Fév 02

Belgique 2018 : premiers détails concernant la chanson (Mise à jour : nouveaux détails)

JEUDI 25 JANVIER

La représentante belge, Laura Groeseneken, a rendu visite ce week-end à OGAE Belgium, à l’occasion de leur fête du Nouvel An (ci-dessous).

La chanteuse en a profité pour accorder une interview exclusive à OGAE Belgium. En voici le résumé.

Sa chanson pour Lisbonne est décidée et presque prête. Laura est occupée pour l’instant avec les arrangements musicaux et l’enregistrement du morceau. Elle l’a écrit et composé elle-même. Il s’agit d’un morceau pop, mais non catégorisable, mystérieux et atypique pour le Concours.

Depuis sa désignation, Laura a écrit une vingtaine de chansons et reçu beaucoup d’autres, certaines très belles. Mais elle avait décidé, depuis le début, d’être personnellement impliquée dans l’ensemble du processus créatif et de présenter un morceau qui soit vraiment (d’)elle. D’où le choix d’une de ses propres compositions.

Par ailleurs, Laura a déjà choisi son costume de scène. Il s’agit d’une création d’un célèbre designer, mais dont le nom restera secret pour l’instant. Dans l’attente du Concours, la chanteuse continue de travailler à temps partiel chez Ikea. Elle s’y consacre en matinée et se concentre sur son projet musical, en après-midi et en soirée.

Laura réalise parfaitement les attentes placées en elle et la difficile mission de succéder à Loïc Nottet, Laura Tesoro et Blanche. Mais elle a conclu son interview en affirmant qu’elle allait à Lisbonne pour gagner et rien d’autre.

VENDREDI 02 FÉVRIER

Dans le cadre des derniers MIA’s (Music Industry Awards – les Victoires de la Musique belges néerlandophones), Sennek a accordé une interview à nos confrères de Songfestival.be. Elle y confirme travailler à la production de son morceau pour Lisbonne. Selon elle, il s’agit du moment le plus grave et le plus important de sa carrière, car elle doit poser des choix décisifs quant à sa chanson. Elle n’oeuvre cependant pas seule : elle s’est entourée d’une équipe pour la conseiller et réfléchir avec elle.

Sennek n’a confirmé aucune date précise de publication. Selon elle, ce sera au plus tard pour le 12 mars. Dans deux semaines, elle sera à Lisbonne pour filmer sa carte postale. Elle a conscience de la pression et du stress qui l’attendent, mais promet de faire de son mieux. Elle a déjà quelques idées pour sa présentation visuelle. Dans quelques semaines, elle a rendez-vous avec le régisseur-lumière du Concours pour discuter d’une présentation la plus simple et la plus efficace possible.

 

(7 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

    • Augures on 25 janvier 2018 at 10:42
    • Répondre

    « Dans l’attente du Concours, la chanteuse continue de travailler à temps partiel chez Ikea. » Quand les suédois ne sont pas derrière la chanson, ils sont derrière l’artiste. xD

    L’air de rien, ce petit article me fait espérer de bonnes choses pour la Belgique. Le côté pop non catégorisable est bien, au moins ça va être original (enfin, je l’espère). Qu’elle participe au processus de création de la chanson est très bien, ça va évité du réchauffé qui ne colle pas à l’artiste. Et le fait d’avoir choisi la tenue déjà prouve qu’ils ne bossent pas que sur la chanson et que la scène est déjà prise (en partie) en compte.

    J’approuve la Belgique, en attendant la chanson …

    • Antoine 97 on 25 janvier 2018 at 11:49
    • Répondre

    Brrruh, j’ai des frissons rien qu’à lire ce petit article. Aucun des 3 derniers participants n’a osé affirmer partir pour la victoire, du moins je ne m’en rappelle pas. Wait and see!

    • Pascal on 25 janvier 2018 at 11:54
    • Répondre

    je suis plus circonspect qu’Augures au sujet de Laura. J’ai peur d’une proposition trop « artisanale » ou déroutante.

    En plus pas mal de pays semblent bien armés cette année quand on voit les affiches des selections nationales et la télé flamande a eu de moins bons résultats que la wallone ces dernières années.

    Ce n’est qu’un pressentiment, bien evidemment j’attendrai comme vous la chanson avec impatience.

      • Augures on 25 janvier 2018 at 12:14
      • Répondre

      Effectivement, il y a le risque d’une Martina Barta-bis.

      Après, les autres pays semblent bien armés mais dans les faits, c’est plus nuancé (Moldavie, Bélarus, Islande, Géorgie …). Les chansons n’étant pas toutes sorties pour l’instant, je ne me prononcerais pas personnellement sur la qualité générale de l’Eurovision du cru 2018.

      Faire une proposition décalée c’est prendre un risque d’être à côté de la plaque et de bider totalement le jour J, mais ça peut payer en terme de points (Aram MP3, Loic Nottet, Aminata + les deux derniers vainqueurs).

      Mon pseudo d’Augures ne me conférant pas des pouvoirs de divination, j’espère juste que ton pressentiment ne se réalisera pas.

  1. – Impossible de se faire une idée précise : attendons sagement la chanson pour juger. J’avais dit qu’elle avait une très belle voix et que le fait d’être auteure/compositrice/ interprète pouvait s’avérer payant.

    – En tout cas, moi j’ai espoir que ça soit bien meilleur que Blanche ! Cette dernière étant arrivée 4e bien que je détestais sa chanson, il y a de l’espoir pour un bon classement pour la Belgique. A confirmer très bientôt.

    • Friish on 2 février 2018 at 20:31
    • Répondre

    L’année dernière Blanche,
    cette année Groeseneken,
    l’année prochaine Stella Artois ou Jupiler ?

      • MARKAN on 2 février 2018 at 21:05
      • Répondre

      espérons que sa prestation à Lisbonne ne soit pas « Affligem »…. histoire de lui mettre la pression.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :