Dix ans de… République Tchèque !

Prague

… ou un peu moins car le pays qui est devenu un incontournable en seulement deux ans ne fait partie de l’aventure que depuis ans.

Avant 2010, la République Tchèque est curieusement le dernier grand pays d’Europe continentale à intégrer le concours, en 2007, quand son voisinage faisait ses débuts en 1994… Elle envoie trois chansons assez étranges qui finissent toutes les trois dernières ou presque, la première accumulant 1 point et la dernière aucun… Face à ces résultats médiocres et un engouement modéré à la maison (il faut dire qu’avec de tels candidats…), la République Tchèque se retire en 2010 pour une durée qui semble perpétuelle.

Mais finalement, après avoir dans un premier temps annoncé ne pas participer en 2015, la République Tchèque fait son grand retour en sélectionnant en interne un duo de pointures, Marta Jandova et Vaclav Noid Barta, avec « Hope never dies ». La chanson marque les esprits, mais ne parvient pas à se qualifier. Ce sera chose faite l’année suivante avec Gabriela Guncikova qui envoie pour la première fois la République Tchèque en finale avec « I stand ». Mais la chanson n’obtient que des points des jurys et termine avant-dernière. Nouvelle sélection en interne, en 2017 avec Martina Barta, mais c’est un échec.

On décide donc de voir plus grand en 2018 avec l’organisation d’une sélection nationale, mais non télévisée… Six finalistes sont départagés par le public et un jury d’anciens candidats au concours. Mikolas Josef l’emporte très largement devant Debbi.

Et Mikolas réussit à exploser le record national avec une 6ème place en finale ! Le même processus de sélection est donc employé, mais avec 8 finalistes. Lake Malawi l’emporte sans avoir eu la préférence du public, qui est allée vers le 2ème, Jakub Ondra.

Grâce à un soutien sans faille du jury, Lake Malawi termine 11ème à l’Eurovision faisant de la République Tchèque un pays à suivre avec en ligne de mire, pourquoi pas, un concours à Prague dans les années à venir ? Qui l’eût cru ?!

La République Tchèque est 29ème de la décennie, avec 479 points en finale.

Le top : la 6ème place de Mikolas Josef en 2018.

Le flop : la 13ème place en demi-finale de Martina Barta en 2017, avec 83 points.

(5 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Je vais totalement à l’encontre des résultats tchèques au Concours : j’adore Malá Damá, Hope Never Dies et My Turn. En revanche, tous les autres titres me laissent froid, voire m’agacent, y compris I Stand, Lie to Me ou Friend of a Friend. J’attends quand même un grand coup de cœur de la part du pays… ce qui me semble mal parti, eu égard aux choix réalisés ces deux dernières années.

  2. J’adore « Hope never dies », la voix de Vaclav , la complicité entre les deux, le côté « comédie musicale » et la mise en scène un poil too much (Ah le lancer de chaussure…).

    Pour le reste Mikolas Josef a installé la Tchéquie à la table des grands et Lake Malawi a, à ma grande surprise, confirmé l’embellie.

    J attends la grande finale nationale de fin Janvier 2020 avec impatience car les votants pourront enfin s’exprimer en se basant sur des performances en live et pas sur des vidéo clips.

    • rem_coconuts on 23 juillet 2019 at 19:59
    • Répondre

    Quel exemple de renaissance, voire de naissance eurovisionesque tout court, que la RTC ! Spécialiste du pire de ce qu’il peut se faire en termes de classements voire de chansons au concours à la fin de années 2010, le pays a disparu pour mieux revenir avec ses trois finales en cinq ans. J’aurais franchement pu envisager un cinq sur cinq car j’adorais l’intensité et la puissance du duo entre Marta et le beau Vaclav, qui leur a valu une élimination honteuse en 2015 et j’aimais la touche jazzy romantique de Martina ne 2017. Attention sérieux candidat à surveiller pour les années à venir après une 6e place grâce au televote et une 11e grâce aux enthousiastes jurés pour un titre vintage très enthousiasmant!

  3. – J’espère que la République Tchèque va devenir un ays régulier du concours : les derniers résultats plaident en sa faveur même si cette année, je suis surpris par le bon résultat de la chanson de Lake Malawi. Par contre, j’avais beaucoup aimé l’originalité de Mikolas Josef ; Martina Barta doit certainement son élimination à sa mise en scène etsa tenue…

    – Mais ma plus grande désolation fut l’élimination du duo en 2015 : c’était tout simplement ma chanson préférée de la République Tchèque depuis ses débuts ; je n’ai toujours pas compris cette élimination…

    – Après, je vais répéter ce que j’ai déjà dit par ailleurs : il y a quelques semaines j’ai rêvé que la jeune candidate de la République Tchèque gagnerait le concours en 2020. Je ne suis pas voyant : je n’en sais pas plus… 😆 Est-ce prémonitoire ou une énième intuition stupide de ma part ? Mystère…

    • Antoine 97 on 24 juillet 2019 at 16:43
    • Répondre

    2015: le duo méritait la finale. J’étais surpris et très triste lors de l’élimination.

    2016: l’ordre de passage aura tué Gabriela auprès du public, comme Lake Malawi cette année. C’est dommage car Gabriela méritait mieux qu’une piètre 25è place.

    2017: pas vraiment de surprise. La chanson était pas mauvaise mais là mise en scène complètement ratée.

    2018: ma chanson coup de coeur de l’édition Lisbonne. Mikolas est un artiste confirmé désormais. Chacune des chansons qu’il a sorties depuis sa participation son excellentes. La prestation m’avait quand même un peu refroidi au concours. Il était 3è de mon classement après Netta et Eleni.

    2019: je trouvais les résultats des jurys un peu exagérés mais finalement heureusement. Comment est ce possible que le public n’ait pas mordu plus que ça avec une prestation réussie à ce point?! 7 petits points d’une sévérité extrême.

    Je veux un concours à Prague sous peu 🙂

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :