Hello, chers fidèles lecteurs de l’EAQ ! ! !

            Comme la semaine dernière, je vais vous parler aujourd’hui d’un artiste totalement inconnu du commun des mortels… à part dans son pays natal. Si George Pătrănoiu était un guitariste de très grand talent, celui que je m’apprête à évoquer n’était même pas musicien, mais homme de télévision. Ce qui ne l’a pas empêché de se produire sur la scène du Concours dans un trio qui a obtenu à l’époque un certain succès. Partons ensemble (re)découvrir notre…

ÉTOILE # 130 : Jānis VAIŠĻA (1969-2016)

        Représentant la Lettonie au Concours 2008 à Belgrade au sein du trio PIRATES OF THE SEA

        Titre interprété : Wolves of the sea (traduction: Les loups de mer)

        Classement : 6° sur 19 – 86 points en demi-finale ; 11° ex-aequo sur 25 – 83 points en finale

        Jānis Vaišļa naît le 15 mai 1969 en Lettonie, à l’époque encore en Union Soviétique. Étudiant à l’Université Technique de Riga, il est très impliqué dans la vie politique de son pays, surtout au moment où sa patrie retrouve l’indépendance en 1990. Il est ainsi un membre très actif de la société étudiante Selonija, créée en 1880.

Les armes de Selonija

File:Selonija.PNG - Wikimedia Commons

            Attiré par le monde artistique, il participe dès le début des années 90 à une association liée aux différents arts, Zvaignīšu Brīdis, grâce à laquelle il fait quelques apparitions au cinéma. Son rôle le plus connu est dans le film Sviests en 2001. La même année, il décide de partir faire un tour du monde en bateau, qui durera deux ans.

            De retour dans son pays natal en 2003, il commence à travailler à Radio Skonto et à produire des émissions de télévision. C’est à cette période qu’il rencontre le chanteur d’origine italienne Roberto Meloni, membre du collectif Bonaparti.lv (représentant letton au Concours 2007). Celui-ci lui demande de rejoindre Pirates of the Sea, une formation musicale qu’il vient de monter avec la chanteuse et danseuse Aleksandra Kurusova. L’objectif est de porter à nouveau les couleurs du pays à l’Eurovision.

Roberto Meloni

Roberto Meloni | Discographie | Discogs

            Pour cela, il faut déjà passer le cap de la sélection nationale. Arrivé en tête du télévote lors de la demi-finale (avec trois fois plus de voix que l’artiste classé deuxième ! ! !), le groupe remporte quatre semaines plus tard son billet pour la Serbie devant Andris Ērglis, Aisha (candidate à Oslo en 2010) et Triānas Parks (futurs représentants à Kiev en 2017). À Belgrade le 22 mai, Wolves of the Sea (une production scandinave…) séduit jurys et téléspectateurs, et récolte 86 points – 12 de la Lituanie, 10 du Portugal, 8 de la Suède, 7 de l’Islande, 6 du Danemark, de la Croatie, de Malte, de la Biélorussie et de la Géorgie, 5 du Royaume-Uni et de la République Tchèque, 4 de l’Ex-République Yougoslave de Macédoine, 2 de l’Ukraine et de la Serbie, et 1 de la Bulgarie. Cette 6ème place permet au trio de chanter en finale, où il termine 11ème ex-aequo avec la Géorgie, sur un score de 83 points – 12 de l’Irlande, 10 du Royaume-Uni et de la Lituanie, 8 du Portugal, 7 de l’Estonie et de Malte, 6 du Danemark, 4 de l’Islande et de la Croatie, 3 de la Suède, de la République Tchèque et du Monténégro, et 2 de l’Espagne, d’Andorre et de la Géorgie.

            Évidemment, cette aventure de pirates n’a pas de lendemain, et chacun retourne assez vite à sa carrière respective. Pour sa part, Jānis Vaišļa reprend ses activités de producteur et travaille à partir de 2011 pour la chaîne de télévision pour adolescents Chaula.tv. En 2012, il fait son retour à la finale lettone au sein du groupe Mad Show Boys – un collectif qui se moque gentiment des grands succès du Concours. Mais malgré une mise en scène qui ne peut laisser indifférent, Music Thief termine 3°, derrière les fades Anmary et Samanta Tina.

Au début de l’été 2015, lui qui a toujours été très sportif éprouve des difficultés à pratiquer son jogging quotidien et se sent vite essoufflé. Très proche des médecins de l’équipe olympique, il leur demande de lui faire passer des tests de condition physique, qui révèlent chez lui une insuffisance cardiaque. Mais le traitement qu’on lui donne ne le guérit pas, au contraire la situation semble empirer. Il se rend donc à Londres, où on lui diagnostique une amylose cardiaque. Cette maladie très rare (elle n’a été découverte que dans les années 1970) peut s’attaquer à différents organes, et les détruit peu à peu. Jānis n’a pas le choix : il lui faut subir une greffe du cœur dans les quatre semaines à venir, ou ce sera trop tard. Les chances de trouver un donneur compatible en Lettonie étant très faibles, ses médecins font une demande officielle auprès de la Banque Européenne de Transplantation. Mais les démarches ont un coût, et Jānis Vaišļa ne dispose pas des 120000 euros nécessaires. Ses amis et collègues montent donc une organisation dans le but de récolter la somme en question – ce qui est fait en quelques jours, à la stupéfaction de Jānis lui-même (ses propres voisins, un couple de retraités, lui donnent un soir 100 euros de la main à la main).

Jānis Vaišļa fin 2015

Jānis Vaišļa from Pirates of the Sea has died - EuroVisionary ...

            Bouleversé par ce geste et déterminé à se battre aussi pour eux, Jānis Vaišļa, qui vit sous assistance respiratoire et doit ingérer de coûteux médicaments pour ralentir le processus de destruction de la maladie, se rend début janvier 2016 dans une clinique de Berlin, où il commence une chimiothérapie, en attendant qu’un cœur lui soit trouvé. Mais la maladie est la plus forte, et le Pirate letton, qui avait tant amusé les Eurofans de son pays, s’éteint dans son sommeil le 9 janvier 2016. L’intégralité des dons restants est reversée à une association caritative qui vient en aide aux malades en attente de greffe.