Nov 12

Destination Eurovision 2018 : Cuenca ?

 

photo de Cuenca extrait du clip I love you

En ce mois de novembre automnal, c’est à mon tour de marcher sur les plates-bandes de Marie. Je l’imagine marmonner devant son écran : « Sérieux, vous en avez pas marre, les garçons ? » Je suis le énième mâle testostéroné de l’EAQ à piétiner de ses grosses bottes, son beau jardin à la française et ses bégonias bleus, blancs, rouges. J’espère que tu nous en veux pas trop. Mais tout ceci n’est pas vain : semer la plante rare pour le printemps prochain ! Je souhaitais ainsi vous présenter un éventuel artiste pour Destination Eurovision. Il vous est peut être déjà familier, voici Cuenca…

Un passage remarqué à la Nouvelle Star…

Cuenca est animé depuis tout gamin par la musique. C’est aux côtés de son papa, qui lui donne des cours de chant, que le petit Jean-Pascal prend goût à la chanson et commence à composer ses premiers titres à l’âge de 7 ans. Pendant ses vacances d’été, il prend plaisir à divertir les badauds et n’a pas peur de se confronter aux spectateurs. Désormais sa guitare ne le quittera plus…

En 2015, à tout juste 20 ans, il décide de se lancer dans l’aventure Nouvelle Star en s’inscrivant au casting à Marseille. Lors de la troisième semaine, il se présente devant le jury accompagné de sa guitare. Très à l’aise devant Elodie Frégé, André Manoukian, Sinclair et Yarol Poupaud, le jeune homme s’approprie Paranoïa de Jul en l’interprétant à sa manière. Les jurés remarquent son manque de concentration mais ne lui en tiennent pas rigueur. Jean-Pascal décroche quatre « oui » et le précieux sésame pour l’étape suivante. Quelques semaines plus tard, il accède à la seconde étape du théâtre, où il chante avec brio Changer de Maître Gims. Malheureusement, le chemin de la notoriété s’arrête là pour lui…

Un petit prodige de la reprise !

Après cette expérience télévisuelle, le jeune chanteur investit les festivals de province, où il est repéré par Antoine Angelelli. Ce grand nom de l’industrie musicale qui a travaillé avec beaucoup d’artistes, l’aide matériellement et le pousse à composer deux ou trois titres. Il écrira par la suite la chanson SOS d’Olivier Dion pour la comédie musicale, Les Trois Mousquetaires, sur laquelle son pygmalion collabore. Mais c’est surtout par son talent de « repreneur » que Cuenca (ou Cuen-K à l’époque) se fait connaître. Plus qu’une prédisposition, un don ! Pour preuve ses nombreux « covers » postés sur les réseaux sociaux. On le retrouve en duo avec son ami musicien Cedryck pour reprendre Avenir de Louane ou Andalouse de Kenji.

Ses vidéos affichent rapidement des milliers de vues sur YouTube. Dans le cadre de Cover Station, concept inédit qui incite des artistes à se produire devant un public de voyageurs, il interprète Ca va aller de Diziz La Peste, dont la version originale a ensoleillé mon mois d’août. Une formidable reprise piano-voix dans un hall de gare qui montre sa témérité et toute l’étendue de sa musicalité…

photo de Cuenca Cover Station

Cuenca cherche l’amour avec son nouveau single I love you

Depuis cet été, vous l’avez peut-être écouté sur de nombreuses chaines et radios musicales. Il commence à squatter les ondes et c’est bien mérité ! Son premier single I love you, co-écrit avec Antoine Angelelli, est sorti en juillet dernier sur le label Play Two. A 22 ans, Cuenca est déjà un auteur-compositeur talentueux. Il a la plume facile…

« Sache que la joie de t’avoir dans mes bras, vaut bien plus que la peine que j’ai déjà ».

Tout comme lui, sa chanson est dans l’air du temps. Un morceau entraînant dont le refrain est particulièrement entêtant. Au fil du titre, nous découvrons ses bons sentiments à coups de paroles rêveuses mais jamais niaiseuses !

photo du single I love you de Cuenca

Son clip réalisé par Mathieu Juric a été dévoilé en octobre dernier et a récolté plus de 10000 vues dès sa diffusion. Pour l’occasion, l’artiste a organisé un concours sur Facebook : il propose à ses fans de laisser sur sa boite vocale, une belle déclaration d’amour avec à la clé un message personnalisé du chanteur sur la messagerie du gagnant. Une idée très originale pour promouvoir sa nouvelle vidéo dans laquelle il erre dans New York à la recherche de son amour perdu. Tel le Petit Poucet, Cuenca est guidé par des dizaines de mots d’amour inscrits dans toute la ville pour retrouver sa bien aimée. Un conte moderne et très urbain en quelque sorte…

Mon opinion personnelle :

Cuenca est tout à fait le genre d’artiste que j’ai envie d’entendre en janvier et encore plus un soir de mai. Il est auteur-compositeur-interprète et j’aime ça ! Sa musique est actuelle et il sait la partager. Je suis séduit par la sensibilité musicale du jeune homme. C’est aussi un physique agréable qui vous charme par son accent du Sud dès ses premiers mots. Les Madames Michu européennes tomberont de leurs canapés en entendant la voix rauque du french lover. Une chanson comme son dernier titre défrisera les moustaches de leurs maris. Nous le savons tous, un sympathique chanteur autour d’un thème universel : une recette qui a souvent fait ses preuves à l’Eurovision…

Et vous, pensez-vous que Cuenca serait un bon choix pour "Destination Eurovision" ?

View Results

Loading ... Loading ...

Si comme moi, vous avez dit « I love you » en répondant « oui », suivez Cuenca :

 

(10 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Très beau « piétinage » de plates-bandes de Marie hahaha.
    J’aime beaucoup la chanson et l’univers de ce jeune homme. Bien sûr qu’il aurait sa place à DE et même sur la scène de l’Eurovision. Un grand oui pour moi.
    Et au passage, merci de me faire découvrir des talents français, parce que de ce côté-là, j’ai de sérieuses lacunes.

    • Nico on 12 novembre 2017 at 09:24
    • Répondre

    Je ne regarde plus la Nouvelle Star depuis des années, donc ce jeune homme est pour moi une véritable découverte. J’aime beaucoup le timbre de sa voix et la finesse de son texte dans  » I Love You « .

    Ce titre est très radio friendly mais manque sans doute un peu d’envergure pour l’Eurovision mais je pense que Cuenca pourrait séduire avec sa plume et son univers musical que je trouve assez raffiné.

    Alors, Merci Kris. B de nous avoir fait cette belle proposition à laquelle je dis un oui !

    • marie on 12 novembre 2017 at 09:35
    • Répondre

    J’ADORE TON INTRO , au contraire mon beau jardin devient de plus en plus beau car j’ai de nombreux jardiniers qui s’en occupent et me plantent de nouvelles fleurs 🙂 🙂 🙂
    Quant à Cuenca, je ne pourrais pas te dire pourquoi mais je valide pour Destination Eurovision. Il a quelque chose de moderne, une attitude qui me plaît. En ce qui concerne l’eurovision, je validerai aussi s’il a une chanson un peu plus percutante et plus facile à se rappeler l’air qu’I love you.
    Merci de m’avoir fait découvrir Cuenca que je ne connaissais pas.

    • KaYan on 12 novembre 2017 at 15:13
    • Répondre

    Je dis OUI j’aime bien sa chanson il a une voix intéressante mais c’est un peu jeune peut-être pour marquer les esprits à Lisbonne tout dépend de son charisme sur scène. S’il se présente à destination Eurovision je le regarderai avec intérêt. Merci de la découverte.

    • ZIPO on 12 novembre 2017 at 17:02
    • Répondre

    – Que rajouter de plus ? je valide tout ce qui a été dit et une fois de plus, il se différencie de toutes les propositions déjà faites ici. Ce qui me séduit surtout chez lui, c’est sa voix : j’aime les ( jeunes ) hommes avec une telle voix ! donc, sans surprise, je vote OUI !

  2. Tres bon article et interprete mais la nouvelle star non merci cette emission m’irrite et en plus cette année je zappe litterallement mais bon le chanteur est lui parfait merci kriss de cette decouverte musicale

    • TANO on 12 novembre 2017 at 23:17
    • Répondre

    Est-on dans un concours de chansons ou de séduction ??? Certes, les deux ne sont pas incompatibles, bien au contraire, mais il y a quand même un moment ou la chanson doit primer.
    Je trouve vraiment dommage et triste qu’on s’en tienne parfois exclusivement à des critères de beauté physique… Donc, si je comprends bien, quelqu’un de « beau » (- vision très personnelle et relative au demeurant) détiendrait plus de chances d’accéder au succès ? Peut-être…mais au talent, certainement pas !
    Pour moi, rien d’extraordinaire dans cette proposition (mais mille fois merci à Kris.B et à tous les rédacteurs de nous renseigner sur les impétrants qui frappent à la porte de la célébrité. Au moins on sait à quel « pire » ou « meilleur » on peut s’attendre !). Personnellement, je ne parie pas un kopek sur la réussite de ce jeune homme face aux concurrents qui se profilent à l’horizon. Il ne me convainc pas, malgré ses qualités déclarées. Je précise que je ne suis pas adepte des télé-crochets bidons que propose, entre autres TF1, surtout quand les apprentis chanteurs sont sanctionnés par des jurys dotés eux-mêmes d’une contestable notoriété (sauf, entre autres, Maurane, André Manoukian ou B .Biolay qui eux ont largement fait leurs preuves). La France saura-t-elle agir avec un juste discernement ? Les prochains mois nous le diront.

      • KRIS.B on 13 novembre 2017 at 10:07
      • Répondre

      Cher Tano, je regrette sincèrement que tu ais retenu de tout mon article que DEUX MOTS : « physique » et « agréable ». Je l’ai noté rapidement. Je ne pense pas avoir disserté sur la beauté en ce qui le concerne. Si tu lis mon article dans son entierété, tu t’apercevras que je propose Cuenca sur des critères purement musicaux (texte, musicalité, qualité de compositeur…).
      J’ai été « séduit » pricipalement par sa PRÉSENCE MUSICALE et SA VOIX. C’est tout ! Après tout à fait libre à toi de ne pas adhérer à ce choix. C’est respectable…

        • TANO on 13 novembre 2017 at 16:59
        • Répondre

        Mon cher KRIS.B, désolé de t’avoir froissé, si c’est le cas. Pas mon habitude. Et j’éprouve un profond respect pour ton travail ainsi que pour celui, bien entendu, de tous les rédacteurs de ce blog. Je viens de relire la présentation que tu fais de Cuenca, aussi j’espère que ta subtilité comprendra que ce n’est pas elle qui me fait réagir. Elle est parfaite. C’est plutôt le fond qui me gêne. Que veux- tu, je n’ai sans doute plus les oreilles assez formatées pour avaler tout de go les litanies diffusées à l’envi par certaines radios, avec des paroles de chansons nunuches à mourir, même susurrées par des dieux bodybuildés, des déesses siliconées, ou des petits jeunes à qui l’on fait croire que la célébrité leur est acquise parce qu’ils ont « pondu » un CD ! Je trouve donc regrettable que de véritables artistes ne soient pas plus médiatisés, alors qu’il en existe de réels, comme par exemple Fraissinet ( merci Nico ) Il y en a tellement, au talent galvaudé, qui attendent d’être connus et…reconnus !

    • KRIS.B on 13 novembre 2017 at 17:17
    • Répondre

    Aucunement froissé et il n’y a aucun problème. Je voulais juste éclaircir mes propos. Nous n’avons pas la même « sensibilité » musicale c’est tout. Pour preuve je n’aime pas du tout Fraissinet. A très bientôt sur un de mes prochains articles….

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :