Autriche – « Comme j’aimerais dire que nous serons meilleurs demain, ou n’importe quel autre jour »

DEMI-FINALE 2

PÆNDA

Pænda  s’appelle en réalité Gabriela Horn. Elle est née le 25 janvier 1989 à Deutschlandsberg, en Styrie. C’est dans cette ville qu’elle a grandi. Elle a commencé sa carrière artistique en chantant dans une chorale à l’âge de six ans. Passionnée par la musique, elle apprend à jouer de la guitare et du piano, en même temps qu’elle écrit ses propres chansons. 

A l’âge de vingt ans, elle décide de quitter sa petite ville pour habiter dans la capitale autrichienne. Elle s’inscrit à l’institut de musique de Vienne où elle étudie le jazz et la pop. Elle en sort diplômée en 2013. 

Elle vit actuellement à Ottakring, où elle compose ses chansons et les enregistre dans son propre studio. En 2018 sort son premier album, Evolution, qui comporte un total de 13 titres. Trois singles sont extraits de cet album : WavesPaper-Thinet Good Girl

Limits

Auteur et compositeur : PÆNDA

 [I’ve/Eyes?] got to move, but I’m so trapped within me
Expanded all my limits too carelessly
Calling all the time to get me back alive
‘Cause nothing really makes sense no more
But I’m [sat?] on hopes [?] anymore
 
‘Cause the face in the mirror just couldn’t be clearer
Right back from me
And how I’d like to say we’ll be better tomorrow
Or any day
 
Yeah, I’m talking ’bout you, you, you
And the love you’re trying to find
You, you, you
And how hard you try to hide it
 
I sensed the pain, but it doesn’t hurt anymore
It’s even number than the ache I felt before
So I smile for a while, [let the?] torture [begin?]
The pressure on my chest becomes almost routine, oh
It’s not like I don’t care, but there’s nothing left to [?]
 
Yeah, I’m talking ’bout you, you, you
And the love you’re trying to find
You, you, you
And how hard you try to hide it
[Bridge]
And now I’m letting it all come crushing out
Come breaking in
It’s like the rain just left [?]
 
And I’m talking ’bout you, you, you
And the love you’re trying to find
You, you, you
And how hard you try to hide it
La mente se tiene que mover, pero estoy tan atrapada dentro de mi
Expandí todos mis límites muy descuidadamente
Estoy llamando a todo el tiempo para que me devuelva a la vida
Porque ya nada realmente tiene sentido
Pero ya no estoy esperando nada
 
Porque la cara en el espejo no puede ser más clara
De vuelta a mi
Y como desearía decir que estaremos mejor mañana
O cualquier día

[Coro]
Yeah, estoy hablando de ti, ti, ti
Y del amor que estas tratando de encontrar
Tú, tú, tú
Y cuánto te esfuerzas en ocultarlo

[Verso 2]
Sentí el dolor, pero ya no duele
Es un número par al dolor que antes sentí
Así que sonrie por un momento, deja que la tortura empiece
La presión en mi pecho casi se vuelve rutinaria, oh
No es que no me importe, pero ya no hay nada
 
[Coro]
Yeah, estoy hablando de ti, ti, ti
Y del amor que estas tratando de encontrar
Tú, tú, tú
Y cuánto te esfuerzas en ocultarlo

[Puente]
Y ahora estoy dejando que todo se aplaste
Que se rompa
Es como la lluvia que acaba de empezar

[Coro]
Estoy hablando de ti, ti, ti
Y del amor que estas tratando de encontrar
Tú, tú, tú
Y cuánto te esfuerzas en ocultarlo

Votre avis

Pour Sakis, « l’Autriche peut considérer avoir une belle chanteuse avec une sublime voix », qu’il estime « très particulière et très intéressante ». Pour lui, le problème est la chanson « j’ai l’impression qu’elle tourne en rond »

Pascal est « moyennement convaincu. Sa voix est intéressante mais le titre est répétitif et peu marquant.. »

Rv qualifie la contribution par quatre mots : « différent difficile spécial étrange »

Rem_coconuts est partagé : « Paenda, c’est un univers assez particulier et singulier, qu’on retrouve dans ce titre, pas évident du tout à défendre en live, et qui aura intérêt à être incarné à travers une scénographie forte et un visuel marquant qui restituent l’ambiance du titre, ce sur quoi il y a quand même un beau potentiel. La voix est sublime, indéniablement. J’aime beaucoup la délicatesse et l’atmosphère que diffuse « Limits », les sonorités et la musique sont très intéressantes, après c’est assez linéaire, voire minimaliste (peut-être pas autant que la Slovénie tout de même), mais une proposition de qualité. C’est paradoxal, j’ai envie de dire qu’il manque un petit truc, peut-être un léger décollage, mais qu’en même temps, il y a véritablement un truc dans le titre. Ça ne me laisse pas indifférent, il y a des choses que j’aime dans « Limits » et qui font que je le trouve beau… Comme je l’avais dit au moment de la révélation de Paenda comme candidate, c’est un choix audacieux et risqué pour l’Autriche, qui risque d’être soutenu par les jurys, moins pas le public, après pour une qualif en finale ça peut le faire, même si la DF2 sera particulièrement relevée, d’autant plus que les titres atypiques seront en DF1, franchement à voir… »

« Je viens de l’écouter plusieurs fois » nous dit Philipe « et j’aime la voix mais c’est tout , la chanson bof. Je m’ennuie et aurai tendance à zapper sur le titre suivant »

Francis n’aime ni la chanson, ni la voix : « On peut être rebuté par la voix de cette jeune femme, personnellement elle ne me touche pas du tout. Quant à sa chanson, je la trouve vraiment ennuyeuse. En l’état actuel des choses, je la laisserais repartir en Autriche après sa demi-finale. »

Zipo n’y va pas par quatre chemins : « cette chanson est juste bonne pour endormir les morts qui le sont déjà et une seule direction pour moi : la décharge pour le recyclage ! » Il en remet une couche : « Je n’ai pas pu aller jusqu’au bout d la deuxième écoute tant c’est moche ! Une chanson mortifère, lugubre, d’une lenteur lancinante, avec une voix qui pourrait être, certes, assez jolie mais dans un autre contexte. Et le refrain est oppressant à un point inimaginable. C’est quasiment inécoutable pour moi. » Et encore une autre : « Une des pires catastrophes que l’Autriche n’ait jamais envoyé au concours : je ne peux même pas concevoir une seconde que cette chanson puisse aller en finale ! »

« L’Autriche baisse les bras », selon Nico. Peut-être par « peur de gagner et de devoir à nouveau organiser le concours après Vienne, c’est fort possible, Quoi qu’il en soit, j’aime la voix de cette artiste mais malheureusement, cela ne va pas plus loin pour moi, Cette chanson n’a aucune saveur et m’ennuie copieusement au bout de quelques secondes, Cela n’engage que moi et ce n’est que mon avis mais je doute très fort que nos amis autrichiens parviennent à se qualifier avec cette proposition qui n’est pas mauvaise mais cela ne suffira pas ! »

Sondages

T’es fan de l’Eurovision si…

… tu as déjà écouté une chanson en vorarlbergeois

Bonus

Souvenirs… ou découverte. Voici la première chanson à avoir représenté l’Autriche. C’était en 1957 : 

(15 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Les premières secondes de la chanson sont intéressantes mais ça devient vite lassant. Il faut attendre pour voir ce que ça pourrait donner sur scène.
    Sympa la traduction en espagnol 🙂 j’ai bien souri quand je l’ai découverte 🙂

  2. Je n’ai pas changé d’avis depuis la révélation de la chanson. Voilà un titre qui m’ennuie au plus haut point, et que je place très bas dans mon classement personnel.

    Pour George Nussbaumer, je me souviens de son interprétation très endiablée d’un titre gospel. Et pour Bob Martin, j’ai écrit un article à son sujet il y a quelques mois dans ma rubrique Étoiles au firmament. Un artiste très lucide et sympathique.

  3. 2019 , l’année de la chute de l’Autriche ?
    Probablement…Paenda, sauf si elle parvient à mettre en valeur son univers sur scène, risque de regarder la finale depuis son canapé.

    • rem_coconuts on 27 mars 2019 at 09:59
    • Répondre

    Comme Francis, je maintiens ce que j’ai dit. Pour ma part, c’est un titre que j’apprécie et je trouve la voix de Paenda très belle et cristalline, j’aime l’univers, je ne la trouve pas inintéressante musicalement, par contre, ce n’est pas un titre très accessible et, oui, elle est trop linéaire et il manque un truc, une intensité. Mais j’aime bien. Pour preuve, elle est 8e de mon classement DF2 et 18e de mon classement général. J’attends le live pour voir si la mise en scène peut la sublimer, car il y a un petit potentiel à ce niveau, mais pour la finale, ça risque d’être chaud pour l’Autriche dans la DF2 de la mort, il y aura du soutien des jurys sans doute, mais je pense que le public ne sera pas au RDV.

    1. J’adhère à 100% à tout ce que tu dis rem_coconuts. Comme toi j’aime la voix de Paenda, et comme toi je pense que la qualification sera très difficile. C’est bien dommage pour l’Autriche après une 3ème magnifique place l’année dernière (Et cinq finales d’affilées!)

  4. Je confirme mes propos, cette chanson ne se démarque pas, je m’ennuie toujours autant, c’est vraiment dommage,

    l’Autriche semble s’essouffler volontairement cette année alors que ce pays pouvait nous proposer quelque chose de beaucoup mieux. Je ne comprends vraiment pas ce retournement situation. J’espère que la délégation autrichienne est consciente qu’avec ce choix, il sera vraiment très difficile d’accéder à la finale. Ne pas vouloir gagner est une chose qui peut se comprendre mais là, j’ai le sentiment que l’Autriche capitule et baisse les bras.

    Visiblement, aucun effort n’a été fait pour tenter de nous séduire.

    Est-ce que l’ORF aurait des problèmes financiers pour en arriver-là ?

    • anachorète on 27 mars 2019 at 12:20
    • Répondre

    agréable douce et envoûtante… et puis ça fini toujours par m’ennuyer!
    peut être que la scène apportera à cette chanson le petit quelque chose qui lui manque pour me captiver pendent trois minutes.
    je l’aurai qualifiée dans la première demi-finale, mais pas dans ls deuxième.

  5. – Je ne change pas un seul mot de ce que j’ai dit de cette chanson ! D’ailleurs, je l’ai classée 18e et dernière de la DF2…

    – Par contre, je voudrais remercier Eurovista directement et avoir une pensée pour toi : sachant que tu apprécies cette chanson, ça a dû être très difficile de lire mes commentaires  » assassins  » que j’ai écrits. C’est pour cela que je te remercie d’autant plus d’avoir publié mes propos car ça n’a pas dû être évident pour toi.

    – Et pour la rubrique  » t’es fan « , j’avoue ne pas avoir fait attention si cette chanson était chantée dans une langue régionale : j’avais dû croire que c’était de l’allemand ! 😆

  6. Je la trouve touchante cette chanson. Et le clip est sobre mais ca marche assez bien sur moi.
    Je pense comme vous, qu’elle restera sur la touche mais je garde en tête que c’est une bonne chanson, et que l’Autriche est un pays qui aime le concours. Ca se voit…
    Et puis je suis tombé amoureux de Vienne en novembre dernier donc forcément…

  7. Joli voix mais je m’ennuie fermement…l’Autriche m’a emporté…. Avec césar….Nathan….Zoé…mais la non..
    Je tourne en rond…dans une chanson très symphonique… Mais je reecouterais pas deux fois…lol…Dommage…

    Elle jouera sa finale avec sa prestation sur scène….je pense…mais pas plus…

  8. Pour ma part, mon avis a changé, c’est une chanson que j’écoute assez souvent et qui a su me captiver. C’est doux et reposant, assez pointu au niveau musical, je suis tombé sous le charme de la voix et du titre. Elle est 15ème dans mon top40, donc me concernant je la qualifie pour la final.
    C’est le genre de titre qui va prendre vie sur scène (ou pas si ils foirent la scéno) pour amener le téléspectateur dans l’univers particulier de Paenda. Je concède que ce n’est pas un titre hyper accessible. En tout cas c’est loin d’être mauvais, c’est un choix osé pour le concours et forcément il y a un risque.

  9. Je pense être l’un des seuls à trouver cette proposition plus intéressante que Nobody But you….
    Personnellement j’adhère complètement à l’univers et espère un beau live.

    1. Je suis du même avis sur la qualité du morceau. C’est son manque d’accessibilité qui pourrait lui coûter cher.

      1. J’adhère aussi, je n’étais pas fan de Cesar et son titre.

  10. C’est très beau. Ce genre de chanson, à tous les coups m’absorbe, me coupe de ce qu’il se passe autour de moi. J’aime bien quand elle retire ce ch’weu (sûrement inexistant) qui la gêne. Je suis allée écouter d’autres chansons de Paenda parce que son filet d’voix me pose question quant à une performance sur une grande scène mais elle sait chanter. Ne la condamnons pas trop vite, elle a une belle chanson, une jolie voix, de beaux arrangements, ça n’est peut-être pas une chanson gagnante mais elle peut avoir son p’tit effet Sobral qui coupe le souffle de ses auditeurs.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :