Eesti Laul 2019 : Loreen et sondage

Ce samedi, aura lieu la grande finale de l’Eesti Laul 2019. L’Estonie se choisira son représentant pour Tel Aviv, qui succédera à Elina Nechayeva. Voici donc l’heure pour nous d’examiner les douze finalistes estoniens et de confronter nos opinions à leur endroit.

LES LOREEN

Commençons par mon avis personnel sur la question. Bien entendu, cela n’est que mon opinion subjective sur la question. Si vous différez en la matière, exprimez-vous dans les commentaires.

Loreen reste admirative de cette sélection estonienne. Néanmoins, choisir étant renoncer, Loreen a éprouvé quelques difficultés à départager les forces en présence…

Sissi – Strong

Voix unique, remarquable, troublante. Marque d’emblée. Excellente prestation vocale en direct. Principal attrait de cette proposition. Bon morceau, bien produit, dans l’air du temps. Permet à Sissi de démontrer l’amplitude de son talent. Ne manque pas d’efficacité, mais bien d’originalité. Reste dans le cadre conventionnel de la radio-pop actuelle. Se transposerait bien à l’Eurovision. Risque cependant de ne pas marquer suffisamment les téléspectateurs.

Lumevärv ft. Inga – Milline päev

Très bonne composition, fraîche, représentative de la scène estonienne contemporaine. S’apprécie en version originale. Ensemble dansant et primesautier, léger et acidulé. Très agréable. Pont musical un chouïa trop long. Prestation vocale réussie dans les conditions du direct. Représenterait l’Estonie avec honneur à Tel Aviv. Nécessiterait quand même une mise en scène élaborée pour marquer le coup, ainsi qu’un crescendo dans sa seconde partie. Car assez linéaire en l’état, mais beaucoup de potentiel.

Victor Crone – Storm

Excellent morceau, frais, dynamique, très eurovisionesque, susceptible de plaire au plus grand monde, sans être manufacturé, ni sans âme. Beau crescendo. Serait un autre excellent choix et une autre très bonne proposition estonienne. Hélas, prestation vocale en direct, pas convaincante pour un sou, surtout quand les notes hautes débarquent. Rien de perdu : Victor possède encore temps et marge pour travailler et élever le tout. À noter : effets spéciaux remarquables à retenir absolument si choisi pour Tel Aviv.

Kerli Kivilaan – Cold Love

Petite ballade en coton ouaté. Belle composition avec guitare. Authenticité, dépouillement sincère. Très belle interprétation en direct. Très bien dans son genre. Mais justement : genre assez rebattu à l’Eurovision. Déjà entendu vingt-mille fois et sans effet remarquable. Ne ferait pas honte à l’Estonie, mais ne l’avancerait à rien. Cependant me fait penser à Ryan O’Shaughnessy. Si choisi, nécessiterait effectivement mise en scène de génie pour s’imposer. Bref, honnête et droit, mais il y a mieux et plus marquant.

xtra basic & Emily J – Hold Me Close

Dans la même veine que Lumevärv, mais un cran en-dessous. Composition intéressante, belle voix, très bonne prestation vocale. Cependant plus anonyme, moins personnel, moins marquant, moins de relief, d’effets remarquables. Fini par être répétitif et lassant. Encore une fois, ni ridicule, ni honteux. Dans l’ombre d’autres propositions plus remarquables et plus brillantes.

Kadiah – Believe

Autre ballade, cette fois susurrée, sous les violons et violoncelles. Émouvant et choupinou. Bien produit, bien interprété. Interprète pleine d’avenir. Reste cependant un morceau sucré et curieux. Ni vraiment ringard, ni vraiment actuel. Sorte d’hommage aux ballades des années 70, à la Carpenters. Ajoute de la diversité musicale à cette sélection et pourrait trouver son public à l’Eurovision. Réserverais tout de même cela pour un téléfilm romantique. Pense qu’il y a plus percutant et amusant.

Synne Valtri – I’ll Do It My Way

Schlager estonien de la plus belle eau, brassant moult clichés musicaux. Nous ramène au Melodifestivalen des années 2000. Me fait curieusement penser au duo Carola/Andreas. Sorte de plaisir coupable nostalgique. Efficace dans son créneau. Plutôt à éviter pour l’Eurovision, car en retard d’une décennie. Notez prestation vocale impeccable. Chanteuse expérimentée avec très belle voix. À réécouter hors-Saison pour raviver la flamme des super-samedis et des bons moments passés alors.

Stefan – Without You

Ballade nostalgique au piano, portée par très bon interprète. Voix et interprétation remarquables. Refrain intéressant. Belle proposition, hélas peu surprenante. Formule déjà trop expérimentée à l’Eurovision. Manque de nouveauté, d’originalité pour s’imposer. Manque d’une approche novatrice de la ballade au piano. Fini par se répéter et par se traîner en longueur. Pas l’année des ballades à l’Eesti Laul

The Swingers, Tanja & Birgit – High Heels In The Neighborhood

Irrésistible dans son genre. Plaisir coupable défendable. Composition retenant l’attention dès la première note. Son restant dans la tête. Ambiance et bonne humeur assurées. Porté par deux chanteuses professionnelles. Prestations vocales parfaites en direct. Fédérateur et non clivant. Susceptible de mettre le feu au public du Convention Center. Serait une excellente proposition de la part de l’Estonie. Et puis revoir Birgit ET Tanja… Bémol tout de même : facile et légèrement décalé avec l’air du temps. Curieux de voir le vote final…

Uku Suviste – Pretty Little Liar

Excellent morceau, retenant immédiatement l’attention lui aussi. Dans la lignée des meilleures propositions estoniennes à l’Eurovision. Juste milieu entre accessibilité immédiate et construction élaborée. Beau crescendo, très bel interprète, bonne interprétation en direct. Mais mise en scène idiote. Peu importe la danseuse, on ne veut qu’Uku, Uku et encore Uku, qui arrive bien trop tard. À revoir… Reste un excellent choix potentiel.

Inger – Coming Home

En version studio, très belle chanson. Agréable à écouter, nostalgique sans être datée, accessible sans être honteuse. L’ai retenue sur le champ. Par contre, en direct… Douloureux… Interprétation crispante et pénible. Devient soudain rebutant. Du coup, ne sais plus trop quoi en penser… Chanson reste bonne, mais absolument aucune envie de la réécouter… Occasion manquée. Plutôt à éviter pour Tel Aviv…

Sandra Nurmsalu – Soovide puu

Vient compléter harmonieusement cette sélection estonienne. Apporte de la diversité musicale et une proposition alternative. Composition élégante et féerique. Sandra, constante dans la perfection vocale. Très belle interprétation. Ravira ses fans et les amateurs du genre. À mes yeux, meringue new-age pour séance de néo-méditation. Suscite plus des sourires entendus que des applaudissements francs. Autre proposition à revoir hors-Saison, en attendant l’Eesti Laul 2020.

Sur ce, qu’en penser ? Bonne nouvelle : il n’y aura pas de véritable mauvais choix. Cet EL 2019 est un bon cru comportant des propositions intelligentes et susceptibles d’une vie en-dehors de l’Euromonde. Choisir sera une question de goût et d’affinités. Moins bonne nouvelle : en l’état, aucun morceau ne s’impose de manière claire et évidente. Espérons que les artistes affinent leur prestation et leur mise en scène pour cette finale, histoire d’y voir plus clair et d’étonner.

Quant à moi, j’hésite… Si seulement Victor Crone avait été plus solide vocalement… Si seulement High Heels In The Neighbourhood avait été musicalement plus innovant… Si seulement Milline päev avait été plus élaborée… Bref, pour l’heure, je me rallierais plutôt à Uku Suviste et son très bon Pretty Little Liar. À condition toutefois de revoir le visuel et de nous proposer quelque chose de plus futé sur ce plan…

LE SONDAGE

À votre tour à présent de vous exprimer ! Donnez-nous votre avis.

Sur ce, rendez-vous samedi pour la grande finale !

(11 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Je partage le même avis que Pauly ….. Si seulement…..Je dirais Uku si seulement il avait une meilleure mise en scène…..
    Je ne vois pas cette sélection estonienne briller à Tel-Aviv pour l’instant.

    • anachorète on 11 février 2019 at 10:20
    • Répondre

    pour moi c’est  »Storm » la meilleure chanson.
    mais je pense que Uku Suviste est un candidat redoutable qui a de forte chance de se retrouver a Tel-aviv .
    la prestation de Stefan m’a convaincu, il porte magnifiquement sa chanson, c’est mon troisième choix.
    quand à Sandra Nurmsalu… je n’en veux pas à Tel-aviv !!!

  2. Je me rends compte qu’ après ma première écoute du cru 2019 j étais déçu du niveau des chansons mais au final j aime beaucoup la majorité des titres. Souvent homme varie!

    Mes préférés sont Lumevarv, Xtra basic (mais le live était moyen), Stefan, Sissi et Sandra Nurmsalu.

    Pour Tel Aviv j imagine que ça va se jouer entre Victor Crone et Uku Suviste. Mais dans ce duel de ténébreux, il y aura peut être une place pour Stefan voire Inger (pitié pas Inger…).

    Je suis plutôt team Uku. Je lui trouve plus de présence et il y aura peut être un réflexe « nationaliste  » qui poussera le public estonien à privilégier un artiste du cru face à un suédois.

    L’ordre de passage est aussi largement favorable à Uku (10 ème alors que Victor Crone passera en 3eme)

    • rem_coconuts on 11 février 2019 at 11:44
    • Répondre

    Comparé aux autres années et à sa réputation d’excellente sélection, j’ai trouvé l’Eesti Laul 2019 assez décevant, avec très peu de très bons titres et surtout un énorme ventre mou, relativement diversifié dans les styles mais homogène en qualité assez moyenne. Les qualifiés de la DF1 me semblent logiques, ceux de la DF2 plus aléatoires mais en même temps il n’y avait pas grand chose à se mettre sous la dent.

    Le TOP 4 de mes candidats idéaux pour TEL AVIV:

    1– Victor CRONE: indéniable, LE meilleur titre de la sélection, qui ne me sort pas de la tête depuis son live, bien rythmé, très efficace, potentiel de tube radio, excellente mise en scène avec la réalité virtuelle, un choix qui pourrait permettre à l’Estonie de viser haut à TLV. La voix est juste un peu poussive.
    2- THE SWINGERS: un titre très accrocheur et bien rythmé avec de délicieux accents rétros sauce Supreme! Ça change des trucs plus commerciaux et formatés, il y a une identité dans la chanson. Il y a un dynamisme et de good vibes, c’est entraînant.
    3- UKU SUVISTE: attention, titre pop actuel et puissant, très pro, porté à son meilleur par la voix et le charisme d’Uku, une très belle scénographie.
    4- STEFAN: une presta élégante et sobre avec un titre qui l’est tout autant, à la fois actuel et intemporel, porté par de belles sonorités. Le refrain n’est pas de ceux qui envoient le plus, mais c’est très bien exécuté.

    Le reste:

    5– INGER: le coup du petit chanteur à la guitare devient un classique, ça manque d’expérience, mais c’est frais, charmant, agréable et ça nous embarque bien.
    6– Sandra NURMSALU: bien sûr, on rêve tous de revoir Sandra à l’Eurovision, avec sa voix d’une magie et d’une pureté uniques, une très jolie chanson certes, mais trop classique et manquant d’intensité
    7– XTRA BASIC feat Emily J: un bon potentiel pour ce titre aux arrangements sympas mais manquant un soupçon de prod et de mise en scène.
    8– Kerli KIVILSAN: une scéno très cosy pour cette jolie ballade pop bien portée par Kerli malgré quelques fragilités vocales, mais ça manque de force.
    9– SISSI: très bon live avec un titre péchu aux accents de la Finlande 2016, mais sans plus
    10– KADIAH: une jolie ballade pour une belle voix, mais très classique et manquant d’intensité et de modernité.
    11– LUMEVARV ft INGA: un schläger vu et revu, très cliché, et une chanteuse présente mais bien seule sur scène.
    12– Synne VALTRI: un schläger bien exécuté, mais hyper daté, kitsch et poussiéreux! On dirait du Carola 2006!

    En bref: vous l’aurez compris, j’ai envie de voir Victor Crone à TLV pour représenter au mieux l’Estonie, mais les trois poursuivants (The Swingers, Uku et Stefan) ne sont pas décrochés. La victoire risque de se jouer entre Victor et Uku, à moins qu’Inger créé la surprise? Rdv samedi!

    • Philipe on 11 février 2019 at 11:51
    • Répondre

    J’adore le titre de Sandra !

    • Jean Michel on 11 février 2019 at 11:55
    • Répondre

    Uku uku uku…. écho ou bien caisse de raisonnance ! Le seul qui interprète parfaitement son titre ! Désolé pour Victor Crone mais son live m a fait retomber le soufflé…. next !

    • nounours on 11 février 2019 at 15:42
    • Répondre

    encore une très bonne sélection que nous offre l ‘ Estonie , pratiquement que du bon pour la finale , mais perso un seul nom pour tel aviv uku suviste ! storm est pour moi la mauvaise idée trop formater pour l ‘ eurovision , ca ressemble au sarin circus ( pré selection finlande 2015 ) en moins bien et je ne parle pas du live ?

  3. – Je viens d’écouter avec grande attention ( et deux fois chaque chanson ) cette sélection estonienne. C’est une sélection de très bonne qualité assez variée musicalement, et surtout, même les chansons que j’aime le moins ne sont pas mauvaises. Aucune ne mérite d’être dans mes  » FLOPS  » même si je donnerai les trois chansons que j’aime le moins. Pour mon TOP 3, le choix fut difficile mais le voici :

    1) THE SWINGERS : ca me fait penser à une chanson moldave. Vraiment le style de chanson que j’aime : très entrainante, vocalement impeccable et ça se retient facilement. Je suis vraiment fan !

    2) UKU SUVISTE : rien à redire sur cette chanson de grande qualité. Je n’y trouve aucun défaut et ce serait un très bon choix. Mais j’ai laissé parler mon cœur en mettant  » The Swingers  » premier car c’est davantage mon ADN ! 😆

    3) SYNNE VALTRI : là aussi, j’aime beaucoup ce style de musique même si c’est un peu lent pour ce style de chanson. Mais l’interprétation et la voix sont absolument parfaite et je ne pouvais pas l’écarter de mon podium.

    * Pour JOKERS, plusieurs auraient mérité une place mais j’ai choisi XTRA BASI et EMILY J surtout pour certaines sonorités musicales qui sont encore incrustées dans mes oreilles, et SANDRA NORMSALU car ça me fait penser à un film de princesses de chez Disney et le mélange des sons et musiques est très réussi.

    * Enfin, les trois derniers ( sans être archi-mauvais je le répète ) seront : INGER ( voix bizarre et trop classique ) ; STEFAN ( pas la moindre originalité et voix forcée ) ; KADHIA ( sans doute la plus faible : très fade et aucune originalité )

    – Les autres chansons que je n’ai pas citées sont tout à fait correctes mais ne ressortent pas du lot et risqueraient à Tel Aviv de rester  » noyées  » au milieu de meilleures titres.

  4. Pour moi ce sera Lumevärv ft. Inga – Milline Paëv mais je sens que ma favorite passera à la trappe. Comme tous mes préférés pour l’instant. Ce cru 2019 s’annonce mal, pour le moment.

    • olivier056 on 12 février 2019 at 20:55
    • Répondre

    Uku …. ou alors Uku. Il se suffit à lui même – Charme et charisme, puissance.
    Déçu comme d’autres par Victor Crone (très bonne version studio mais le live pas à la hauteur en demi)

  5. Uku a visiblement beaucoup d’adeptes ici ; Il est encore largement derrière Victor Crone chez les bookmakers.
    J’espère qu’Uku aura modifié sa mise en scène car la première minute sans lui sur scène ca ne fonctionne pas.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :