Déc 23

Ce soir : finale du Festivali i Kënges

Après deux demi-finales de strass, de paillettes, de divas et d’orchestre placé sous la scène (mais qui diable a eu cette idée ?), le 56e Festivali i Këngës atteint son apothéose, ce soir, avec sa grande finale. Voici venu le moment suprême, celui où sera couronné le vainqueur ce grand événement albano-albanais !

La soirée sera diffusée depuis le Palais des Congrès de Tirana. Elle débutera vers 20h45 et sera présentée par Adi Krasta (ci-dessous).

Pour suivre cette soirée, plusieurs solutions s’ouvrent à vous :

Si aucun de ces cinq canaux ne fonctionne, rendez-vous sur YouTube. Des âmes charitables y relaieront certainement le streaming.

Les quatorze finalistes sont (par ordre de passage) :

  1. Redon Makashi — Ekziston
  2. NA & Festina Mezini — Tjetër jetë
  3. Voltan Prodani — E pamundur
  4. Denisa Gjezo — Zemër ku je
  5. Tiri Gjoci — Orë e ndalur
  6. Orgesa Zaimi — Ngrije zërin
  7. Rezarta Smaja & Luiz Ejlli — Ra një yll
  8. Artemisa Mithi — E dua botën
  9. Manjola Nallbani — I njëjti qiell
  10. Inis Neziri — Piedestal
  11. Bojken Lako — Sytë e shpirtit
  12. Mariza Ikonomi — Unë
  13. Eugent Bushpepa — Mall
  14. Elton Deda — Fjalët

Cliquez sur les liens, vous reverrez leur prestation en demi-finale. À rebours de l’an dernier, où le public albanais avait pu voter pour la première fois, le vainqueur sera déterminé uniquement par le vote d’un jury d’experts musicaux nationaux.

Au cas où vous regarderiez le Festivali i Këngës pour la première fois de votre existence, voici quelques avertissements préliminaires.

  1. Ceci n’est pas une sélection nationale pour l’Eurovision. Le Festivali i Këngës a été créé en 1962. Il possède une longue et riche histoire personnelle. Son prestige est fort important en Albanie, dont il est l’un des événements télévisuels les plus suivis. C’est pour ces raisons et parce qu’il est organisé par la télévision publique albanaise (membre de l’UER) qu’il a été choisi par elle comme mode de sélection pour le Concours. Si vous regarderez la finale dans cette perspective, conservez bien en tête que ce ne sera le cas de personne (et surtout pas des jurés) là-bas, à Tirana.
  2. Ceci n’est pas un concours de chansons. Ceci est un festival de musique albanaise. La compétition importe moins. Ce qui compte par-dessus tout, est la quête de la chanson portant au pinacle la culture musicale albanaise. Personne (et surtout pas les jurés) ne cherche à couronner la meilleure chanson sur un plan eurovisionesque ou commercial. Non : tout le monde cherche la plus albano-albanaise des propositions. Vous riez ? Songez qu’en empruntant cette voie, le Portugal a remporté la plus éclatante victoire de toute l’Histoire du Concours. Cela lui a pris cinquante ans ? Cela prendra sans doute autant de temps à l’Albanie…
  3. Ceci n’est pas un télécrochet. Ceci est un festival albano-albanais. Les chansons concurrentes et leurs interprétations sont certes au cœur de la soirée, mais elles ne sont pas les seules. Vous devrez prendre votre mal en patience. Les invités seront fort nombreux. Ils parleront beaucoup et chanteront longuement. Vous aurez droit à une longue ouverture et un tout aussi long entracte. Le présentateur débitera de longs monologues et ses interlocuteurs tireront longuement la couverture à eux. Bref, ce sera long. Songez que toute l’Albanie est à la fête. Le but est donc de prolonger ce plaisir annuel. Au détriment de toute forme de dramaturgie télévisuelle…
  4. Ceci n’est pas une émission internationale. Personne à la RTSH n’a envisagé la possibilité que des non-Albanais puissent suivre (voire se passionner) pour la soirée. Elle est dédiée aux Albanais, où qu’ils soient à travers le monde. Il n’y aura donc aucune traduction, aucun sous-titre, rien qui puisse vous guider dans votre compréhension générale. En désespoir de cause, retenez juste ces quatre mots : kënga (chanson), dashuri (amour), shqiptar (albanais) et pikë (point). Ils résument tout le programme : la chanson d’amour albanaise qui réunira le plus de points, l’emportera.

Une fois ces prodromes acceptés, vous verrez : vous vous amuserez beaucoup et découvrirez le meilleur de la culture musicale du pays (léger sarcasme).

Quant à vous, fidèles lecteurs, votre favorite est décidément Inis Neziri.

L’emportera-t-elle ? Nous nous retrouverons aux alentours de 00h30 pour l’annonce du grand vainqueur. Nous connaîtrons alors le septième représentant et la toute première chanson pour Lisbonne. Dans l’attente, profitez bien de votre soirée albano-albanaise. À ce soir !

(9 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

    • KRIS.B on 23 décembre 2017 at 09:19
    • Répondre

    Nouvelle déception de la saison avec l’élimination de Xhesika Polo. Inis Neziri est une excellente chanteuse. Je reste réservé sur « Piedestal ». La version live me plaît davantage. L’acoustique est là pour relever le tout et lui donner un peu de relief. Malheureusement il n’y aurait pas d’orchestre en direct à Lisbonne…

    • Bring Back Live Orchestra BBLO on 23 décembre 2017 at 11:16
    • Répondre

    Merveilleuse saison, un véritable show en voix live et orchestre.

    Que le meilleur gagne pour que vive l’eurovision.

  1. Que ce soit Inis, Eugent ou Artemisa, ça ira. Les trois chansons qu’ils proposent sont excellentes.

    • Antoine Carballo on 23 décembre 2017 at 11:31
    • Répondre

    Je supporte Artemisa – Inis & Orgesa, d’autres chansons sont également sympa comme celle de Manjela par exemple ^^
    Bonne soirée à tous 🙂

    PS: Merci Eurovision Quotidien d’avoir publier mes vidéos 🙂

      • Bring Back Live Orchestra BBLO on 23 décembre 2017 at 12:56
      • Répondre

      Bienvenue Antoine,

      Au moins toi on te reconnais quand tu parles,
      Car avec les antoine1 98 on reconnais plus personne.

      Donc pour moi tu sera Antoine C.

      Même si mon Nantwanne, twanou me manques sur ce site snif

        • Antoine Carballo on 23 décembre 2017 at 14:18
        • Répondre

        Merci 🙂
        Oui j’avais vu plusieurs pseudos avec Antoine 😀

          • Antoine 97 on 23 décembre 2017 at 23:28
          • Répondre

          Faut croire que les Antoine sont destinés à aimer l’eurovision :3 Je vais penser à changer mon « 97 » du coup! :p

    • ZIPO on 23 décembre 2017 at 13:23
    • Répondre

    – Merci pour toutes ces explications Pauly : ce festival est vraiment une institution en Albanie et même si j’ai parfaitement compris dans quel état d’esprit il faudrait être pour se comporter  » comme un albanais de souche « , je n’en suis pas capable. Donc, je donnerai mon vote comme le niçois que je suis ( et je reste ! ) 😆

    – J’ai écouté les 14 chansons attentivement et quatre ont retenu mon attention et si une des quatre allait en finale, j’en serai ravi : dans l’ordre de mes préférences, je mettrai donc :

    1) Chanson N ° 13
    2) Chanson N° 7
    3) Chanson N° 1
    4) Chanson N° 4

    Les quatre que j’ai le moins aimé sont les N° 8, 10 , 12 et surtout la 2 qui est horrible !

    – Voici mon  » vote  » : je n’ai pas eu le temps de mettre des commentaires précis mais si vous le voulez, j’essaierai de le faire. Une chose est certaine : je le ferai pour la chanson qualifiée !

    • Pascal on 23 décembre 2017 at 17:50
    • Répondre

    Le succès semble promis à Inis Neziri, pas prete de descendre de son « Piedestal ». C’est une remarquable vocaliste et elle n’a pas perdu ses moyens hier au contraire de certaines. Pour moi elle est au dessus d’Artemisia et de Mariza qui jouent le meme registre.

    Eugent Bushpepa et Orgesa Zaimi seraient des alternatives très correctes (et sans doute plus interessantes en vue de Lisbonne pour passer en finale) mais les jurés albanais sont en général très conventionnels…

    Plaisir coupable en vue pour moi avec la diva Manjana et le duo dramatique entre Rezarta et Luiz (qui ressemble beaucoup á Emmanuel Macron non ?)

    Bonne soirée albanaise à tous !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :