ESC Suisse 2017 – Zoom sur Shana Pearson – « Exodus » – La force est en moi !

 

 

 

 

 

L’honneur est sauf. Enfin espérons-le, car voici la dernière candidate qui est aussi la seule et unique francophone de cette sélection nationale. La pétillante Shana Pearson représente notre belle région, la Suisse-romande, et aimerait beaucoup porter nos couleurs à Kiev.

Loin d’être une débutante, elle a déjà fait ses preuves dans le monde la musique pop et RnB, notamment en France, bien qu’elle n’ait toujours pas atteint la notoriété qu’elle mériterait. Anciennement connue sous le nom de Shana P., elle est née à Genève d’une mère américaine et d’un père suisse, le 6 août 1985. Elle a débuté sa carrière en 2006 et a même assurée la première partie de plusieurs concerts de Soprano, Vitaa, Zaho, La Fouine ainsi que de Sean Paul, sans oublier en 2013, sa participation à un méga concert de Justin Bieber et Big Ali au Zénith de Strabourg.

Elle compte déjà deux albums à son actif. Le premier a été publié en 2009 et le second, qui est certainement son plus gros succès, « Love Inferno », est sorti en mai 2013. Depuis, elle publie chaque année un nouveau single, notamment « Stronger » et plus récemment « Burning Up ».

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois qu’elle tente sa chance pour représenter la Suisse à l’ESC. Elle avait  fait un premier essai en 2014 avec son titre « Kevlar Heart » qui n’avait pas été retenu pour aller en finale, suite aux auditions des experts de la SRF.

Cette année, elle revient avec force et conviction pour défendre une chanson,  « Exodus », qu’elle a choisie parmi plusieurs propositions et qui a été écrite par des producteurs suédois, Denniz Jamm (RoastingHouse Music), Andreas Stone Johansson (RoastingHouse Music), Mahan Moin (DWB).

A ce niveau là, on peut vraiment être perplexe et se poser la question si Shana a vraiment fait le choix plus judicieux en s’appropriant une telle suédoiserie au goût « low cost » qui n’aurait à mon avis probablement même pas été retenue pour participer au célèbre Melodifestivallen, quoi que peut être en 1999, mais ça malheureusement, on ne le saura sans doute jamais !

Shana a pourtant bien du talent et un véritable potentiel, c’est une évidence. Mais est-ce qu’elle ne méritait pas mieux que ça ? C’est très subjectif mais cela m’interpelle au plus haut point, parce qu’à force d’entendre ce style de chansons que les plus méchants qualifieraient de daubes, en tant que fans de l’ESC depuis de nombreuses années, je reste persuadé que nous savons déjà que cela ne passera pas. En tout cas pas pour envisager de faire des prouesses et obtenir une qualification lors d’une finale internationale.

N’avez-vous pas le même sentiment que moi ? Cette pauvre Suisse qui est pourtant le berceau de l’Eurovision, qui a déjà tant de mal à se distinguer et qui collectionne des échecs successifs, n’a sans doute plus le droit de continuer à faire de mauvais choix.

Mon but n’est absolument pas de tirer sur l’ambulance et de vouloir discréditer notre jolie Shana, mais plutôt de nous ouvrir les yeux. Car, si toutefois ce serait bien elle qui nous représentait en Ukraine, est-ce que ce ne serait pas ce que l’on appelle se jeter une fois de plus en pâture dans la gueule du loup ? Je vous laisse y réfléchir !

Quoi qu’il en soit, je me ne sens pas tout seul dans cette histoire, car les fans suisses et tous les autres qui votent sur l’application « my eurovision scoreboard  » ne semblent pas vraiment emballés par cette proposition. Les sondages positionnent « Exodus » à la dernière place du Top 6.

Espérons que Shana arrivera quand même à déjouer tous ces oiseaux de mauvaises augures en nous bluffant lors de la grande finale nationale du 5 février qui se déroulera en direct de Zürich.

 

 

 

 

Et pour ne pas sacrifier à la tradition et clore en beauté cette saga des « Zoom » sur les 6 candidats de la sélection suisse, voici un extrait d’une interview de Shana Pearson, toujours menée par nos complices du site « douzepoints.ch » :

 

 

 

Raconte-nous ton premier souvenir de l’Eurovision ?

J’étais toute jeune. Toute ma famille était réunie devant la télé pour ce grand moment. Mes parents ont divorcé quand j’étais assez jeune et je garde ce souvenir de nous, unis, quand on regardait l’Eurovision chaque année.

Quelle chanson de l’Eurovision est selon toi la meilleure ?

J’ai beaucoup aimé la prestation de Måns Zelmerlöw. Encore aujourd’hui, j’en ai des frissons. J’ai adoré le concept. Et depuis l’Eurovision 2015, je le suis comme artiste. J’aime beaucoup ce qu’il fait.

Ta chanson s’appelle « Exodus ». Quel est son message ?

Le message de cette chanson est de se libérer de quelque chose. Exodus, c’est l’exile. Ca peut être lié à cela mais quand je la chante, je pense à l’échappatoire d’une relation malsaine ou d’une vie que l’on ne veut plus. «Free me, let me find my exodus», c’est un moyen de se sentir mieux.

Sais-tu comment s’appellent les 5 autres finalistes ?

Il y a Timebelle. Freshta. Nadya. Gunta ? Elle est lithuanienne… Ginta ! Et… celle qui a fait The Voice… Michèle !

Quel est ton avis sur leurs chansons ?

Timebelle était là quand j’avais participé, il y a deux ans. J’avais beaucoup aimé leur chanson et j’aime beaucoup Apollo. Freschta, je la connaissais de The Voice, parce que j’étais commentatrice pour la RTS. Elle a une voix incroyable et une très belle chanson. Ginta m’a impressionné avec ses danseurs. Il faut savoir qu’on a eu qu’une semaine pour se préparer. Pour les deux autres, il faudrait que je puisse les réécouter.

Et toi ? Comment vois-tu tes chances le 5 février prochain ?

Je vais tout donner. C’est clair et net ! Je pars bientôt à Bali pour me ressourcer et aussi pour chanter. Je vais vraiment pouvoir réfléchir à des idées. J’en ai déjà. J’espère qu’on pourra faire des trucs fous.

Si tu es choisie pour aller à Kiev, qu’est-ce qui sera important pour toi ? Quels seront tes objectifs ? Tes espoirs ? Tes attentes ?

Pouvoir voyager et chanter, c’est déjà génial. Mais j’adore l’échange et le partage avec les gens. Une expérience comme celle-ci, c’est une histoire de partage. Pouvoir rencontrer d’autres candidats d’autres cultures, d’autres pays, je n’ose même pas imaginer l’expérience que cela doit être au niveau émotionnel. J’aimerais vraiment pouvoir vivre ça et représenter la Suisse, qui n’a pas fait très fort ces derniers temps. S’affirmer en tant que petit pays parmi tous ces pays qui cartonnent à l’Eurovision, ce serait un challenge mais un but également.

Et pour finir : pourquoi le public devrait voter pour toi ?

Parce que j’ai roulé ma bosse (rires). J’ai grandi en tant qu’artiste. J’ai cette force en moi et j’aimerais la partager avec les gens. Je peux aussi toucher les gens en l’espace d’une chanson.

 

Voici quelques clips de Shana Pearson :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Stronger »

 

 

« Burning Up*

 

 

 

 

 

 

Et enfin « Exodus », en version studio,  la chanson qu’elle va devoir défendre avec beaucoup de force lors de la finale suisse !

 

Et sa première prestation lors de les auditions devant les experts en décembre 2016. Espérons qu’elle aura travaillé sa chorégraphie, sa voix, sa tenue, un peu tout quoi, et surtout ses choristes d’ici dimanche prochain.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Alors voilà, je crois que j’en ai trop dit ou alors peut-être pas assez, à vous de juger. Néanmoins, je n’ai pas la science infuse et en tant que fan suisse, je peux peut être manquer un peu d’objectivité et me laisser envahir par de simples préjugés, ne m’en voulez surtout pas, c’est comme ça ! C’est pourquoi, votre avis m’est toujours aussi précieux sur les chances de Shana Pearson et de sa chanson « Exodus ». Alors comme c’est la grande tendance « Sakis » cette année, je vais vous demander quel sera votre verdict. Alors passons aux choses sérieuses ! Pour vous, c’est…

 

 

 

Et finalement, quel est votre Top 6 de cette merveilleuse finale suisse 2017 ?

 

Ce ne sera pas une finale nationale gigantesque mais en tous les cas la Télévision SRF s’est malgré tout mobilisée pour nous faire passer un bon début de soirée, dimanche 5 février à 20h,  tout est déjà prêt et le producteur de l’émission souhaite instaurer un esprit très festif, Espérons que nos candidates dont Shana seront à la hauteur de nos attentes !   Voici la scène du * Grosse Entscheidungs Show  » 2’017

 

 

 

Un GRAND Merci à vous pour votre participation !

 

Nico          

 

(3 commentaires)

    • Anthony on 31 janvier 2017 at 22:57
    • Répondre

    J’aime bien cette article sur elle et j’espère qu’elle fera bien dimanche soir.

    Je la soutiendrai car elle est genevoise comme je le ferai pour Timebelle 🙂

    • Bêta X on 1 février 2017 at 11:53
    • Répondre

    Et encore une autre perle ! 😉

    Ce que j’ai retenu de ce qu’a dit Shana et qui me plaît c’est ça =>  » Pouvoir voyager et chanter, c’est déjà génial. Mais j’adore l’échange et le partage avec les gens. Une expérience comme celle-ci, c’est une histoire de partage. Pouvoir rencontrer d’autres candidats d’autres cultures, d’autres pays, je n’ose même pas imaginer l’expérience que cela doit être au niveau émotionnel. J’aimerais vraiment pouvoir vivre ça et représenter la Suisse, qui n’a pas fait très fort ces derniers temps. S’affirmer en tant que petit pays parmi tous ces pays qui cartonnent à l’Eurovision, ce serait un challenge mais un but également. » Elle aussi souhaite affirmer la Suisse sur la scène de l’Eurovision ! C’est encore un très bel état d’esprit venant des finalistes suisses ! 😉 Cependant, je ne pense pas qu’avec  »Exodus » elle pourra le faire, sa chanson est très oubliable et un peu bizarre sur les bords, et je ne pense pas qu’elle mènera la Suisse bien loin si elle était choisie …

    Mon top 6 des finalistes à la prochaine sélection suisse :

    _ n°1 : Freschta avec  »Gold », que j’adore pour le côté grave et sombre de la chanson qui me fait penser à  »Say Something », mais aussi parce que je suis sous le charme de la belle Freschta et de sa voix unique ; et Michèle avec  »Two Faces », je l’adore pour la fraîcheur qu’elle dégage, autant du côté de la chanson que de celui de l’artiste 😀 J’arrive pas à les départager pour la victoire ^^

    _ n°3 : Timebelle et  »Apollo », j’apprécie la chanson qui me fait toujours penser à  »I Can » quand je l’écoute, mais le groupe, je l’apprécie un peu moins …

    _ n°4 : Nadya et  »Fire In The Sky  », chanson bondiesque qui n’est pas du tout mon style mais que j’apprécie mieux que les deux d’en-dessous …

    _ n°5 : Ginta Biku et  »Cet Air-là » : j’aime bien mais ça fait trop potiche ! Les  »lalala » de Ginta me saoûlent. Et les comparaisons que la plupart des fans font avec  »Loin D’Ici » sont insensées ! Les paroles de  »Loin D’Ici » étaient vraiment plus élaborées que celles de  »Cet Air-là » !

    _ n°6 : Shana Pearson et  »Exodus » : je trouve la compo de la chanson assez bizarre. Et le tout ne m’emballe vraiment pas …

    Merci Nico pour tes articles sur vos finalistes ! J’espère que vous voterez avec sagesse, intelligence et surtout, avec votre coeur le soir du 5 février 😉 Bonne journée à toi !

    1. Tu as bien résumé la situation Béta X, finalement, nous avons de bons artistes qui tiennent bien la route mais ce qui ne va pas, c’est le choix des chansons, cela fait très amateur et surtout c’est souvent très dépassé et mal construit., Quand la télévision suisse aura enfin compris qu’il faut trouver des titres de haut niveau avec une envergure internationale et de mandater des producteurs à la hauteur,, peut être que l’on arrivera enfin à se démarquer à l’ESC, Avec le choix cette année, ce sera encore très difficile d’y arriver, seul le groupe Timbelle pourrait se détacher ou éventuellement Freschta , mais uniquement si sa chanson  » Gold » est impérativement remastérisée et modernisée.

      Bonne chance à tous les candidats et que la meilleure chanson gagne !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :