Beovizija 2019 : présentation des participants

Demain, débutera la sélection nationale serbe pour Tel Aviv. Elle enchaînera deux demi-finales d’affilée, avant de se conclure dimanche par sa grande finale. Partons à la découverte de quelques uns de ses participants qui ont retenu mon attention, à commencer par ces dames.

GOGA STANIC

Originaire de Belgrade, Goga a suivi des études musicales poussées, décroché également un diplôme universitaire en économie, avant d’entamer une carrière couronnée de succès. Elle a sorti son premier album en 2016 et reçu plusieurs prix. Voici ses deux morceaux phares :

Côté Eurovision, Goga avait tenté sa chance à la sélection serbe 2015, sans parvenir en finale. Cette année, elle chantera Čudo, un morceau composés par les sœurs Persson, Marko Kon et Dimitri Stassos (auteur de notamment La noche es para mi et Aphrodisiac).

Selon moi, Goga est une sérieuse concurrente. Sa très belle carrière, sa plastique avantageuse et sa popularité en Serbie joueront en sa faveur. Excellente dans les conditions du direct, elle porte ici un bon morceau pop qui devrait plaire.

SASHKA JANKS

De son vrai nom Alexandra Jankovic, Sasha est née en 1988. Auteur, compositeur, interprète, Sashka a débuté sa carrière en participant à de nombreux festivals et concours de chant. Elle connaît une véritable reconnaissance publique, lorsqu’elle participe en 2012 au The Voice serbe. Voici deux de ses plus grands succès :

Entre Sashka et l’Eurovision, c’est une grande histoire d’amour, hélas contrariée. La chanteuse a en effet déjà tenté à trois reprises de représenter son pays au Concours. En 2009, elle termine huitième du Beovizija. En 2013, troisième. Et en 2018, deuxième. Sera-ce la bonne tentative en 2019 ?

Consolation tout de même : Sashka a déjà participé à deux reprises au Concours, en tant que choriste, en 2010 et 2011.

Cette année, elle interprétera Da li čuješ moj glas, une chanson qu’elle a elle-même écrite et composée.

Voilà une autre concurrente sérieuse, possédant l’expérience et le professionnalisme nécessaire pour représenter la Serbie à Tel Aviv. J’aime beaucoup sa voix unique et sa chanson, assez marquante. À surveiller de près !

NEVENA BOZOVIC

Née en 1994, Nevena a elle-aussi suivi des études musicales et été diplômée en la matière. Sa carrière professionnelle est intimement liée à l’Eurovision. En 2007, à l’âge de treize ans, elle participe ainsi à la sélection serbe pour le Junior, qu’elle remporte. Elle représente la Serbie à Rotterdam et y termine troisième, le meilleur résultat du pays au Junior.

Cinq ans plus tard, en 2012, elle revient sur le devant de la scène en participant au The Voice serbe. Elle y termine deuxième. Dans la foulée, elle forme un groupe avec la gagnante et une autre finaliste, Moje 3. Ensemble, elles remportent la sélection serbe pour l’Eurovision et représentent leur pays à Malmö. Elles y sont hélas éliminées en demi-finale.

Nevena reprend ensuite sa carrière solo, avec succès. Voici ses deux morceaux les plus marquants :

Cette année, elle revient au Beovizija avec Kruna, un morceau qu’elle a elle-même écrit et composé.

Nevena surprend ici avec une ballade simple et en douceur, avec des inserts en anglais. Le public serbe demeure friand de pareils morceaux. Nevena pourrait donc obtenir ses faveurs et remporter cette sélection. À suivre…

Passons à présent aux candidats masculins.

DZENAN LONCAREVIC

Né en 1975, Dzenan a débuté sa carrière dans les clubs et discothèques de Serbie. Il se fait connaître du grand public à partir de 2006, lorsqu’il commence à poster des vidéos sur YouTube. Sa cote monte en flèche et il devient fort populaire, ce qui lui permet d’enregistre son premier album en 2007. Depuis, le succès ne le quitte plus. Il collabore avec les plus grands noms de la scène serbe, comme Zeljko Joksimovic, Sergej Cetkovic, Dragan Brajovic ou encore Hari Mata Hari. Voici deux de ses plus grands succès récents :

Dzenan participera donc à ce Beovizija 2019 avec Nema suza.

Ce chanteur a une voix inimitable, raison principale de son succès en Serbie. Son morceau est une ballade balkanique traditionnelle, genre qui a permis à la Serbie de remporter ses meilleurs classements à l’Eurovision et même sa victoire en 2007. Ce morceau a l’art de nous faire voyager et devrait emporter également les téléspectateurs serbes.

IVAN KURTIC

Âgé de 32 ans, Ivan s’est rendu célèbre en participant à de nombreux concours et télécrochets musicaux, notamment le The Voice serbe. Ayant signé un premier contrat en 2016, il a sorti depuis plusieurs singles. En voici deux parmi les meilleurs :

Ivan a déjà tenté sa chance l’an dernier au Beovizija. Il y avait terminé sixième en finale.

Cette année, il se présente avec Bela.

Avec son univers musical et son style inimitable, Ivan pourrait se démarquer et représenter la Serbie avec honneur à Tel Aviv. Son morceau mêle avec bonheur sonorités traditionnelles et contemporaines, pour un résultat qui m’a plu à première écoute.

LORD

De son vrai nom Vladimir Preradovic, Lord est très actif sur les réseaux sociaux et fort apprécié de ses followers pour son humour et sa sincérité. Encore débutant, il s’est fait remarquer l’an dernier en participant au Beovizija.Il y a terminé quatrième.

Lord revient cette année avec Radnicki sin, un morceau qu’il a écrit et composé lui-même.

Voilà un morceau plein de bonne humeur et de sourire et que j’aime beaucoup. Lord est un sacré personnage, enjoué et au look atypique. Sa participation insufflerait à coup sûr une belle énergie à cet Eurovision 2019.

Penchons-nous maintenant sur les groupes.

OSVAJACI

Formé en 1990, Osvajaci est un groupe de rock-folk ayant connu à la fois le succès et de nombreux éclipses durant ces trois dernières décennies. Le groupe initial se sépare en effet en 1997, après avoir publié deux albums studios remarqués. Certains de ses membres se recomposent en 1999, pour un album aux accents plus hard-rock qui reste cependant sans suite. Les membres principaux se retrouvent en 2005 et enregistrent de nouveaux morceaux ensemble. Cela ne débouche cependant sur aucun nouvel album et leurs chemins se séparent à nouveau en 2009. Le groupe revient donc cette année réunis, à la surprise générale. Voici deux de ses succès marquants :

Le groupe défendra sa place au Beovizija avec Voda i plamen.

Voilà un bon groupe de rock serbe, qui pourrait donner un autre image du pays secouer cette sélection nationale 2019. Le chanteur a une voix unique et tous possèdent une sacré expérience de la scène. Une surprise demeure à la clé.

LANA & ALDO

Née en 1966, Lana Tokovic est la fondatrice de ce groupe serbe. Ensemble, ils ont déjà publié de nombreux albums depuis 1994. Lana s’est également illustrée en tant qu’auteur et compositrice. Elle a collaboré à de nombreux autres projets artistiques, des opéras, des ballets, des spectacles folkloriques, des émissions de divertissement à la télévision et à la radio serbe, ainsi qu’à plusieurs films. Elle a aussi écrit et composé pour d’innombrables artistes serbes. Voici deux grands succès de ce groupe mythique de la scène serbe :

L’an dernier, Lana & Aldo avaient tenté leur chance au Beovizija, mais terminé quinzième seulement.

Cette fois, ils interpréteront Pogledaj u nebo, écrit et composé par Lana en personne.

Voilà un choix alternatif qui aurait le mérite de mettre en lumière une grande star de la scène serbe. Expérience, carrière, fans, il faudra compter avec eux.

IVANA VLADOVIC & WONDER STRINGS

Ivana (ci-dessus, troisième en partant de la gauche) est une artiste débutante. Elle a décidé de se présenter, encadrée par le groupe Wonder Strings, groupe fondé en 2000 et spécialisé dans la musique symphonique. Mais le groupe s’est essayé à de nombreux autres genres musicaux, comme la pop, le rock, le jazz ou le tango. Voici quelques uns de leurs succès.

Toutes cinq tenteront donc leur chance avec Moja bol.

Ivana est une chanteuse très prometteuse, dont la voix a aussitôt retenu mon attention. L’ensemble est très beau, très harmonique, un rêve musical. À mon avis, le succès sera au rendez-vous pour elles !

A part cela, j’ai également eu des coups de cœur pour les chansons suivantes :

Très belle voix, très belle composition au piano, pour un ensemble dramatique et parfait.

Ballade jazzy très agréable, un plaisir à écouter, un univers dans lequel l’on se laisse emporter.

Au final, ma proposition préférée de ce Beovizija 2019 reste Ivana et les Wonder Strings, avec leur Moja bol. Un moment de magie pure. Ensuite, je retiendrais Jana, Dzenan et Aleksandra qui pourraient tous trois briller à Tel Aviv. Le reste est moins convainquant, voire parfois, amateur et gênant.

Sur ce, rendez-vous demain pour la première demi-finale de ce déjà mémorable Beovizija !

(avec la collaboration de Pauly)

(4 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Merci Sakis d’avoir proposé un amuse bouche de la plantureuse sélection serbe.

    Il y a vraiment des titres intéressants, plus qu’en 2018. Je te rejoins sur tes favoris et j y ajouterai Extra Nene, une grande dame de la musique serbe.

    Bien malin celui qui sait qui va l’emporter ce dimanche, l’ecremage des demi finales nous renseignera un peu mieux sur les forces en présence.

  2. La Serbie a une belle sélection elle sera en finale il y a du beau monde .

    Franchement j ai adoré Lord et sa prestation de 2018 je ne connaissais pas .

  3. Mon petit Sakis,

    – Merci infiniment pour cette présentation, mais comme pour les autres sélections nationales ( exception pour la France et le mythique Melodifestivalen ), j’écouterai les candidats qualifiés pour la finale et je ferai mon choix à ce moment là.

    • Philipe on 26 février 2019 at 16:09
    • Répondre

    Je suis assez surpris j’aime tout ce que tu proposes, ça change de certains pays lol.
    Mes préférés sont : GOGA, Dzenan, IVANA VLADOVIC & WONDER STRINGS et Lord.
    Mais il faut n’en choisir qu’un donc ce sera Lord pour le côté moderne et décalé de son morceau qui pourrait faire mouche au concours et donner une autre image de la Serbie, tout en restant serbo-serbe

Répondre à rv Annuler la réponse

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :