«

»

Sep 12

Cartes postales : Grèce

C’est un classique de l’Eurovision : la carte postale est nécessaire pour faire la transition entre deux prestations. Elle laisse à l’équipe technique le temps d’apporter des éléments du décor sur la scène, si nécessaire, et aux artistes, celui de se placer. Chaque année, le pays hôte offre une série de cartes postales ayant en général un certain thème : soit présenter l’artiste dans son pays ou dans le pays hôte ou bien dans les deux ; soit faire découvrir le patrimoine du pays hôte ; soit laisser la liberté aux artistes de présenter ce qui leur tient à cœur. Voici donc notre vingt-sixième série de cartes postales qui met à l’honneur la Grèce.

Ah la Grèce ! Le berceau de la civilisation occidentale ! Pays de naissance de la philosophie, des principes mathématiques, de la science politique, de la comédie, de la tragédie. des jeux olympiques et de la démocratie. Avec plus de 130 000 km², la Grèce rassemble sur son territoire bon nombre de trésors. Mitoyenne de l’Albanie, la Macédoine, la Bulgarie et la Turquie, elle est bordée aussi bien par la mer Egée que la Méditerranée. D’ailleurs, le continent est associé à un archipel de plus de 9 000 îles et îlots. Les îles contrastent avec le relief montagneux, recouvrant plus de 70% du territoire, qui culmine à près de 3 000 mètres grâce au mont Olympe. A une altitude moindre, se trouvent les monastères des Météores, haut lieu touristique du pays. En grec moderne, leur nom signifie « monastères suspendus au ciel ». Ces bâtiments religieux sont perchés au sommet de superbes masses rocheuses, dessinées originellement par l’érosion. La beauté de la région a permis aux sites d’être classés au patrimoine mondial de l’Unesco en 1988. Le climat méditerranéen de la Grèce en fait un pays où l’on peut se rendre en voyage toute l’année. Les températures chaudes en été sur le littoral sont atténuées par le Meltem, vent de saison, et la douceur reste de mise en hiver dans les plaines. Les îles grecques n’ont plus de réputation à se faire tant le nombre de touristes est élevé chaque été. Si leur fréquentation touristique atteint des sommets, impossible de les confondre tant elles possèdent chacune leur caractère.

La culture et le patrimoine grec sont présents dans toute civilisation occidentale par leur histoire et leur mythologie. Qui ne connaît pas Zeus, Athéna, Aphrodite, Apollon, Poséidon ? Qui ne connaît pas Socrate, Platon, Aristote, Homère ? Notre langue, le français, ainsi que d’autres, se sont enrichies de beaucoup de mots grecs comme par exemple : archéologie, anatomie, démographie, encyclopédie etc… La liste est trop longue pour vous les citer tous, mais j’en citerai un qui nous tient plus à cœur, le mot « Europe » qui évidemment a pu permettre la création du mot « Eurovision ».

Europe, avant de désigner le Vieux Continent, a d’abord eu les traits d’une jeune princesse phénicienne. La beauté de la fille du roi de Tyr (actuel Liban) ne pouvait échapper aux appétits de Zeus, séducteur devant l’Éternel. Du haut de son Olympe, le patron des dieux grecs eut un véritable coup de foudre et décida de la conquérir en usant de la ruse, comme à son habitude. Pour échapper à la jalousie de son irascible épouse, la déesse Héra, il se métamorphosa en un magnifique taureau blanc, s’approcha d’Europe en lui faisant les yeux doux et se laissa caresser par la belle. Comme ensorcelée, elle finit par lui grimper sur le dos. L’animal emmena alors sa conquête à la nage en Crète, avant de reprendre forme humaine et de lui faire trois enfants. Quant au fameux taureau qui servit à la rencontre des deux amants, il n’a pas disparu… Il est devenu une constellation, pour finalement monter vers les cieux et s’installer, à la fois, parmi les signes du zodiaque et parmi les étoiles.

Voyons voir ce que la Grèce a proposé comme cartes postales ces 5 dernières années :

  • 2017

On voit surtout Demy, puis un peu de paysage grec et le jardin national d’Athènes.

  • 2016

C’est le bon vivre à la grecque, pique-nique au milieu de pins méditerranéens. Puis, nous voyons le groupe en front de mer à Thessalonique et sa Tour Blanche qui remplace une ancienne fortification byzantine reconstruite par les Ottomans pour renforcer le fort de la ville. Elle devient une prison célèbre et le lieu d’exécutions de masses durant la période ottomane. Elle est rénovée lors de la reprise de la ville par la Grèce, en 1912 et est devenue un musée.

  • 2015

Visite d’Athènes, la capitale de la Grèce et de ses emblématiques monuments : le Parlement grec, l’Acropole et le Parthénon, le quartier du Plaka, le stade antique. Puis nous assistons à la construction d’un bateau, qui nous rappelle que la Grèce est un pays de grands armateurs.

  • 2014

Cette carte postale nous rappelle que la Grèce est un pays d’îles et que le bateau est souvent le seul moyen de transport possible pour visiter certaines îles. La mer est omniprésente en Grèce et par conséquent, il semble évident de créer le drapeau grec avec des coquillages. Ne pas oublier que le drapeau grec est bleu comme la mer qui l’entoure !

  • 2013

Les Grecs aiment bien manger entre amis et familles. Nous voici à Thessalonique et nous voyons le groupe se promener sur les remparts de la ville qui se situent en hauteur. De là-haut, nous pouvons voir la ville et la mer.

Conclusion : la Grèce compose ses cartes postales par rapport à l’origine de son artiste. Nous pouvons constater que ces 5 dernières années, deux groupes sont issus de Thessalonique, mais Athènes n’est pas en reste ainsi que la présence de la mer et d’îles et d’une géographie montagnarde.

 

(13 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. sakis88888

    S’il est un pays connu de tous, c’est bien la Grèce… Et pourtant ! Ce pays riche d’une histoire millénaire ne cesse de surprendre ceux qui le découvre le temps des vacances.Je vais essayé de vous emmène à la découverte de ce pays béni des dieux.Des paysages enchanteurs
    Cependant, au-delà de cet héritage culturel, la Grèce est aussi une mosaïque de paysages bien distincts. Sur le continent, les Météores offrent des paysages sauvages, reculés, peuplés par des moines dont les monastères sont souvent juchés sur des pitons.
    Au sud, ce sont les îles qui enchantent les visiteurs : les Cyclades, par exemple, des îles d’une extrême beauté, avec notamment Mykonos, le véritable rendez-vous de tous les amateurs de fêtes. Un peu plus loin, les îles ioniennes montrent un aspect naturel et sauvage, propice à la rêverie. Enfin, l’authenticité de la Crète laisse rarement indifférent. Cette immense île de la Méditerranée connaît un succès grandissant, tant pour ses magnifiques plages dorées que pour son patrimoine naturel et antique.
    La Grèce est également un régal pour les sens. Ses couleurs bleues et blanches, si typiques des villages grecs ; les odeurs des pins et des oliviers qu’on respire à pleins poumons lors d’une balade dans l’arrière pays ; et que dire des plaisirs de la table dont la moussaka, l’huile d’olive ou le yaourt grec sont les symboles ? Tous ces produits sont à déguster dans les tavernes, loin des restaurants à touristes.
    Un pays définitivement moderne
    Enfin, la Grèce est loin d’être renfermée sur son passé. Membre de l’Union européenne, c’est un pays moderne à part entière. Il n’y a qu’à voir Athènes, cette immense cité cosmopolite, à la fois fière de son passé antique (et notamment de l’Acropole), mais aussi fière de ses centres de shopping, de son réseau de transports en commun parfaitement bien développé.
    Décidément, la Grèce est un pays magique, ensorcelé pour des millénaires par les dieux grecs.
    Voila la description de mon pays en resume merci Marie de ton article et je veux y retourne le plus vite possible.
    https://www.youtube.com/watch?v=6LNkBpqPmHA
    https://www.youtube.com/watch?v=Sv3qhVJU77U

    1. marie

      Merci Sakis! J’espère que tu vas y retourner le plus vite possible.Quant à moi, je suis une petite veinarde, normalement fin janvier 2018, je vais faire une belle croisière en Grèce: au programme Corfou (que je ne connais pas encore), Katakolon (port pour aller à Olympie que j’ai déjà visité 2 fois / on dit bien jamais 2 sans 3), puis Héraklion en Crète que je connais bien puisque j’ai déjà fait un séjour d’une semaine sur l’île et pour finir direction Le Pirée pour revisiter pour la 4e fois l’Acropole.
      Donc tu peux constater que la Grèce et moi , c’est une belle histoire d’amour!.

      1. sakis88888

        Je te souhaite un super voyage et surtout profites bien moi j’ ai eu aussi envi de partir aussi l’ été prochain mais bon je suis en competition donc impossible et j’ espère que tu auras beau temps et que tu profiteras bien et que tu nous raconteras ton superbe séjour la bas a ton retour .
        Moi aussi j’ adore ce pays et je suis très content de certains groupes qui sont en competition pour la Grèce cette année encore bon voyage en janvier et merci d’avoir fait un super article sur la Grèce aujourd’hui.

        Passes de bonnes vacances et encore merci de ton super article Corfou est magnifique https://www.youtube.com/watch?v=u9kFwHNFUb8 et surtout encore profites bien sakis.

  2. Nico

    La Grèce est une beau pays avec des paysages sublimes, je connais Athènes mais par contre, moi qui pensait tomber sur des personnes conviviales et chaleureuses, j’ai trouvé les gens très agressifs et la ville très polluée mais j’ai beaucoup aimé Corfou et les îles telles que Santorin et Mykonos, et Elvia, j’adore la culture grecque, sa mythologie, les temples, l’archéologie mais aussi beaucoup la musique traditionnelle locale et aussi sa cuisine. Cela fait longtemps que j’ai envie d’y retourner, cette fois j’aimerais aller du côté de Kos. Ce beau pays inspire à la fois la beauté et le romantisme en tant que touriste mais je peux imaginer que ce n’est pas facile d’y vivre en permanence à moins d’être un riche rentier. Néanmoins, ces dernières années. j’ai le sentiment que nos amis grecs proposent un peu tous les styles à l’eurovision, j’aimerais bien retrouver plus d’authenticité et surtout, je ne comprends pas pourquoi, ils ne chantent pas dans cette si belle langue qu’est le grec.

    Voilà ce que j’avais à dire sur la Grèce et Marie à bien de la chance d’aller faire une croisière en janvier prochain, du côté de Corfou et je comprends que notre cher Sakis souhaite y retourner, ce sont aussi ses racines.

    1. sakis88888

      Cher nico oui la Grèce est un pays sublime et hèlas c’est vrai que certaines personnes sont agressives mais d’ autres hyper sympathiques mais bon si tu as aimé certaines iles et la culture de ce pays c’est le principal Evoquez l’archipel du Dodécanèse autour de vous et vous aurez toutes les chances de susciter la perplexité ! En effet, les îles du Dodécanèse qui sont situées à l’extrémité orientale de la Mer Egée sont bien moins connues que leurs consœurs des Cyclades. Rhodes est la plus grande et la plus populaire mais l’île de Kos est la plus emblématique tant elle concentre à elle seule toutes les cartes postales que l’on peut attendre du rêve grecque, avec les plages de sable en plus. Sites historiques, villages traditionnels, stations animées, montagnes arides, plaines luxuriantes, plages de criques, longues plages de sable blanc… Kos c’est tout cela à la fois sur seulement 290 Km ² soit 30 fois moins que la Corse ! Un véritable concentré de cartes postales. Avec autant d’atouts sur une si petite taille, il n’est pas étonnant que Kos soit devenue la star de l’été ! voila quelques renseignements pour toi

      https://www.youtube.com/watch?v=HEHO7PGkn_0

      Et pour le reste je te dis juste un peu de patience lol.

      Bonne soirée a toi nico

  3. ZIPO

    – C’est très compliqué de passer après l’expert Sakis ! Je ne vais donc pas dire grand chose si ce n’est que la Grèce fait partie de mes priorités en Europe et comme je n’irai pas en avion, je ferai certainement comme Marie : je profiterai d’une croisière pour visiter.

    – Les cartes postales sont assez variées et descriptives : là aussi il y a encore un large choix pour les prochaines…

    – Quant aux artistes grecs, il y en a pour tous les goûts : du très bon, du moyen et du très mauvais, mais général j’aime l’originalité teintée d’un petit peu de musique locale et en général ça donne une bonne composition.

    1. sakis88888

      Mon cher Zipo combien je te comprends mais pour prendre l’ avion c’est hors de question moi aussi vu que j’ ai hèlas cette phobie donc pour que j’ y ailles il me faut le bateau et une super croisière pourquoi dans deux ans ah voir mais le pays est très beau a visite et surtout Mykonos .Bonne nuit ZIpo .

  4. Tano

    En toute modestie, et sans faire l’exégèse de ce qu’ont écrit Marie, Sakis, Nico et Zipo, je vais ajouter mon écho aux commentaires, et quelques précisions.

    Je connais très bien la Grèce continentale, le Péloponèse et toutes les îles habitables de ce pays, hormis celle de Samothrace, parce qu’elle n’est accessible qu’au départ d’Alexandropoli, soit pratiquement en Turquie du nord – ouest, et que c’est loin en voiture. Au fil des ans, j’ai appris à connaître les gens, les lieux, les ambiances. Aussi, je pense qu’il serait fallacieux de résumer la Grèce à quelques clichés vantés par les dépliants délivrés par les agences de tourisme. Certes, la grande Athènes, la folle Mykonos (et, pour les amoureux d’Histoire, juste en face, la mythique Delos), sans oublier la sublime Santorin valent largement le détour. Les souvenirs qu’ils laissent demeurent inoubliables. Pourtant ces lieux trop prisés, bien que magnifiques, ne sont pas le reflet d’une authenticité grecque. D’où la déception de Nico qui relève une agressivité chez les Athéniens. Qui ne le serait pas quand des masses de touristes déferlent chaque jour en conquérants, l’œil rivé sur la montre, avides d’en voir le plus possible en un temps record, ou ceux, qui se complaisent lascivement dans une joyeuse autarcie, sans se mêler aux autochtones! En fait tout dépend de ce que l’on recherche. La quantité ne s’accorde pas avec la qualité, et même quelques jours ne suffisent pas à comprendre un pays. Par ailleurs je suis un peu inquiet, Marie, concernant ta croisière hivernale en Grèce, et je vais t’en donner les raisons. Tout d’abord je suis dubitatif sur l’opportunité d’une croisière en janvier. Dès novembre, et ce, jusqu’en avril, les tempêtes ne sont pas rares en Adriatique ou en mer Egée et les pluies assez fréquentes aussi. De plus j’espère que ton bateau ne sera pas un de ceux qui, au départ de Venise, bousillent peu à peu les palais en pourfendant la lagune, au grand dam des vénitiens de souche qui maudissent leur maire trop intéressé par l’attrait du gain que cela procure. Mais comme je suppose tu es une personne avisée, tu as sans doute choisi une formule plus écologique. Dans ce cas sache que l’on peut attendre des jours, même durant la belle saison ( ce fut le cas pour moi lorsque j’ai voulu rejoindre Amorgos) parce que les bateaux ne partent pas lorsque la sécurité n’est pas assurée… Et puis je trouve dommage de ne pas voir la Grèce sous le soleil. Quand bien même il y en a en hiver, la frustration est d’autant plus grande : avec l’heure de décalage horaire il fait nuit très tôt, le profit du dépaysement est donc altéré.
    Bonne pioche Nico pour Kos. Mais ne te cantonne pas à la ville, même si elle est très belle, même si les cocktails coulent à flot à toutes heures et que les glaces monstrueuses n’ont pas le temps de fondre dans les cornets ! Certes, il y a des sunbeds sur les plages (trop ) et des péristyles écrasés dans les jardins, des hôtels de toutes catégories et un port très agréable dans lequel mouillent des voiliers turcs en bois vernis. Mais ( si la terre ne tremble pas) enfonce-toi dans le reste de l’île, ça en vaut vraiment la peine.
    Quoi qu’il en soit, merci Marie pour ces cartes postales et ces commentaires, qui en cette fin d’été automnale, nous donnent du baume au cœur.

    1. marie

      Merci Tano pour ton commentaire sincère. Tu as juste, je ne partirai pas de Venise et je ne traverserai pas la Mer Adriatique. Je pars de Barcelone. J’espère que j’aurai ne pas avoir une mer trop agitée. Pourquoi dis tu que je ne verrai pas la Grèce sous le soleil, je ne suis pas d’accord avec toi. J’habite le sud de la France et j’ai du soleil tout l’hiver. La Grèce n’est pas un pays connu pour ses températures froides. C’est sûr je ne serai pas en maillot de bain, j’y vais pour me promener,visiter et puis l’avantage c’est que je ne verrai pas des hordes de touristes comme au printemps ou en été.
      Je suis contente que mes cartes postales t’ai plu.
      Évidemment j’aurais pu faire des cartes postales, il y a tellement de choses à dire sur les pays!
      Merci de ton gentil mot à mon égard.

      1. marie

        J’oubliais :j’aime partir en vacances en décembre, janvier.
        je suis allée au cercle polaire Arctique en janvier : moins 36 degrés et 24h sur 24 nuit totale. Pas de routes , seul transport motoneige et aucune visibilité. C’était des conditions difficiles mais j’ai passé des vacances formidables et hors du commun. Après ça je peux tout faire!!mdr!

        1. Tano

          AH Marie, j’étais sûr que tu était quelqu’un de bien !
          ( mais ne compte pas sur moi pour te suivre jusqu’au cercle polaire…( en dessous de 28°, je porte un pull ! )

          1. Tano

            que tu étaiS , œuf corse !

  5. pascal

    Je ne connais pas la Grèce mais vos conseils experts me donnent envie de me laisser tenter…
    Pour ce qui est du concours, le pays manque de cohérence dans ses derniers choix et même si la finale a été à nouveau au rendez vous en 2017, le résultat de Demy a été décevant (et totalement mérité vu ses difficultés vocales).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>