Décortiquons la prestation… Italie 2018

L’Italie était représentée par Ermal Meta et Fabrizio Moro avec la chanson Non Mi Avete Fatto Niente. Elle faisait partie de la deuxième demi-finale en ce qui concerne les votes puisque, comme vous le savez, l’Italie est qualifiée d’office.

La scénographie : La prestation débute sur Ermal Meta. Il est vêtu d’un costume bleu-marine et d’une chemise blanche, puis sur Fabrizio Moro qui lui, est habillé d’un pantalon noir, d’un tee-shirt et d’une veste de la même couleur. Ils sont sur la scène principale et chante avec des micros à pied. La scène est teintée de rouge. Des incrustations vidéo sous formes de phrases dans différentes langues apparaissent sur l’écran pendant toute la prestation. Puis, Ermal et Fabrizio empruntent chacun un pont passerelle pour rejoindre la plateforme circulaire. Ils se rejoignent et terminent leur prestation accolés et le bras levé.

Le résultat:

Finale : L’Italie a terminé à la 5e place avec un total de 308 points. Elle a obtenu la 17e place des jurys avec 59 points et la 3e place du public avec 249 points.

Examinons en détail les 308 points obtenus:

  • Les jurys : Albanie: 12 points / Malte: 10 points / Chypre et Serbie: 8 points / Finlande, Monténégro, Portugal et Saint-Marin: 4 points / Espagne: 3 points / Grèce et Russie: 1 point
  • Le télévote : Albanie, Allemagne et Malte: 12 points / Autriche, Croatie, France, Portugal et Slovénie: 10 points / Grèce, Moldavie et Monténégro, Saint-Marin et Suisse: 8 points / Chypre, Estonie, Lituanie, Pays-Bas et Espagne: 7 points / Belgique, Bulgarie, Finlande, Macédoine, Hongrie , Lettonie, Roumanie, Russie et Serbie: 6 points / Azerbaïdjan, Géorgie, Israël, Pologne et Ukraine: 5 points / Biélorussie: 4 points / Arménie: 3 points / République Tchèque: 2 points

Comme vous pouvez le constater, les jurys et le public n’étaient pas du tout d’accord: 14 places séparent les deux parties, le public ayant mis l’Italie sur le podium.

Les bookmakers le jour J : Ils avaient placé l’Italie 11e. Elle a terminé 5e. Ils se sont donc trompés de 6 places.

L’avis d’Eurovista : Je suis loin d’être au Nirvana quand j’écoute la chanson italienne. Cependant, je lui concède certaines qualités. Comme par exemple la belle envolée lyrique d’un des chanteurs après le « bambino », je trouve ça très beau. C’est une chanson que j’aime écouter, mais sans plus. Son bon classement m’étonne, mais pas franchement dans le mauvais sens du terme. Niveau scène, j’avais pensé au départ que les incrustations de phrases dans différentes langues n’étaient pas une bonne idée. J’ai changé d’avis lors du live. J’ai pensé que ceux qui ne connaissaient pas la chanson allaient savoir de quoi elle parlait. J’étais même ému lorsqu’apparaissait les phrases en français. Au final, c’était une bonne idée et ça a payé.

L’avis de Quentin : Je n’aime pas tellement cette chanson. Cependant, l’Italie a réussi à transformer un morceau assez moyen en un magnifique hommage à la paix. L’idée d’avoir pu incruster les paroles en différentes langues sur l’écran était très intelligente de la part de la délégation italienne. Etant donné que la performance vocale des deux chanteurs est irréprochable, il est tout naturel que le pays ait réussi à arriver à une telle place.

L’avis de Marie : La chanson ne me passionnait pas plus que cela mais alors la délégation italienne a fait preuve d’intelligence en incrustant des phrases de la chanson traduite en plusieurs langues. Du coup, la chanson prenait tout son sens et on savait de quoi elle parlait. De plus, le thème de la chanson interpelle tout le monde dans cette période noire ou le terrorisme sévit et finalement, cette chanson qui au départ, ne me disait rien, à réussi à m’émouvoir parce que j’adhérais aux paroles chantées. Bravo l’Italie!

 

Votre avis compte aussi :

Laquelle de leurs prestations avez-vous préféré ?

View Results

Loading ... Loading ...

Pensez-vous que l'Italie se serait qualifiée en finale avec cette prestation ?

View Results

Loading ... Loading ...

Comment avez-vous trouvé leur tenue vestimentaire ?

View Results

Loading ... Loading ...

Que pensez-vous de la scénographie ?

View Results

Loading ... Loading ...

Comment considérez-vous leur prestation vocale ?

View Results

Loading ... Loading ...

Que pensez-vous des votes des jurys ?

View Results

Loading ... Loading ...

Etes-vous d'accord avec les points donnés par le public ?

View Results

Loading ... Loading ...

Comment considérez-vous sa 5e place au classement final

View Results

Loading ... Loading ...

 

Conclusion : Les statistiques le prouvent, l’Italie est une très sérieuse compétitrice et ne lui manque pas grand chose pour repartir avec le micro de cristal. Elle a obtenu 6 tops 10 en 8 ans. Quel est la recette de sa réussite au concours? Tout simplement le Festival de Sanremo. Le vainqueur de ce festival a de très fortes chances de finir bien placé au concours. C’est aussi simple que cela!

 

(avec la collaboration d’Eurovista et la participation de Quentin)

(9 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Ermal Meta est pour moi le maillon fort du duo.

    L’Italie s’est classée à la place à laquelle j’espérais voir la France.

    Encore un très bon résultat pour les transalpins. A force de tourner autour de la tête ils devraient finir par l’emporter même si ils ont parfois plus de mal à séduire les jurys (Il Volo…).

    Je lis souvent que l’Italie ne serait pas très chaude pour organiser. La RAI irait elle jusqu’à décliner ? Je ne l’espère pas..

  2. Les jurys les jurys , à chaque fois descendent l Italie!!!!!Excellente idée d incruster les paroles!!Si la France avait fait de meme elle aurait gagné quelques places!!! Edouardo si tu lis ces lignes qu ‘attends tu pour nous pondre un minimum de mise en scéne!!!!Moi je suis toujours fan des prestations Italiennes Une langue si belle!!!L ‘une de mes chansons préférées italiennes est de Paolo meneguzzi en 2008 pour la SUISSE; et aussi IL VOLO bien sur sans oublier la représentante de 1974 « SI »

  3. Je suis touché par le message de cette chanson mais c’est tout. Je n’aime pas ni la voix des chanteurs, ni la mélodie.

    • BretagneLibre on 21 août 2018 at 12:28
    • Répondre

    L’Italie a réussi à faire ce que la France n’a pas fait : transmettre de l’émotion aux téléspectateurs. Quand on regarde la prestation italienne, on comprend tout de suite le sujet (dire qu’on était plusieurs aussi à dire que Mercy devait avoir des sous-titres, si Edoardo Grassi lisait ce blog au lieu de Wiwibloggs…) et on est captivé par la chanson. Avec Mercy, même si pour les Eurofans c’est une bonne chanson, sans comprendre le texte, j’imagine que pour le téléspectateur lambda européen c’est un morceau fade. Puis répéter 20 fois à la fin de la chanson Mercy, le téléspectateur lambda a dû se dire qu’ils s’étaient pas foulés pour les paroles. Et du coup, ont t’ils compris qu’on parlait de la petite fille et pas qu’on leur disait merci ?
    Bref, televote extrêmement logique, l’Italie 247 pts et la France 59pts, encore bravo l’Italie.

    • Antoine97 on 21 août 2018 at 18:04
    • Répondre

    Au cas où ça n’avait pas été clair après la finale, je suis enfin réconcilié avec l’Italie (que je n’avais plus appréciée depuis 2012). Pourtant ce n’était pas gagné… Je plaçait le duo 32è de ma playlist cette année en reconnaissant qu’il s’agissait d’une bonne chanson mais vraiment pas à mon goût. Mais le jour J, j’ai été emballé par la prestation pourtant pas incroyable mais bien dosée. Pas une raison pour me faire aimer la chanson mais je suis presque d’accord avec le résultat final donc c’est que j’ai aimé 🙂
    J’ai coché surévaluée parce que j’aurais plutôt donné une 8-9è place mais 5è ne me dérange absolument pas. Heureusement que le public était là pour éviter l’injustice.

    • Netty Vilar Braamcamp Sobral on 21 août 2018 at 19:39
    • Répondre

    Je ne comprends pas ce qui a déplu aux jurys. C’est étrange car cette prestation était franchement professionnelle. Effectivement le contraste avec la France en ce qui concerne la mise en scène est frappant. La France était franchement fadasse en comparaison. Comment se fait-il qu’après avoir assisté à plusieurs finales de l’Euro, Edoardo ne se remette toujours pas en question sur ce point ? Y aurait-il une peur inavouée de trop bien se classer ?…
    J’ai beaucoup écouté l’album d’Ermal et regardé plusieurs de ses clips et j’apprécie vraiment cet artiste. Il me reste encore à découvrir Fabrizio.

    • anachorète on 21 août 2018 at 19:58
    • Répondre

    j’aimai bien cette chanson, je pensai vite m’en lasser…
    mais à chaque foi je me laisse emporter.
    c’est la chanson que j’ai le plus écouté cette année.
    comparaison avec la France pertinente à plusieurs niveaux.
    même déplacement sur la scène, et pourtant avec l’Italie ça tiens la route.

  4. – Je ne m’attendais pas à un TOP 5 mais à un TOP 10 : c’était risqué pour l’Italie de présenter ce style de chanson plutôt décalée par rapport à d’habitude mais elle a réussi à surmonter tous les écueils grâce une remarquable interprétation et surtout, en ayant su insuffler une âme à cette chanson ce que n’a pas su faire la France ( NB : d’ailleurs je rejoins Bretagne Libre sur les remarques faites sur la France )

    – Certes, je n’aurais pas donné une 5e place un peu généreuse, mais je voudrais aussi comprendre cette 17e place des jurys incompréhensible…

  5. Comme quoi, quand on est exigent dans les sélections, quand on sait illustrer une prestation, il y a peu de chances de se planter. La délégation française ne peut ou ne veut pas comprendre, et nous, chaque année, nous sommes un peu la voix qui crie dans le désert ! Pour l’instant, « Destination Eurovision » n’est même pas le pâle reflet du festival de San Remo qui propose de la qualité et des artistes rompus à la scène. Nous, nous préférons confier une procuration « artistique » et internationale à des novices qui, à peine sortis de l’ombre, tentent déjà de regonfler laborieusement leur notoriété et celle de leur producteur avant de sombrer dans l’indifférence générale ! La plupart du temps, le choix du public est détourné. Déchiré entre la bataille des chaînes de télévision obsédées par l’audimat et sa méconnaissance du concours, il vote par réflexe sans projeter son choix au-delà de ce qu’il voit ou entend, et hypothèque ainsi systématiquement une éventuelle victoire qui déboucherait sur une légitime et durable carrière. L’Italie a toujours compris cela, d’où son retrait du concours durant plusieurs années.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :