Août 03

Cartes postales : Pays-Bas

C’est un classique de l’Eurovision : la carte postale est nécessaire pour faire la transition entre deux prestations. Elle laisse à l’équipe technique le temps d’apporter des éléments du décor sur la scène si nécessaire et aux artistes, celui de se placer. Chaque année, le pays hôte offre une série de cartes postales ayant en général un certain thème : soit présenter l’artiste dans son pays ou dans le pays hôte ou bien dans les deux ; soit faire découvrir le patrimoine du pays hôte ; soit laisser la liberté aux artistes de présenter ce qui leur tient à cœur. Voici donc notre troisième série de cartes postales qui met à l’honneur les Pays-Bas.

Voici donc le pays des tulipes, des moulins, du vélo, des sabots et du fromage : les Pays-Bas. C’est aussi le pays des polders, terres gagnées sur la mer. Un quart de son territoire se situe sous le niveau de la mer et atteint même moins 6,76 mètres, record en Europe. Le nom du pays fait allusion à son altitude peu élevée et par conséquent, à sa lutte permanente contre les eaux.

Le drapeau des Pays-Bas a été adopté définitivement en 1937. Mais il est beaucoup plus ancien. Depuis les années 1630, il existait un Prinsenvlag ou bannière du prince. Cette bannière symbolise le soulèvement des Néerlandais contre la domination espagnole. Les révoltés étaient commandés par le prince d’Orange, dont les armoiries portaient les couleurs orange, blanc et bleu. Grand peuple de marins et de commerçants les Néerlandais remplacèrent l’orange (peu visible en mer) par le rouge.

Voyons voir comment les Pays-Bas sont vus à l’Eurovision ces 5 dernières années :

  • 2017

Dans cette carte postale, les Pays-Bas n’y sont pas représentés, car toutes les femmes aiment faire du shopping et les Néerlandaises n’y font pas exception. À moins que le but de cette carte postale ne soit de montrer qu’une Néerlandaise est une femme comme toutes les autres.

  • 2016

Cette carte postale nous montre que les Néerlandais aiment les chevaux et le billard, sans oublier de nous faire un clin d’œil pour les vélos, car nous le savons c’est un pays où le vélo est roi. Et pour finir, une belle image des maisons traditionnelles d’Amsterdam.

  • 2015

Le vélo et les maisons typiques d’Amsterdam, puis les vélos et les maisons typiques d’Amsterdam, pour finir avec les beaux paysages autrichiens vus d’en haut !

  • 2014

Les canaux et maisons typiques d’Amsterdam, sans oublier leur fleur nationale : la tulipe. Il n’y a pas mieux pour créer son drapeau.

  • 2013

Amsterdam et ses canaux sans oublier ses toits et ses rues. Nous savons que les Néerlandais aiment la musique mais aimeraient-ils la boxe aussi ou bien est-ce une manière de dire que c’est un peuple combattant et résistant ?

Conclusion :  Les Pays-Bas montrent le vélo, les tulipes, Amsterdam et ses maisons principalement, mais de manière succincte. Ce sont des cartes postales qui montrent plus la vie des Néerlandais que le pays en lui-même.

 

(5 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. La carte postale des Pays-Bas en 1984, à Luxembourg, est amusante ; elle représente bien le concept des cartes postales de cette année : des paysages et des stéréotypes revisités. Bien sûr, par rapport à maintenant, les effets techniques étaient un peu grossiers mais cela n’enlève rien au mérite de RTL, chaîne que je déteste pourtant pour la flagrante absence du sous-titrage dans ses programmes (alors que RTL Allemagne le propose !). En effet, je suis sourd mais cela ne m’empêche pas d’adorer l’Eurovision !

  2. les pays bas pour moi c’est Edsila rombley et ce duo https://www.youtube.com/watch?v=n9ZwWM1Bfas trop de beaux souvenirs lol

  3. avec 8 eliminations en demi consecutivement de 2005 à 2012 le pays aurait pu se decourager mais ce ne fut pas le cas et c est tant mieux…

    les Pays Bas aiment l Eurovision et, à force de bons choix, pourraient decrocher la timbale très vite..

    Pour les cartes postales, les clichés ont la vie dure mais le pays est tellement identifié aux tulipes et au velo qu il ne peut pas en etre autrement.

  4. – J’ai eu l’occasion de visiter Amsterdam et c’est une ville très vivante, très  » libre  » à tous les niveaux, et je confirme la prédominance des tulipes et des vélos. J’avais fait une promenade sur les canaux, visiter le musée Van Gogh et la maison d’Anne Frank. Mais je me souviendrai toujours que pour traverser quand on est un  » pauvre piéton isolé « , quelle galère ! Entre les vélos, les tramways et les voitures, personne ne semble nous voir et on attend….

    – Concernant les chansons néerlandaises, il y a un renouveau bienvenu depuis les années 2010, mais lors des toutes premières années du concours ( années 60/70 ) il y avait également d’excellentes chansons.

  5. Pays qui a envoyé 3 excellentes chansons sans obtenir un bon résultat…Heddy Lester 1977, Maribelle 1984 et Willeke Alberti 1994.
    Et quel regret que Nurlaila avec « alsof je bij me bent » se soit présenté en sélection la même année qu’Edsilia Rombley…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :