Destination Eurovision 2019 : Doutson !

Nous arrivons doucement au terme de notre parcours découverte des candidats de Destination Eurovision 2019. Nous en sommes à la deuxième demi-finale et après la très demandée Seemone, il est temps de mettre Doutson en lumière. Quel est son parcours ? Quel est son univers musical ? Suivez le guide !

Qui est Doutson ?

Né en 1985 à Paris, Doutson s’appelle dans le civil Mamadou Niakate. La musique baigne toute son enfance, sa grande soeur étant une chanteuse de soul professionnelle. C’est en l’accompagnant au fil de ses enregistrements et de ses concerts que Doutson acquière un talent particulier pour la composition et le chant.

Au milieu des années 90, Doutson et sa famille déménagent à Lyon. Le jeune homme intègre un groupe de rap, Color, dans lequel il fait ses premières gammes. Il adopte son nom de scène actuel et se produit aux côtés des groupes phares de l’époque, tels qu’IAM, NTM ou Alliance Ethnik.

Le tournant des années 2000 le voit devenir un auteur-compositeur prisé. Vite repéré par les maisons de disques, il multiplie les collaborations avec les artistes en vogue, tels que L5, Laam, Anggun ou Sofiane.

Au vu du succès croissant, Doutson décide de se lancer en solo, en tant qu’interprète. En 2011, il sort son premier single, Kan je l’ai vue, qui remporte un vif succès sur YouTube.

Il enchaîne ensuite avec Pour elle et ainsi lancé, accomplit une première tournée nationale d’une soixantaine de dates.

Désormais signé chez Sony Music, Doutson poursuit en 2014, avec Dingue.

Après un hiatus, Doutson participera donc à Destination Eurovision 2019 avec Sois un bon fils.

Mon avis personnel

Doutson me fait penser à Jessy Matador, même énergie, même joie de vivre. J’aime beaucoup ses textes et sa chanson. J’adhère assez à cet interprète et son univers. C’est d’ailleurs un bon choix pour DE, parce que cela apporte une certaine diversité musicale à la sélection. Mais vu les résultats de Jessy Matador en 2010, est-ce une bonne idée de l’envoyer à Tel Aviv ? J’en doute…

(avec la collaboration de Pauly)

(16 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Ça ressemble un peu à du Soprano donc ça peut marcher même si j’ai du mal à voir ce type de chanson sur la scène de l’Eurovision

  2. Au vu de l’extrait publié, je ne suis pas du tout convaincu. Alors oui, cela sonne très actuel mais la voix n’est pas extraordinaire, et les paroles du refrain sont un peu ridicules, je trouve.
    Donc, ce sera non pour moi.

    • anachorète on 10 janvier 2019 at 10:44
    • Répondre

    ni bien ni mal… ce court extrait me laisse indifférent, je ne sait pas quoi dire d’autre.

  3. Je ne déteste pas cette chanson mais elle ne pourrait pas se démarquer à l’Eurovision donc non pour ma part

  4. – Ca m’ennuie de commenter sur un extrait mais espérons qu’il soit représentatif de la totalité de la chanson…

    – Ce n’est pas catastrophique ( j’ai entendu bien pire depuis le début ) mais ce n’est pas transcendant non plus ! Faible voix du chanteur, musique correcte mais pas non plus irrésistible et l’ensemble de la chanson demeure trop léger sans compter que cette chanson est très linéaire et sans rythme.

    – Bref, une fois de plus, ce sera un grand NON pour TEL AVIV et pour la finale de Destination Eurovision, non également mais sait-on jamais…

    • pasque75 on 10 janvier 2019 at 15:07
    • Répondre

    C’est délicat de juger sur un extrait mais pour moi c’est un grand NON.

    Il n’y a rien que j’aime ou qui me touche dans cette chanson.
    Je pense qu’il sera éliminé en demi en dépit de la chance qu’il a de passer dans la série la plus abordable.

    • BretagneLibre on 10 janvier 2019 at 19:36
    • Répondre

    Je trouve ça fort dommage que France ait autorisé à les artistes à faire leur promo avant les émissions, résultat on ne parle que de Bilal, il fait en ce moment le tour des plateaux et on ne parle absolument pas des autres. On nous parle après de neutralité des médias…
    Enfin bon, en espérant qu’un-e autre candidat-e se détache (en espérant que ça soit Seemone on Naestro 🙂 ) d’ici la finale.

      • BretagneLibre on 10 janvier 2019 at 19:36
      • Répondre

      France 2* je voulais écrire.

  5. – Je pense que le jury international sera un élément capital pour la sélection française : il saura j’espère être plus objectif que le public français qui votera, et même, je crois sincèrement que le public qui votera saura faire son choix sans être influencé par les media.

  6. Je regarde le quotidien ou il est invite et quand Yann barthes dit qu’il a gagne déjà sa sélection.. il a sourit et sa c’est bien vu désolé …..et sa veut presque tout dire….désolé plus aucune surprise pour moi….enfin….comme dit Bretagne libre….c’est classe….super la prétention du gars …… Ensuite….eurovision…. C’est lui le meilleur….pour la chanson….enfin pour moi c’est lui sans surprise….donc voilà….

  7. Il….a des fans comme Janet Jackson et la chanteuse aya nakamura surtout les reseaux sociaux aussi le donne favori….le journaliste Yann barthes…pour les news….sa chanson préfère….pour danser préfère…est aya Nakamura pookie….plaisir coupable…lou et lenni Kim miracolous….il adore les dessins animes …et il donne des noms a ses perruques… Enfin voilà pour les news de son interview…

      • pasque75 on 10 janvier 2019 at 22:11
      • Répondre

      J’ai vu « quotidien et je voulais prendre sur ce coup là la défense de Bilal Hassani.

      C’est Yann Barthes qui a lourdement insinué que les jeux étaient faits et que Bilal Hassani allait gagner DE. Ce dernier a protesté mollement et a dit qu’il adorait les autres concurrents.

      C’est sûr que niveau équité la couverture média dont dispose Bilal Hassani par rapport aux autres candidats est totalement injuste mais France 2 n’a pas selon moi les moyens de s’y opposer et on se dit sans doute à F2 que la notoriété de Bilal va booster les audiences du show.

        • BretagneLibre on 10 janvier 2019 at 23:24
        • Répondre

        On verra bien les premières audiences dimanche 🙂

  8. Je ne sais pas combien de chansons sont parvenues jusqu’aux oreilles des sélectionneurs. Se sont-ils mis du coton dans les oreilles, ont-ils eu hâte de bâcler une sélection dont ils n’accordent, finalement, que peu d’intérêt, leur seul but étant de réaliser le meilleur audimat, de faire marcher à fond la cagnotte des opérateurs et exploser les forfaits téléphoniques des téléspectateurs ? Je ne peux pas croire que les propositions étaient tellement médiocres au point d’avoir choisi les moins pires ! Si c’est le cas, on a du souci à se faire… Sans croire absolument à une victoire française, qui est notre mirage annuel, je pense que les choix auraient dû être plus exigeants, en un mot plus sérieux, ce qui ne veut pas dire « ennuyeux » (euphémisme poli).
    Donc, je résume : Douston, lui non plus, ne me procure aucun nirvana auditif !.

    • Philipe Dubois-Blond on 11 janvier 2019 at 03:32
    • Répondre

    A voir en live avec la chanson en entier mais bon …
    Vous parlez de Bilal mais laissez le faire car il n’aura pas de surprise à dévoiler, en dehors de sa scénographie, par rapport à ceux dont les chansons n’ont pas été publiées en entier 😉 .
    On ne parle que de Bilal mais attention à E. Moire qui est assez discret mais qui a un réseau de fans très très important. Ce dernier a 412 k d’abonnés sur Tweeter alors que Bilal n’en a que 96 K soit plus de 4 fois plus ^^ JDCJDR.

    • rem_coconuts on 11 janvier 2019 at 11:14
    • Répondre

    Difficile d’évaluer sur un extrait, mais de prime abord, ce titre ne m’inspire pas grand chose… Ça l’air d’être un peu à la Maître Gim’s, sympa mais sans plus, sans grande originalité, rien de très marquant quoi… À voir en live (et surtout en entier), mais pour le moment, je ne suis pas hyper convaincu

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :