concours…
    Espérons que ce rêve se réalisé..enfin.

    Sinon mon cher Francis ..
    Si tu veux me faire plaisir ne dis plus papy Francis mais Francis tout simplement c’est grâce a vous que nous les jeunes ont peu apprendre plus sur la culture de eurovision et de ses année donc je n’ai pas connaissance toi pascal et une pensée pour mon steven que j’apprécie beaucoup…et bien tous les autres membre de ce blog et c’est juste formidable de partage cela avec simplement des fans ….et il n’y a aucun rapport avec l’âge sache le …..et on a avait déjà discuté une fois de cela je m’en souviens lol…

    Bonne continuation je continuerais a l’enrichir de tes prochains articles que j’ai hâte de lire avec beaucoup impatience …
    A bientôt …

    1. Mon cher Sakis

      Merci pour ces mots très gentils de ta part, qui ne m’etonnent pas car tu es toujours extrêmement amical et respectueux dans les propos que tu as envers les habitués du site.
      Tu sais, je plaisante toujours beaucoup sur mon âge, mais je vis très bien d’être l’aîné d’autrui. Je trouve que plus les gens ont vécu et plus ils ont à nous apprendre. Et puis, ce qui est important c’est l’âge qu’on a dans sa tête, et de ce point de vue-là, j’ai l’impression de ne pas avoir évolué depuis que j’ai eu 17 ans LOL
      Enfin, Maximilien au concours c’est un rêve que j’adorerais vivre. Je l’ai vu sur scène, il est lorrain comme moi, et il est vraiment impressionnant. Quant à Slimane, sa voix me touche toujours autant, et ses interprétations sont marquantes. Bref, des idoles quoi 😛
      Sache en tout cas que c’est un énorme plaisir pour moi d’être parmi vous. Nous sommes de réels passionnés du concours, ça crée forcément des liens, même si on ne se connaît pas… encore. Va savoir 😀

  10. Bravo Francis pour cet article, c’est ça aussi l’Eurovision, il y a un passé et des milliers d’artistes ont participé, certains sont restés dans l’ombre et d’autres se sont déjà envolés pour briller sur d’autres étoiles pour l’éternité.

    Sois vraiment le bienvenu parmi les rédacteurs de ce site et arrête de te prendre pour un Papy, car si cela trouve, tu es plus jeune que moi ! l »age n’a pas d’importance, c’est l’esprit qui compte et il est intemporel, Ce sont les habitudes qui nous rendent vieux, pas notre pensée !

    Je ne connaissais pas cet artiste mais merci de m’avoir permis de le découvrir !

    1. Merci Nico pour le commentaire très sympathique. Comme tu dis, l’âge n’est rien, c’est pour ça que Papy pour moi n’a rien de dégradant. Au contraire, je trouve ce terme plutôt affectueux et plein de promesses d’expérience. Bon, je me la joue un peu là 😛

  11. J’ai vraiment bien aimé ce premier nune robe, même si je suis un peu déçu qu’il soit aussi court, et qu’il n’y ai qu’une seule chanson.
    Continue. Un chronique que j’adore déjà, tant j’aime le passé.
    Tu compte faire sur tout les chanteurs de leurovision disparu ou uniquement les moins connus ( sans France Gall, Lys assis, …)

    1. Merci pour ton commentaire, et pour ton conseil d’intégrer plus de vidéos, aussi. Je suis preneur, car c’était mon premier article, forcément perfectible.
      Je pensais prendre les candidats disparus dans l’ordre chronologique de leur décès, ce qui me permettrait de savoir par votre biais si j’en ignore certains. Mais c’est sûr que je vais avoir du pain sur la planche 😛

    • Netty Vilar Braamcamp Sobral on 18 juin 2018 at 18:43
    • Répondre

    Merci « Papy » Francis pour cette nouvelle rubrique, un peu dans la continuité du Livre d’histoire sur l’étagère des étés précédents ! Jacques Pills pour les débuts de Monaco, c’était un curieux choix car il était me semble-t-il déjà largement en fin de parcours à cette époque. Il a dû y avoir du copinage chez TMC. Sa date limite de consommation était explosée et le résultat à Cannes a été sans pitié. D’ailleurs, son disque n’est même pas sorti dans le commerce. Etait-il toujours sous contrat avec une maison de disques ? Probablement pas. Bref, un fiasco total pour le Jacques et pour TMC, mais Jacqueline sauvera l’honneur de la famille l’année suivante. Je ne sais pas si elle était restée en contact avec son père après le divorce de ses parents ?

    1. Je ne saurais dire, je n’étais pas né à l’époque. Non, je n’étais pas né !!!! Du coup, je ne lisais pas les Closer ou Entrevue de l’époque, mais ça doit se trouver…

    2. Hé oui… c’était la première participation monégasque et l’Eurovision était encore toute jeune avec une audience encore relativement confidentielle… Mais il y avait déjà une évidence : une formule qui avait marché l’année précédente n’était pas synonyme de réussite un an plus tard. En 1958 André Claveau n’était plus un perdreau de l’année depuis bien longtemps, mais peut-être est-ce son succès qui a incité TMC à choisir Jacques Pills…
      Concernant les relations de ce dernier avec sa fille, je n’en sais pas plus que toi Francis… Il me semble que dans une émission radio ou TV elle avait mentionné que son père avait participé un an avant elle. Mais ça s’arrête là…

  12. Je vote pour une suite !
    J’aime beaucoup les premières chansons de l’Eurovision.
    Elle n’était pas mal du tout sa chanson, peut-être un peu trop brésilienne pour représenter Monaco !
    Franck Pourcel ça m’parle parce qu’il y avait des 33 tours à la maison et il y avait le 45 tours de Tom Pillibi !
    Je vote pour une suite parce que pire encore, j’aime les chansons des années 30/40 et je suis née des décennies plus tard ! Elles me font du bien, j’aime l’ambiance guinguette 🙂 alors les chansons de l’Eurovision des années 50 tu penses bien que ça m’fait plaisir qu’on en parle 🙂 Merci Francis 🙂 See you soon hein 😉

    1. Moi aussi, j’adore ces chansons. C’est celles que j’écoutais quand j’allais chez ma Mémère, comme on disait par chez moi de manière très affectueuse. Berthe Sylva, Fréhel, Rina Ketty, Damia… Extraordinaire, et injustement oubliées 🙁

      Quant à Franck Pourcel, il a été très longtemps le chef d’orchestre attitré des représentants français au concours 🙂

      1. Ah la la on s’sent moins seul, moins extra-terrestre, on n’a pas idée non plus d’aimer des trucs pas d’notre âge 🙂

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :