Et si nous parlions… du hongrois

Bien le bonjour tout le monde ! On se retrouve aujourd’hui pour un épisode de rattrapage après celui que j’ai manqué la semaine dernière. Nous allons cette semaine parler d’une langue plutôt complexe : le hongrois.

Langue officielle de la Hongrie, parlée par environ 12,6 millions de personnes, le hongrois est une langue finno-ougrienne, ce qui le rapproche du finnois et de l’estonien (même si la parenté est lointaine).

Le hongrois s’écrit avec un alphabet latin augmenté, comptant un total de 44 lettres : « a á b c cs d dz dzs e é f g gy h i í j k l ly m n ny o ó ö ő p q r s sz t ty u ú ü ű v w x y z zs« . Oui c’est long et compliqué, et certaines lettres sont doubles et une est triple…

Commençons la prononciation par les voyelles. Le a se prononce à l’arrière de la bouche et arrondi, ressemblant presque au o de carotte (presque !), tandis que le á correspond à un a français allongé. Le e fait /ε/, son correspondant au « è » français, tandis que é correspond au « é » du français mais allongé. Les autres paires de voyelles accents/pas d’accents se distinguent juste par la longueur. Le i et o sont identiques au français, tandis que ö et ü correspondent avec l’allemand. À noter que le double accent correspond à la fusion de l’accent et du tréma. Les voyelles du hongrois sont soumises à l’harmonie vocalique (que j’avais expliqué dans mon article sur l’estonien). Ainsi les groupes sont a/á/o/ó/u/ú et ö/ő/ü/ű (ces deux groupes ne cohabitent que dans des mots étrangers ou composés) tandis que e/é/i/í sont neutres.

Pour les consonnes c’est une autre affaire. Je vais commencer par le plus déstabilisant : la lettre s produit le son /ʃ/ du « ch » français. Pour produire le son /s/ vous devrez utiliser sz. La lettre c produit /ts/ et cs produit /tʃ/ (soit « tch »). La lettre dz est tout à fait explicite, mais dzs l’est moins : /dʒ/ (français « dj »). Cela peut sembler étrange jusqu’au moment où l’on sait que zs se prononce /ʒ/ comme le « j » français (et le mot girafe s’écrit donc zsiráf). Les lettres gy ny et ty correspondent à des palatales : gy un d palatal, ny le n palatal et ty le t palatal. Quant à ly et j, il produisent le même son : /j/ comme le « j » allemand ou un « y » français. Notez qu’en hongrois chaque consonne peut être doublée (la longueur d’une consonne peut changer tout un mot de sens), mais comme écrire szsz ou gygy ne convient pas, on écrira plutôt ssz ou ggy (ou encore tty lly zzs et autres, vous avez compris).

Voilà ! Passons à la musique. Le hongrois a été interprété 10 fois à l’Eurovision, par la Hongrie exclusivement. La première fois était en 1994 avec Kinek mondjam el vétkeimet? de Friderika qui termina 4e.

La plus récente est, bien sûr, Viszlát nyár du groupe AWS, arrivés 21e cette année.

D’autres chansons importantes chantées en hongrois incluent :

Peut-être moins iconiques, mais il n’en reste pas beaucoup alors je vous sers la fin, y compris celle qui a terminé dernière de sa demi-finale en 2008

Voilààààà ! Cet épisode de rattrapage est terminé ! Rendez-vous la semaine prochaine pour une nouvelle langue. Et cette fois je m’intéresserai ENFIN aux langues slaves. À la semaine prochaine, bon dimanche !

(4 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

    • Francis on 15 juillet 2018 at 08:58
    • Répondre

    Pas facile, cette langue, mais il y a plus dur je trouve. Pour ce qui est de mon classement des différentes chansons interprétées en hongrois, voici mon Top 5 :

    1. Forogj, vilàg ! Ma chanson en hongrois favorite
    2. Viszlàt nyàr. À la fois efficace et très touchante.
    3. Candlelight. J’aurais préféré que la version originale intégralement en hongrois soit conservée.
    4. Ùj nèv ègy règi hàz falàn. Surtout pour sa première partie.
    5. A holnap mar nem lesz szomoru. J’adore l’harmonica.

  1. – Quelle langue difficile ! J’en apprends toutes les semaines surtout la triple consonne !! Bref, ce n’est pas pour moi et je trouve les maths bien plus simples ! 😆

    – Je trouve que les chansons en hongrois sonnent mal à mes oreilles ; je ne parle même pas de celle de cette année ! Dans n’importe quelle langue ça aurait été pareil…

    – Ma préférée en hongrois reste celle de Joci Papaï ; sinon, généralement, j’ai préféré les contributions en anglais de ce pays…

    • marie on 16 juillet 2018 at 14:45
    • Répondre

    Pour comprendre le hongrois, c’est dur. On avait loué une voiture et on s’est un peu perdu car difficile de comprendre les panneaux routiers indiquant les villes. Du coup, j’essaie de louer une voiture avec gps…mdr…
    J’aime bien celle de Katie Wolf mais la mise en scène et tenue vestimentaire étaient complètement ratées à mon avis.

    • Madreselva on 16 juillet 2018 at 17:43
    • Répondre

    Ca à l’air vraiment compliqué comme langue.
    Mes préférées sont Origo avec son côté un peu mystérieux et traditionnel (il m’a tout de même fallu un peu de temps pour l’apprécier) ainsi que What about my dreams qui était longtemps dans mon Top 5 de 2011.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :