Croatie 2018 : poursuite des préparatifs

En voilà une dont la campagne promotionelle n’aura pas été de tout repos ! La représentante croate, Franka, s’est en effet retrouvée prise dans un bel eurodrame. Les eurofans, amateurs du genre, ont été comblés ! Mais reprenons depuis le début…

Tout commence bien, le 7 mars dernier. Franka nous présente son morceau pour Lisbonne, Crazy.

Sa participation à l’Eurovision ne l’empêche pas de se produire en concert dans son pays natal.

À la mi-mars, elle fait la couverture du magazine Story Book.

Au même moment, Crazy fait une percée dans les classements croates.

Fin mars, Franka participe à d’autres événements médiatiques et promotionnels. Elle donne une interview à la télévision croate. Elle y déclare que ses deux chansons préférées sont pour l’heure Mercy et A Matter Of Time.

Son vidéoclip et sa chanson sont une source d’inspiration pour l’artiste Marko Barišić. Il réalise une peinture inspirée par eux.

Franka se rend ensuite au Portugal, à Talasnal, pour filmer sa carte postale.

C’est à son retour en Croatie que l’eurodrame éclate. Le 30 mars, un eurofan découvre une chanson dont la composition est identique à Crazy, mais qui a été postée sur YouTube deux semaines avant le 7 mars.

La controverse enflant, Franka publie le lendemain une réponse officielle. Selon la chanteuse, la composition musicale, due à Denis Mevlja, serait disponible en ligne et donc Ceea ce iubim est à ses yeux, une reprise.

Le 1er avril, Denis Mevlja présente officiellement ses excuses à Franka. Il déclare avoir malencontreusement téléverser l’instrumental sur une plateforme en ligne. Selon lui, il s’agit d’une insigne maladresse dont Franka n’était aucunement au courant. Le co-auteur du morceau, Branimir Mihaljevic, vient en renfort. Il explique que Denis s’est emmêlé dans ses fichiers. Cela expliquerait pourquoi l’artiste roumain Guez a pu se procurer légalement l’instrumental de Crazy. La HRT a semblé convaincue et a maintenu sa confiance en Franka. Soulagée, la chanteuse a remercié ses fans et ses soutiens, depuis Istria, où elle fêtait Pâques.

Elle a ensuite repris le chemin des studios de télévision. Au Dalibor Petko Show, ce mardi, elle a ainsi interprété un pot-pourri de chansons gagnantes de l’Eurovision.

(avec la collaboration de Sakis)

 

(3 commentaires)

  1. Ca aurait été dommage de disqualifier cette chanson, elle est tellement bien foutu! Je l’écoute en boucle depuis quelques jours!

  2. -Je ne dirai pas que je l’écoute en boucle mais c’est une chanson que j’apprécie et qui sort des  » sentiers battus  » : je serai déçu si elle ne se qualifiait pas en finale mais dans cette DF 1, tout est possible hélas…

    – Beaucoup de péripéties pour cette chanson ces derniers jours mais tout est bien qui finit bien ! Ouf !

    • Antoine 97 on 6 avril 2018 at 20:53
    • Répondre

    J’aime aussi beaucoup cette chanson mais j’ai quelque peu remodifié mon classement aujourd’hui et la Croatie est désormais 11é de la DF1 (elle était 9è avant). Je serai content si elle se qualifie mais pas choqué si elle n’y parvient pas. En plus, la Croatie ayant eu son tiquet pour la finale ces 2 dernieres années, elle est moins découragée et je me dis que je préfère autant voir Franka out que le groupe Macédonien avant que ça ne soit fatale pour le pauvre pays^^

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :