Biélorussie 2019 : annonce des dix finalistes

Après une journée d’auditions aussi épiques les unes que les autres, le jury d’experts mandaté par la télévision publique biélorusse a tranché. Voici les noms des dix finalistes qui participeront à la finale organisée par la BTRC pour désigner son représentant au Concours 2019 :

cliquez sur les liens pour (re)voir leur audition. Parmi ces noms, vous aurez notamment reconnu :

(avec la collaboration de Sakis)

(2 commentaires)

  1. Les auditions étaient épiques, les 10 retenus un peu décevant car on aurait aimé qu’un ovni soit sélectionné (la chanson des patates volantes par exemple..).

    Sélection pas folle mais quelques honnêtes vocalistes quand même.
    Mes préférés sont dans l’ordre Michael Soul, Zena, Napoli et Eva Kogan. Choisir un de ces 4 ne serait pas infamant pour le pays de Naviband mais la finale au concours est loin d être garantie.

    Dans un second groupe je mettrai Emmanuel Imagbe, Alyona Gorbacheva et Aura.

    Les trois derniers sont pour moi vraiment à éviter.

    KeySi est la moins pire, les Provokatsiya auraient dû éviter de revenir après leur fiasco de 2017.
    La plus horrible contribution est celle de Sebastian Roos. Mais qu’est ce que c est que ce morceau ?….

    • rem_coconuts on 16 février 2019 at 01:16
    • Répondre

    Bon, je me suis lancé dans le défi fou d’écouter la sélection biélorusse et… et… je suis sans voix, devant tant de talent, de qualité musicale et de potentiel. Oui, la future star de Tel-Aviv se trouve indéniablement au Bélarus! Dix titres, dix chefs d’oeuvre!

    … Joke. À l’instar de cette sélection dont on se demande essentiellement quoi sauver, tellement c’est assez pathétique. Certes, il y a trois-quatre titres qui présentent un potentiel à condition de bosser les prestations et de revamper un peu tout ça, pour le reste, on frôle les abîmes.

    Je vais la faire bref sur mes titres « préférés »:
    – Zena: c’est un titre assez actuel, plutôt sympa et rythmé, qui ne laisse pas la chanteuse souffler une minute, par contre la presta est à revoir vocalement.
    – Aura: assez surprenant, musicalement on dirait une ballade asiatique en biélorusse, ce n’est pas désagréable à l’écoute, ça fait vaguement penser à Malte 2007 en plus doux.
    – Emmanuel Imagbe: niveau voix, c’est pas mal, il y a un potentiel à exploiter, c’est rythmé, mais il fait quoi le type à l’arrière plan avec le masque?

    Pour le reste en quelques mots:
    – Napoli: une jolie ballade classique au refrain identifiable, mais assez pauvre musicalement et plutôt amateur
    – Keysi: pas trop mal exécuté, mais c’est très conventionnel, un peu daté, assez linéaire et sans décollage. Ça manque de modernité.
    – Eva Kogan: c’est bien chanté, certes, mais d’une banalité et d’une insipidité sans nom. Niveau arrangements, ils foutent le paquet pour des prunes.
    – Alyona Gorbachova: certes, il y a pire, mais ça fait quand même amateur. C’est pauvre.
    – Michael Soul: il en fait des caisses et ses vocalises sont désagréables. Le titre est cheap. Next.
    – Sebastian Roos: j’hésite entre des fulgurances discount de Cloclo et un come-back dans les nineties. On croirait entendre un générique d’une série AB Productions ou de RTL9. C’est tellement cul que ça fait pitié.
    – Provokatsiya: horrible, juste horrible. Vocalement, c’est une cata. Même St Marin n’en aurait pas voulu s’ils avaient participé en 1998.

    Mention spéciale à tous les interprètes pour leur capacité à surjouer leur life sur scène et aux choristes qui sont également très drôles à regarder et à écouter.

    Si la Biélorussie pioche dans les trois-quatre meilleurs titres, à condition de bosser à fond, il y aurait peut-être moyen de sauver les meubles tant bien que mal, mais la cata n’est pas loin.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :