Biélorussie 2018 : Loreen et sondage

Ce fut une saga longue et épique, émaillée de rebondissements et d’eurodrames. Elle arrive bientôt à son terme, mais mon petit doigt me dit que la controverse se poursuivra jusqu’à Lisbonne. Penchons-nous aujourd’hui sur la sélection biélorusse ! Voici tout d’abord les Loreen, qui vous indiqueront mon opinion personnelle et subjective sur les dix morceaux en lice. Vous trouverez juste après notre habituel sondage, qui vous indiquera l’opinion générale de nos lecteurs.

LES LOREEN

Loreen a eu envie de frapper du poing sur la table. Certains morceaux devraient être arrêtés et condamnés pour offense à la musique. Heureusement, tout est bien qui finit bien : Loreen a retrouvé son sourire à l’ultime instant.

 ChansonsCommentairesLoreen
Adagio - Ty i jaQuatre belles voix au service d'un morceau daté et ki-kitsch. Bien chanté, monte haut dans les aigus, pop-opéra dans toute sa splendeur... et ses travers. Plus démonstration vocale que chanson émouvante. Finit par devenir irritant à l'oreille.
Alekseev - ForeverTrois minutes de pop irrésistibles, comme seuls les producteurs de l'Est savent les concevoir. Évoque "You Are The Only One", pour son côté net, imparable et hautement coupable. Très fabriqué et industriel, bourré de clichés musicaux et de fausses émotions. Mais absolument imparable. Taillé pour plaire au plus grand monde.
Alen Hit - I Don't CareMorceau brouillon et approximatif. Mélange bancal de pop, d'électro et de r'n'b. Alen ne transcende pas ses trois minutes. Devient long, surtout vers la fin. Finalement, titre assez parlant : auditeur s'en fiche !
Anastasiya Malashkevich - World On FireSuédoiserie de plus. Bien produit, bien tourné, mais sans réelle profondeur, ni surprise, ni audace. Trois minutes bien portées par Anastasiya, qui ne laissent hélas qu'une impression peu marquante. Le talent est là, pas le génie.
Gunesh - I Won't CryAutre suédoiserie, mais mieux fichue, plus prenante que la précédente. Musique et paroles assez banales, mais transcendée par talent et voix prodigieuse de Gunesh. Produit commercial dans sa meilleure acception. Manque d'une authenticité plus sincère pour s'imposer.
Kirill Good - Deja VuAutre proposition bancale et indigeste. R'n'b sous-produit, sans originalité, ni inspiration. Linéaire et ennuyeux. Pas honteux, non, mais déjà vu et déjà entendu, justement. Envie de passer au suivant.
Lexy - Ain't YouNon. Juste non. Ou alors sur prescription médicale et remboursé par la Sécu. Car redoutable somnifère. Ballade vieillotte, poussiéreuse et mal produite. Terrible en 2018. De l'ennui à l'état brut.
Napoli - Chasing RushesMorceau pop insignifiant, interprétée par chanteuse crispante. Maniérisme exagéré et lassant de la voix. Production anonyme, pas ridicule, mais plate. Ensemble donne envie de couper le son après la première minute.
Radiovolna - Subway LinesSans doute subventionné par l'Association Biélorusse des Anesthésistes. Colossalement ennuyeux, trois minutes de vie perdues. Mais ballade idéale pour endormir patients avant opération.
Shuma - HmarkiEnfin ! Enfin de l'audace, de la surprise, de l'authenticité, de la crédibilité ! Enfin une chanson biélorusse intéressante, novatrice, faisant la jonction entre musique traditionnelle et électro ! Probablement meilleur morceau jamais présenté à une sélection biélorusse pour l'Eurovision.

Tout est dit, ce me semble : pour moi, c’est Shuma qu’il faut envoyer à Lisbonne ! Sans la moindre hésitation. Hmarki est tout ce que l’on attend de l’Eurovision en 2018. Avec une bonne présentation visuelle, la Biélorussie disposerait de toutes ses chances pour accéder à la finale.

Néanmoins, je suis encore suffisamment lucide que pour entrevoir l’insatisfaite conclusion de cette sélection : Alekseev va l’emporter, pour toutes les mauvaises raisons. Les autres candidats vont re-crier au scandale et la controverse se poursuivra jusqu’en mai. Et qui en pâtira le plus ? L’Eurovision lui-même, comme d’habitude…

LE SONDAGE

À votre tour de vous exprimer ! Donnez-nous votre avis !

Quelle est votre chanson préférée de cette sélection biélorusse 2018 ?

View Results

Loading ... Loading ...

Nous nous retrouverons donc vendredi prochain pour la grande finale de cette sélection ! À très bientôt !

 

(7 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

    • KRIS.B on 9 février 2018 at 09:34
    • Répondre

    Je suis d’accord avec Loreen sur Hmarki. Un titre très novateur. Shuma me rappelle Onuka sur l’interlude de l’année dernière et mon fou rire sur leur tirage de queue de cheval musical. Ça dépoussiérera certaines étagères du concours. Cependant à la limite du « pointu ». J’ai peur que le pacemaker de Madame Michu s’emballe et qu’elle finisse aux urgences ! Elle sera sûrement plus sensible à la chanson d’Alekseev. Pour ma part, entre les deux, mon coeur balance : audace risquée ou valeur sûre ?

    • Alexandre on 9 février 2018 at 09:37
    • Répondre

    Pour cette finale biélorusse, il y a plusieurs chansons que je n´ai pas écouter jusqu´au bout c´est dire !

    Les deux chansons que je sauverais sont les deux chansons en biélorusse. La chanson opéra est plutôt bien construite à mes oreilles tandis que Shuma propose un bel univers.

    Le reste est à mettre à la poubelle car je trouve le tout sans saveur et ennuyeux. En étant gentil, je sauverais peut-être Gunesh.

    Et honnêtement je déteste Forever. Chanson pas si moderne queça qui me fout la déprime, un peu comme Breathlessly de Malte.

  1. – J’ai écouté les 10 chansons : voici mon verdict. Tout d’abord, je dois dire que cette sélection est très médiocre !! bien difficile de faire un choix… Pour être honnête, une seule chanson est de bon niveau, c’est celle d’Alekseev, mais voilà : ct artiste a fait polémique et s’il se qualifie, pendant des semaines il y aura des critiques, des rumeurs, etc… et je n’aime pas du tout ça !! Je l’ai donc laissé volontairement de côté même si artistiquement, il n’y avait pas photo avec les autres.

    – Je me suis donc mis à la recherche d’un TOP 3 qui sera vraiment un choix par défaut forcé, c’est à dire les moins pires parmi de très mauvaises. Voici mon choix :

    1) ANASTASIYA : rien de bien nouveau… Plutôt d’une grande banalité et du déjà entendu plusieurs fois, mais je dirai que c’est une  » valeur-refuge  » pour aller à Lisbonne car au moins, c’est écoutable.

    2) KIRILL GOOD : c’est potable, ça s’écoute et il chante juste. C’est assez limité mais faute de mieux, c’était moins moche que beaucoup d’autres.

    3) SHUMA : c’est vrai que ça change des autres ! C’est même très audacieux voire novateur, mais je trouve très risqué d’envoyer cette chanson à Lisbonne reposant sur une musique très atypique et pas toujours mélodieuse… mais précisément, comme il n’y a rien de bon dans cette sélection, pourquoi pas oser cette chanson ? Il n’y a rien à perdre après tout…

    * Mon FLOP 3 aurait pu être un FLOP 6 mais comme je tiens à distinguer ceux qui ont une voix correcte des autres, je m’en tiendrai à NAPOLI ( voix agaçante au possible et chanson pas emballante ), GUNESH ( sa voix m’est absolument insupportable ) et surtout ADAGIO ( une cacophonie sans nom ).

    • nounours on 9 février 2018 at 19:57
    • Répondre

    aleskeev ou shuma , le reste me laisse indifférent

    • KaYan on 9 février 2018 at 22:10
    • Répondre

    Shuma et rien d’autre si la Biélorussie envoie ce morceau électro cela fera date c certain !

    • Pascal on 9 février 2018 at 22:43
    • Répondre

    Pour moi Alekseev a un boulevard devant lui, même si il remet son pyjama…

    Ce n’est pas ma chanson préférée de la sélection mais qu’est ce que c’est efficace !

    • Pascal on 9 février 2018 at 22:51
    • Répondre

    Avec une nouvelle écoute, je trouve la sélection assez tolérable pour mes oreilles.

    Faut dire qu’il y a plein de plaisirs coupables : le groupe de ténors où chacun tente de tirer la couverture à lui, les suédoiseries de rigueur bien troussées (mention à Gunesh qui est sacrement douée pour les vocalises), le sous Justin Timberlake (Kirill Good le mal nommé).

    Suis plus réservé pour Shuma. C’est un poil trop avant gardiste pour moi et il me surprendrait fort que le public bielorusse adhère.

    Enfin j’aime bien Radiovolna et les Napoli qui sont des multi récidivistes des sélections nationales.

    Mes deux pauses pipi (ah la prostate..) seront pour Lexi et Alen Hit.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :